Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 10:51

l’Afrique a-t-elle conscience des nouveaux plans de l’universalisme occidental ?

Par le professeur Wagane Faye

     Au vu des derniers développements de l’actualité internationale, réformer la pratique de la diplomatie devient, peut-être, une nécessité. Enjeux nouveaux, politique extérieure nouvelle, remise en question de l’esprit et de la lettre des bases qui gouvernent la pratique du relationnel en diplomatie, innovation dans les procédés en gouvernance internationale dictent, naturellement, une lettre et une pratique appropriées.


 

     Ce qui ne remet, nullement, en cause les nécessités qui découlent des relations internationales. Et des rigueurs de la souveraineté exercée par les Etats, en général, et, en particulier par l’AFRIQUE qui devra consolider, sans complexe et avec plénitude, son positionnement. 

Quelle attitude observer, par exemple, devant la politique de la peur déployée par le Capitalisme ? 
La nouvelle intelligence imposée par la mondialisation et les risques qui participent de la crise persistante et de son corollaire, la décroissance, commandent, désormais, une conduite dont la substance intègre, essentiellement, le recours au juste milieu. Sans faire fi, pour le cas du SENEGAL, de l’acuité avec laquelle se problématisent son développement et son avenir. 

       Surenchère, réduction du volume de l’aide et représailles (sous toutes les formes) peuvent, contre l’attente du capitalisme et de l’universalisme occidental, faire avancer un peuple. Rappelons-nous, si nous voulons avancer « que l’oppression entraine la résistance.» La dialectique des rapports de forces demeure et est devenue très féroce en cette période où la globalisation et la mondialisation offrent un nouveau débouché au Capitalisme. Capitalisme qui cherche, sans forme, à combattre la crise qui l’installe dans une impasse qui dépasse l’universalisme occidental devenu, au demeurant, l’unique recours des puissances capitalistes surprises, de façon terrible, par le poids de la décroissance. 

         Les Africains ne doivent plus accepter que la pratique en diplomatie, en ce qui concerne leurs pays, ne se déploie que dans des rôles de satellite. Leur combat reste cohérent dans la mesure où l’AFRIQUE doit disposer d’un mandat permanent, par exemple, au conseil de sécurité des Nations Unies. Cette même cohérence justifie la restructuration de l’Union Africaine qui a une mission qui suppose, à moyen terme, l’opérationnalisation du gouvernement des Etats Unis d’AFRIQUE. Pour hâter, en stoppant la « course à la lenteur », l’intégration économique africaine. L’insécurité humaine, accentuée par la conflictualité en AFRIQUE et l’instabilité institutionnelle commandent, au demeurant, une réforme des approches qui transcende, à la fois, le non-alignement et l’alignement. En prouvant que l’hégémonisme ne devient, de plus en plus, qu’une simple vue de l’esprit des capitalistes. Le mouvement doit être la nouvelle dynamique de la politique extérieure des Etats africains. 

          Guerres, terrorismes, expansionnisme, pauvreté et sans emploi sont des réalités coriaces qui interpellent nos Etats et leurs dirigeants. Si nous voulons éviter une catastrophe qui va surmener la sécurité humaine, intoxiquer ou générer une existence dans un ordre social perturbé, à suffisance, par un déséquilibre, une démarche qui modifie certains usages et adapte quelques règles du jeu de la pratique diplomatique s’impose. De même qu’un réalisme conséquent et dépouillé de la diplomatie bon enfant ou de celle de l’association du cavalier et du cheval. L’AFRIQUE doit apporter, désormais, sa voix dans l’encadrement des conflits, doit participer dans la sauvegarde de la paix et doit contribuer, aussi, à la résorption de la conflictualité dans le continent. 

       Etre présent en amont, en aval et, même, au cours du traitement des conflits, offre des gages et des suretés qui préservent la sécurité humaine. Au lieu, comme avant, d’exposer au danger les populations africaines où l’insécurité génère une spirale de la violence qui bloque sa croissance. 
Sachons que l’enjeu rentabilité financière préoccupe, avec démesure, le capitalisme qui estime que l’AFRIQUE demeure l’avenir de l’universalisme occidental. 

      L’avènement d’un fédéralisme africain serait une sureté qui permettrait au continent de quitter la conflictualité pour, enfin, se développer. Et obtenir sa place dans le giron mis en place pour assurer, en définitive, la gouvernance du monde. 

        Notre continent entend, après cinquante années d’exercice de sa souveraineté, engager toutes les ruptures pour, enfin, que l’AFRIQUE cesse de devenir l’avenir de l’Occident. Les Africains doivent, désormais, quitter certains espaces qui les maintiennent dans des liens ou des relations qui limitent leurs mouvements. Or, comme nous le savons tous, l’appartenance à des organisations internationales coachées ou, même, financées par les puissances occidentales émousse, continuellement, notre ardeur à construire et à réaliser l’intégration ou le fédéralisme qui doit, nécessairement, déboucher sur la constitution des Etats Unis d’AFRIQUE. 

     Nous estimons qu’il est temps que les Etats africains se dégagent totalement de quelques organisations comme l’OIF ou le COMMONWEALTH et la France AFRIQUE dont les rôles, devenus archaïques, maintiennent, sous des formes très discrètes, leur diktat à essence pécuniaire. Comment, à titre d’exemple, s’expliquer la nature des chirurgies chaudes opérées en Afrique et accepter de coexister avec les puissances initiatrices de cette stratégie sauvage qui banalise des pouvoirs d’Etat ? 

Pr.Wagane FAYE 

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

afrik 08/05/2011 11:26



le r^veil Africains et iminent ; mr le professeur


 


ouattara :sur un sol en damier il pretra serment a l'empire pour plus de privatisation et plus de pauvres en afrique !


 


la lutte continue...



Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine