Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 20:55

Insubordination: L’élite RDPC de l’Ouest entre en rébellion.

Fotso-victor.jpg

A la suite d’une réunion secrète tenue dans la résidence de Victor Fotso, le milliardaire maire de Bandjoun, ils ont en projet d’adresser une correspondance au président de la République pour exprimer leur indignation et appellent les conseillers municipaux du parti au pouvoir à voter bulletin blanc et à retourner dans leur état-major avec les bulletins de vote des deux partis en lice. 

 

L’absence de la liste du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) sur le terrain pendant cette échéance des premières élections sénatoriales dans l’histoire du Cameroun indépendant n’est pas sans incidence sur l’ambiance de campagne électorale, un peu morose et fade. Et cette situation due en partie au fait que c’est une première expérience pour les acteurs politiques, est aggravée dans la région de l’Ouest par des frustrations consécutives au rejet de la liste du parti au pouvoir.

En plus, faut-il le préciser, elle sonne d’ailleurs comme un double désaveu et un signe de décadence pour Victor Fotso, milliardaire maire de Pete-Bandjoun. Celui-ci est hors de lui-même depuis le rejet par la Cour suprême siégeant en lieu et place du Conseil constitutionnel de la liste du Rassemblement démocratique du peuple (Rdpc) pour les élections sénatoriales à venir dans la région de l’Ouest en date du jeudi 28 mars dernier. Il est autant choqué que plus de la moitié des membres de la liste en question avait été proposé par ses soins. Ainsi, le samedi 30 mars dernier, il a conduit une délégation des dignitaires du parti du flambeau à Balessing chez Jean Nkueté, secrétaire général de cette formation politique, pour lui signifier « la désolation et la frustration » de la majorité des membres de cette formation politique dans la contrée. Face à ces visiteurs, le patron administratif du parti de Paul Biya leur a répondu que « la pilule est amère. Mais, il faut respecter le verdict du juge électoral ». Car, selon lui, il revient au Rdpc, parti au pouvoir, de montrer le bon exemple en respectant la loi et les décisions de justice.


Contrariété avec le Comité central du Rdpc

Et pourtant ! C’est tout le contraire qui semble se produire sur le terrain, de l’avis de certains observateurs. Ainsi contrairement aux prescriptions de la note n°24/Rdpc/Cc/Sg/Cab du 31 mars 2013 portant organisation des missions d’information et de sensibilisation auprès des sections du parti des régions de l’Adamaoua et de l’Ouest, Victor Fotso a convié le vendredi 05 avril dernier tous les membres du gouvernement, tous les maires de la région et autres dignitaires du parti des flambeaux pour une réunion dite stratégique dans sa résidence de Mbo à Bandjoun. Des indiscrétions font savoir qu’une correspondance résumant les frustrations et l’élan de contestation des cadres et militants du Rdpc à l’Ouest a été adressée à Paul Biya, président de la République du Cameroun et président national du Rdpc. Et comme la loi oblige tous les conseillers municipaux à prendre part au vote, que sous instigation de M. Fotso, ordre a été donné aux conseillers municipaux du Rdpc dans la région de l’Ouest de voter bulletin blanc. Une consigne de vote que les responsables locaux du Front social démocrate (Sdf en anglais) considèrent comme la conséquence des négociations secrètes ayant eu lieu entre Victor Fotso et Adamou Ndam Njoya le jeudi 04 avril dernier à Bandjoun. Parce que, à l’analyse, si les conseillers municipaux issus des rangs du Rdpc arrivent à respecter cette consigne de vote et que ceux de l’Udc, numériquement majoritaire face au Sdf, respectent la discipline du parti, le parti de Ndam Njoya se trouve en position de remporter les 07 sièges de sénateurs en compétition dans la région.

Batailles électorales

Cette situation semble donner des insomnies aux ténors de la liste du parti de Fru Ndi dans la région de l’Ouest. Jean Tsomelou et ses colistiers (Etienne Sonkin, Bernard Tantse, Paul Tchatchouang, Delphine Metiedje Nguifo Tchetagne, Raoul Tchomnou et Nono) ne sont pas loin de conclure qu’un complot est ourdi contre eux. Surtout que l’observateur du microsome politique local souligne qu’une éventuelle victoire du Sdf, suffisamment implanté dans tous les départements de la région, au terme du vote des 07 sénateurs de l’Ouest le 14 avril prochain obstruerait les chances de succès du Rdpc aux prochaines élections municipales et législatives dans les circonscriptions électorales de cette unité administrative. Ce qui implique, qu’au plan stratégique, il serait préférable pour les milliardaires et autres élites du Rdpc à l’Ouest de favoriser la victoire de la liste de l’Union démocratique Cameroun sur celle du Sdf. Une alliance circonstancielle qui pourrait facilement permettre au Rdpc de rebondir aux termes des prochaines échéances électorales. Surtout que sur les 07 candidats investis par le parti de Ndam Njoya, 05 sont originaires du département du Noun et les deux autres sont originaires du département des Hauts-plateaux. Ce qui fait que, de l’avis de l’analyste politique, dans les 06 autres départements de la région de l’Ouest, les candidats du parti du Rdpc n’auront pas de sénateurs qui utiliseront leur position et leurs moyens financiers pour nuire à leur occupation intensive et quasi-exclusive du terrain politique à l’Ouest. Seulement, l’on révèle dans la région de l’Ouest que cette démarche du Rdpc n’est pas sans incident majeur. Car, il est à souligner que permettre à l’Udc d’avoir 05 sénateurs originaire du seul département du Noun, c’est permettre à Ndam Ndam Njoya de disposer de lieutenants solides pour nuire à Ibrahim Mbombo Njoya, sultan roi des Bamoun et maintenir l’hégémonie politique de l’Udc dans le département du Noun. Et pourtant, souligne l’observateur politique, au terme de l’élection présidentielle d’octobre, cette formation politique en baisse de score électorale depuis quelques années, avait battu le Rdpc sans obtenir une majorité absolue. Approchée par Le Messager, Youmo Koupit, mandataire de la liste de l’Udc pour les prochaines élections sénatoriales soutient que le fait que sur les 07 investis de la liste de l’Udc 05 soient originaires du seul département du Noun alors que la région de l’Ouest en compte O8, n’est pas un fait tribaliste et égocentrique. « Le président Ndam est attaché à la méritocratie. Il a opté pour les militants qui font montre d’un engagement fort », précise-t-il. Comme pour dire que l’Udc ne compte pas exclusivement sur la remorque du Rdpc pour affronter le Sdf le 14 avril prochain.

Par Guy Modeste DZUDIE

Source :le messager 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine