Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Le clan des Francafricains en perte de vitesse au sein de l’Union Africaine suite à l’élection triomphale de Mme Nkosazana Dlamini Zuma au poste de présidente de la commission.

17 Juillet 2012 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

Le clan des Francafricains en perte de vitesse au sein de l’Union Africaine suite à l’élection triomphale de Mme Nkosazana Dlamini Zuma au poste de présidente de la commission.

Nkosoa-Ping.jpg

Mme KosanZana D. Zuma              Mr jean Ping 

 

Enfin la présidente de l’union Africaine a été choisie après plusieurs mois de bataille occulte et farouche des franc-africains qui voulaient reconduire leur champion le franc-africain Jean Ping comme président de la commission.

Au premier tour du scrutin Mme KosanZana D. Zuma a obtenu 27 voies et Mr jean Ping 24,  aucun n’ayant obtenu les 2/3 requises pour devenir le prochain président, un deuxième tour  a eu lieu. Mme NDZ a obtenu à l’issue de ce tour 29 voies et Mr Ping 24, puis un troisième tour,  29 pour Mme NDZ et 22 pour Monsieur Ping. Dès le troisième tour les franc-africains ont complètement perdu espoir.

Au 4ème tour, leur champion a jeté l’éponge en renonçant au profit de Mme NDZ qui a pu obtenir 37 voies, soit les 2/3 requises pour devenir la présidente de l’Union Africaine.

Le choix de Mme NDZ est une bonne nouvelle pour l’Afrique, car le bilan des franc-africains est totalement négatif et terrible. Ces derniers ont ramené l’Afrique 50 ans en arrière.

Autorisation de l’attaque de la Cote d’ivoire par les forces françaises

Autorisation de l’attaque de la Libye par les forces anti-panafricaines

Autorisation de la destruction de Tombouctou par les barbares.

La présidence franc-africaine a été marqué par la destruction de l’idéal panafricain en tuant dans l’œuf son champion le colonel Kadhafi.

On espère qu’avec la nouvelle présidente en collaboration avec les Africains qui veulent le progrès du continent, l’Union Africaine ne sera plus ce machin au service des intérêts étrangers et contre les intérêts de l’Afrique.

Par Mbombog Ntohol

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H

Il faut dégager ces soi-disant francophones, ces pseudo-élites politiques, ces sans-personnalités et ces éléments frelatés de la direction des institutions africaines.
Ce sont tous des béni-oui-oui et des vendus au service des intérêts français et occidentaux.
Rien que des chiens de têtes et des pantins dont l’attitude reste constamment criminelle dans la gestion des crises africaines au Congo, en Côte d’Ivoire, en Libye, au Soudan, en Somalie, au
Mali, etc, etc.
Répondre