Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 19:54
OP:AV-BHOP:AV-BH

OP:AV-BH

Lancement de l’  « Opération Aide aux Victimes de Boko Haram »

 

Le Bassin du Lac Tchad, point de rencontre entre le Niger, le Tchad, le Nigeria et le Cameroun, se transforme en espace d'intolérance et de négation de l’Humanité. Le groupe terroriste Boko Haram y propage la terreur et provoque un chaos inqualifiable: tuant, violant et détruisant systématiquement personnes, biens et propriétés.

Par le règne de la peur, Boko Haram provoque le déplacement des populations, vide les villes et les campagnes de leurs habitants. Le Haut Commissariat aux Réfugiés estime à plus de 2,5 millions le nombre de réfugiés déplacés dans les camps autour du Lac Tchad.

Face à cette situation catastrophique, une action humanitaire, en appui à celles des organismes agréés des Nations Unies, s’impose pour résorber la sous-alimentation dans les camps et enrayer les épidémies.

Pour répondre à cette urgence humanitaire consécutive à l’engagement militaire des gouvernements africains et de la communauté internationale au Bassin du Lac Tchad, l’Opération Aide aux Victimes de Boko Haram (Op : AV-BH), née de la manifestation du collectif Unis contre Boko Haram Place République à Paris le 7 février 2015, s’est constituée en association loi 1901, le 14 février 2015.

 

Composée majoritairement de Tchadiens, de Camerounais, de Nigériens, et de Nigérians, de la société civile française et de la diaspora africaine, cette association vient en soutien aux victimes de Boko Haram par des collectes des dons et aides, des campagnes de sensibilisation et de mobilisation, sans distinction de nationalité ou de religion.

L’Opération Aide aux Victimes de Boko Haram (Op : AV-BH) invite toutes les personnes morales ou physiques de bonne volonté à rejoindre cet élan de solidarité.

 

Contact Presse : Bastaine  Yannick  MOUBAMBA

 07 63 42 46 75

EMAIL: operation.aidesvictimesbh@gmail.com

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Humanitaire
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 22:00
Le directeur de l'Hosto (Burkina Faso)Le directeur de l'Hosto (Burkina Faso)

Le directeur de l'Hosto (Burkina Faso)

Dons de matériel médical à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Le directeur général a refusé de réceptionner de la vieillerie.

 

Le Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo devait recevoir du matériel dans la soirée du 20 novembre 2014. Mais répondant à son principe de ne plus être « un dépotoir de vieillerie », le directeur général a décliné l’offre de la communauté libanaise au Burkina. Le domaine de la santé est très délicat nous a dit Robert Sangaré et Yalgado ne peut accepter « n’importe quoi ». Il a regretté que bien que les donateurs aient été conseillés et orientés sur les besoins du centre, ce soit du vieux matériel usé qu’ils aient voulu offrir.

Le 10 janvier 2013, le directeur général du centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) rappelait lors d’une conférence de presse, que désormais son établissement n’acceptera plus du vieux matériel. « Ce n’est pas parce qu’on est dans le besoin qu’on doit se contenter d’accepter tout ce qu’on nous donne » avait dit à l’époque Robert Sangaré. C’est dans cette logique que le directeur général a refusé de réceptionner un lot matériel de la communauté libanaise dans la soirée du 20 novembre. Ladite communauté avait approché les responsables du CHU pour s’associer à l’élan de solidarité nationale né des évènements des 30 et 31 octobre.

L’hôpital a alors expliqué les formes d’aides. Certains préfèrent payer directement des produits pharmaceutiques pour venir remettre, d’autres par contre choisissent de venir donner des chèques ou de la liquidité, c’est ce qui est courant ces derniers temps. A côté de ces deux options, il y a des bienfaiteurs qui préfèrent acquérir de l’équipement pour l’hôpital en fonction des besoins exprimés par les services pour assurer une prise en charge plus appropriée des patients. Dans ce dernier cas, il y a des exigences.

C’est ce que la communauté libanaise aura choisi comme option, offrir du matériel médical. « Là, nous vous donnons une liste et en fonction de vos moyens, vous faites ce que vous pouvez faire. Vous pouvez discuter directement avec le fournisseur, mais il faut quand même, que ce soit des professionnels de la vente du matériel médical. On leur avait dit de choisir ce qu’ils veulent, mais vraiment si c’est du matériel technique, il faut que nous sachions ce qu’ils vont nous amener ».

Et la direction de l’hôpital dit avoir mis en contact les donateurs avec un fournisseur de l’hôpital qui connaît ses exigences en matière de table d’examen et autre équipements et qui avait déjà fait la même chose pour une société publique de la place qui voulait faire don d’équipements au CHU. Apparemment cette piste a été abandonnée entre temps.

« Ils ont amené le matériel ce matin (Ndlr. Le 20 novembre 2014), quand nous sommes descendus, nous avons constaté que c’était du vieux matériel. Des tissus déchirés, les pneus totalement usagés. Les tables d’examen ne peuvent même pas tenir une semaine ». En plus, toujours selon Robert Sangaré, les tables d’examen ont des dimensions et des critères de solidité, mais celles qui ont été amenées ne répondent pas à ces critères et c’est juste de la peinture qui a été passé dessus.

« Ils ont eu toutes les informations. Ce matériel-là, franchement, nous ne pouvons pas l’utiliser. Nous les avons appelés gentiment pour leur dire de venir enlever le matériel, parce que nous ne pouvons pas l’utiliser. Ils ont dit qu’ils ne peuvent pas annuler parce qu’il y a la presse qui devrait venir couvrir la remise. Il y a un de leur responsable qui m’a appelé et qui voulait que j’accepte et qu’il s’engageait à réparer. Moi je lui ai dit que je ne pouvais pas jouer à ce jeu. Prendre toute la nation burkinabè à témoin en disant que nous avons reçu du matériel neuf alors que ce n’est pas le cas. On n’a même pas besoin d’être un spécialiste pour savoir que c’est du vieux matériel. Que la communauté libanaise m’excuse, j’ai beaucoup de respect pour elle, mais ma conscience ne me permet pas de jouer ce jeu. Je ne peux pas réceptionner du matériel inutilisable. Le faire, c’est triché et avec l’ensemble du peuple burkinabè et avec tout l’hôpital Yalgado. » Tranche le directeur général du CHU Yalgado Ouédraogo.

Pour lui, Yalgado en tant que centre universitaire, est un hôpital de référence du Burkina et celui qui veut l’aider doit le faire sur la base des besoins exprimés, surtout quand il s’agit des équipements médicaux. « Le temps où on ramassait du matériel pour venir jeter à Yalgado est terminé ».

« Même quand vous voulez aider quelqu’un, il faut l’aider bien »

Le directeur a rassuré que ce n’est pas une question d’argent. Et sa structure n’insiste pas sur la quantité. Il en veut pour preuve des personnes anonymes qui viennent poser des petits gestes symboliques mais forts pour l’hôpital.

L’hôpital Yalgado entend ainsi mettre fin aux coups médiatiques qui ne lui profitent pas. Et ce refus d’être un dépotoir n’a pas commencé le 20 novembre. Bien avant et souvent de l’extérieur, Yalgado a refusé des dons. Un compatriote vivant en Allemagne a même proposé d’envoyer un hélicoptère au plus grand hôpital du Burkina. « J’ai refusé(…) J’ai dit que je n’en vais pas besoin, qu’est-ce que je vais faire avec un hélicoptère pour Yalgado ? Je n’ai pas de pilotes, en plus qui va louer cela pour transporter son malade ? Le salaire même du pilote, je fais comment ? »

Tout en remerciant toutes les bonnes volontés qui de par leurs actions aident l’hôpital à une prise en charge adéquate des patients, Robert Sangaré estime que quand on veut aider quelqu’un, il faut l’aider bien. Il recommande aux éventuels bienfaiteurs, à approcher les responsables pour savoir ce dont ils ont besoin. « Il y a des gens qui nous amènent des équipements dont le coût de réparation est plus élevé que le coût d’achat », a-t-il conclu.

Par Tiga Cheick Sawadogo
Source:Lefaso.net

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Humanitaire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine