Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 23:59

 Poutine accuse : L’assassinat de Kadhafi est un crime de guerre c’est une des questions qui doit être éclaircie.

Colonel-Kadhafi.jpg

 

Vladimir Poutine, le n°2 russe, a explicitement accusé jeudi les Etats-Unis d'avoir été derrière la capture et l'assassinat du colonel libyen Mouamar Kadhafi, alors qu'il tentait de fuir la ville assiégée de Syrte. Lors de la traditionnelle séance de questions/réponses à la télévision russe, Poutine a indiqué que les forces spéciales américaines sont impliquées dans la mort du dirigeant libyen, tué d'une balle dans la tête, lors d'un lynchage, dans des circonstances troubles, peu après sa capture.

« Des drones, notamment américains, ont attaqué la colonne (de voitures de Kadhafi). Puis avec leurs radios, via des forces spéciales qui n'avaient rien à faire là-bas, ils ont fait venir la soi-disant opposition et des combattants qui l'ont éliminé, sans jugement et sans enquête », a affirmé Poutine à la télévision.

Quelque temps après la mort de l'ex dirigeant libyen, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait déjà soulevé la question de la légalité de la frappe aérienne qui a touché le convoi de Kadhafi, conduisant à sa capture puis à sa mort par balle, alors qu'il était prisonnier. Au moment des faits, l'Alliance atlantique avait indiqué qu'elle ignorait que le colonel Kadhafi se trouvait à bord d'un des véhicules.

Réagissant aux affirmations du Premier ministre russe, le Pentagone a estimé jeudi, «ridicule» d'accuser les États-Unis d'avoir eu un rôle dans la mort, en octobre, du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. «L'affirmation selon laquelle des forces spéciales américaines ont été impliquées dans la mort du colonel Kadhafi, est ridicule», a précisé le capitaine John Kirby, porte-parole du secrétaire américain à la Défense Leon Panetta.

Pour autant, les accusations de Poutine reposent sur des faits déjà soulignés par la presse française, après la mort de Kadhafi. Témoin gênant, lors d'un procès au Tribunal pénal international (TPI), le colonel Kadhafi aurait été liquidé par la France et les Etats-Unis, qui avaient en fait planifié son assassinat bien avant le 20 octobre, jour de sa capture et de sa mort, près de Syrte, alors qu'il tentait de quitter la ville.

Ce sont là les révélations du quotidien satyrique français « Le Canard Enchaîné », selon lequel, aussi bien les Etats-Unis que la France voulaient liquider physiquement le colonel, et éviter sa comparution devant des juges du TPI : empêcher qu'il ne se serve de la tribune du TPI pour parler de ses relations supposées avec la CIA, avec les services secrets français et autres officines du renseignement américaines et françaises.

Avant les affirmations de Poutine, « Le Canard Enchaîné » avait écrit que « des troupes spéciales au sol, américaines et françaises, étaient d'ailleurs présentes aux côtés des insurgés du CNT, notamment à Syrte où se déroulait la dernière bataille pour la chute du régime de Kadhafi ». Elles appartenaient, selon le quotidien parisien, aux services de renseignements américains et français, avec pour mission de porter assistance aux unités du CNT qui investissaient la ville, quartier par quartier et surtout, capturer le «Guide» vivant.

Le 20 octobre, à 8h30 du matin, 3 avions de l'OTAN s'approchent de Syrte, alors qu'une colonne de 75 véhicules fuit la ville, à vive allure. Kadhafi en faisait partie, et un drone américain «Predator» tire des roquettes. Un mirage F1CR français de reconnaissance suit un Mirage 200-D qui largue deux bombes de 225 kilos guidées au laser. Bilan : 21 véhicules détruits et Kadhafi seulement blessé. Des soldats français auraient été sur les lieux et ont assisté à la capture de Kadhafi, et à son lynchage. Les images de télévision montrent qu'il est tabassé, molesté, frappé à la tête, et puis plus rien, sauf une autre image le montrant gisant dans son sang, à même le sol. Officiellement, il a été tué d'une balle tirée à bout portant par un jeune.

De nombreux témoignages confirment, cependant, la présence, sur les lieux, de militaires étrangers que les troupes du CNT n'ont pas inquiétés. Parmi eux, il y aurait même des mercenaires sud-africains, certains blessés, chargés, eux, de faire sortir le «Guide» indemne de la ville. Deon Odendaal, un de ces mercenaires, cité par le quotidien sud-africain « Reporter », indique qu'au moins 2 Sud-Africains ont trouvé la mort dans l'opération, mais précise que la plupart des mercenaires s'en sont sortis parce que les soldats libyens ont crié de ne pas tirer sur des étrangers, et les ont même aidés à fuir.

Selon Poutine, l'acte de décès du colonel Kadhafi a été bel et bien signé par Washington. Aucun doute là-dessus. Et, selon le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo, la mort de Kadhafi pourrait être assimilée à un crime de guerre. « La mort de Mouammar Kadhafi est une des questions qui doit être éclaircie - savoir ce qui s'est passé - parce qu'il existe de sérieuses suspicions sur le fait que c'était un crime de guerre », a-t-il déclaré à la presse, jeudi à New York.

 

Auteur : Yazid Alilat,

Source : Le Quotidien d'Oran

 

Gbagbo on ira jusqyu'au boutMalick Noel Seck

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 23:54

L'Etat du Sénégal commande des munitions contre les éventuelles revendications du peuple Sénégalais avant les élections.

Munition-senegal.jpg

 

La tension monte à deux mois des échéances électorales de 2012. En cause, les autorités du Sénégal ont mis la main dans la poche pour équiper les forces de l'ordre de munitions contre d'éventuels débordements. Selon le quotidien le Populaire, un impressionnant arsenal a été commandé pour les élections qui profilent à l'horizon dont le matériel est composé de grenades lacrymogènes et des tenues anti émeutes complètes accompagnées de leur bouclier. D'après la source du Pop, le budget alloué à ces munitions avoisine un demi-milliard Fcfa.

Source : senxibar.com

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 23:50

Un soldat américain déclare: Nous sommes des terroristes.

 

         


 

 

http://www.youtube.com/watch?v=IxNJazcBl9Y

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 23:48

Manifestants congolais sur les champs Elysée 17/12/201.

 

      


 

 

http://www.youtube.com/watch?v=ayQfGRf7XaM

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 11:29

Quand c’est l’Afrique qui vient en aide à l’Europe sur le plan humanitaire ou économique c’est bouche cousue.

L’Angola à la rescousse de l’économie Portugaise.

200px-Jose_Eduardo_dos_Santos.jpg                                                   220px-Passos_Coelho-1er-du-portugal.jpg

    Jose Edouardo Do Santo                                                                                        Pedro Passos Coelho

       President de l'Angola                                                                                       Premier ministre du Portugal

 

Pedro Passos Coelho, Premier ministre portugais dans ses petits souliers face à Jose Eduardo Dos Santos, président angolais, la scène avait quelque chose de pathétique jeudi dernier au palais présidentiel angolais. Le Portugais était venu demander l’aide de l’Angolais. L’ancien colonisateur tendait la sébile à l’ancien colonisé. « Le capital angolais est le bienvenu » a expliqué Pedro Passos Coelho à la presse. « L’Angola est prêt à aider le Portugal face à la crise financière » a rétorqué Eduardo Dos Santos, magnanime. Tout était dit en quelques mots.

En clair, le Portugal, qui fait face à une cure d'austérité sans précédent, appelle l'Angola dont l’économie se développe à grande vitesse au secours. Qui l’eût cru il y a trois décennies! Quel renversement de situation ! Ceux qui dans les amphithéâtres ergotent à longueur de journée sur la dialectique du maitre et de l’esclave, ont là du grain à moudre.

Le Portugal qui a colonisé l’Angola sans désemparer depuis le XVIe siècle a naturellement fait partie du trio de tête des investisseurs étrangers dans ce pays jusqu’à son indépendance en 1975. On croyait – à tort – que chacun, selon l’ordre naturel des choses, allait tenir son rang éternellement. Que non !

Moins de dix ans après la fin d'une guerre civile qui aura ravagé l’Angola pendant 27 ans, l’ancienne colonie portugaise est en plein essor économique. Elle devrait, selon toutes les prévisions, atteindre 12% de croissance en 2012. Au même moment, l’ancien colonisateur se retrouve en plein marasme économique, comme la cigale de la fable de La Fontaine qui, « ayant chanté tout l’été, se trouva fort dépourvue quand la bise fut venue»

Au même moment, les Angolais suivaient à la lettre le conseil que le laboureur avait donné à ses enfants dans une autre fable du même La Fontaine « Creusez, fouillez, bêchez, ne laissez nulle place où la main ne passe et repasse ». Les Angolais ont tellement bien creusé, fouillé et bêché qu’ils ont fini par trouver en abondance dans leur sous-sol pétrole, gaz et diamants. Ces matières premières assurent à l’Angola un potentiel économique considérable. L’Angola affichait, avant la crise financière internationale, la plus forte croissance au monde : 21% en 2008, contre 1,8% au Portugal. Dans un monde où l’argent a son mot à dire, le riche colonisé peut dicter sa loi à l’ancien colonisateur désargenté. C’est exactement l’incroyable scénario qui s’écrit sous nos yeux entre le Portugal et l’Angola.

Selon les estimations les plus fiables, l’Angola a déjà multiplié par 70 en sept ans seulement ses investissements au Portugal. Ces investissements sont passés de 1,6 à 116 millions d'euros de 2002 à 2009 ; entre-temps, 3,8% de la capitalisation de la Bourse de Lisbonne sont désormais entre des mains angolaises. Les sociétés angolaises investissent dans tout ce que le Portugal peut avoir de plus clinquant: grands hôtels, industrie du luxe, haute couture, banques et pétrole.

Grâce à la Société nationale de lubrifiants et de combustibles (Sonangol), l’entreprise publique qui exploite le gaz et le pétrole, le pays dispose d’une puissance financière internationale. Sonangol, déjà actionnaire du pétrolier portugais Galp Energia, s’intéresse à la privatisation de TAP Air Portugal. Le groupe pétrolier angolais détient, par ailleurs, des participations importantes dans des filiales angolaises de banques portugaises (49,99 % de Banco Millenium Angola et 49% de Banco do Fomento de Angola). Dans le droit fil de cette logique d'«angolanisation» des intérêts étrangers, la Banque portugaise des investissements (BPI), quatrième banque portugaise, a cédé en 2008 une part minoritaire des 49,9 % qu'elle possède dans sa filiale angolaise à Unitel, l'opérateur angolais de téléphonie mobile, détenu à 25 % par l’Angola.

Des échanges qui s’expliquent par des liens historiques étroits entre les deux pays ? Certainement. Alors comment expliquer que l’Angola regarde déjà aussi du côté de Dubaï pour savoir quel usage faire de ses pétrodollars ? Sinon que les autorités veulent fructifier au maximum leur dû pendant la période des vaches grasses, en prévision d’une période des vaches maigres qui finira bien par arriver.

Auteur :dzinga Amougou

Source : Cameroon Tribune

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 00:35

 

L’Afrique est-elle décidément un continent maudit ? Et dont les dirigeants actuels appartiennent à la pire espèce qui puisse exister sur terre!

 Mamadou-Oumar-Ndiaye.jpg

Mamadou Oumar Ndiaye  

directeur de la rédaction de l'hebdomadaire sénégalais Le Témoin

 

L’Afrique est décidément un continent maudit. Et dont les dirigeants actuels appartiennent à la pire espèce qui puisse exister sur terre! Voilà donc le seul continent au monde dont d’anciens chefs d’Etat sont détenus actuellement à La Haye, aux Pays-Bas, en vertu d’un mandat d’arrêt délivré par la Cour Pénale Internationale (CPI) devenue, par la force des choses, une Cour Pénale Africaine.

Bouc-émissaire de la CPI

En effet, les seules affaires instruites à ce jour par cette juridiction de Blancs pour juger des «Nègres » africains concernent sept pays du continent, à savoir l’Ouganda, la République démocratique du Congo, la République centrafricaine, le Darfour, le Kenya, la Libye et la Côte d’Ivoire. Sept pays africains, et pas un seul d’une autre région du monde. Vous voyez comment on se fout de la gueule de l’Afrique?

Le pire et le plus grand mépris, c’est que la plupart de ces Etats qui siègent au Conseil de sécurité des Nations-Unies et qui saisissent cette Cour de violations présumées des droits de l’homme voire de crimes de guerre ou crimes contre l’humanité… ne sont pas signataires de la Charte de la même CPI!

Laquelle n’a donc pas le droit de juger leurs ressortissants qui appartiennent à une sorte de race aryenne qui serait supérieure à celle des êtres primitifs que nous serions. Ainsi, malgré les crimes abominables qu’ils commettent en Palestine, et les 1400 morts tués lors de l’opération Plomb durci à Gaza, en décembre 2008-janvier 2009 et malgré les conclusions accablantes du rapport Goldstone, ne vous attendez surtout pas à voir les dirigeants israéliens comparaître devant la CPI, encore moins à ce qu’ils soient emprisonnés à La Haye!

Non, encore une fois, un tel traitement de forçats et de galériens, on ne le réserve qu’à ces salauds d’Africains, surtout s’ils sont «Nègres » de surcroît, Arabes à la rigueur. Un Israélien à La Haye? Jamais! Quant à un Français, un Anglais ou un Américain, c’est tout simplement impensable! Ainsi fonctionne la «justice» internationale, à géographie variable et en fonction de la couleur de la peau… Selon que tu seras puissant ou misérable, disait La Fontaine. On pourrait ajouter: selon que tu seras Noir ou Blanc aussi…

Des Africains trahis par leur propres frères

Hélas, comme du temps de la traite des «Nègres », lorsque c’étaient des Africains qui vendaient leurs propres frères aux négriers blancs, aujourd’hui encore, en plein XXIème siècle, la même pratique perdure. Ainsi, ce sont les dirigeants africains eux-mêmes, Nigeria en tête, hélas, qui ont livré l’ancien chef de l’Etat libérien, M. Charles Taylor, à la Cour Pénale internationale où il est détenu depuis. Une précision: c’est plus précisément le Tribunal spécial pour le Liberia qui a fait emprisonner Taylor, mais, pour nous, c’est tout comme.

C’est la «justice» des Blancs pour ces cons de «Nègres ». De même, c’est l’actuel président de la République de Côte d’Ivoire, M. Alassane Dramane Ouattara, président déclaré élu par la «communauté internationale» — en fait la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis d’Amérique — qui a remis son prédécesseur à la même CPI pour qu’il soit emprisonné à La Haye. Et à dix jours seulement des élections législatives en Côte d’Ivoire!

Curieuses élections législatives, du reste, puisque le chef du principal parti de l’opposition, détenu jusque-là à Korhogo, dans le nord du pays, est à présent livré à la justice des Blancs. Mais ce n’est pas tout puisque la plupart des dirigeants de ce parti, le Front patriotique ivoirien (FPI) sont soit en exil au Ghana, soit en prison, s’ils n’ont pas leurs avoirs gelés par le gouvernement du président Alassane Dramane Ouattara! Lequel vient aussi de jeter en prison trois journalistes ivoiriens.

Curieuse «victoire» aussi que celle de ce président Ouattara puisque acquise dans le nord de la Côte d’Ivoire contrôlé par ses milices armées, celles des Forces nouvelles, qui avaient refusé de désarmer et où, bien évidemment, ses partisans ont pu s’en donner à cœur joie, bourrant les urnes à volonté. Pas étonnant qu’il ait fait un triomphe dans ces contrées du Nord!

La mascarade ivoirienne

Il ne manquait plus dans ces conditions que les félicitations de la Mission des Nations Unies en Côte d’Ivoire. Et elles sont effectivement venues, ces félicitations! Président de la République sortant d’un pays dont la moitié Nord était occupée depuis septembre 2002 par une rébellion armée et financée par M. Alassane Dramane Ouattara, M. Laurent Gbagbo a demandé un recomptage des voix. Un crime aux yeux de la communauté internationale qui a réagi en envoyant les militaires français de la force Licorne bombarder son palais durant des jours et des nuits jusqu’à incendier le réduit dans lequel il s’était réfugié avec son épouse et ses enfants.

Après quoi, le président français Nicolas Sarkozy a organisé un simulacre d’arrestation par les Forces «républicaines» de Côte d’Ivoire composées de seigneurs de la guerre qui ont massacré des populations de l’Ouest ivoirien, plus précisément à Duekoué, dans leur marche vers la capitale économique ivoirienne. Des forces cette fois-ci entraînées, armées et transportées par la France, comme l’a notamment révélé Le Canard Enchaîné.

Et voilà qu’Alassane Dramane Ouattara, président à la légitimité douteuse, livre à la Cour pénale internationale, son adversaire politique, c’est-à-dire l’homme qui, à bon droit, a refusé de reconnaître sa victoire tirée par les cheveux! On dit que les affrontements post-électoraux de Côte d’Ivoire ont fait quelques 3000 morts. Soit. Mais il faut considérer que la moitié au moins de ces morts est imputable aux braves forces «républicaines» dont les chefs dirigent aujourd’hui la nouvelle armée de Côte d’Ivoire. Bien évidemment, la complicité de la France n’est pas à exclure.

Mais bon, M. Laurent Gbagbo au moins peut s’estimer heureux de se retrouver à La Haye puisque le pauvre Guide libyen Mouammar Kadhafi, lui, n’a pas eu cette chance. En effet, il a été tué au moment de son arrestation par des sbires du Conseil national de transition (CNT) qui dirige désormais la Libye, après que le convoi de véhicules dans lequel il avait pris place a été bombardé par des avions de l’Otan.

L’Otan, qui agissait en vertu d’un mandat de l’ONU, lui demandant d’instaurer… une zone d’exclusion aérienne au-dessus du territoire libyen. Apparemment, le convoi du Guide libyen volait dans les airs… Kadhafi connaissant beaucoup de choses sur les dirigeants occidentaux, pas question de risquer un procès devant la CPI!

Certes, son fils Seif El Islam a été arrêté mais les dirigeants du CNT ne sont pas franchement chauds pour le livrer à la CPI. Un simulacre de procès à Benghazi pour qu’il n’incrimine pas d’anciens collaborateurs de son père comme un certain Moustapha Abdeljalil, nouvel homme fort de la Libye «libérée», arrangerait beaucoup de monde!

En Afrique, l'Occident est roi

Pour en revenir à ces Africains qui livrent leurs frères à la CPI, c’est-à-dire la justice des Blancs, on apprend qu’un juge kényan vient de lancer un mandat d’arrêt international contre le président soudanais Omar El Béchir déjà sous le coup de poursuites de la «justice internationale» c’est-à-dire de la CPI dont le fantasque procureur, Luis Moreno Ocampo, a lancé un mandat d’arrêt contre lui.

Prenant leur courage à deux mains, une fois n’est pas coutume, les chefs d’Etat membres de l’Union africaine ont refusé d’exécuter ce mandat. Il ne manque pas d’humour ce brave juge, ou alors il a la mémoire sélective, car dans son même pays, le Kenya, les affrontements post-électoraux de janvier 2008 avaient fait 1500 morts selon un bilan officiel publié le 25 mai entre partisans de Raila Odinga et de Mwai Kibaki.

Pour autant, aucun de ces deux dirigeants n’avait comparu devant la CPI puisque ces troubles particulièrement sanglants s’étaient conclus par… un accord de partage du pouvoir, le premier nommé devenant vice-président du second. Et ce, même si des seconds couteaux avaient été par la suite inculpés par l’inénarrable Luis Moreno Ocampo.

Laurent Gbagbo avait préconisé un scénario de sortie de crise à la kenyane, on lui avait répondu qu’une telle solution ne pouvait plus resservir! Et ce, alors qu’elle aurait pu, dès le départ, éviter au pays des Eléphants des milliers de morts… Que voulez-vous, la «communauté internationale» voulait à tout prix la peau de Gbagbo!

Reparlons des présidents africains qui avaient refusé d’exécuter le mandat d’arrêt contre leur collègue El Bachir du Soudan. Courageux, mais pas téméraires, il leur fallait bien donner des gages à leurs maîtres blancs, d’où la livraison du président Laurent Gbagbo dont même les chiffres de l’ONU ont reconnu qu’il avait obtenu près de 47 % des suffrages exprimés à la présidentielle de novembre dernier.

Autrement dit, c’est le président de presque un Ivoirien sur deux qui vient ainsi d’être livré comme un vulgaire malfaiteur à un procureur en fin de mandat qui, durant tout le temps qu’il a été en poste, n’a fait que pourchasser des Africains. Outre Gbagbo et Charles Taylor, les prisons de La Haye renferment en effet le sénateur et ancien vice-président de la République démocratique du Congo, Jean-Pierre Bemba, ainsi que de pauvres diables congolais comme Thomas Lubanga et autres.

Bref, dans les prisons de la CPI à La Haye, on ne trouve ni Asiatiques, ni Latino-Américains, ni Nord-Africains, encore moins des Asiatiques, seulement des Africains. Il n’y a pas à dire, nos dirigeants sont de vrais salopards!

 

 

Source : Slateafrique

 

 

Gbagbo on ira jusqyu'au boutMalick Noel Seck

 

 

CLIQUEZ  et

Rejoignez le combat en faveur de la suppression du franc CFA.

 

http://afrohistorama.over-blog.com/article-rejoignez-le-combat-en-faveur-de-la-suppression-du-franc-cfa-92477913.html

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 00:23

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES COTE D'IVOIRE 2011 : Les manifestants du PDCI ce mardi à Yopougon.

 

Phot48.jpg
La contestation des résultats des législatives à Yopougon semble avoir pris des allures inquiétantes avec la marche de protestation organisée ce mardi en fin de matinée sur le siège local de la Commission électorale indépendante (CEI) par des militants PDCI dénonçant des tripatouillages en faveur de leur principal adversaire, le RDR.

« Arrêtez la tricherie », «Rendez notre victoire », tels sont entre autres les slogans qu’on pouvait lire ce lundi sur les pancartes que les militants du PDCI accompagnés du candidat Zié Coulibaly brandissaient devant le siège local de la CEI de Yopougon.

Quelques minutes avant cette marche sur l’institution locale, devant la presse au Baron, Zié Coulibaly s’était plaint de la lenteur de la Commission électorale indépendante (CEI) à proclamer les résultats de Youpougon. «Depuis 48 heures, la (CEI) est incapable de proclamer les résultats. Si nous n’avons pas les résultats avant 20 heures ce mardi, nous allons paralyser la commune ce mercredi» a menacé Zié Coulibaly, annonçant par ailleurs la victoire de la liste PDCI avec plus de 51% du suffrage des votants. « Pour quoi, la CEI veut protéger Gilbert Kafana Koné alors qu’il est vomis à Yopougon. Le taux de participation a été faible. Ils veulent gonfler le suffrage de Kafana. Mais, ils nous aurons sur leur chemin puisque le PDCI a été la deuxième formation politique après le FPI lors de la présidentielle, » a expliqué le candidat du parti cinquantenaire de Côte d’Ivoire, accusant toute fois son allié du RHDP d’avoir orchestré la fraude dans certains bureaux de votes, le jour du scrutin.

Wassimagnon, KOACI.COM ABIDJAN, koaci.com

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Gbagbo on ira jusqyu'au boutMalick Noel Seck

 

 

 

CLIQUEZ  et

Rejoignez le combat en faveur de la suppression du franc CFA.

 

http://afrohistorama.over-blog.com/article-rejoignez-le-combat-en-faveur-de-la-suppression-du-franc-cfa-92477913.html

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 00:13

Communiqué de presse de L’ARP (l’armée de résistance Populaire du Congo).

 

       

          


 

 

http://www.youtube.com/watch?v=0nDJmGnn1MQ&feature=mfu_in_order&list=UL

 

 

                  --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Gbagbo on ira jusqyu'au boutMalick Noel Seck

 

 

 

CLIQUEZ  et

Rejoignez le combat en faveur de la suppression du franc CFA.

 

http://afrohistorama.over-blog.com/article-rejoignez-le-combat-en-faveur-de-la-suppression-du-franc-cfa-92477913.html

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 00:42

L'archevêque de Kinshasa affirme que Joseph Kabila n'a pas gagné les élections.

Le-cardinal-Laurent-Monsengwo-affirme-qu-Etienne-Tshisekedi.jpgL'archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo.

 


L'archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, a affirmé ce lundi à la RTBF que l'opposant Etienne Tshisekedi a obtenu plus de voix lors de l'élection présidentielle en République Démocratique du Congo. "Les résultats officiels ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice", selon lui.

Le président sortant Joseph Kabila n'a pas gagné les élections. C'est l'Eglise congolaise qui le dit ce lundi. 

L'archevêque de Kinshasa se base sur ses propres observations et de celles des témoins internationaux pour l'affirmer. 

 

C.B. avec D. Fontaine

 

Gbagbo on ira jusqyu'au boutMalick Noel Seck

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 00:35

Rejoignez le combat en faveur de la suppression du franc CFA.

Arrêtons la saignée de nos pays en prenant notre souveraineté monétaire. Le FCFA a été conçu pour nous maintenir dans la dépendance économique et politique.

                                                                   billet-bceao1 1


Je signe  en cliquant : SUPPRESSION DU FCFA

 

Si le lien ci-dessus ne marche pas, recopiez celui du dessous, et allez directement sur le site:  

http://www.sortirdufcfa.fr/out/category/petition/

Gbagbo on ira jusqyu'au boutmonnaieivoirienne 2

                                                                              Malick Noel SeckMalick Noel Seck

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine