Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 22:35

Communiqué de presse

Du

Président de la coalition des patriotes ivoiriens en exil

Mr. Damana Adia Pickas
Damana-Picasse.jpg

 

 

Objet : Félicitations suite à la manifestation de la Haye. 

 

Accra le 24 Décembre 2011

Aux ivoiriens de la diaspora et à tous les Sympathisants de la cause ivoirienne

           C’est avec beaucoup d’intérêt que les ivoiriens en exil ont suivi les préparatifs et le déroulement de la manifestation des ivoiriens et des sympathisants de la cause ivoirienne devant La Haye. Cette manifestation pacifique et populaire qui avait pour objectif de démontrer le soutien de la diaspora africaine au président légalement élu de l’Etat de Cote d’Ivoire aura été un véritable succès.

Les comptes rendus de nos camarades sur le terrain et les nombreuses images qui circulent actuellement sur internet témoignent encore une fois de la réussite parfaite de ce second rassemblement au lieu de détention de notre leader.

Vous venez une fois de plus de prouver au monde entier que le Président Gbagbo occupe une place prépondérante dans le cœur des ivoiriens et qu’il représente un symbole pour tous les peuples africains engagés dans la lutte émancipatrice contre l’impérialisme.

C’est le lieu pour moi de féliciter en mon nom personnel et au nom de tous les exilés ivoiriens qui passeront cette fête hors de notre pays, les leaders des organisations de la diaspora et à travers eux tous les ivoiriens, les africains et les personnes sensibles à l’éclosion de la verité en Côte d’Ivoire.

Ces mobilisations pacifiques, populaires et à répétition permettront avec certitude de déchirer le tissu de mensonges cousu par la presse internationale et auront un impact certain sur l’issu de ce procès. Je vous encourage donc à persévérer dans cet élan.

Il appartient à la communauté dite internationale de percevoir ces rassemblements comme un cinglant désaveu au régime de Ouattara et par la même occasion un démenti des accusations strictement politiciennes portées contre le président Gbagbo.

Je profite de cette occasion pour réitérer mon appel à l’union autour des idéaux de notre lutte. J’invite toute la diaspora à taire les récriminations qui pointent du nez afin de dresser un front commun et solide contre les ennemis de la vérité démocratique.

Je ne saurai terminer sans souhaiter un joyeux noël à tous les ivoiriens partout ou ils se trouvent sur la terre. Que ce moment serve à une réflexion profonde sur la nécessité de maintenir haut le flambeau de la lutte. Faites votre part et nous, nous ferrons la notre.

Que Dieu vous bénisse

Damana Adia Pickas
Président de la coalition des patriotes ivoiriens en exil

 

Gbagbo on ira jusqyu'au boutMalick Noel Seck

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 19:30

L’Afrique que vous n’avez jamais vue. L’avenir, pensez-y dès maintenant.

      


 

 

http://www.youtube.com/watch?v=826tpNNrCF0&feature=related

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 19:29

Cameroun Hommage à ENOH MEYOMESSE: Un autre patriote de plus  tombé sous les coups de la barbouzerie locale.

 

 

           


 

http://www.youtube.com/watch?v=4XTvcDiMqa0

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 19:26

Si on actait pour une révolution au lieu d’en parler.

 

         


 

http://www.youtube.com/watch?v=7rZbvi6Tj6E

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 17:22

Eto'o: "La Fédération camerounaise de football est corrompue".

Etoo-samuel.jpg

 

L'attaquant de l'Anzhi Makhachkala, Samuel Eto'o, affirme que la Fédération camerounaise de football est gangrénée par la corruption.

La star de la sélection camerounaise, Samuel Eto'o, n'a pas digéré la lourde sanction infligée par la Fédération camerounaise de football. En effet, l'ancien joueur de l'Inter Milan a écopé de 15 matches de suspension suite à un grève des joueurs camerounais avant une rencontre amicale face à l'Algérie.

"Le président de la FECAFOOT (...) préférait détourner de l'agent"

L'attaquant Samuel Eto'o n'a pas hésité à porter de lourdes accusations à l'encontre des dirigeants de la fédération de son pays natal: "Ils sont tous corrompus. Je n'ai pas discuté avec le président de la FECAFOOT pendant de nombreuses années. C'était de 2000 à 2006 et je n'étais vraiment pas d'accord avec la manière dont il gérait le football camerounais. Au lieu de s'occuper de notre équipe, il préférait détourner de l'argent", a affirmé le buteurs des Lions indomptables lors d'un entretien à la chaîne camerounaise Canal 2.
Samuel Eto'o a décidé d'accepter la sanction de la Fédération malgré sa grande tristesse: "Je suis détruit mais je dois accepter cette décision. Je suis Camerounais et comme n'importe quel Camerounais, je dois accepter d'être sanctionné", a conclu l'ancien joueur du FC Barcelone. Samuel Eto'o devrait manquer la totalité des rencontres de sa sélection lors de l'année 2012.

Source : Chronofoot

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 17:17

 

Jean ZieglerSelon Jean Ziegler Rapporteur spécial de la commission des droits de l'homme de l'ONU pour le droit à l'alimentation, le Cameroun a un Gouvernement criminel.

Le Président Laurent Gbagbo «sera déclaré non coupable» par la CPI, pour rentrer dans son pays et reprendre sa place au milieu des siens.

 

 

          Le Pr Jean Ziegler, Professeur de sociologie à l'université de Genève, Jean Ziegler a été le premier dirigeant de la Communauté d'Emmaüs genevoise. Conseiller municipal socialiste de la ville de Genève de 1963 à 1967, il est conseiller national de 1967 à 1983 et de 1987 à 1999. Il se montre extrêmement actif en déposant de nombreuses questions et interpellations. Il n'est pas réélu aux élections de 1999 alors qu'il est candidat de la Jeunesse socialiste à Zurich. Malgré un succès personnel (36 244 voix), sa liste n'obtient pas suffisamment de suffrages pour décrocher un siège. Personnalité de gauche, ses prises de position et sa volonté d'informer sur des sujets sensibles lui ont valu de nombreuses critiques. Ses écrits lui ont même occasionné des procès. Jean Ziegler est aussi Rapporteur spécial de la commission des droits de l'homme de l'ONU pour le droit à l'alimentation.

           Dans un entretien qu’il a accordé au quotidien suisse, Zürichsee-Zeitung, daté du lundi 19 décembre 2011, l’éminent sociologue, politologue et homme politique suisse, Jean Ziegler, parle de la situation politique en Côte d’Ivoire. L’actuel vice-président du Conseil de la Commission des droits de l’homme à l’Onu évoque les vraies raisons de la déportation du Président Laurent Gbagbo à la Cpi et soutient qu’il «sera déclaré non coupable» pour rentrer dans son pays et reprendre sa place au milieu des siens.

 

Zs-Zeitung : Vous dites que les Occidentaux sont méchants et jouent les gentils seulement dans les pays en voie de développement ?

Jean Ziegler : Pas du tout. Il existe des criminels de grands chemins qui tiennent le pouvoir dans les pays africains. Prenons le cas du Cameroun, un pays vachement riche et dans ce pays, les gens meurent de faim. La corruption, le népotisme et la dictature ont causé la misère dans ce pays. Les gens ne mangent pas à leur faim. La responsabilité première de cette misère incombe aux grandes multinationales qui exploitent les ressources de ces pays et qui sont servies par de grands criminels au pouvoir.

Zs- Zeitung : Vous êtes ami à un d’entre eux : Laurent Gbagbo, le Président déchu de la Côte d’Ivoire, qui a été livré à La Haye, à la Cour pénale internationale (Cpi). On l’accuse de crimes contre l’humanité?

 Jean Ziegler : Je suis à 100% d’accord avec le Président Laurent Gbagbo…

 

Zs-Zeitung : Comment s’il vous plaît ?

Jean Ziegler : Je mettrai ma main au feu pour lui. Son arrestation est un complot du Président français, Nicolas Sarkozy, d’une stratégie organisée des Etats-Unis et de la France. Laurent Gbagbo a été démocratiquement élu en 2000 après avoir passé des années en exil, entre autre aussi à Genève. Il est l’unique dirigeant ivoirien à avoir conduit des réformes gouvernementales et avoir voulu mener une politique d’Assurance maladie dans son pays. Ces réformes ont été bloquées par les grandes multinationales pharmaceutiques. Les services secrets français ont ficelé en 2002, un coup d’Etat contre Gbagbo et depuis ce temps, le pays est divisé, une partie chrétienne au sud et l’autre, musulmane, au nord. Son successeur, Alassane Ouattara est lié aux services secrets français.

 

 Zs-Zeitung : Quels intérêts à l’Occident à installer une marionnette au pouvoir?

Jean-Ziegler : La Côte d’Ivoire est le plus grand producteur de cacao au monde. Le pays dispose d’énormes réserves de pétrole. Gbagbo luttait pour un Etat souverain et nationaliste.

 

Zs-Zeitung: Pourriez-vous témoigner pour lui à la Cour?

 Jean-Ziegler : Bien sûr, je comparaitrai en qualité de témoin pour la défense. Je suis convaincu qu’il sera déclaré non coupable dans le cadre de l’accusation. Le Tribunal ne le chargera pas du tout. Ce sont les soldats français qui l’ont bombardé avec des hélicoptères, l’ont pris en captivité et enfin l’ont livré à La Haye. Laurent Gbagbo retournera dans son pays et sera réélu.

 

Source : Journal suisse, Zürichsee-Zeitung,

 

Gbagbo-on ira jusqu'au boutMalick Noel Seck

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 17:07

Sénégal : Le mouvement Yen a marre du système W. de plus en plus de l’ampleur.

 

        

       

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=6st0y5asdPQ#!

 

Gbagbo-on ira jusqu'au boutMalick Noel Seck

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 17:03

COTE D’IVOIRE: Opération «Justice-Souveraineté-Dignité»: Lettre ouverte aux responsables de la résistance contre l’injustice internationale à l’égard du Président Laurent Gbagbo.

Kouassi

Rosalie Kouamé «Roska» La Présidente Fondatrice  

 

La Fondation Roska pour l’Education, la Justice, la Paix et le Développement souhaiterait exprimer ses vœux les meilleurs du nouvel an à l’horizon au Président Laurent Gbagbo à travers une carte postale. Loin de nous toutes forme de prétention, notre objectif avec cet acte est de dire au Président Gbagbo que nombreux sont les Ivoiriens, Africains et autres qui le soutiennent dans cette épreuve, sans distinction de race, d’appartenance politique, religieuse, ethnique, tribale. 

Nous estimons que les conditions dans lesquelles le Président Laurent Gbagbo a été bombardé, kidnappé, détenu en Côte d’Ivoire, puis transféré à la Haye révèlent d’une injustice humaine et institutionnelle internationale dont seules les forces impérialistes, esclavagistes, colonialistes et néocolonialistes en sont capables. Nous nous sommes indignés et nous continuons de nous indigner face aux pratiques de «la jungle humaine» dont le dieu est l’argent dans le sang des innocents Africains. Le traitement infligé au président Laurent Gbagbo pendant la crise électorale et postélectorale en Côte d’Ivoire est d’une part l’expression de la domination et de la barbarie occidentale sur l’Afrique. D’autre part, il traduit la soumission et la faiblesse de l’Afrique face au système dominateur de l’occident.

Le résultat est bien l’avènement de la troisième république de la Côte d’Ivoire qui se définit comme pure imposture, violence, viol, vol, crime, tricherie, mensonge, absence de démocratie, absence de paix, manque d’éducation (complétez vous-mêmes cette liste SVP). 

La Fondation Roska tout en s’inscrivant dans la logique de la recherche de la paix, de la justice, de la souveraineté et de la dignité des peuples Africains, condamne la culture du mensonge et de l’injustice dont se servent les dirigeants politiques et leaders d’institutions occidentaux pour maintenir l’Afrique dans la misère.

C’est pourquoi nous apportons notre soutien au Président Gbagbo, victime du complot international en Côte d’Ivoire. Le faisant, nous sommes conscients du fait que Gbagbo n’est pas un ange et qu’il a sa part de responsabilité dans la gestion de la sale guerre imposée à la Côte d’Ivoire, qui a conduit à l’organisation d’une «élection armée».

Ayant déclaré une «guerre totale» à son retour d’Italie en Septembre 2002 au lendemain du coup d’Etat manqué, en réponse aux ennemis de son pouvoir, il s’est par la suite laissé tout doucement rouler dans le sable du désert du Burkina Faso par Blaise Compaoré et son frère Dramane. Avec bien sûre, l’onction des mains noires de la France et de l’ONU.

 Néanmoins, Gbagbo est loin d’être celui qui doit être devant le TPI à la place de Soro Guillaume, de Shérif Ousmane et de Ouattara Dramane, celui-là même pour qui ils ont pris les armes pour massacrer les ivoiriens et qui depuis le 11 Avril 2011 est illégitimement imposé à la tête de la Côte d’Ivoire. Nous espérons alors que justice sera faite pour que la CPI se donne un peu de crédibilité.

En attendant la libération du Président Gbagbo de sa cellule à lui imposée par «la justice des vainqueurs», nous voudrions lui souhaiter un joyeux noël et une année de santé de fer qui nous permettra d’aller jusqu’au bout.            

Nous demandons ici aux responsables de la résistance contre son transfèrement de nous indiquer l’adresse idéale qui nous permettrait de faire parvenir notre carte de vœux au Président Gbagbo. Nous demandons aussi à toute personne éprise de justice, de souveraineté et de dignité de lui envoyer une carte de vœux, de prière et de soutien.

Mentionnez sur la carte «Opération Justice-Souveraineté-Dignité».

Merci pour votre compréhension et que la paix de Dieu soit avec vous.

 

Copenhague le 23 Décembre 2011

Pour la Fondation Roska,

Rosalie Kouamé «Roska»

La Présidente Fondatrice  

 

Gbagbo on ira jusqyu'au boutMalick Noel Seck

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 23:33

Afrocentricity International Accuse la CPI de Faire Preuve d’Injustice pour le Procès du Laurent Gbagbo Koudou.

Gbagbo on ira jusqyu'au bout

 

 

         Afrocentricity International condamne les poursuites de la CPI contre Laurent Koudou Gbagbo, ancien président de la Côte d’Ivoire.

 

         En engageant une des actions les plus méprisables de sa courte existence, depuis sa création en 2002, la CPI a choisi d’ignorer les faits, la justice, et le respect pour les droits légitimes du peuple africain.

 

         Le kidnapping du Président Laurent Gbagbo, kidnapping qui a dû avoir lieu pendant que les Ivoiriens dormaient par peur d’une révolte de la population, est un pas de plus dans l’infamie que subit la Côte d’Ivoire. 

 

         La CPI accuse Laurent Gbagbo de quatre crimes contre l’humanité alors que son gouvernement était assiégé. La CPI a déclaré avoir enquêté sur les faits qui ont conduit aux désordres qui se sont produits, et a accusé Gbagbo d’avoir été le “co-responsable indirect” de meurtres, de viols, de persécutions, et d’autres actes inhumains commis entre le 18 Décembre 2010 et le 12 Avril 2011.

 

         Afrocentricity International a suivi de près la situation en Côte d’Ivoire depuis la crise électorale de 2010.

 

         Nous avions prédit que les forces françaises et celles de l’Otan s’emploieraient à miner la souveraineté des états africains à cause de la faiblesse de l’Union Africaine. 

 

         Nous avions prédit que le rôle de la France en Côte d’Ivoire s’accentuerait encore davantage après la chute du gouvernement de Gbagbo.

 

          Nous avions prédit que tout président africain qui chercherait à mettre fin à des émeutes dans son pays serait accusé de crimes contre l’humanité sans que la source et la brutalité de ces émeutes ne soient prises en considération.

 

         Afrocentricity International a suivi la situation suffisamment pour savoir que ceux qui utilisent la force pour imposer leurs plans sont ceux qui le plus souvent écrivent l’histoire. Avec l’aide des forces de l’air françaises et de l’Otan, le gouvernement de la Côte d’Ivoire est tombé. 

 

         En fait, ce n’est pas le Président Gbagbo qui a commencé la guerre qui suivit l’élection. Néanmoins,  en tant que président il avait le droit et la responsabilité de protéger son peuple et de sécuriser l’état. C’est exactement ce qu’il a fait, face aux attaques vigoureuses d’organisations rebelles qui tentaient d’installer leur propre candidat à sa place. 

 

         Afrocentricity International accuse les nations européennes d’avoir attaqué le gouvernement légitime de la Côte d’Ivoire.

 

         Nous condamnons le procès de Gbagbo comme étant injuste, d’autant plus qu’Allasane Ouattara et ses acolytes ne sont pas jugés pour meurtres, viols, et autres abus commis pendant les quatre mois qui ont suivi l’élection. De façon encore plus significative, nous sommes convaincus que la CPI cherche à se substituer à la volonté du peuple africain.

 

         Afrocentricity International accuse la CPI de pratiquer la justice des gagnants, en refusant d’arrêter  Alassane Ouattara et ses supporters, pour le rôle qu’ils ont joué dans les attaques contre les civils loyaux à leur gouvernement.  L’assaut systématique et organisé du gouvernement français, des rebelles et de l’Otan, contre le gouvernement ivoirien a été responsable de sa défaite.

 

         Afrocentricity International est convaincue qu’il est absolument impossible à la CPI de faire preuve d’impartialité dans son jugement. En fait, la CPI a déjà conclu que Laurent Gbagbo était “indirectement” coupable des crimes commis par son entourage.

 

         Afrocentricity International sait qu’il s’agit là d’une violation du droit. Il n’existe aucune preuve que le Président Gbagbo a ordonné que des civils soient attaqués. En tant que président de son pays, il chercha simplement à défendre l’état contre les rebelles et les étrangers, et il ne devrait jamais avoir été kidnappé, arrêté ou déporté à la Haye pour y être jugé.

 

         Afrocentricity International sait que l’étiquette de “co-responsable indirect” collée à Laurent Gbagbo est une indication du fait que la CPI doit faire des acrobaties pour pouvoir accuser l’ancien président de crimes  dont il n’est pas coupable. Son seul crime est d’avoir été vaincu des étrangers et des rebelles. 

 

 

         Afrocentricity International appelle tous ceux et toutes celles qui sont épris de liberté à résister au programme européen de négation de la souveraineté nationale d’un pays africain, et à condamner la farce qui est en train d’avoir lieu à la Haye contre Laurent Gbagbo.

 

         Afrocentricity International exige la libération immédiate du Président Laurent Gbagbo.

 

Dr. Ama Mazama, Per-aat, Afrocentricity International

Dr. Molefi Kete Asante, International Organizer, Afrocentricity International

 

www.afrocentricityinternational.org

afrocentricityinternational@gmail.com

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 23:18

Traduction de la lettre du Congrès Américain à l’attention du président Wade et Analyse.

En résumé. Ne déposer pas votre candidature pour 2012.

 Lettre-du-Congres-americain-a-Wade.jpg

Retranscription en anglais

President Abdoulaye Wade

Dakar, Senegal

Dear president Wade,

We are writing to you to express our admiration for Senegal’s long commitment to democracy and economic development and to express our concern about the upcoming presidential elections. We deeply value the close relationship that has developed between our two countries since the time of Senegal’s independence, and hope Senegal can continue to serve as a model of stability and good governance in Africa.

It is, therefore, with regret that we note the effect that your potential candidacy in the 2012 elections is having on your country and your reputation.

We have witnessed uncharacteristic clashes between angry protestors threaten increased violence in Dakar and elsewhere as elections approach, if you continue to seek a third term.

Regardless of haw the courts rule on your eligibility to run, it would be damaging to Senegal and to democracy in Africa if a major constitutional or political crisis were to ensue.

Senegalese institutions and democracy, long a beacon of stability and hope throughout Africa, cannot risk such negative consequence. Street violence and growing insecurity could unravel your many achievements in democracy, civil liberties, economic reform, as well as on peace and regional security. Finally, such a crisis may strain the close ties which have been forged between our two governments.

The United states remains eager to work with you in addressing the challenges that face Senegal, west Africa, and the global community. Your efforts to lead a successful presidential transition in February 2012 would ensure that Senegal remains a model of democracy for Africa, paving the way for a new generation of African leaders, and solidifying your stature as a highly respected statesman.

We look forward to collaboration with you and the future leaders in Senegal which will build upon and enhance your many domestic and international contributions.

Sincerely

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Traduction en français

Président Abdoulaye Wade

Dakar, Sénégal

Cher président Wade,

Nous vous écrivons pour vous exprimer notre admiration pour l'engagement du Sénégal à la démocratie, à son long attachement au développement économique, et exprimons notre préoccupation au sujet des prochaines élections présidentielles.

Nous estimons profondément la valeur des relations étroites qui se sont développées entre nos deux pays depuis l'époque de l'indépendance du Sénégal, et nous espérons que le Sénégal peut continuer à servir comme un modèle de stabilité et de bonne gouvernance en Afrique.
C’est, donc, avec regret que nous constatons l'effet qu’a votre candidature potentielle dans les prochaines élections présidentielles de 2012 sur l’image de votre pays et de votre réputation.
Nous avons été témoin des affrontements inhabituels entre les manifestants en colère et les membres des forces de sécurité.

La violence envers les protestataires en augmentation à Dakar et ailleurs à l'approche des élections, si vous continuez à vouloir briguer un troisième mandat.


Indépendamment de la décision des tribunaux sur votre admissibilité à concourir, il serait dommageable pour la démocratie au Sénégal et en Afrique en cas d’une crise constitutionnelle majeure ou politiques devant  s'ensuivre.
Les institutions sénégalaises et la démocratie, longtemps un modèle de stabilité et d'espoir à travers l'Afrique, ne peuvent pas risquer de telles conséquences négatives.

La violence dans la rue et l'insécurité croissante pourrait démêler vos nombreuses réalisations en matière de démocratie, des libertés civiles, de la réforme économique, ainsi que sur la paix et la sécurité régionale. Enfin, une telle crise pourrait peser lourdement sur les liens étroits qui ont été forgés entre nos deux gouvernements.
Les Etats-Unis restent impatients pour travailler avec vous pour relever les défis auxquels fait face le Sénégal, l’Afrique de l'Ouest, et la communauté mondiale. Vos efforts pour mener une transition réussie présidentielle en Février 2012 serait d'assurer que le Sénégal demeure un modèle de démocratie pour l'Afrique, ouvrant la voie à une nouvelle génération de dirigeants africains, et en solidifiant votre stature d'homme d'Etat très respecté.
Nous nous réjouissons de la collaboration avec vous et les futurs dirigeants du Sénégal qui s'appuieront sur vos nombreux acquis en améliorant les contributions intérieures et internationales.
Nos sincères salutations.

Traduction : Luc Banemeck

 

 

Analyse de la Lettre du Congrès Américain à l’attention du président Abdoulaye Wade.

        Pour décrypter le contenu de cette lettre, nous avons fait appel au Stratégiste Luc Banemeck afin d'éclairer  nos lecteurs  dans une vision Panafricaine.


Luc banemeck-copie-2Luc Banemeck, Business Strategist

 

Afrohistorama : Que pensez-vous de la lettre du Congrès Américain à l’attention du président Abdoulaye Wade ?

L. Banemeck : C’est une lettre diplomatique qui résume très bien l’ambiance pré-électorale au Sénégal. A savoir que le président Abdoulaye Wade voudrait concourir en 2012, malgré les dispositions de la constitution Sénégalaise qui ne le permettent pas.

Afrohistorama : Que dit la constitution Sénégalaise  à ce propos ?

L. Banemeck : La Constitution adoptée en janvier 2001 dispose que le président de la République peut se présenter une seule fois. Le président Abdoulaye Wade a été élu une première fois le 1er avril 2000 et réélu pour une deuxième fois le 27 février 2007.

Ce qui veut dire que si on applique la constitution, il ne doit plusse représenter point barre. En tant que garant de cette constitution s’il est le premier a la violé, alors le Sénégal est dans de mauvais draps.

Afrohistorama : Ce qui veut dire pour vous sa candidature n’est pas recevable ?

L B : Tout à fait, non seulement elle n’est pas recevable sur le plan juridique, elle ne l’est pas également sur le plan moral et patriotique. Je m’expliquerai dessus plus tard.

Afrohistorama : Quel sont les arguments du camp Wade ?

L B : je précise de prime abord que les arguments de la recevabilité de sa candidature sont battus en brèches par tous les constitutionnalistes sénégalais à 95%. Ce dernier s’entête tout simplement en se fondant sur les arguments des «mercenaires» du droit.

Les mercenaires du droit sont les constitutionnalistes étrangers en majorité  des français venus à un forum organisé par le gouvernement de Wade à Dakar pour annoncer aux constitutionnalistes sénégalais qu’ils avaient tort.

Afrohistorama : Que disent ces mercenaires du droit ? 

Selon ces «mercenaires du droit », la Constitution adoptée en 2001 qui prévoit la limitation du nombre des mandats à deux ne s’applique pas au premier septennat de Wade acquis sous l’empire de la Constitution de 1963. En clair, la loi n’est pas rétroactive. Sauf décision explicite contraire du constituant ou du législateur, la loi n’est pas rétroactive, juge-t-ils.

En conclusion, aucune disposition de la Constitution ou des lois organiques ne fait obstacle à la recevabilité de sa candidature.

Donc vous remarquerez que les arguments du camp Wade sont essentiellement des arguments des étrangers aux motifs cachés et indépendamment des intérêts du peuple Sénégalais, bien qu’éminent constitutionnalistes, Ces gens n’ont rien avoir avec la constitution du Sénégal.

Afrohistorama : Pour revenir à la lettre des congressmen  Américains. Que pensez-vous de ce passage : « …avec regret que nous constatons l'effet qu’a votre candidature potentielle dans les prochaines élections présidentielles de 2012 sur l’image de votre pays et de votre réputation.. »

L. B : Ici, les congressmen Américain veulent dire au président Wade que sa candidature potentielle suscite beaucoup de remous au sein de la société Sénégalaise. Ceci représente non seulement un danger pour les intérêts  du Sénégal, mais aussi pour toute la région et au-delà, ceux des Etats-Unis. De plus sa réputation personnelle pourrait être ternie par ce jeu dangereux.

Alors faut-il mettre en danger la stabilité d’un pays et de toute une région pour une interprétation personnelle de la constitution ? La est toute la question. Et le président Wade doit mesurer la portée de sa candidature éventuelle à cette élection.

 

Afrohistorama : le congrès Américain rappelle également l’excroissance de la répression. « … La violence dans la rue et l'insécurité croissante pourrait démêler vos nombreuses réalisations en matière de démocratie, des libertés civiles, de la réforme économique, ainsi que sur la paix et la sécurité régionale. Enfin, une telle crise pourrait peser lourdement sur les liens étroits qui ont été forgés entre nos deux gouvernements… »

L. B : En effet tout le monde pourrait bien le noter, ces derniers mois on peut noter une augmentation de la répression policière au Sénégal.  La liberté d’expression aussi.

 Malick Noel Seck a été mis aux arrêts tout simplement parce qu’il s’est exprimé sur les delestatages énergétiques (coupures intempestives du courant électrique) et la corruption qui gangrènent  l’entourage du président Wade.

En un mot les congressmen US dénoncent, mettent en garde, et prodiguent des conseils.

On a déjà parlé des violences envers les manifestants pour les dénonciations.

Mise en garde : « … Les Etats-Unis restent impatients pour travailler avec vous pour relever les défis auxquels fait face le Sénégal, l’Afrique de l'Ouest, et la communauté mondiale... »

Les Etats-Unis ne seront l’ami du Sénégal que s’il écoute et applique les conseils. C’est aussi un ordre expédié au président Wade. Dans le cas contraire vous ne serez plus notre ami et tout sera possible dans nos relations. A vous de choisir.

Conseil : « … Vos efforts pour mener une transition réussie présidentielle en Février 2012 serait d'assurer que le Sénégal demeure un modèle de démocratie pour l'Afrique… »

Le congrès Américain conseille au président Wade de permettre une transition démocratique, et non une continuité de son régime. Car sans faire allusion à son âge qui est très avancé. Il lui conseille de faire émerger une nouvelle génération de politiciens sénégalais, et non de s’accrocher au pouvoir. A son âge  on prépare la relève on ne s’accroche pas.

Bref cette lettre est dans le même style que celle que la Secrétaire Hilary Clinton avait envoyée au gouvernement Camerounais  en 2010.

Afrohistorama : Que pensez-vous de tout ce micmac.

L B : Je pense que la candidature éventuelle du père Wade est immorale.  Pour deux raisons.

Sur le plan patriotique : En faisant interpréter la constitution sénégalaise par des constitutionnalistes étrangers, alors que tous les constitutionnalistes sénégalais à 95 % pensent le contraire. Il méprise la loi fondamentale de son pays et le degré de connaissance de ses concitoyens.

La deuxième raison est d’ordre moral. Comme le rappel si bien les américains même si je ne suis pas d’accord qu’ils s'ingerent dans les affaires sénégalaises, à l’âge du président Wade, on ne s’accroche plus au pouvoir on passe le flambeau.

Et pour conclure je dirai que le président Wade s’est trompé dans sa stratégie pour sa  légitimité sur le plan international dans un éventuel passage en force pour se faire réélire en dépit des prescriptions de la loi fondamentale sénégalaise. Il croyait qu’en soutenant les états Unis, et l’Union Européenne dans leur croisade contre Gbagbo Laurent et ensuite contre Kadhafi, il serait récompensé comme Blaise Compaore qui a refait une mascarade d’élection en remportant 95% des suffrages ou Jonathan Goodluck qui n’avait aucune légitimité pour se présenter aux élections présidentielles au Nigeria. Les conseillers du président Wade se sont trompés sur toute la ligne. Eux qui aiment l’assentiment de l’intelligentsia français doivent relire les écrits de leur illustre président, le General De gaule. Qui a dit je cite : « les pays n’ont pas des amis, mais des intérêts ».

Les Etats-Unis pensent que leur intérêts ne convergent pas avec la réélection du président Wade et ils le lui font savoir diplomatiquement.

A suivre...

Interview réalisé par Mbombog Ntohol



 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine