Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 06:59

 

Fonds monétaire international logo

Un rapport récent du FMI« l’Afrique subsaharienne face à la crise, perspectives économiques régionales » montre comment le FMI entend garder en vie la proie africaine pour la sauvegarde du système financier mondial et de ses bénéficiaires.

Le rapport, à lire entre les lignes et à déchiffrer à partir du jargon des technocrates, s’ouvre sur une claironnante déclaration de satisfaction pour les dix dernières années au motif qu’elles ont été, en Afrique, des années de croissance assez forte et que le FMI s’en attribue le mérite par ses directives. Il n’y a cependant aucune mention, en dehors de la constatation de la croissance, de l’absence notable de recul de la pauvreté qui l’a accompagnée. C’est quand même un sujet qui mériterait d’être longuement étudié. On préfère là-dessus fermer les yeux. La croissance est toujours considérée dogmatiquement comme seul facteur d’un recul déclaré « souhaitable » – seulement ? – de la pauvreté, malgré la preuve de son inefficacité dans certains contextes, notamment africains, de corruption de l’Etat. 

L’exposé concerne essentiellement le retentissement de la crise mondiale sur les économies africaines avec le souci n°1 : pourront-elles continuer à rembourser leurs dettes ? 

En effet, les ressources africaines dépendant essentiellement de leurs exportations de denrées agricoles et de matières premières, ces ressources baisseront si leurs clients étrangers n’ont plus d’argent. L’effet s’est déjà fait largement sentir sur le pétrole. 

La crise pourrait aussi inciter les capitaux étrangers à s’en aller, non qu’ils ne fassent de très bons rendements en Afrique, mais, les maisons mères étant ruinées, elles ont besoin de rassembler toutes leurs ressources pour leur propre sauvegarde. Le système bancaire des pays de l’aire CFA est en effet détenu en moyenne pour les trois quarts par des banques françaises. Les envois de fonds par la diaspora pourraient aussi baisser. 

L’Afrique n’a, directement, rien perdu dans la crise. Les Africains n’ont jamais eu de capitaux à investir dans l’économie de casino. Les effets sont tous des effets induits par la faillite de la gestion des pays riches. C’est une excellente raison apparemment pour que ces pays, par la voix du FMI, leur donnent toutes les directives pour régenter leur comportement et leurs décisions. 

Et, d’abord, de dévaluer leur monnaie, ce qui appauvrira considérablement leurs habitants mais permettra à ceux des pays importateurs de continuer à consommer des produits exotiques, bananes, café, cacao. On va donc probablement assister à une dévaluation du CFA, dont le plus grand intérêt proclamé par ses défenseurs tient, paraît-il, dans sa parité fixe… sauf quand il s’agit de sauver le pouvoir d’achat au Nord. 
Le plus grand problème finalement sera d’éviter les troubles sociaux alors qu’on pressurera un peu plus encore les pauvres. Sur ce point le FMI n’a pas de solution. Il constate que les Etats africains ont très peu de moyens de protection sociale. Il encourage donc les pays riches à ne pas diminuer leur aide et même à l’augmenter. Bien qu’ils soient en difficulté, cela ne représente pas grand-chose pour eux et cela peut rapporter gros en maintenant le statu quo des relations de dépendance Nord-Sud, tellement avantageux.
 

Bien sûr la principale prescription du Knock mondial est : surtout pas de protectionnisme ! On peut en conclure que la seule chance pour les Africains d’avoir une vie meilleure serait de profiter de cette crise pour s’émanciper de la tutelle des institutions financières internationales et de leurs riches actionnaires, de se consacrer au développement autocentré de leur économie, de produire pour eux, d’augmenter le prix de leurs ressources pour pouvoir investir dans la construction d’infrastructures et donner du travail à leurs habitants, d’entamer enfin le cycle d’un développement endogène de l’Afrique, le seul qui ne soit pas une chimère.

Odile Tobner

Source http://www.africalib.eu/rubrique,le-fmi-et-sa-proie,118671.html

 

Afrohistorama

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine