Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 12:00

 

Avion

 

Sarkozy rêvait d'une guerre éclair. Mais rien ne s'est passé comme prévu. A la veille du vote du Parlement pour ou contre la poursuite de l'intervention, de hauts responsables ont raconté à Vincent Jauvert la véritable histoire de cette opération.

  

Cela devait durer quelques jours, quelques semaines tout au plus. "Sûrement pas des mois", disait Alain Juppé. Les services de renseignements français assuraient que, dès les premières frappes, des milliers de soldats de Kadhafi feraient défection. Ils prédisaient aussi que les rebelles avanceraient rapidement jusqu'à Syrte, la ville natale du Guide, et que tout cela contraindrait Kadhafi à partir très vite. Mais rien ne s'est passé comme prévu.

De surprises en déconvenues 

Quatre mois et des milliers de frappes plus tard, Kadhafiest toujours là. Certes, Benghazi, la capitale des rebelles, est sous protection. Mais la guerre voulue par Nicolas Sarkozy s'enlise. Cette opération devait restaurer le prestige de sa politique étrangère, ternie par les frasques de « MAM » et son accueil glacial du « printemps arabe ». Mais, malgré ses Rafale, malgré l'Otan dont elle a réintégré le commandement en fanfare, la France apparaît impuissante face au dictateur d'un pays mal armé et dix fois moins peuplé. Cette guerre devait être un passeport pour la gloire. On se contenterait aujourd'hui d'un sauf-conduit pour en sortir.

Que s'est-il passé ? A quelques jours du premier vote parlementaire sur cette guerre, plusieurs responsables français - officiers supérieurs, diplomates et hommes politiques - racontent l'histoire secrète de cette opération : les bévues des services de renseignements, les déchirements au sein de l'Alliance atlantique. Et le jeu ambigu des Etats-Unis...

 

L'état-major demande à l'Elysée de changer de cible...

La guerre commence par un coup d'éclat, non planifié, des forces aériennes françaises. « Le premier jour, samedi 19 mars, nos pilotes devaient seulement préparer le terrain, dit un haut responsable. Leur mission était de détruire des batteries anti-aériennes libyennes. Mais, le matin, les forces de Kadhafi ont avancé beaucoup plus vite que prévu vers Benghazi. Si nous ne faisions rien, la deuxième ville libyenne allait être massacrée. » En catastrophe, l'état-major demande à l'Elysée l'autorisation de changer de cible et de viser les blindés plutôt que les défenses anti-aériennes. Malgré les risques pour les Rafale, qui se feront repérer par les radars ennemis,Nicolas Sarkozy donne son feu vert. « Les pilotes sont partis de la base de Saint-Dizier comme ça, au pif, avec une nouvelle mission : trouver les chars et les détruire, en évitant de se faire abattre... Par chance, ils revenaient d'Afghanistan, ils étaient très entraînés. » Ils repèrent la colonne de blindés, la « tapent » et sauvent Benghazi.

Une déroute pour les services de renseignements

Une victoire éclatante pour l'aviation française. Mais une déroute pour les services de renseignements. « Nous nous sommes rendu compte que leurs informations étaient de mauvaise qualité, dit un haut responsable. Ils s'étaient procuré un rapport de l'armée algérienne qui venait de faire des manoeuvres avec les Libyens. Il y était écrit que les chars de Kadhafi étaient tous rouillés et ne pourraient pas être mis en état de marche en moins de deux mois. Pourtant, ces blindés ont attaqué Benghazi ! »

Un officier ajoute : « Plusieurs semaines avant les frappes, nous avons déployé sur zone des moyens de renseignement importants : trois satellites espions passent chaque jour au-dessus de la Libye, un sous-marin au large de Tripoli intercepte des communications. Des forces spéciales ont été dépêchées et, plus tard, la DGSE a ouvert une antenne à Benghazi. Mais nous avons raté l'essentiel : nous avons sous-estimé Kadhafi, qui se préparait depuis quarante et un ans à une invasion. Nous n'avons pas imaginé qu'il s'adapterait aussi vite. » Personne ne prévoit, par exemple, que, pour transporter ses troupes et ses batteries de missiles, le Guide va aller acheter des centaines de pick-up Toyota au Niger et au Mali. C'est un coup de génie : ces camions sont identiques à ceux utilisés par les rebelles. L'Otan est paralysée. Elle retarde ses frappes. Avant de bombarder ces véhicules, les pilotes doivent avoir la certitude qu'ils sont bien ceux des forces de Kadhafi. « Nous avons demandé aux rebelles de mettre un signal particulier sur le toit de leurs pick-up, dit un militaire, mais nous n'étions jamais sûrs. Ils sont tellement désorganisés... »

Des rebelles totalement incompétents

Personne n'a prévu, non plus, le degré d'impréparation militaire de l'opposition. Pour le chef d'état-major des armées, l'amiral Edouard Guillaud, les rebelles sont « pathétiques ». Non seulement ils sont totalement incompétents, mais, pendant plusieurs semaines, ils sèment la panique dans les grandes capitales. « Au moindre bruit suspect, raconte un officiel français, moqueur, ils appelaient BHL, l'Elysée ou Downing Street. Ils juraient que des centaines de chars se précipitaient vers eux, que l'Otan devait agir sur-le-champ. On envoyait en catastrophe des avions de reconnaissance et des bombardiers, mais la plupart du temps c'étaient de fausses alertes. » Au bout d'un mois et demi, la coalition, excédée, décide de dépêcher des officiers de liaison sur place, à Benghazi. Leur rôle : « Trier les informations des rebelles et ne transmettre que les plus plausibles au QG de l'Otan, à Naples. »

La volte-face des Anglais

Autre terrible déconvenue : la volte-face des Anglais sur le commandement de l'opération. La veille des premières frappes, l'Elysée croit encore que la guerre en Libye sera conduite par Paris et Londres, et non par l'Otan. Sarkozy et Cameron ont évoqué plusieurs fois ce commandement conjoint, conçu comme un prolongement naturel de l'accord militaire franco -britannique signé en novembre. En secret, les chefs se sont mis d'accord sur la répartition des tâches : la guerre sera gérée de Montverdun, près de Lyon, où la France dispose d'un QG d'opérations aériennes flambant neuf ; et de Northwood, dans la banlieue de Londres, siège d'un QG stratégique performant. Tout est donc en place pour une grande première militaire européenne c'est du moins ce que l'on croit à Paris...

Vendredi 18 mars, au lendemain du vote de la résolution autorisant les frappes, c'est la douche froide. Le patron des forces aériennes françaises, le général Hendel, se rend à Northwood pour prendre le commandement en second de l'opération qui doit commencer le lendemain. Il s'attend à être accueilli en grande pompe. Mais, humiliation, on le fait attendre plusieurs heures avant de lui dire la vérité : les officiers britanniques qu'il devait commander sont partis la veille. Où ? A Ramstein, QG des forces américaines en Europe. Et le général anglais qui devait s'installer à Montverdun ne viendra pas. Bref, Londres a renoncé à son duo avec Paris et se tourne vers l'Otan. Perfide Albion...

Nicolas Sarkozy se méfie de Berlin

Si certains militaires français, qui redoutaient d'être dépassés par la tâche, poussent un « ouf » de soulagement, d'autres sont furieux, les aviateurs surtout. Patron de l'armée de l'air, le général Paloméros déplore que l'opération n'ait pu être menée « en franco-britannique ». Pendant plusieurs jours, la diplomatie française tente de sauver la face. Elle fait le forcing pour qu'au moins l'embargo maritime de la Libye soit assuré par l'Union européenne et non par l'Otan. Mais la Turquie et l'Allemagne refusent : l'Alliance se chargera de tout ou de rien. La France, qui a besoin d'alliés, est coincée et contrainte d'accepter. A une condition : Nicolas Sarkozy exige de mettre sur la touche les officiers turcs et allemands présents dans la structure de commandement de l'Otan, au motif qu'ils pourraient saboter cette guerre à laquelle Berlin et Ankara sont hostiles. Un détail ? Quand le chef suprême de l'Otan, un général américain, et son n° 2, un Britannique, sont en congé, c'est le n° 3, un Allemand, qui assure le commandement militaire de l'Alliance. Trop risqué pourNicolas Sarkozy, qui se méfie de Berlin et obtient que, pendant toute la durée de la guerre contre Kadhafi, ce roulement soit discrètement suspendu...

Brutales, les bagarres au sein de l'Otan continueront pendant des semaines. A Bruxelles, des portes claquent, des noms d'oiseaux fusent. Premier sujet de discorde : les règles d'engagement de cette guerre. L'intervention est destinée à protéger la vie des civils. Il faut donc limiter au maximum les bavures. Jusqu'où ? « Au début, nous appliquions les mêmes normes de prudence qu'en Afghanistan », raconte un officier. Mais les moins va-t-en-guerre exigent qu'en Libye les règles soient « trois fois plus strictes », précise un militaire. « Souvent nos pilotes repèrent une cible mouvante, demandent l'autorisation de frapper et l'Otan refuse. » De ce fait, les « dommages collatéraux » seront peu nombreux. Mais l'opération est ralentie. Au fil des semaines, loin des réunions enflammées, le représentant français au QG des opérations, à Naples, obtiendra discrètement des dérogations pour ses pilotes...

"Des plans de frappes sans queue ni tête"

En fait, la machinerie de l'Otan - cet Otan que Sarkozy avait tellement tenu à réintégrer - exaspère les Français. « Cette bureaucratie sort des plans de frappes sans queue ni tête, dit un responsable français. Pour les officiers de l'Otan, il s'agit de faire exécuter un certain nombre de sorties aériennes. Il n'y a aucun objectif stratégique cohérent, seulement des cases à cocher. La guerre comme à la Sécu ! » Un autre officiel est plus indulgent. « Le commandant de l'opération contre la Libye, le général canadien Bouchard, fait ce qu'il peut avec ce qu'il a. Très peu d'alliés de l'Otan ont accepté de participer à l'opération. C'est un grand échec des diplomaties françaises et britanniques. Alors, c'est vrai, vu le manque d'avions à sa disposition, Bouchard est obligé de bricoler. »

Les Américains se retirent...

La pénurie est d'autant plus grande que, autre déconvenue magistrale, l'Amérique a retiré très tôt ses dizaines de chasseurs-bombardiers, en particulier les A10 « tueurs de chars » que l'US Air Force est la seule à posséder. « Obama avait prévenu Sarkozy dès le début que les Etats-Unis ne resteraient pas en première ligne, dit un responsable français. Le Congrès était très hostile à cette opération. Et le Pentagone ne voulait pas d'une nouvelle guerre de l'Amérique contre des Arabes. Mais on n'avait pas compris que ce retrait interviendrait au bout de dix jours. » Paris et Londres ont bien réussi à convaincre Washington d'envoyer des moyens de frappe plus discrets, des drones armés, et de laisser leurs avions antiradars. Mais pour le reste, c'était : « Débrouillez-vous ! »

Français et Britanniques décident de pallier ce manque par leurs propres moyens. Début mai, quand l'enlisement devient évident, ils entreprennent d'envoyer des renforts : une vingtaine d'hélicoptères. C'est tout ce qu'ils peuvent fournir. Et encore faudra-t-il un mois pour que le porte-hélicoptères « Tonnerre », une des fertés de l'armée française, arrive sur zone. « Dire que, dans les hangars de l'Otan, il y a 150 hélicoptères américains que Washington refuse d'envoyer en Libye ! », relève un oficier français.

... mais restent indispensables sur le terrain

« C'est l'une des grandes leçons de cette guerre à laquelle on ne s'attendait pas, dit un responsable français : Washington a vraiment commencé son repli stratégique. » Seulement voilà : sur le terrain, les Américains sont toujours indispensables. « Rien ne serait possible sans leur soutien. Ils nous tiennent par la barbichette. Ce sont toujours eux les patrons. » Certes, l'armée français fait bonne figure. Elle assure plus du tiers des frappes, certains jours près de la moitié. Ses avions sont les plus nombreux dans le ciel libyen - entre 15 et 20. Elle est la seule à disposer d'unporte-avions nucléaire. La technologie militaire made in France demeure l'une des meilleures. La guerre a permis de tester avec succès le dernier cri de ses productions : le Rafale 3, le missile modulaire AASM, l'hélicoptère Tigre...

Mais la supériorité américaine est écrasante : 33 des 41 avions ravitailleurs utilisés dans l'opération sont américains, la plupart des Awacs aussi, tous les drones également, comme 100% des missiles antiradars et des kits de guidage laser des bombes. Et ce n'est pas tout. « L'essentiel des moyens de commandement et de contrôle de l'Otan comme la gigantesque bande passante qui permet de transmettre toutes les données sont américains », dit le spécialiste François Heisbourg. « Quand les pilotes français arrivent au-dessus de la Libye, explique un officier, ce sont des avions américains dotés de radars spéciaux, des JStar, qui les guident jusqu'à leurs cibles. Les Américains ont des moyens de renseignement colossaux : des U2, des capteurs dont nous ne disposerons jamais, des dizaines de satellites... »

Les Américains dirigent les opérations en coulisse

Un chiffre résume tout : devant la délégation parlementaire sur le renseignement, le directeur du renseignement militaire, le général Didier Bolelli, a révélé que plus de 80% des cibles affectées aux pilotes français en Libye étaient désignées par les services américains ! Autrement dit, si Français et Britanniques réalisent la majorité des frappes, lesAméricains dirigent les opérations en coulisses « from behind », dit le grand magazine « New Yorker ». « Ils nous donnent juste ce qu'il faut pour que nous ne nous cassions pas la figure », assure un diplomate.

 

Comment terminer cette guerre sans un coup de pouce de Washington ? Pour l'armée française, le temps presse. « En mer depuis huit mois, le «Charles-de-Gaulle» est à bout, dit un officier. Certaines réparations ne peuvent pas être faites à bord. Le nombre de sorties du porte-avions chute. » Le « Charles-de-Gaulle » devait rentrer le 30 juin, mais les marins devront attendre. Pour le remplacer, on cherche des bases aériennes proches du théâtre des opérations. On voudrait aussi envoyer un drone français au-dessus du ciel libyen. Mais les négociations avec les pays qui pourraient accueillir ces aéronefs traînent.

L'Elysée décide de livrer du matériel aux rebelles

Alors on compte surtout sur l'avancée des rebelles. Ils doivent faire vite. Les chaleurs torrides et le ramadan arrivent, peu propices à de grandes offensives. Il faut régler le problème avant août. Comment ? L'Elysée a décidé d'interpréter à sa façon les résolutions de l'ONU sur la Libye. Certaines capitales, dont Londres, estiment qu'elles interdisent de fournir des armes aux rebelles. Pas Paris. « Le Figaro » vient de révéler que, début juin, la France a parachuté 40 tonnes de matériel militaire aux forces rebelles. Selon d'autres sources, elle enverrait aussi des armes par voie terrestre via des pays frontaliers. L'Elysée pense qu'une progression des rebelles jusqu'à quelques kilomètres de Tripoli devrait susciter une révolte à l'intérieur de la capitale libyenne. Et Kadhafi serait contraint de partir. Si, pour une fois, tout se passait comme prévu...

Vincent Jauvert-Le Nouvel Observateur

Lire l'intégralité de l'enquête de Vincent Jauvert dans  le Nouvel Observateur du 7 juillet

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 11:58

t-29 OUEST Foumban Art Bamoun 02La chronique de Mbombog Ntohôl

Tribune Libre

Quel lien y a –t-il entre l’impopularité du président Wade Abdoulaye et l’affaire Hisène Habré ?


Un bref rappel de l’affaire Hisene Habré. Au lendemain de son indépendance le Tchad avait connu une instabilité politique continuelle pendant au moins 25 ans. Coups d’état, rébellions, occupation des forces étrangères. C’est pendant cette période trouble que le président Hisene Habré apparu sur la scène politique. Il réussit à stabiliser le pays pour quelques temps. Mais les mauvaises habitudes ont du mal à partir chez les politiciens Africains, surtout lorsqu’ils reçoivent leurs ordres de l’étranger. Il fut lui aussi chassé du pouvoir comme Tombalbaye et tous les autres. Chassé du pouvoir il se refugia au Sénégal comme l’ancien sanguinaire Camerounais Ahidjo président du Cameroun.

Que reproche t-on à Habré ?

On l’a accusé d’avoir fait enlever une française. Et  généralement ce dont les dirigeants Africains sont maîtres, terroriser de l’Africain et protéger les étrangers. Mais cette histoire remonte tellement si loin que son importance aujourd'hui est vraiment nulle. Surtout si on regarde les faits commis aujourd’hui  à la barbe et au nez de la soi disant communauté internationale, avec vidéo à l’appui. Qu’on ne vienne pas nous dire  ou nous faire croire que l’on veut rendre justice.

C’est la raison pour laquelle, je pense que c’est tout simplement  une opération de communication pour le président Wade Abdoulaye qui est regardé aujourd’hui par le peuple Africain comme un «vendu». Celui qui est dans tous les coups fourrés contre l’Afrique.

En Côte d’ivoire l’union Africaine a demandé la négociation entre les Ivoiriens, lui a réclamé le bombardement. En Libye l’union Africaine a demandé les négociations, lui va carrément saluer et applaudir les criminels de Benghazi qui égorgent les noirs en public au vu et à la connaissance de la soit disant communauté internationale.

Dernièrement, il a voulu ratifier la dictature pour installer un pouvoir familial, un député est allé s’empaler sur les grilles de l’assemblée nationale pour dénoncer la manœuvre. Heureusement qu’il a compris le message et il renonça, qui dit qu’il n’y revienne pas demain. Les Sénégalais doivent rester vigilants.

Donc je crois comme beaucoup que,  l’affaire Hisène Habré est tout simplement une affaire de communication pour redorer son image ternie aux yeux des Sénégalais  en particuliers et des Africains en général, qui l’on confondu à un moment donné avec les grands hommes de l’Afrique lors de l’inauguration du monument  de la renaissance de Dakar.

En renonçant à l’extradition de ce vieux monsieur et ancien président du Tchad, ils veulent nous faire croire que le président Wade est un bon président Africain, qui ne livre pas un président un Africain fut-il ancien. Mon œil oui ! Ce  Monsieur Hisene Habré ne représente plus rien sur le plan politique et médiatique. Sinon pour quoi le tribunal Belge alors, pendant  que le TPI qui a été conçue pour les Africains se tourne les pouces, et considère que tuer de l’Africain c’est rendre justice à la communauté internationale. Le ridicule ne tue pas. Beaucoup en serait déjà dans l’au-delà.

Pour compléter la mascarade on nous fait lire des communiqués d’accusations du TPI, par des Africains qui ne savent pas ce que dignité veut dire. Tout ceci n’est que du montage bidon pour les imbéciles.

Tout ce qu'on espère c’est qu’un jour le Sénégal comme l’Afrique définitivement se débarrassent de tous les Africains qui minent le progrès social de l’Afrique.

Que vivent l’Afrique et le panafricanisme.

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 11:52

 

t-29 OUEST Foumban Art Bamoun 02

 

The chronicle of Mbombog Ntohôl  


 The connection between the unpopularity of President Abdoulaye Wade and Hisen Habré’s  Case?  

·       
A brief review of the Hisen Habré’s case. In the aftermath of independence Chad had experienced political instability for at least 25 years. Coups, rebellions, occupation of foreign forces. It was during this troubled period that President Habré Hisen appeared on the political scene. He managed to stabilize the country for some time. But bad habits are hard to  disappear for Africans politicians today, especially when they receive their orders from abroad. He was also ousted from the power as Tombalbaye. After his departure from tchad he went in exile in Senegal such as former President Ahidjo bloody Cameroon dictator.

What is the accusation?
He was accused of having kidnapped a French citizen. Usually African leaders are very protective of foreigners than their own citizens they terrorized often. But this story goes back so far that's, today is less important than what is going on around countries where they are killing people like chikens. Especially if you look at the crimes committed today to the beard and the nose of the so called international community, with video support.
Let no one tell us or make us believe that bringing Hisen Habre in Belgium or refusing to send him in Belgium is important.
That's why I think it's just a communication stuff for President Abdoulaye Wade who is regarded today by the African people as a "sold person". He who is in any dirty tricks against Africa.

·         Ivory Coast , African Union has called for the negotiation between Ivorians, he claimed the bombing.

·        In Libya the African Union wanted negotiations, it’s totally welcome and applaud the criminals who slaughter blacks in Benghazi in public  and where was Belgium or the  so-called international community.
Recently, he wanted to ratify the dictatorship to install his son in power, a Member of Parliement went impaled on the railings of the National Assembly to protest the maneuver. Fortunately he got the message and renounced, who says that he would not repeat the maneuver. The Senegalese must remain vigilant.
So I think that like many, Hisen Habré case is simply a matter of communication to improve its tarnished image in the eyes of Senegal in particular and Africans in general who confused  his image before at some point with the great men of Africa during the inauguration of the monument to the rebirth in Dakar.
By giving up the extradition of that old gentleman and former president of Chad, they want us to believe that Wade is a good African president,.
my eye! Hisen Habré is no longer anything on the political and the media arena. Otherwise why the Belgian court then, whiles the TPI that was designed for Africans turned thumbs, and believes that, the killing of Africans is justice. Ridicule” does not kill. Many would be already in the afterlife.
To complete the charade they let  African make official  ICC accusations, in order to legitimate their cynism.
Only fools can believe their statements.
All we hope is that one day Senegal as Africa permanently get rid of all Africans that undermine social progress of Africa.
Long live Africa and Pan-Africanism.

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 18:57

Message de l'ex-président Lula à ses homologues Africains : Cessez de baisser votre pantalon devant les occidentaux.

L'EX PRESIDENT BRESILIEN LULA HUMILIE LES PRESIDENTS AFRICAINS AU SOMMET DE L'UNION AFRICAINE

Lula.jpg


L'EX PRESIDENT BRESILIEN LULA HUMILIE LES PRESIDENTS AFRICAINS AU SOMMET DE L'UNION AFRICAINE

 

 

Suivant l'exemple de l'amerique Latine , l'Afrique devrait decider de prendre sa vrai independance qui est aux mains des occidentaux , Le continent Africain qui est riche de gisement mineral et de terre fertile , aurait en effet toutes le potentialités pour devenir le première puissance economique planetaire , mais elle est encore opprimée sous la coupole coloniale des grandes puissances de la terre. ce sont les parole de l'ex -president bresilien LULA DA SILVA ,qui etait la semaine dernière en Guinée equatoriale pour la reunion des chef d'etats Africains .

Lula a invité les chef d'etat à ouvrir les yeux sur ce qui se passe en Afrique ces derniers mois , en libye et en cote d'ivoire : l'interference de la France et des etats unis constitue un sérieux danger pour la souveraineté Africaine et pour les futures générations.

durant l'assemblée generale sur le role des jeunes africains, une session detachées de la reunion avec theme la crise libyenne, Lula a accusé les chefs Africains d'ètre avides , d'assoifés de pouvoir , de trahir leurs propres pays et surtout d'ètre des servants de l'occident ! qui saccagent le continent noir et déciment sa souveraineté. La devise de ces chefs d'etats étant : "chacun pour soi , Dieu pour tous" ne portera loin l'Afrique,Il faut le sens de responsabilité, d'humilité,de dignité et d'Unité pour bien gouverner ! critiquant le fait que les leaders africains qui sont arrivés au pouvoir par un coup d'état ou pour le vouloir des puissances occidentales .Il a ensuite critiqué et denoncé le monopole des 5 pays du monde. ajoutant que: L'UNION AFRICAINE a 1,4 milliard d'habitants, l'AMERIQUE LATINE 400 000 d'habitants et que c'est inconcevable que les USA, LA FRANCE,LA CHINE,LA RUSSIE ET LA GRANDE BRETAGNE dictent la loi au conseil de securité de l'ONU !!!! surtout que la crise ecomìnomique mondiale provient des etats unis .

et il a deploré le fait que l'UNION AFRICAINE soit financé seulement par 5 pays africains et le reste par des dons occidentaux.Par consequent, Pour cela , L'UA ne peut pas faire les interéts de l'Afrique et avoir un poids au niveau international . C'est cette mème U.A qui legitime les coups d'ètats,les rebellions ou actions illegales pour l'obtention du pouvoir en Afrique, ignorant la volonté du peuple et la finalité des élections .Beaucoup de chefs d'etats presents avaient la tète basse à qui il a réitéré l'invasion Francaise dans le continent noir ! LA FRANCE nourrit et arme les rebelles dans les pays qui ont cessé d'ètre leurs colonies . avec des interferences dans les affaires internes des pays africains ! c'est clair la reference avec le cas de la Cote d'Ivoire, où Paris avec l'utilisation de la force a enlevé le president GBAGBO pour mettre à son poste ouattara.

Si pour la Cote d'Ivoire ,rien a été fait pour arréter le coup d'état ,l'union Africaine peut demander le cessez le feu immediat en LIbye. en soutien s'est ajouté le president Jacob zuma, un des chefs opposants qui tient tète à l'occident disant qu'ils n'ont pas le droit d'assassiber KADAFI.

 

Un silence d'ombre dans la salle de l'UA où les présidents qui sont les talons de l'occident étaient nombreux en occurence ABDOULAYE WADE du Senegal qui a sejourné à Benghasi pour reconnaitre le gouvernement des rebelles , BLAISE COMPAORE du Burkina Faso qui ha soutenu la rebellion de OUATTARA en Coted'Ivoire contre GBAGBO, YOWERI MUSEVENI de l'Uganda qui combat les AL Shabaab en Somalie , PAUL KAGAME du Rwanda qui saccage pour le compte de l'occident et puis SASSOU N'GUESSO du Congo Brazzaville , IDRISS DEBY du TCHAD,PAUL BIYA du Cameroun, FAURE GNASSINGBE du togo,ODINBA ALI BONGO du Gabon et le dernier récruté qui s'est ajouté à la dependance des des puissances de l'oppression est ALLASSANE OUATTARA de la cote d'ivoire !

 

TEXTE EN ITALIEN ENTIEREMENT TRADUIT EN FRANCAIS  PAR KOUAME CELESTIN N'BRAH

LE LIEN D'UN JOURNAL OFFICIEL ITALIEN :WWW.rinascita.eu

by Lendo Kumbu

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 18:40

Côte Ivoire : Appel à tous les resistants, le second message du Com'theatre : La Libération est proche

 Image militaire1


 

Nous tenons à le rappeler, à toute fin utile, que le droit à l’information est un droit inaliénable reconnu et proclamé par la déclaration universelle des droits de l’homme.(Nous avons aussi reçu en pièce jointe des fichiers à télécharger et à imprimer sur des autocollants.

Dans la nuit du vendredi 1er juillet 2011, nous avons lancé à Abidjan la première phase de l’opération VACARME DE SILENCE, cette opération montée en conscience de devoir et de savoir nous conduira a la libération de Notre pays.



VACARME DE SILENCE a pour but la libération de Notre pays des forces d’occupation françaises licorne et de leurs valets des frci. En ces jours de responsabilité personnelle face au viol de la mère Patrie nous appelons à la mobilisation et l’action collective seule gage de succès.

Aux populations civiles qui n’ont pas encore saisi les vrais enjeux de ce combat nous les rassurons que nos actions ne sont aucunement dirigées contre elles.

Pour celles des populations encore tétanisées par le souvenir des événements passés, qui condamnent les actes de la France dans Notre pays pour ses intérêts et le bonheur des enfants français mais, se résignent a accepter cette situation tant que cela leur garantit une pseudo paix dans la douleur intérieure, nous répondons que vous porterez seuls la lâcheté des parents qui imposent en héritage à leurs enfants des situations qu’eux mêmes refusent de vivre.



Au troisième groupe de populations civiles, celles qui ont toujours appelé a la résistance dans les salons, dans les bureaux, c’est à vous que ce message s’adresse. Sachez que la libération que vous appelez de tous vos vœux ne se fera pas sans vous, nous vous invitons donc a vous approprier cette étape de la libération afin d’exprimer par ces autocollants votre rejet de la situation actuelle en vous impliquant autant que vous pouvez dans le succès de cette campagne d’affichage qui doit être l’expression de votre rejet massif de cette situation de recolonisation de la Cote d’Ivoire par la France.



Abidjan doit être envahie de ces affiches, cela doit être l’objectif de chacun d’entre vous, ceci doit être votre mission et votre part dans le combat.

A nos frères d’armes contactés et non contactés, le moment du devoir s’imposera bientôt à nous tous. Nous devrons avoir conscience que les trouillards subiront malgré eux les effets de l’ennemi, tant nous lui imposerons forces polyvalentes et système d’armes.



La détermination qui était la Notre lors de la bataille d’Abidjan reste de mise.

Que Dieu nous inspire et nous protège, nous avons pour nous la juste cause.



Le COM’THEATRE
Source : cotedivoire-lavraie.over-blog.fr

 

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 18:33

 

Hmed Bayayoko

Le gouvernement maçonnique d’Alassane Ouattara

Qui sont les ministres d'Alassane Ouattara membres de

la Grande Loge de Côte d’Ivoire ? Revue de détail.

La franc-maçonnerie est une véritable marque de fabrique

du gouvernement ivoirien. Qu'on en juge : le premier ministre

Guillaume Soro est un "frère de lumière", dont l’initiation a

été facilitée par le grand maître Djibril Bassolé, ministre des

aff aires étrangères du Burkina Faso et représentant conjoint

des Nations unies et de l’Union africaine (UA) au Darfour.

Hamed Bakayoko, ministre de l’intérieur et numéro deux du

gouvernement, est également membre de la Grande Loge

de Côte d’Ivoire (GLCI), dirigée par l’inamovible grand maître

Clotaire Magloire Coffi e. Tout comme le ministre de la justice,

Jeannot Ahoussou, et celui des infrastructures économiques,

Patrick Achi. En indélicatesse avec le président Alassane

Ouattara, ce dernier a dû céder sa fonction de porte-parole

au profi t d'un autre "frère de lumière", Bruno Koné, actuel

ministre de la Poste, des nouvelles technologies de la communication

et de l’information. Ce dernier a été ouvertement

coopté au sein de la loge ivoirienne par Guillaume Soro et le

ministre Bakayoko.

Le grand argentier Charles Koffi Diby est un autre membre

infl uent de la franc-maçonnerie locale. Idem du ministre

du commerce Moussa Dosso, ex-ministre de l’économie

de l’ancienne rébellion des Forces nouvelles (FN). Pour

discuter tranquillement autour d'une bière, les "frères" du

gouvernement se donnent régulièrement rendez-vous au

Montparnasse. Ce restaurant situé dans le quartier de Marcory

zone 4, au sud d’Abidjan, reste le véritable quartier général de

la Grande Loge ivoirienne.

Source : Xalimsn

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 18:27

tueries-france-cotes-d-ivoire-copier.jpgTueries massives en Côte d’Ivoire : La CPI Choisie les crimes.  




Dans le dossier ivoirien, la Cpi a déjà rendu son verdict ; c’est Gbagbo qui a commis des crimes et pas quelqu’un d’autre .Et pourtant… Ils sont bien heureux, à l’arrivée à Abidjan de Fatou Bensouda, la Procureure adjointe de la Cpi, car pour eux, c’est le moment idéal pour pendre à jamais Laurent Gbagbo l’ennemi commun .Tout le monde sait que la Cour pénale est en Côte d’Ivoire à la demande expresse de Ouattara à travers qui Sarkozy veut avoir la peau du président Gbagbo. En dépit du fait que la Côte d’Ivoire n’a pas ratifié le traité de la Cpi et donc pas membre, Alassane s’est empressé de l’appeler à sa rescousse, sûr du soutien de la France .La juridiction internationale qui est plus au service des puissances occidentales débarque donc à Abidjan avec des idées orientées. Par exemple quand elle évoque en substance des femmes massacrées dans la commune d’Abobo, ça sent du déjà entendu dans les rangs du pouvoir du temps de l’opposition .
 
On se rappelle que le Rdr a outrageusement grossi cette affaire à l’échelle internationale pour dépeindre le Président Gbagbo sous des traits d’un horrible dictateur. Depuis l’arrivée de cette dame, le camp présidentiel avec ses médias tentent de donner un seul son de cloche en ne trouvant les victimes que dans le camp du Rhdp. L’objectif est bien connu : il s’agit d’émouvoir la procureure adjointe de la Cpi. Ce qui donnerait un sens unique à son enquête. Surtout qu’elle leur a apporté de l’eau au moulin avec ses déclarations. Pourtant dans cette crise, les crimes ne sont même pas là ou on les croit.
 
Si la Cour pénale internationale veut appliquer le Droit en Côte d’Ivoire, elle pourra faire jaillir la vérité qui continue d’être masquée à l’échelle mondiale. La France qui se fait donneuse de leçon est entièrement partie prenante dans le dossier ivoirien. Elle n’est pas neutre. Elle est la principale force opposée à Gbagbo. Le Rhdp n’a été qu’un instrument utilisé en Côte d’Ivoire. La preuve, durant toute la crise postélectorale, la Force française Licorne a été en première ligne dans les combats .Dans les bombardements du palais présidentiel, il y a eu plusieurs civiles tués à la résidence de Cocody. Pour le moment, il n’y a pas de chiffre exact des victimes mais ce sont plusieurs milliers de jeunes qui ont été massacrés par la Licorne, loin des caméras et des objectifs des médias internationaux. Jusque-là, personne n’en parle. Ailleurs dans des pays véritablement démocratiques ,de tels crimes ne passeraient pas inaperçus.
 
Mais en Afrique , la France peut au nom de ses intérêts, commettre les pires crimes, personne ne lèvera le petit doigt car il s’agit de l’empire .Et chose pire, pendant cette même crise postélectorale, c’est encore l’armée française soutenue par l’Onuci qui a organisé et équipé la rébellion d’Abobo qui a commis de graves exactions sur la population .On se rappelle bien, le fameux Commando invisible qui a brûlé nuitamment le village de Anonkoi-Kouté dans la commune d’Abobo. C’était l’horreur à son comble avec plusieurs personnes brûlées vives. Bien d’autres atrocités ont été commises par des chefs de guerre nommément cités. La Cpi doit ouvrir ce dossier. Par exemple à Yopougon, Chérif Ousmane et Ousmane Coulibaly sont accusés par Amnesty International et Human Rights Watch d’être les auteurs de ces massacres. A l’Ouest, Duékoué a connu des massacres à grande échelle. Il y a l’autre chef de guerre, Eddy Meddy, qui est cité comme auteur de ces crimes. Les rapports des organisations internationales comme Human Rights Watch, Amnesty International et la Commission d’enquête de l’Onu décrivent largement l’ampleur de ces crimes.
 
A ce sujet, voici un extrait du constat de Navi Pillay, Haut commissaire aux Droit de l’Homme aux Nation unies : «Des témoignages accusent ces soldats d’implication dans des violations des Droits de l’Homme à Abidjan comme dans le reste du pays, incluant des exécutions sommaires, des arrestations arbitraires, des actes de torture, des viols, des pillages et des extorsions». Voila qui est clair. La procureure adjointe de la Cpi a de quoi à récolter. Elle ne doit pas biaiser le travail en Côte d’Ivoire.

Guéhi Brence

Source Le temps

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 10:38

 Côte d'Ivoire occupé 
Sur les crimes contre l’humanité commis par la France en Côte d’Ivoire et en Lybie et la nécessaire réforme de l’ONU.

 

TPI Building

Le buiding du fameux TPI à Lahaye: Justicce ou parodie

 

 

Attac Gabon suit avec stupéfaction l’évolution de l’actualité internationale, notamment les crises en Libye et en Cote d’Ivoire. La Cote d’Ivoire victime d’une énième agression impérialiste fomentée par le gouvernement français sous la coupole des Nations Unies.

Ce même gouvernement qui faut-il le rappeler était impliqué à l’origine de cette crise en 2002, n’a pas hésité à œuvrer activement au cotés de l’ex rébellion des Forces Nouvelles devenue FRCI (Forces Républicaines de Cote d’Ivoire) au renversement dans une extrême violence du président "sortant" Laurent Gbagbo pour installer au pouvoir Alassane Ouattara, aussi démocratiquement fut il élu ?
En agissant ainsi, la France se rendait complice de tous les crimes de guerre et exactions sur les civils commis par ces forces tout au long de leur campagne, allant jusqu’à participer aux combats, pilonnant ainsi à plusieurs reprises des pôles stratégiques d’Abidjan y compris des camps militaires qui abritaient de nombreuses familles. Des milliers de kilomètres plus au nord, en Libye, une autre agression toujours fomentée par France, qui a rapidement entrainé d’autres puissances impérialistes, le tout toujours sous la bienveillance des Nations Unies. En Cote d’Ivoire comme en Libye, nous déplorons les manœuvres néo-colonialistes visant essentiellement à préserver et consolider des intérêts impérialistes sous couvert d’une assistance humanitaire.

Duekoue

Le massacre de Duékué

 

Comment comprendre le recours à l’option militaire alors que des solutions pacifiques pouvaient encore être trouvées ? La proposition vénézuélienne de créer une commission internationale humanitaire pour appuyer la paix et l’intégrité de la Libye était acceptée par le régime Kadhafi. L’Union Africaine avait également proposé la nomination d’un haut représentant pour continuer les négociations de sortie de crise, proposition accueillie favorablement par le régime de Gbagbo et les Nations Unies, mais ignorée par le clan Ouattara qui fort de ses soutiens occidentaux à engagé les hostilités militaires. Comment expliquer que la France et la "communauté internationale" s’intéresse subitement aux valeurs démocratiques et s’inquiète du sort de certains peuples alors qu’elle soutient juste à coté d’autres dictatures décriées depuis longtemps par leurs peuples ?

 Quelle démocratie le gouvernement français et Nicolas Sarkozy prétendent promouvoir en Cote d’Ivoire ou ailleurs en Afrique avec des bombardements, au prix de milliers de vies humaines quand on sait comment cette France elle même est dirigée (reforme des retraite contestée, expulsion des roms, la ratification du traite européen malgré le non des français, absence de tout contrôle parlementaire sur l’exercice de l’Etat...), quand on sait comment cette même France installe et entretient de sanguinaires dictatures sur le continent. Attac Gabon constate une fois de plus l’ambiguïté des Nations Unies et s’interroge sur le rôle réellement joué par cette organisation. Nous déplorons également le rôle nocif joué par les médias dominants internationaux dans le traitement de ces deux crises, médias qui se sont lancés dans une véritable campagne de désinformation et d’aliénation de l’opinion publique universelle. Il est à déplorer également l’absence de l’Union Africaine qui peine à parler d’une même voix et à peser sur l’échiquier mondial dans les débats sur les questions africaines.

Nous condamnons entre autre la répression en France comme ailleurs des manifestations contre les guerres des puissances impérialistes en Afrique, ainsi que les bavures policières qui s’en suivent, avec l’arrestation des responsables de DIAGAU (Diaspora Gabonaise Unie) lors de manifestations pacifiques à Paris, et les autres camarades interpelés au Cameroun. Attac Gabon demande :

L’arrêt immédiat de toutes les hostilités militaires pour entreprendre un dialogue sincère entre différents parties, Le retrait immédiat de toutes les forces françaises impliquées en Cote d’Ivoire, La démission du représentant du Secrétaire General des Nation Unies Young Yin Choï et son remplacement par un diplomate neutre qui devra ramener les forces de l’ONUCI à leur mission fondamentale comme décrit dans la résolution 1975, La mise sur pied d’une commission d’enquête internationale impliquant la société civile pour enquêter sur les exactions commises sur les civils, situer les responsabilités et implications internationales et envisager une procédure pénale, La reforme en profondeur des Nations Unies pour plus de consensus dans les décisions et l’émergence de la voix des pays "faibles", nous invitons différents Etats à envisager la dissolution pure et simple de cette organisation celle ci doit continuer à être l’instrument de légitimation des campagnes impérialistes. Nous en appelons surtout à la prise de conscience générale et à la solidarité entre les peuples du monde, tous pris au piège d’un système dirigé par des personnes qui n’ont ni valeurs éthiques ni valeurs morales et qui n’hésitent pas à faire usage de tous les moyens pour parvenir a leurs fins.

Article Attac Gabon

Afrohistorama n'est pas responsable du contenu

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 10:33

 

Les fins de règne difficile du clan Kabila. Kinshasa en feu.

 

 

 

 http://www.youtube.com/watch?v=Gx9k7LgHAZ0

 

Si vous n'arrivez pas à lire, recopiez le lien et rendez vous directement sur Youtube.

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 10:25

Ma Lettre Ouverte à Nicolas Sarkozy adaptée au théatre par les Allemands

 

Par Jean Paul PougalaWelcome_NnBanner1.gif

 

La Lettre ouverte que j’avais écrite au président Français Nicolas
Sarkozy le 6 Novembre 2010 pour dénoncer le racisme d’état en France
contre la Communauté Africaine a été adaptée au théatre par le célèbre
comédien Allemand : Bernhard Wunsche. Cette pièce sera représentée au
65ème Festival Artistique d’Avignon (France) du 6 au 26 Juillet 2011.
Un mot sur le Festival Artistique d’Aviginon : Il est considéré comme
le plus grand d’Europe et réunit en ces 20 jours: 3000 professionnels
du spectacle vivant, 40.000 spectateurs, 150.000 billets vendus et 450
journalistes français et étrangers pour célébrer 40 spectacles en 300
représentations. Selon les chiffres publiés par la Mairie d’Avignon,
en 2009, il avait couté à la ville 10,5 millions d’Euros et a généré
un profit de 23 millions pour les retombés économiques (hôtels,
restaurants, commerces...). Comme quoi pour développer un pays, une
région ou une ville, la culture peut aussi contribuer à dynamiser une
économie, encore faut-il savoir lui donner la place qu’elle mérite,
c’est-à-dire la première. Le mouvement pour la Renaissance est parti
d’Italie par les artistes dit du Risorgimento. Ce n’est pas un hasard
si ce Festival se déroule à la Cour d'Honneur du Palais des Papes
d’Avignon, le plus grand palais gothique d’Europe où se sont succédés
6 papes au 14ème siècle. A la révolution française, ce palais revient
au peuple sous forme de caserme militaire.

NB :   voici la lettre en question  http://www.pougala.org/html/sarkozy.html

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

VOICI QUELQUES MESSAGES RECUS LE 27/06/2011, le jour de la publication
de la Lettre à Obama. Depuis lors, il m'arrive une centaine de lettres
par jour. Certaines seront regroupés dans un livre de prochaine
publication afin de partager les émotions que ces messages suscitent
en moi avec le plus grand nombre d'entre vous. Mon Email reste :

Lettre Ouverte d'un Africain au Président Américain Barack Obama sur
sa guerre en Libye

Enfin....le silence est brisé. Vive la vie...!

Je suis d'origine Luba-Kasayi, en République démocratique du Congo. Je
demeure actuellement au Canada, dans la ville d'Edmonton.
J'ai lu votre lettre au président Obama avec des sanglots et de larmes
en voyant que, dans votre lettre, vous avez exprimé d'une façon
magistrale ce qui se trouve dans les coeurs de tous les Africains,
qu'ils soient vivants ou morts. Vous le savez, en Afrique, la vie ne
s'arrête pas à la mort...Nos morts ne sont pas des "morts"... mais
bien des "morts-vivants". Oui, c'est là que nous sommes aussi
différents des autres, de ceux qui nous tuent, pillent et volent les
biens, les terres, les ressources du sol et du sous-sol et exploitent
l'homme, la femme et l'enfant africans.
Je ne peux que vous féliciter pour cette lettre dont l'inspiration ne
peut provenir uniquement de vos propres "connaissances géopolitiques
et géostratégiques", mais, aussi d'outre-tombe ou nos ancêtres
africains humiliés continuent de nous inspirer afin que la libération
de notre continent et des noirs d'Afrique et ceux d'ailleurs dans ce
monde arrive un jour. Peu importe le nombre des années que cela
durera, nous devons travailler nous-mêmes à cette libération sans
attendre qu'un autre, fut-il Obama, nous la procure.
Une libération n'est pas un cadeau que l'on doit obtenir d'un autre,
surtout si celui auprès duquel vous attendez la libération est un
ancien maître corrompu et aveuglé par les seuls intérêts matériels
qu'il croit détenir le sens de sa propre vie prisonnière de "l'avoir"
et non de "l'être".
Sachez que vous n'êtes pas seul dans les douleurs et les souffrances
historiques qui sont imposées aux peuples noirs sur cette terre des
hommes. Votre Cette lettre au président Obama est un cadeau à
l'humanité entière. Il faut qu'elle devienne le premier document
initiatique pour tous nos enfants d'aujours'hui et de demain que nous
forçons aveuglement à empruntent la route de l'école occidentale afin
qu'ils sachent ce que nous avons été, ce que nous sommes encore mais
ce que nous ne voulons plus jamais demeurer parmi nos semblables
humains. Et qu'ils sachent que ce qui arrivent aux noirs d'Afrique et
d'ailleurs est une insulte faite à la nature et à la création.
Je souhaite que les noirs comprennent que ce qui leur arrive ne doit
jamais les rendre aveugles en pensant que le mal et la violence dont
nous sommes victimes dans ce bas-monde est l'oeuvr de ceux que nous
considérons, à tort évidemment, comme "blancs. Le mal et la violence
aveugle habitent les coeurs des humains de toutes les races humains.
Ils n'ont pas inventés uniquement contre les noirs. Ce qui se passe en
République démocratique du Congo depuis plus de 12 ans et sur lequel
l'humanité garde un silence complice et ce qui s'est passé en Côte
d'Ivoire et qui se déroule encore,sous nos yeux, en Libye, constitue
pour l'heure, les crimes contre l'Afrique entière et un crime contre
l'humanité entière.

Que les criminels se transforment sans cesse en "Juges" de leurs
victimes, voilà ce que nos enfants noirs et ceux de part le monde,
citoyens d'une nouvelle civilisation sans mensonges et sans totalisme
des idéologies exploitatrices et dominatrices des autres doivent
apprendre à démasquer, à rejeter et à ridiculiser de toutes leurs
forces. Il faut que nos enfants noirs d'Afrique et d'ailleurs soient
vaccinés contre cette logique de nos dominateurs qui nous a longtemps
appris à nous haïr et à devenir des produits et des biens sans valeur
marchande parmi d'autres produits et biens de leurs entreprises et de
leurs usines. Les souffrances imposées depuis longtemps aux noirs et
aux Africains ne sont qu'une portion des souffrances imposées à toutes
les races du monde mais à des dégrés différents. Il n'existe pas des
noirs et des blancs... Ceci est une invention des "maîtres cruels et
hypocrites qui en tirent profit. Nous sommes tous produits d'une même
LUMIÈRE" est la "SOURCE" de nos vies, lumière et source sans
lesquelles, nos yeux ne peuvent voir et comprendre notre univers et
tout ce qui existe, de visible et d'invisible....

Je l'espère que ceux qui vous liront devront comprendre que seul
L'AMOUR INCONDITIONNÉ ET INDICONDITIONNEL demeure la seule arme pour
vaincre cet esclavage dans lequel sont enchaînés les prétendus MAÎTRES
ET JUGES INDIGNES" qui règnent sur ce monde. Oui, ces maïtres cruels
et indignes" sont eux-mêmes esclaves de la violence aveugle qui est
dirigée contre les noirs, gratuitement par peur de ce que les noirs
ont été, de ce qu'ils peuvent un jour devenir et surtout peur de se
voir un jour soumis aux mêmes souplices qu'ils infligent aujourd'hui à
leurs semblables blancs ou noirs. Ils sont prisonniers de leurs
crimes. Avec Amour, résistons afin qu'ils se découvrent pauvres en
Sagesse et Amour qui a permis aux Africains de supporter tant
d'humiliations à travers tant de siècles.

DR Bitupu-Mufuta

-----------

Cher Jean-Paul,
Je suis très heureuse d'avoir lu votre lettre. Pour moi cette
correspondance est un enseignement. Je penses que l'Afrique voit déjà
la lumière au bout du tunnel. Parce que la grande majorité des
africains ont compris les bavures de l'Occident, la dite "Communauté
Internationale". Tous les enfants d'Afrique, hommes ,femmes, enfants
allons nous constituer en une seule boucle pour les intérêts de notre
vieux continent. L'histoire nous dis que l'Afrique est le premier
berceau de l’humanité, mais je pense quelle a mal allaitée ses bébés.

Merci pour ton temps!

Marie Hughes


P.S: Je compte lire d'autres articles concernant le même sujet.

--------------
Bonsoir,
L'affaire libyenne m'a permi de vous lire. Comme Français, je voudrais
vous dire que j'ai honte du comportement des dirigeants français en
afrique. Lors
des colonisations il y avait un minimun d'excuse, l'ignorance, la
bétise , la soif d'argent , de pouvoir, la manipulation des français
majoritairement incultes... Il n'y aucune excuse aujourd'hui a
l'attitude de nos gouvernants, ils maltraitent et pillent l'afrique et
les africains, leur peuples bien que riche n'est pas non plus bien
traités et encore moins d'accord avec des actes criminels.

Sachez que l'humanité est vivante a mon corps défendant et peut contre
l'intérêt de mes enfants, il vous faut vous dégager de la pieuvre
occidentale, faite aussi attention au chinois qui sont des
impérialistes eux aussi ... pire que nous je ne crois pas, la
géographie fait qu'il leur est très difficile d'être trop offensif ...


Cordialement et merci pour vos articles raffraichissants
Jean-Marc (Français)

----------------
Bonjour Mr Pougala,

Je me présente:je suis Florence AFAGNIBO et je suis de nationnalité nigérienne.
J'ai 28 ans et je travaille actuellement en france en tant que Chargée
de compte BDO.
Il n'en reste pas moins que je suis très attachée à mon pays et à l'Afrique.
Votre article est très intéressant,d'ailleurs je l'ai partagé avec les
membre du groupe "Jeunesse Africaine" sur Facebook.
Ce groupe à pour ambition de "Changer les choses positivement de
manière globale en Afrique et ensuite au sein de chaque pays"

J'aimerais vous rajouter à ce groupe ,en tant que
"Parrain-Educateur-Guide",enfin en tant que "Montreur de chemin si je
puis dire".Nous venons de divers horizons,nous sommes au quatre coin
du globe,mais nous avons tous une envie commune de faire des africains
des êtres dignes et responsables,pour un avenir meilleur.
Nous avons des idées,mais pas la méthode,ni l'organisation adéquate.
De plus avec votre expérience ,vous pourriez nous apporter des
éclaircissement sur la géopolitique et nous donner des pistes sur
notre façon de faire,afin de rester crédible et d'arriver à nous faire
entendre par les dirigeants.

Si vous souhaitez en discuter de vive voix avec moi,avant de me donner
votre réponse,donner moi vos coordonées téléphonques et je vous
appelerai au plu vite.

Dans l'espoir d'une réponse favorable à ma requête,je vous prie
d'agréer Monsieur,mes salutations distinguées.

Florence AFAGNIBO
+33 6.73.11.xx.xx

------------
Bonjour Monsieur Pougala,
Je m’appelle Simo Kamdem et après avoir lu votre letter ouverte a Mr.
Obama president des Etats Unis D’Amerique , je ne pouvais ne pas vous
addresser un mot non seulement d’encouragement mais aussi vous assurer
que votre combat est noble et ce combat nous le menons tous depuis les
confins de Baham au Cameroun jusqu’au frontiers de feressedougou en
Cote D’Ivoire.

Monsieur Pougala permettez moi une fois de plus en ma qualite de petit
camerounais que je suis et don’t l’opinion ne peut valoir quelque
chose que si elle est partagee avec les autres car c’est dans l’union
que nous reussirons a nous eloigner de cette puce devastatrice
appellee occident.

Je suis d’autant plus content car je constate et avec beaucoup de joie
que vous partagez mes avis sur la guerre en cote d’ivoire et en Lybie.
Ces actes nous on pousses je voulais dire obliges a nous exprimer
d’avantage sur les crimes commis contre nous depuis des siècles et qui
continuent aujourd’hui sous des vetements neufs “ protection de
civils”. Mon cher , je voulais dire Monsieur Pougala, les atrocities
occidentales des derniers mois nous tous inspire de la necessite de
faire quelque chose chacun de nous en sa maniere mais a la fin de la
journee, ce n’est qu’en travaillant ensemble que nous reussirons a mon
avis de cahnger l’ordre etabli depuis 500 ans deja.

Je suis camerounais , je vis dans le Wisconsin aux USA depuis 15 ans
et après la guerre en cote d’ivoire , des amis africains et moi (je
veux dire des noirs car nous sommes composes des gars de la Jamaique,
de la republique dominicaine , de L’Haiti et de l’Afrique biensur
)avions decide de mettre sur pieds une organization dans le but
d’eduquer l’americain moyen sur les realites des calamites en afrique
, eduquer l’americain (noir et blanc) sur l’histoire des noirs et de
l’afrique afin de les emmeners a etre plus sensible lorsqu’il s’agira
des pays africains a travers le monde. Aux USA les medias n’informent
pas vraiment mais passent leur temps a longeur de journee a developpe
la politique du gouvernement lorsqu’il s’agit de l’Afrique. Nous avons
decide qu’a travers notre organization The Center For African Action,
Inc nous allons informer et eduquer la masse americaine d’abord et
mondiale ensuite sur les realites de l’Afrique et de l’africains en
leur apportant des articles qui concerne l’Afrique et les africains
jusque dans leur salon.

Pour atteindre cet objectif, le Centre Africain pour l’Action a creer
un site web www.africanactions.org pour vehicular son message en
numerique a travers le web.

Monsieur Pougala au depart je croyais juste faire un mot mais je me
retrouve dans une page, je m’excuse , je souhaiterai que nous gardons
le contact dans cet objectif que je juge noble pour notre cause , la
cause de l’Afrique et de l’africains dans son ensemble et surtout pour
nos enfants qui comme nous aimeraient retrouver la terre de nos
ancetres pour y vivire en paix et dans la joie.

Je voudrai avec votre permission publier votre article sur notre site,
je le ferai traduire en anglais car comme je vous le disais , notre
objectif c’est d’atteindre la population americaine dans son ensemble
avec nos articles et notre site.


Cordialement,


Guy Simo Kamdem

The Center For African Action

414-553-xxxx

-----------------
CASSEURS OU BATISSEURS ? ONG OU OG ?
Cher Daniel,
Ce texte est le plus beau texte que j'aie lu depuis que j'ai été
expulsé de Walungu
par les complices des prédateurs qui continuent à s" enrichir " sur le
dos des africains.
Tu as apprécié à sa juste valeur, hier, mon idée, partagée par
Monsieur Pougala que tu me fais lire aujourd'hui, de demander aux
décideurs d'Afrique de créer sans attendre LEURS monnaies d'échanges
équitables avec le reste du monde, les "afros" à l'image des euros,
dollars, yens ... etc... du nord de l'est de l'ouest et du sud qui
oublient toutes que l'Afrique est le plus grand réservoir de richesses
du monde et la première à oser s'en servir uniquement pour le B I B (
bonheur Intérieur Brut ) de ses populations comme Monsieur Kadhafi,
qui a fait des erreurs qu'il a, lui reconnues mais qui reste un grand
Africain
Un bédouin, devenu chef d'Etat, assis sur un puit de pétrole courtisé
par ceux qui le lui achètent au prix de leur marché et qui a fait des
erreurs en utilisant leurs armes puisqu'il n'en fabrique pas lui-même,
pourrait décider de le leur vendre au prix de SON marché qui tiendra
compte des coûts des réparations qu'il devra financer pour réparer SON
pays détruit par eux.
Pour qui ? pourquoi? faut-il casser la Libye.
Ne comparons pas l'incomparable, Hitler vivait avec l'argent des Krup,
champions des minéralo dollars de leur époque, le résulat fut
désastreux et certains d'entre nous en souffrent toujours.
Ne truquons pas les photos de Monsieur Kadhafi,pour le faire
ressembler à Hitler,
heureusement celle de la Libre Belgique de ce jour met sa moustache en
pointillé, B H L ( le grand philosophe guerrier, qui programme ses
guerres depuis son riad de Marakech ! le verra comme moi et toi aussi
si tu la lis.
La Libye de Kadhafia a déjà fait beaucoup pour l'Afrique, des hommes
lucides comme Monsieur Zuma le savent et le soutiennent, tant mieux
pour lui.
Moi qui suis devenu africain en 1962 je ne veux pas être assimilé aux
destructeurs de ce continent que j'aime autant que l'Europe où je suis
né;
Les populations de nos deux demis continents que ne séparent que le
petit lac qu'est la Méditerranée, à l'échelle de la planête, ne
demandent qu'a vivre ensemble.
Qui doit gouverner notre espace vital comun qu'est l'EURAFRIQUE, les
casseurs ou les bâtisseurs?
Que les OG (Organisations gouvernementales) remplacent au pus tôt les ONG
(Organisations non gouvernementales) encore trop souvent
malheureusement inféodées aux prédateurs de tous ordres, sécurité
oblige !
Que les élus gouvernent bien, la bonne gouvernance est très à la mode
de nos jours, et l'humanitaire, non marchand, pourra s'exprimer sans
frontières dans un GLOBALIA organisé (lire Jean Christophe Ruffin)
L'espace vital de notre humanité ne peut plus être léthal pour qui que ce soit
au 21 ème siècle. Après les casseurs c'est au bâtisseurs d'oser
exister sans faiblesse. que chacun puisse profiter de son action avec
les moyens qu'elle crée y compris les monnaies d'échanges, réelles,
qui concurenceront loyalement
les virtuelles des prédateurs spéculateurs.

Pr. Dr. Yves Debaille Dir; de l'IERST de l'ULI Bruxelles

------------

27/06/2011

Merci Monsieur le Professeur JP Pougala. Vous avez tout dit!!!
Et, cette Afrique aujourd'hui comme hier maintes fois humiliée, peut
se venter d'avoir en son sein des hommes de votre calibre et partant,
se permettre d’espérer.
Merci encore pour cet immense travail de réflexion mis à notre disposition.

Jeanne, Une Rwandaise qui vous lit souvent et vous fait lire.

----------------
27/06/2011
Monsieur Pougala,
Que nos ancêtres et tous les esprits de nos forêts et de nos savanes
africains, que les génies de nos rivières et de nos fleuves africains,
répandent sur vous les bénédictions. Merci pour vos écrits, merci pour
votre lettre à Monsieur Obama.
Je suis professeur à la Columbia University à New-York, comptez sur
moi, cher Monsieur, je ferai de mon mieux avec tous les contacts
possibles, même moyennant l'argent, pour que votre lettre soit lue par
celui à qui vous la destinez ou par ses collaboateurs, même lointains.
Je vous le promets.
Merci, merci, merci, merci, merci Monsieur. Je ne sais pas si vous
croyez en Dieu, moi j'y crois, je prie qu'il vous bénisse.
Jean xxxxxxxx (nom flouté pour des raisons de sécurité)


27/06/2011
Bonjour Professeur,
je vous remercie pour votre combat contre le néo-colonialisme des
puissances occidentales contre l'Afrique. En effet, lorsqu'elles
partageaient l'Afrique, ceux-ci n’étaient pas appelés a assister a
ladite opération de partage ,mais pour mettre fin a cette aventure
dénigrante, nous sommes obliges a être uni contre cette démarche
conspirationniste. on sait qu'en Libye il n' a jamais eu ce que
l'occident traite de tout mot je suis Julien Mbindo avocat stagiaire
au barreau de Kinshasa Gombe, j'ai une idée selon laquelle une
structure de jeune a vocation africaine pouvait être mise en place
pour j'allais même dire surveiller et l'UA et les certains Chefs
d'Etat africains qui sont considérés comme les envoyés spéciaux des
occidentaux en Afrique. cette structure peut rassembler tous les
jeunes africains soucieux d'un avenir meilleur dudit continent, alors
je demande un conseil de votre part, comment doit-je faire pour que
cette structure soit acceptee par la plupart des jeunes africains ?

------------

Bonjour professeur je suis content de voir vos articles
j'aimerai etre vraiment en contact avec vous
merci beaucoup vous êtes toujours en Suisse et ces écrits ne
mettent-ils pas votre vie en danger monsieur le professeur.
Bonne journée et de bonne chose
salutation à votre famille
SENDEDI BLAISINHO

REPONSE

Mon cher Sendedi, la souffrance de mon peuple est plus important à
démanteler que ma vie personnelle. Le Président Laurent Gbagbo aimait
dire : "Même si je tombe, marchez sur moi, mais ne vous arretez pas,
continuez la route, contionuez le combat" Ce qui m'importe c'est de
mettre des Africains débout et en marche vers la dignité humaine et
meme si j'allais tomber, peu importe si mes disciples ont bien appris
la leçon et sont déjà en marche.


-------------------
27/6/2011
Bonjour Monsieur POUGALA, c'est avec un immense joie que je viens de
lire votre lettre ouverte au Président Obama et comme vous l'aviez si
bien illustré nous avons commencé à voir claire dan nos relations avec
l'occident pour exemple moi je travaille dans une société
d'exploitation d'uranium au Niger gérer par AREVA mais je vous assure
après 50ans d'exploitation et plus 100.000 tonnes sorties de notre
sous sol c'est ne que cette année qu'on a vu les premières voie
bitumées dans la ville d'Arlit qui regorge l'un des deux plus grandes
mines d'Uranium et bientôt il y aura l'ouverture dans la même zone de
la plus grande mine d'uranium au monde avec une capacité de produire
5.000 tonne par an mais aussi paradoxalement nous contribuons
seulement avec ces deux mines de SOMAÏR et COMINAK a contribuer à
hauteur de 30 % la consommation en électricité de la France tandis que
à Arlit où est exploité l'uranium plus de 95 % des foyers non pas de
l'électricité. Merci pour tout les efforts que vous apporter à
l'Afrique et Incha Allah je suis optimiste comme les occidentaux
finirons eux même par se mettre la corde aux coup puisque ils ont
habitué leurs population à un rythme de vie basé sur nos ressources.
En suivant certains documentaires Dieu seule sais combien de tonnes
nourritures propres sont jetés à la poubelle chaque jour tandis nous,
nous ne demandons que le strict minimum pour vivre et rien que pour ce
gaspillage Dieu les punira et ça a déjà commencé avec les catastrophes
naturelles qui les frappes...

Cordialement

xxxxxxxxxxxxxxxxx (nom masqué pour des raisons de sécurité)
Dépt xxxxxxxxxxxx
Tél. : +227 xxxxxxxx
-------------------------------------

Bonjour J.P
Comment vas tu ?
Je vais prendre le temps de te faire part de mes observations dans un
prochain courrier. Je tiens vraiment à te féliciter pour cet important
travail d'information et pour ton engagement. C'est très encourageant
pour nous de savoir qu'il existe des intellectuel comme toi qi ont
fait le choix de réagir face à la brutalité et au cynisme des blancs
dans leurs rapport avec l'afrique. Bravo et encore une fois,
félicitations.
Fraternellement

Vincent FABO NANA
NKONGSAMBA - Cameroun
-------------------

27/6/2011
Bonjour Monsieur Pougala

Je viens de lire la lettre ouverte que vous aviez adresse au Pr Obama
et je tenais a vous remercier de l'interet que vous portez au probleme
africain et plus particulierement a celui de la Cote d'Ivoire et de la
Lybie. La clarte avec laquelle vous avez ennoncez ces differentes
questions m'a emu et je tenais encore a expprimer ma gratitude.
Je ne sais pas si il y a une contribution que je peux apporter dans
cette lutte pour la souverainete de nos pays Africains ou si nous
pouvions organiser quelque chose.
A votre disposition

Brigitte et merci encore

Bibiday

---------------------

27/6/2011
Bonjour M. Pougala,

C'est toujours avec un grand plaisir que je detaille vos analyses.
J'ai pris le courage de vous ecrire ce matin non seulement pour vous
feliciter, mais aussi pour vous poser une question.
C'est celle de savoir quel parti poltique militerez-vous au Cameroun
actuellement ?

Je me nomme Soh Tela et je suis etudiant en faculté d'ingenierie au
Politchnique de Milan.
Je m'interesse depuis longtemps à la politique, mais je rencontre de
serieux problèmes à m'identifier dans un parti.
Ceci dit, je m'excuse de la question qui pourrait etre considerée
comme privée, alors que l'objectif ici est de trouver des personnes
serieux et soucieuses de l'avenir du beau continent et du Cameroun,
pays de nos ancetres.

Esperant vous lire, je vous remercie encore une fois de vos analyses
et recevez mes sincères salutations M.

--
SOH TELA,
Student of polytechnic of Milan.


REPONSE :

Salut Soh
j'ai déjà écrit en 2007 dans un livre pourquoi je ne m'implique pas
dans la politique camerounaise
et je disais que soit l'opposition que le pouvoir au Cameroun jouent
une pièce de théatre écrite à Paris
tous deux sont des acteurs et jouent chacun le role que Paris a décidé
de leur faire jouer
Par exemple, lorsque l'opposition demande à cette meme soit disante
communauté internationale de venir surveiller les élections, il s'agit
pour moi d'un acte humiliant et prouve qu'à mes yeux, ils n'ont rien
compris
sans parler de la subordination de Yaouné à Paris dans toutes les
instances internationales
moi je n'entrerai dans la politique camerounaise que le jour où les
acteurs présents auront compris les règles du jeu et renoncé à
l'humiliation de leur subordination à l'occident
voilà ma pensée
----------------------------


-----------

Réponse d'une Française à J.P Pougala à propos de la Lettre au
Président Obamapar Jean-Paul Pougala
Bonsoir Monsieur Pougala.

Votre lettre sur le site "Jeunes lybiens..." est admirable. En temps
que Patriote Nationaliste Française, je suis contre l'ingérence, le
pillage, la main mise de l'Occident sur les richesses des autres pays.
C'est un scandale qui ne trompe plus personne. Quand en plus on se
permet de mentir pour justifier des massacres, et qu'on persiste en
sachant que les peuples savent que vous mentez, ça relève de la
psychiatrie. Votre magnifique lettre à Obama pourrait être adressée
aussi à Sarkozy, sans y changer grand-chose. Voyez-vous, j'étais assez
raciste à une époque, puis je suis devenue racialiste, c'est à dire
considérer chaque peuple dans ses qualités, sa beauté, se respecter
mutuellement, sans chercher à ressembler à l'autre. Puis j'ai commencé
à tiquer quand j'ai vu ce que l'on faisait au Président Bagbo,
courageux, indomptable, refusant le dictat du FMI et autres assassins
des peuples. Et voici maintenant cette agression unilatérale de la
Libye. En lisant, j'ai vu à quel point le colonel kadhafi était un
espoir pour les Africains, et comment nos pourris veulent le supprimer
pour imposer leur FMI, ce bourreau des peuples, alors qu'il élaborait
avec les Etats Africains le FMA, pour essayer de sortir du cercle
infernal que l'Occident impose à ces pays, riches et pillés sans
cesse. Tout cela a fait que je suis en train de prendre une autre
conscience de l'Afrique, une sorte de solidarité qui m'était
étrangère, à laquelle j'étais d'autant plus hermétique qu'on voulait
nous l'imposer de force par un discours de bobo mondialiste métisseur.
L'Afrique est magnifique. Les Africains sont des peuples courageux,
qui résistent à tous les orages, sont obligés de trimer pour survivre.
Ca suffit de vouloir les phagocyter sous prétexte de les protéger,
c'est du bidon. L'Afrique n'a pas besoin de nous, elle a besoin
d'elle. Et d'esprits comme le votre, qui lui rend sa grandeur, loin
des clichés. Les jeunes Africains perdus en Europe, quand ils n'ont
pas la chance d'accéder aux études qui leur permettraient de se hisser
dans la société, ou même simplement qui ne bénéficient pas de
l'éducation attentive de leurs parents, versent parfois dans un
discours et une vie tumultueuse, un ressentiment à notre égard qui,
même justifié, creusent la distance au lieu de la combler. S'ils vous
entendaient, vous et d'autres modèles, cela suffirait peut-être à
calmer le jeu, à leur faire prendre conscience de leur valeur, et
qu'ils cherchent à s'imposer en prouvant le mouvement en marchant
plutôt qu'en se marginalisant. Que de vies gâchées par le manque
d'espoir, de perspectives. Car les violences, les nôtres comme les
leurs, loin de combler les distances, sont comme un caillou lancé dans
la neige, qui grossit en roulant, et nous arrivons à un stade où
toutes les tensions sont exacerbées. Une époque dangereuse,
électrique, que les mensonges d'Etat et les guerres injustes ne sont
pas faites pour améliorer. Je ressens la France comme livrée à
elle-même, sans modèle, sans idéal, au bord de l'explosion. Que faire
?

Mariane de Palomière 1 juillet, 03:43

------------------------------------------

 

Jean-Paul

Pougala 1 juillet, 11:50


Mariane, tes mots me vont droit au

coeur et réconfortent l'idéal de notre combat qui n'est pas un combat de race,

mais de justice et de dignité humaine. Si tu le permets, je vais publier ton

texte dans mon blog afin que les nôtres surtout dans les banlieues apprennent

votre leçon de sagesse qu'ils ne doivent pas se marginaliser et tremper dans

l'illégalité, exactement ce que le système d'oppression veut qu'il fasse, car

ainsi faisant, ils sont pris au piège 2 fois. C'est ce que je ne cesse de

répéter depuis des années. Encore une fois merci.


Samon Adjamonsi vivement que les autorités françaises lisent cela et
qu'ils comprennent , car le jour où l'AFRIQUE s'unira cela va faire;
même si c'est dans 5 ans, 20 ans, 50 ans.
--------------

vendredi, à 12:51 Manou Yara Merci pour vos commentaires. moi je reste
sans mots en lisant et en voyant tout ce qui se passe dans ce monde et
présentement en Libye. Je dirais que ce sont les occidentaux même qui
créent la zizanie entre les citoyens pour pouvoir intervenir et
dompter leur cible. Pour le cas de la libye, ce sont eux qui se sont
mêlés à cause de leur intérêt et à cause du frein qu'il veulent mettre
l'épanouissement de l'Afrique.
-------------------


Ousman Mfochive Njoya Njoya Je suis sûre qu'une Afrique nouvelle plus
éprise de justice de liberté et de dignité verra le jour. Un jour nous
serons débarassés de ces dirigeants qui n'ont pour seul souci que de
se maintenir au pouvoir ou d'y arriver au mepris de la vol...onté et
des aspirations de leurs peuples. Raison pour laquelle ils sont prêts
à s'humilier par un voyage de la honte pour rencontrer les autorités
usurpatrices et non moins honteuses de Bengazi, pour ainsi se faire
adouber par l'occident.Et ce jour là une Afrique qui ne pense qu'à la
liberté et à la justice comme socle de l'épanouissement s'élevera.
Merci Grand Prof pour le travail foncier que vous faites car vous
n'imaginez peut être pas ce que vos articles et vos prises de position
font sur la jeunesse africaine. Eh oui ils les réveillent et leur font
prendre conscience que l'Afrique à besoin d'eux et que seul la longue
marche pour sortir du couloir de l'ignorance fera d'eux des citoyens
aguerris capable de défendre ce qui est à eux: l'Afrique! Une fois de
plus merci.
-----------------

vendredi, à 14:52 Bamen Youssouf Salut Mariane, oui le printemps
français couve le boisseau, mais pour combien de temps encore je ne
sais pas. La révolution française de 1789 à fait profité au monde la
LIBERTÉ. J'ai prédis la 2ème révolution qui partira de la France pour
e...mbrasser l'Europe entière pour dire aux dirigeants complices des
multinationales, cause des guerres à travers la planète, que la
spoliation par la violence des ressources naturelles d'autres peuples
est inacceptable car la fraternité universelle de tout les peuples de
la terre est meilleure que tout autre idéologie politique. Seule les
échanges en transfert réciproque entre les États compte et non le
braquage par effraction et à main armée dans les États dit faibles.
Tous les systèmes égoïstes occidentales font tout pour que la
troisième voie universelle de la gouvernance des peuples, vision du
guide Libyen Mouammar Kadhafi ne contamine le monde parce que,
meilleur pour toute les sociétés. (Prendre connaissance du LIVRE
VERT1-2-3 du guide au blog Badjheca-info du site Web:
http://badjheca.unblog.fr/ et vous seriez édifiés sur le pourquoi)
Voilà un pays, la Libye qui n'est pas un pays communiste, ni libérale
mais de type socialiste de fraternité et de la solidarité sociale qui
donne gratuitement l'éducation, la santé à tout résidant confondu de
toutes les nationalités sur son sol et la facilitation de logement et
de la nourriture à toute sa population que ceux qui lui font la guerre
l'accuse de dictateur. Tenez: en Libye, 7,5% de la population vit en
dessous de la ligne de pauvreté contre 14,3% aux USA, avec 0% de taux
de chômage à comparer aux 9,9% de taux de chômage de l'Union
Européenne et de 8,8% des USA. Pendant ce temps plus de 40 millions de
personnes n'ont aucune couverture sociale maladie aux États-Unis. La
Libyen, un pays où tout majeur Libyen est dans sa maison avec un moyen
de locomotion pour se déplacer. Franchement pourquoi monsieur Nicolas
Sarkozy et ses alliés attisent le terrorisme mondiale par la haine
qu'il monte entre les peuples qui ne demandent qu'à vivre dans la paix
la fraternité et la solidarité des peuples? Les Français sont
assassinés au Niger et d'autres enlevés en Afghanistan à leur familles
de son fait. Vivement que cela cesse au risque d'un tsunamis sociale
qui coure à grande vitesse pour le faire savoir à ces différents
dirigeants qui nuisent à la stabilité politique des États libres et
souverain qui ne sont un danger ni pour la France, ni pour les USA où
pour aucun autre États
----------------

Voici le lien de l'intégratlité de la Lettre Ouverte d'un Africain au
Président Américain Barack Obama sur sa guerre en Libye  :


 http://www.pougala.org/html/obama.html

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine