Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

CAMEROUN : On vole son bébé dans un hôpital de Yaoundé et lui dit : tu dégages.

26 Janvier 2012 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

CAMEROUN : On vole son bébé dans un hôpital de Yaoundé et lui dit : tu dégages.

Mere-ayant-perdu-son-bebe.jpgVanessa Tchatchou, 17 ans


           Ce pays est-il donc dirigé par des monstres froids et sans cœur ?

Elle s’appel...le Vanessa Tchatchou, 17 ans, élève en classe de première. Cette ravissante jeune fille, orpheline de père est surtout mère d’un bébé qui lui a été volé 24h après sa naissance. Le nourrisson s’est volatilisé dans la couveuse de l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Ngousso à Yaoundé. Un hôpital public !

Depuis 6 mois, Vanessa fait le siège de cet hôpital pour réclamer son enfant. Face à des escouades de gendarmes et policiers menaçants, elle résiste. Toute seule, cette mère blessée se bat avec la force du désespoir contre la grosse machine de l’hôpital de Ngousso, décidée à la broyer. Elle est insultée, violentée, intimidée, humiliée, affamée. Mais elle résiste.

Une chape d’indifférence quasi-générale entoure cette scabreuse affaire. Où sont les dirigeants de l’hôpital ? Où sont les autorités gouvernementales de ce pays ? Où sont les hommes politiques du pouvoir et de l’opposition ? Où est l’Eglise ? Où sont les Ong ? Où est la Commission des droits de l’homme ? Où sont les citoyens, tout simplement ? On dirait que les Camerounais ont perdu leur humanité.

Plus grave, où sont les femmes ? Elles qui sont habituées à soulever le kaba le 8 mars dans les bars mal famés de Mvog Ada, ont là, une occasion de soulever utilement leur kaba pour obliger les responsables de ce rapt à restituer le bébé.

Pouvons-nous rester indifférents à une injustice aussi grossière ? S’il vous plait, indignons-nous !

 

Par Jean-Bruno Tagne 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article