Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 21:56

th_cross_jesus_illusion.jpgThe controversial Jesus Camp in the US has shut down after a documentary film which featured events of children praying in tongues and sobbing with repentance in the camp met with a negative response.

The controversial Jesus Camp in the US has shut down after a documentary film which featured events of children praying in tongues and sobbing with repentance in the camp met with a negative response.

Camp director Becky Fischer commented to Christianity Today: "Christians go after me because of doctrinal issues, whereas the world is going after me because they think I'm another Adolf Hitler."

She added: "They're accusing me of raising a Christian jihad."

The documentary "Jesus Camp" was launched last September, featuring kids worshipping at Bible camps and youth events in the US.

But the film has caused a scare to some audiences for its raw depiction of white evangelical children being 'radically trained' to lay down their lives for the gospel.

Many condemned Fischer, accusing her of 'manipulating' or 'brainwashing' children.

The film features kids shouting out for forgiveness and sobbing over social issues such as abortion and war. "Air America" radio host Mike Papantonio is among many who disagree with the tactics used at the camp.

"I think when you look at what occurs in the camp, there is a use of guilt. There is a use of shame," Papantonio said. "That is not directed all at Becky. I mean, what is a 5-year-old capable in ways of sin? Maybe stealing an Oreo from a cookie jar."

Papantonio asked Fischer why children needed to be so emotional at such a young age.

"One repetitive theme is a child crying, a child laying out on the ground and crying. Well, what are they crying about?" he asked. "Why does a 5-year-old feel like it is necessary to cry about their spirituality?"

"I do not use guilt. I do not use shame or manipulation in those ways," Fischer said. "This is a very intense moment. These children are passionate about their faith in Jesus Christ. Most people don't really have much emotion going on in their religion at all."

Since the past decade and a half, enrolment at Christian colleges is up 70 per cent in the US. Sales of Christian music in the US are up 300 per cent. Tens of thousands of youth pastors have been trained.

Young people are the majority who are targeted through Christian music festivals, skateboard competitions and rodeos.

"I think there is a push right now in a lot of evangelical churches to definitely keep the teenagers and keep the children in the faith," said Heidi Ewing, co-director of "Jesus Camp". "And this is one version of that attempt."

by Gretta CurtisPosted: Wednesday, November 29, 2006, 10:34 (GMT)

Le silence et l’inaction est la plus grande arme de destruction massive

 

Silence and inaction is the deadliest weapon of mass destruction.

 


Afrohistorama Communication

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 20:35

Le silence et l’inaction est la plus grande arme de destruction massive

 

Silence and inaction is the deadliest weapon of mass destruction.

 


Afrohistorama Communication

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 19:07

G20 2Ils se sont trompés. Ils viennent de s’en rendre compte. Une erreur qui leur aura coûté cher. Trop cher. C’est pourquoi ils ont décidé de faire vite, très vite pour rattraper cette grossière erreur appelée"Indépendance".
 
C’est vrai. Le Bloc colonialiste aujourd’hui réuni au sein de l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord) a compris qu’il n’aurait jamais dû autoriser les Etats africains à devenir indépendants.
Parce que l’Occident des six siècles passés, s’est construit avec des trésors volés en Afrique, la commercialisation de l’Homme noir, l’utilisation des Noirs et des Arabes comme des animaux de trait pour développer leur industrie du 14ème au 20ème siècle. 
 
Mais ce choix de l’Occident qui aura duré plus de 5 siècles n’est pas fortuit. Suivons ensemble le rappel historique.
 
"On a beau chasser le naturel, il revient au galop"
 
Ce naturel chez l’homme blanc a été développé depuis des millénaires. Il suffit pour s’en convaincre de regarder à l’histoire des grands Empires occidentaux. L’Empire romain, l’Empire grecque, l’Empire germain, l’Empire gaulois, l’Empire austro-hongrois, l’Empire britannique, l’Empire russe, etc. L’histoire de tous ces empires se résume à des mots simples : invasion, conquête, domination, exploitation, révolte, libération, formation d’un nouvel empire et le cycle reprend.

Blood hemoragie Afrique mapLes civilisations occidentales ne se sont pas construites avec des outils démocratiques. Elles ont toutes été bâties par la violence, le pillage, le vol, la guerre, les conquêtes, les dominations. Un politique occidental normal ne peut admettre ou concevoir le Développement en dehors de l’idée de conquête et de domination.

C’est pourquoi pendant des siècles, les occidentaux ont développé les techniques et les technologies pour fabriquer des armes de guerre les plus redoutables pour conquérir des nations faibles ou pour dissuader des voisins prédateurs. Ils ont aussi cherché à développer les moyens de déplacement rapides sur l’eau, dans l’espace et sur terre pour explorer de nouveaux horizons à conquérir pour financer leurs économies, leurs industries et leurs empires.

A l’époque, la barbarie qui les caractérise s’exprimait entre eux Blancs. Puis avec la découverte de l’Inde, de l’Amérique, de l’Afrique, ils ont décidé de s’unir pour aller conquérir ces nouveaux peuples.
 
L’Occident ne peut se développer sans voler 
 

L’histoire des grands empires, brièvement évoquée ci-dessus, est la même, d’un empire à un autre. L’enjeu, c’est de conquérir des terres, capturer des hommes et des femmes, disposer de leur patrimoine sous la forme d’un butin de guerre puis, exploiter leur force de travail en créant les conditions pour que cette exploitation soit la plus meurtrière possible.

Cela permet de réduire le nombre de bras valides capables de conduire une révolte. Mais aussi, il permet d’affaiblir sociologiquement le peuple conquis afin de se donner des raisons de conquérir d’autres peuples. Par ailleurs, l’exploitation abusive de la force de travail permet d’atteindre des résultats comme celui des Amériques avec le génocide des Indiens d’Amérique morts presque tous au travail.

Oui. L’Occident devient fragile et s’appauvrit s’il arrête la conquête et l’exploitation des autres peuples. Comme vous le voyez, les pays membres de l’OTAN qui s’appauvrissent le plus vite sont ceux qui ont construit essentiellement leur économie à partir de la Traite Négrière, de l’Esclavage et de la Colonisation. La Grèce, l’Italie, l’Espagne, la France, les Etats-Unis, le Portugal, etc.  Tous ont bâti leur puissance à partir du vol, du pillage, de la vente d’être humains, de l’exploitation d’esclaves qui ont travaillé sans être rémunérés. Ce qui enrichit à coup sûr.
 
L’erreur des années 60 sera rattrapée entièrement
 

Sortis traumatisés des guerres de 14-18 et 39-46, que Hitler leur aura imposées dans son projet de créer le Grand Empire Germain (Le Grand Reich), ils se sont vu obligés de tenir les promesses faites en 44 aux Noirs à la Conférence de Brazzaville.

Mais en donnant cet accord, ils avaient conçu le concept de parrainage des Chefs et des sociétés multinationales hégémoniques dans les nouveaux Etats africains, comme moyen de maintenir le contrôle économique et politique desdits Etats en évitant d’avoir une présence politique directe.

Mais 50 années après, ils se sont rendus compte que ce système d’exploitation en sous-main n’est pas bon pour eux pour leur survie. Car ils se sont tous appauvris ou sont sur le point de l’être. Du coup, ils n’ont plus d’autre choix que de reprendre là où ils l’avaient laissé, leur honteux projet de domination coloniale et de conquête du monde par la violence. Comme le dirait l’autre, une erreur, ça se rattrape. Et celle historique des années 60 sera rattrapée entièrement. Aucun pays, même sans intérêt stratégique ne sera épargné ; ce n’est qu’une question de temps et de priorité ! Pour l’heure, la priorité, ce sont les pays pétroliers. Le reste suivra.
 
Mais l’erreur des années 60 est rattrapée de la pire des manières
 
A l’époque, pour pouvoir commercer et avoir des interlocuteurs lettrés, l’Occident a décidé de créer une élite africaine, intellectuelle, capable de créer des castes de bourgeoisie qui d’une main de fer, dirigeraient les anciens Etats coloniaux d’Afrique tout en restant aux ordres et en maintenant les peuples dans la pauvreté et un simulacre de développement.
 
Mais aujourd’hui, c’est sur des bandits de tout acabit que l’Occident s’appui pour conduire son projet de recolonisation. S’il opère ainsi, ce n’est point parce qu’il a complètement perdu la tête. C’est tout simplement parce qu’il s’est engagé dans une dynamique de déconstruction.

Or pour atteindre cet objectif, il n’y a pas de meilleurs alliés que des bandits, des hors-la-loi, des hommes non méritants, armés et instrumentalisés pour contribuer au pillage des économies modernes et pleines d’avenir des anciennes colonies d’Afrique.

Alors partout où cela arrivera, ce sera des renégats, des individus tirés de la pègre, qu’on va armer, encadrer, soutenir pour prendre le contrôle des pays et foutre le chaos partout.

C’est donc la recolonisation nouvelle version baptisée "Révolution". Oui, il y a en effet une Révolution. C’est la "Révolution des Renégats". La "Révolution des hors-la-loi" qui avec quelques coups de canons, des tirs de missiles et un peu de massacres perpétrés parmi ceux qui ont une conscience nationale, quittent brutalement leur statut de sans abri ou de vagabonds pour devenir Ministres, Chefs d’Etat Major, Commandants d’Armées, Directeurs Généraux de sociétés dans des Etats complètement déstructurés et en plein pillage.

Et croyez-moi, ils ne lâcheront pas le bon bout qu’ils tiennent aujourd’hui avec des Chefs d’Etat finis, qui croient se mettre à l’abri, en collaborant avec les prédateurs affamés. Eh oui, ils n’abandonneront pas, tant qu’ils ne seront pas convaincus que l’Afrique est devenue un tas de ruine ou qu’aucun espoir, aucune volonté d’émerger ne serait encore exprimée au sein du peuple africain.

Sauf que sur ce dernier point, l’Occident se trompe pour la deuxième fois. Parce que les dignes fils de l’Afrique ont décidé de se dresser contre cette énième humiliation, contre ce projet d’appauvrissement de trop !
 
 
A très bientôt.

Hassane Magued

 

Le silence et l’inaction est la plus grande arme de destruction massive

 

Silence and inaction is the deadliest weapon of mass destruction.

 


Afrohistorama Communication


Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 19:03

 

Le silence et l’inaction est la plus grande arme de destruction massive

 

Silence and inaction is the deadliest weapon of mass destruction.

 


Afrohistorama Communication

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 15:56

 

Le silence et l’inaction est la plus grande arme de destruction massive

 

Silence and inaction is the deadliest weapon of mass destruction.

 


Afrohistorama Communication

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 14:37

 

Le silence et l’inaction est la plus grande arme de destruction massive

 

Silence and inaction is the deadliest weapon of mass destruction.

 


Afrohistorama Communication

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 14:33

 

Le silence et l’inaction est la plus grande arme de destruction massive

 

Silence and inaction is the deadliest weapon of mass destruction.

 


Afrohistorama Communication


Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 13:59

 

Affi_micro.jpgPourquoi des assassins comme Issiaka Ouattara dit Wattao, des chefs de guerre comme Soro Guillaume, Ousmane Cherif, Koné Zakaria, Fofié Kouakou, et même Alassane Ouattara qui a fait tuer des milliers d'ivoire depuis 1999 jusqu'à aujourd'hui se trouvent en liberté et lui, ses camarades et le Président Laurent GBAGBO se retrouvent en prison ?
Le président Pascal Affi N’guessan est comme l’essentiel des cadres du LMP détenus dans le Nord du pays par Alassane Ouattara et ses rebelles : il mène une vie recluse. Lorsque de rares personnes parviennent à échanger avec lui, il arrive au président du Front populaire ivoirien de se vider. Bonne nouvelle pour ses proches : Pascal Affi N’guessan se porte bien et a un « bon moral ». Il fut un temps où lui et ses co-détenus avaient fait la une des tabloïds au sujet actes de maltraitance inhumains perpétrés par leurs geôliers. Il semblerait que leur existence soit un peu plus tranquille ces dernières semaines. Mais Bouna ne convient ni à Affi N’Guessan ni aux autres co-détenus. « La prison de Bouna offre des conditions de détention inhumaines », explique notre informateur qui a eu des échanges avec le premier ministre. « Leur souhait profond, Affi et les autres, c’est de retrouver la liberté. Bouna, 603 km au nord d’Abidjan, n’a pas été particulièrement avantagée par le destin depuis Houphouet Boigny jusqu' à Ouattara : pas beaucoup d’infrastructures dans le chef de lieu département et les huit (8) années de crise armée n’ont pas permis de donner une éclatante allure à la cité( la rebellion de Ouattara a transformé la cité en ville fantôme), même pas à sa prison qui fut laissée à l’abandon.
 

Affi N’Guessan aurait ces deux interrogations : « Pourquoi se trouve-t-il en prison? Pourquoi l’a-t-on inculpé? Pourquoi des assassins comme Issiaka Ouattara dit Wattao, des chefs de guerre comme Soro Guillaume, Ousmane Cherif, Koné Zakaria, Fofié Kouakou, et même Alassane Ouattara qui a fait tuer des milliers d'ivoire depuis 1999 jusqu'à aujourd'hui se trouvent en liberté et lui, ses camarades et le Président Laurent GBAGBO se retrouvent en prison ? ». Selon l’informateur, le cadre de Bongouanou ne comprendrait strictement rien à sa situation d’autant que depuis Linas Marcoussis, il ne gérait plus les affaires de l’Etat. « Il s’est consacré à son parti le Fpi qui est légalement constitué. Il n’a pas été membre du Cpc non plus », rapporte cet informateur qui est aussi un proche de l’intéressé. Il ajoute : « Le président (Affi) se demande si les autorités actuelles redoutent une opposition forte. Il se demande si Alassane Ouattara a peur de l’avoir comme interlocuteur pour relancer le dialogue politique. Il pense que s’il se met dans une certaine posture, il offrira de lui l’image d’une personne qui n’est pas pour la démocratie. Ce qu’il veut, c’est que les autorités travaillent au respect des droits des citoyens et règlent les questions sécuritaires ».
Si on se fie à notre source, Pascal Affi N’guessan veut un rétablissement total de la paix : « Il pense que Ouattara doit ouvrir des échanges avec le Président Gbagbo » et La direction intérimaire a son plein soutien. Il lui demande de rester unie. A l’ensemble des militants, il demande de renforcer la cohésion et la solidarité. Il n’y a pas à désespérer. Il faut croire au pays, à l’appartenance à la nation. Il faudrait que même dans les épreuves, les uns et les autres gardent la foi et n’oublient pas l’essence de leur militantisme car très bientôt on vera la retribution des méchants! oui on vera la liberation de notre pays ! ce n'est plus qu'une question de jours ».
Rappelons qu’à Bouna, Affi N’Guessan se trouve avec Diabaté Bêh, conseiller économique et social, Michel Gbagbo, le fils du chef d’Etat, le Président Laurent GBAGBO, un caméraman de la Rti, Serge Boguhé et le secrétaire général de l’Université de Cocody.

 

Source African Liberty

 

Le silence et l’inaction est la plus grande arme de destruction massive

 

Silence and inaction is the deadliest weapon of mass destruction.

 


Afrohistorama Communication


 

 

 


Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 10:57

ProbstSpécialiste reconnu de l’Afrique, Jean-François Probst a longtemps été collaborateur de Jacques Chirac au RPR et à la mairie de Paris avant de prendre ses distances et de devenir consultant international. Dans une interview au «Parisien» - «Aujourd'hui en France», il dresse un portrait peu flatteur de Robert Bourgi et des pratiques de la Françafrique.

 

« J’ai connu Robert Bourgi avec Jérôme Monod à Grand Bassam en Côte d’Ivoire en 1982. C’était déjà un opportuniste et un affairiste », souligne Jean-François Probst, qui — en excellent connaisseur des nombreux réseaux de ce qu’on a appelé la Françafrique — a la dent dure à l’encontre de cet avocat d’affaires qui « a intrigué toute sa vie et a voulu se faire passer pour le successeur de Jacques Foccart, qui pourtant le détestait ». Toutes ces révélations supposées mélangent, selon lui, « des tas de choses vraies, des invraisemblances et des mensonges ». Elles « ne sont dictées, explique-t-il, que par la mythomanie et une soif de vengeance à l’encontre de Jacques Chirac, mais surtout de Dominique de Villepin, avec lequel il règle ses comptes à la veille du verdict dans l’affaire Clearstream ».

« La grande erreur de Villepin, tellement désireux de devenir le chef de la Françafrique, c’est de s’être appuyé sur Bourgi, dont il croyait se faire un ami. Puis Villepin a compris un jour que tout cela sentait le soufre et a dit à Bourgi :
 Il ne faut plus qu’on se voit. Vexé, Bourgi en a fait une maladie, a traversé la rue — pour passer de l’Elysée à la Place Beauvau — pour se jeter dans les bras de Nicolas Sarkozy qui était alors ministre de l’Intérieur et qui lui a dit : Viens chez moi. »
sarkozy_geule.jpg
Toutefois, toutes ces pratiques de « valises de billets » entre l’Afrique et la France se sont-elles arrêtées avec l’arrivée de Nicolas Sarkozy à l’Elysée en 2007, comme le laisse entendre Bourgi? « Ce n’est pas crédible. C’est même le plus gros mensonge de sa vie. Rien ne s’est arrêté avec Sarkozy, qui avait pourtant prôné la rupture », réplique aussitôt Probst. Il rappelle que « Bourgi s’est dépensé sans compter pour Sarkozy auprès de nombreux chefs d’Etat africains lors de la présidentielle de 2007 » et que ce dernier « a filé à Libreville dès juillet 2007 et refait un deal avec Omar Bongo, qui lui aurait donné — dit-on — 1 milliard de francs CFA
 (NDLR : 1,5 M€) ». Le président gabonais, aujourd’hui décédé, « a utilisé Bourgi », assure Probst en rappelant une évidence : « Omar Bongo était un réaliste, pas un philanthrope. Certes, il arrosait tout le monde dans les campagnes électorales, mais il voulait surtout jouer le bon cheval. »

« Tout cela a existé. Le dernier interlocuteur de Bourgi à l’Elysée, c’était Claude Guéant, alors secrétaire général de la présidence », précise Probst, bien qu’il reconnaisse qu’« à l’Elysée comme au Quai d’Orsay, depuis le retour d’Alain Juppé, Bourgi est aujourd’hui persona non grata ». En effet, dit-il, « Bourgi a commencé à déplaire après le deuxième grand voyage de Sarkozy en Afrique — qui l’avait mené de Kinshasa à Brazzaville et Niamey en mars 2009 —, puis il a été écarté en douceur sous une montagne de fleurs et de couronnes. Sarkozy l’avait d’ailleurs décoré de la Légion d’honneur à l’Elysée dès septembre 2007. » Avant de conclure sans hésitation : « Après l’avoir pressé comme un citron, Sarkozy et Guéant vont le jeter… S’il a fait tout ce qu’il a fait et tout ce qu’il a dit, il mérite la prison! »

 

"Les Africains doivent cesser de laisser entrer les voleurs chez nous."

 

Le silence et l’inaction est la plus grande arme de destruction massive

 

Silence and inaction is the deadliest weapon of mass destruction.

 

Afrohistorama Communication


Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 10:39

afrique

Pendant que l’opposition Bamiléké, anglophone et Beti/Bulu brille par ses divisions, incapable de s’unir autour d’une stratégie commune, un bloc nordiste ressort de la liste actuelle des candidats aux élections d’Octobre, avec un seul candidat nordiste musulman, Garga Haman Adji. Les révélations de Wikileaks, selon lesquelles le tout puissant complice de Paul Biya, le ministre de la justice nordiste Amadou Ali déclara que le Nord ne soutiendra pas de candidat Beti, Bulu, Bamiléké ou anglophone en dehors de Paul Biya, tandis que le Minatd nordiste Marafat Hamidou Yaya, dans des révélations de même source se glorifiait d’avoir maintenu le Minatd dans le système d’organisations des élections, tout en inscrivant Tchadiens et Nigérians dans les listes électorales du Nord, montre que la France répétera au Cameroun le scénario de Côte d’Ivoire, avec pour objectif de détruire la machine militaire actuellement au pouvoir. Depuis quelques heures, les « élites sudistes » du Cameroun vivent dans l’inquiétude…

Ndzana seme

BALTIMORE 09/06/2011 – Amertume et inquiétudes ont caractérisé les milieux du pouvoir, surtout les « élites » militaires et administratives Beti, Bulu, Bamiléké et Anglophones, à la suite de la publication par Wikileaks des entretiens secrets entre l’ancienne Ambassadrice, Janet Garvey, et les ministres d’Etat fulbé Marafat Hamidou Yaya et Amadou Ali.

Ceci vient après les révélations par le même Wikileaks d’un entretien privé entre la même Ambassadrice américaine et Paul Biya, au cours duquel le président camerounais déclarait qu’il s’occupait personnellement de « l’opération épervier » et qu’il ne laisserait aucun détourneur des fonds publics actuellement en prison libre, tant qu’ils ne montrent pas de « remords » ( ?).

Le plus curieux c’est justement que cette « opération épervier », que Paul Biya pilote avec son ami depuis le régime Ahidjo, baron de son propre régime et ministre d’Etat de la justice, Amadou Ali, n’envoie en prison essentiellement que les ressortissants des ethnies ou régions précises du Cameroun, à savoir les Beti, les Bulu/Fang, les Bamiléké et les Anglophones, à la rare exception de l’ancienne ministre de l’éducation de base originaire du Nord, la nordiste Haman Adama.

L’autre constat en est aussi que les prétendus « détourneurs des fonds publics en prison » sont essentiellement ceux qui apparaissent comme une menace politique, tout comme l’ancien secrétaire général de la présidence Titus Edzoa apparut en 1997 et fut vite jeté en prison, contre Paul Biya et Amadou Ali.

Le bloc nordiste qui inquiète

Ce qui était amertume et inquiétudes s’est vite transformé ces dernières heures en une panique devant le constat de ce que le grand Nord du Cameroun n’a présenté qu’un seul candidat aux prochaines élections du 9 Octobre 2011.

Dans les milieux militaires et administratifs Beti, Bulu, Bamiléké et Anglophones, la déception est exprimée dans une variété d’opinions personnelles. Mais il ressort globalement que Paul Biya a trahi ces groupes ethniques et régionaux, en maintenant contre eux une vieille alliance avec le Nord, à qui il entend rendre le pouvoir.

On n’en a pour preuve que les élections sénatoriales promises par Paul Biya pour décembre 2010, que ce président avait vite oublié d’organiser. Or, c’est le président du Sénat qui est constitutionnellement le successeur du président de la république en cas d’empêchement.

Que Amadou Ali déclare aujourd’hui, sous menace de guerre civile (lire l’entretien ci-dessous publié par Wikileaks), que le Nord rejetterait tout candidat Beti, Bulu, Bamiléké ou anglophone, montre que le Nord a fait bloc pour prendre le pouvoir après Paul Biya.

Du coup, nous nous souvenons que c’est après avoir constitué un bloc des Nordistes que Ahmadou Ahidjo fut capable d’évincer André Marie Mbida du poste de premier ministre colonial, de prendre sa place et de devenir le premier président du Cameroun indédendant.

Pendant que Amadou Ali donnait ainsi les ultimatums selon lesquels il faut un pouvoir nordiste après Paul Biya sinon il y aura chaos, le ministre nordiste de l’administration territoriale et de la décentralisation (Minatd), Marafat Hamidou Yaya, patron de la machine des fraudes électorales, chante dans un autre entretien avec l’ambassadrice américaine sa victoire.

Il se félicitait en effet d’avoir obtenu, de complicité avec Paul Biya, que le Minatd reste impliqué dans l’organisation des élections, contrairement aux demandes de tous les acteurs intérieurs et extérieurs pour un organe électoral qui soit indépendant de ce ministère.

Les fraudes seront les pinces qui tueront leur propre crabe Biya

Une source digne de foi fait état de ce que depuis 2005, des réunions des élites du Nord, et surtout l’inscription par le Minatd Marafat Hamidou Yaya des Tchadiens et des Nigérians sur les listes électorales, avaient irrité l’ancien premier ministre Inoni Ephraim.

De sorte qu’en 2007, avant la tenue les élections législatives et communales, le PM Inoni déclencha ouvertement la dispute en créant une « cellule de suivi des élections », sonnant ainsi ses désaccords avec le Minatd Marafat au sujet des inscriptions sur les listes électorales et l’implication personnelle de ce dernier dans le choix des candidats à la place des partis politiques.

En clair, s’il y’aura des fraudes électorales le 9 Octobre prochain, il faut s’attendre qu’elles viennent essentiellement du Nord.

Souvenons-nous encore qu’en Octobre 1992, quand tous les procès-verbaux des bureaux de vote montraient que Ni John Fru Ndi avait gagné les présidentielles, tombèrent à la dernière minute des résultats fictifs du Nord ayant basculé la victoire en faveur de Paul Biya.

Il se trouve maintenant que la personne qui donnera la victoire au prochain président de la république du Cameroun est le nordiste Marafat Hamidou Yaya.

Car, il faut bien noter que ceux qui continuent encore de chanter qu’ils détiennent le « pouvoir Beti », ont un chiffre de population électorale pratiquement insignifiant par rapport aux populations du Nord, que Marafat Hamidou Yaya, Amadou Ali et les autres « élites » du Nord, autant de l’opposition que du pouvoir, contrôlent et feront voter selon leur volonté comme le berger fait paître son bétail dans la prairie de son choix.

Le candidat unique nordiste qui fait paniquer

Ces dernières heures nous ont en effet montré que, avant la clôture des listes des candidats aux présidentielles, tous les candidats du Nord se sont retirés à la dernière minute, afin de laisser un seul candidat, le joker nordiste Garga Haman Adji dit le « chasseur des baleines ...

 

Lire la suite   http://africanindependent.com/news/?p=1770

 

 

 

Le silence et l’inaction est la plus grande arme de destruction massive

 

Silence and inaction is the deadliest weapon of mass destruction.

 


Afrohistorama Communication


 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine