Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 22:54
Afrocentricity International avec AMA MAZAMA ET MOLEFI ASANTE AU CAMEROUN DU 23 AU 28 MARS 2015

AMA MAZAMA ET MOLEFI ASANTE AU CAMEROUN DU 23 AU 28 MARS 2015

=> CONFÉRENCE PUBLIQUE A YAOUNDÉ LE 24 MARS 2015 (14H00 A 18H00)
.
=> CONFÉRENCE PUBLIQUE A L’UNIVERSITÉ DE DOUALA AU CAMPUS 2 AMPHI GEORGES NGANGO , LE 26 MARS 2015 (14H00 A 18H00).

=> EMISSION SPÉCIALE A AFRIQUE MEDIA LE 25 MARS 2015 DE 19H00 A 22H30 SOUS LE THEME :
" L’éveil du monde noir et l’impératif afrocentrique : enjeux et perspectives ‘’
(AVEC OWONA NGUINI, EMMANUEL PONDI, BALOG, NTOH NTOH, DOU KAYA, SINDJOUN POKAM, MBOMBOG MBOG BASSONG).
(Lien pour suivre l'émission en direct : http://www.afriquemedia.tv/le-live)

=> EXCURSION A BIMBIA LE 28 MARS 2015.

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Panafricanisme
commenter cet article
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 22:50
La Martinique sous le règne de l’Apartheid en image

La Martinique sous le règne de l’Apartheid en image

 

Lettre à Madame Pau Langevin

Bonjour Madame Pau LANGEVIN,

Cette réaction à la présente photo prise alors que vous êtes dans une importante réunion de travail en Martinique, ne vient pas alimenter un effet de mode. A l’heure de la démocratie participative, toutes les occasions peuvent être propices à faire progresser notre vivre ensemble en terre française.

Madame La Ministre, voici un instantané très parlant. Ce n’est pas là un cliché caricatural. C’est au contraire une cristallisation de ce qui se fait et s’est fait depuis toujours. Cela est édifiant à plus d’un point. Vous vivez en direct cet héritage millénaire de la discrimination et de la domination blanche dans sa plus naturelle expression ! Vous n’y êtes pour rien !

Mais devant une telle évidence de l’exclusion des Noir(e)s d’outre-mer de la gestion des choses qui les intéressent, je sais, ou tout du moins, j’espère que votre voix peut s’étonner et certainement s’indigner.
Peut-être, habitée de cette grande profession de foi du président François Hollande, pouvez-vous exiger la traduction concrète du fameux « LE CHANGEMENT C’EST MAINTENANT » dans le temps présent de votre ministère.

Peut-être pouvez-vous cesser de prêter main-forte à ce déni total de respect et d’égalité en défaveur de ces Français ultramarins, marqués au fer rouge du mépris quotidien par la scarification mensongère de la République France : Liberté-Egalité-Fraternité.

Je vous sais, je vous crois malheureuse dans cet aréopage, et je sais que vos yeux pleinement ouverts sur ce qu’est dans sa substance profonde la politique française vis-à-vis de ces minorités, vous retrouverez le feu courroucé que vous avez partagé avec MARCEL MANVIL contre l’insupportable domination de l’homme noir par l’homme blanc.

Vous avez l’âme humaniste et l’esprit de combat a toujours animé votre longue marche dans les chemins troubles de la vie politique. Manuel Vals dans le naturel d’une émotion profonde, disait un temps qu’il souhaitait dans son cortège qu’il y ait un peu plus de « White », un peu plus de « blancos ». Nous nous contenterons de dire qu’il est légitime et respectueux qu’il y ait un peu plus de « noirs » dans les hautes travées de nos administrations en « terre française d’outre-mer ».

Nous ne sommes pas candides, nous ne le sommes plus. Nous savions la composition systématique de la photo de famille des grands administrateurs des colonies. Mais nous sommes ici devant le choc des images.

Vous seule, personne noire, dans ce « Petit-déjeuner avec les chefs des services de l’État en Martinique », dans cette réunion de travail dont la priorité serait l’emploi des jeunes de notre toujours département. Pas l’ombre du moindre chef de service d’origine antillaise. PAS UN SEUL.

Et c’est un accident que vous ministre, et seule personne noire dans ce tableau symbolique et instructif, vous contribuiez à visualiser l’intolérable racisme de l’administration française.

Sachez définitivement que cette image témoin nous est insupportable, et que le statu quo dont elle témoigne est une atteinte récidivante contre notre dignité de citoyens déconsidérés, discriminés.

Cela peut changer.
Par vous, Madame la ministre, peut souffler, marquant votre ministère, un vrai vent de changement ! Votre présence dans ces fonctions gouvernementales constitue une chance. Vous êtes notre ministre de tutelle. Dites notre haut-le-cœur à Monsieur Hollande, président de la république et à chacun de vos collègues du gouvernement.

Voici en deux mots nos doléances :
– Nous voulons des grands administrateurs majeurs noirs pour penser et mettre en acte le quotidien dans nos territoires. Aux plus hauts niveaux !
– Nous vous demandons de mettre à l’index l’esprit colonial de l’administration française en outre-mer !

Et voici notre engagement :
Nous vous certifions que nombreux, Antillais Français d’Outre-mer, nous vous appuierons dans ce juste et nécessaire bouleversement des pratiques.

Soyez assurée, Madame la Ministre, de mon total respect !

Yves UNTEL PASTEL
Ethnologue, poète et auteur-compositeur

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans apartheid
commenter cet article
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 21:06
Géographie: La vraie carte du monde

La vraie carte du monde

Nos ancêtres avaient comme point d'orientation et de repère géographique la source du Nil (le Sud) et le levé du Soleil (L'Est).
Devant le Sud (SmAw/Shémaou, Ta Seti, La Haute Egypte).
Derrière Le Nord (MHw/Méhou, Ta Meri, La Basse Egypte).
La gauche L'Est (iAb.t/Iabèt, L'orient).
La droite L'Ouest (imn.t/Imenet, L'Occident).


Photo : Planisphère (1566) de Nicolas Deslien.

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Géographie
commenter cet article
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 20:59
Amadou Vamoulké, Directeur général de la Cameroon Radio Television (Crtv)

Amadou Vamoulké, Directeur général de la Cameroon Radio Television (Crtv)

Cameroun : Amadou Vamoulké Directeur de la Cameroon Radio and Television  connu sur le nom de RDPC-Radio and Television est inculpé  par le Tribunal criminel de détournement de 2,8 millards.


 

 

Amadou Vamoulké, directeur général de la Cameroon Radio Television (Crtv), vient d’être inculpé par Annie Noëlle Bahounoui Batende, juge d’instruction du Tribunal criminel spécial (Tcs), de Yaoundé, pour un détournement de plus de 2,8 milliards de FCFA.


Selon nos informations, la justice reproche au patron de la radio-télévision d’Etat, d’avoir participé en coaction avec son prédécesseur, Gervais Mendo Zé, et Amadou Sambo, le Trésorier payeur général (Tpg), de Yaoundé, à l’époque des faits, au trop perçu de la redevance visuelle au cours de l’exercice 2005 et 2006.

Selon des informations puisées auprès du Tcs, ce sont les témoignages d’Antoinette Essomba ex directeur de la Cameroon Marketing and Communications Agency (Cmca), incarcérée après l’ex-directeur général de la Crtv, qui ont ouvert la piste d’Amadou Vamoulké.

Pour les proches d’Amadou Vamoulké, cette inculpation inquiète, par ce que l’actuel dg prend fonction le 25 janvier 2005, après Gervais Mendo Zé. « Il n y a pas de cogestion entre les deux, dirigeants, l’un est arrivé après l’autre », lance un journaliste employé de la Crtv, proche du dg.

Gervais Mendo- Zé pour sa part, a été placé sous mandat de dépôt le 12 novembre 2014. Amadou Sambo l’ancien Tpg Rechercher Tpg de Yaoundé, ne pourra plus jamais s’expliquer par ce qu’il décédé.

Seule la justice pourra établir le lien entre Gervais Mendo- Zé dg de la Crtv Rechercher Crtv jusqu’au 9 décembre 2004 date de son entrée au gouvernement comme ministre délégué auprès du ministre de la Communication, et Amadou Vamoulké, qui a pris les commandes de la radio-télévision d’Etat le 25 janvier 2005.


Par Armand Ougock

Source:Koaci.com
 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Crime
commenter cet article
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 20:56
Les combattants de BOKO HARAM capturés par l'armée Tchadienne.

Les combattants de BOKO HARAM capturés par l'armée Tchadienne.

Comme quoi, on peu très bien se débrouiller sans les puissances étrangères.

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans militaire
commenter cet article
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 08:24
Laurence Fotso "Communicatrice de la FECAFOOT"Laurence Fotso "Communicatrice de la FECAFOOT"

Laurence Fotso "Communicatrice de la FECAFOOT"

Laurence FOTSO  la communicatrice de la FECAFOOT au cœur d’une affaire scabreuse de corruption des journaleux, pardon des journalistes  de la presse camerounaise.

 

 

Cameroun - CAN 2015: L’argent donné aux journalistes divise.

25 millions de FCFA débloqués par la Fecafoot pour entretenir une certaine presse à la Can foireuse de Guinée Equatoriale suscite des polémiques au siège de la Fecafoot à Tsinga. Entre ceux qui ont pris l’argent sans effectuer le déplacement, ceux qui se plaignent du montant reçu et ceux qui n’ont rien reçu alors qu’il y avait leur nom sur la liste, c’est la grande cacophonie.

Les membres du comité de normalisation de la Fecafoot, à l’occasion de la dernière Coupe d’Afrique des nations disputée en Guinée équatoriale dont le bilan financier n’a toujours pas été fait, avaient décidé de « soutenir » les journalistes qui, pour la plupart, chantent leurs louanges dans leurs medias et même sur les réseaux sociaux. Pour cette opération de charme, le normalisateur en chef, Joseph Owona, a décidé de mettre à la disposition de Laurence Fotso, responsable de la communication de la Fecafoot, la somme de 25 millions de FCFA. La patronne de la communication de Tsinga, une fois en possession de cet argent, a donc décidé dans un premier temps de dresser la liste des bénéficiaires, ainsi que les différents montants et le nombre de journalistes à prendre dans chaque media retenu. Elle a, avec le concours du Secrétaire général de la Fecafoot, décidé de prendre une vingtaine de journalistes « recrutés » dans les différents medias. Il faut d’ailleurs dire que c’est Tombi A Roko Sidiki qui a validé les listes en dernier ressort.


Pour ce qui est de l’argent, Laurence Fotso a définit une clé de répartition selon ses propres critères. Les différents montants retenus étaient de : 450.000 FCFA, 500.000 FCFA, 750.000 FCFA et 850.000 FCFA, selon que l’on soit simple reporter, chef de rubrique Sport, Rédacteur en Chef ou patron de presse. Par pudeur nous ne citeront pas les noms des journalistes qui ont émargé, même si le document de la Fecafoot dont Mboafootball.com a pu avoir copie est assez clair sur les noms et les organes des confrères qui sont passés à la caisse. La plupart des medias retenus ont simplement eu droit à une place, mais le quotidien Le Jour, Amplitude FM, Equinoxe Télé ont eu droit à deux places alors que camfoot.com s’est taillé la part du Lion avec trois places.


Il était question pour ces medias de polir l’image du comité de normalisation et surtout de vendre l’image du candidat de ce comité de normalisation, Tombi A Roko Sidiki. Un journaliste faisant partie de cette liste a reçu les foudres de Laurence Fotso parce qu’elle estime que ce journaliste a violé le pacte. « On ne peut pas te donner de l’argent, te transporter et tu écrits ce que tu viens d’écrire, je te demande de venir me voir très rapidement ici à l’hôtel des Lions », lui a lancé une Laurence Fotso « très courroucée », selon les propres termes du journaliste en question.
Depuis quelques jours à Tsinga, les proches du Secretaire général Tombi A Roko Sidiki pensent que Laurence Fotso n’a pas dépensé la moitié de cet argent de la presse. Ils exigent qu’elle rende compte. Pour comprendre comment elle a dépensé l’argent, il faut savoir qu’il y a certains journalistes qui ont pris de l’argent mais n’ont pas effectué le déplacement de Malabo. Dans cette catégorie, on parle à la Fecafoot du journaliste de STV qui a encaissé 750.000 FCFA, un journaliste du quotidien Le Jour puisqu’il y a un seul qui était à la Can, l’autre qui n’écrit pas dans la rubrique sport a pris 750.000 FCFA mais n’est pas parti. Le deuxième journaliste d’Amplitude FM qui est d’ailleurs un journaliste politique qui anime un talk-show quotidien s’est contenté de 750.000 FCFA et est resté au Cameroun. L’unique journaliste du journal Le Courrier a reçu 500.000 FCFA et n’est pas parti à la Can, tout comme celui de Satellite FM. Ceux ont reçu 450.000 FCFA et sont tout de même allés à la Can sont d’ailleurs très en colère « Si je savais que certains ont même reçu plus d’argent que nous et sont restés au Cameroun je ne serai pas allé là bas. La vie est trop chère en Guinée Equatoriale », nous confiait un confrère d’une chaine de télévision de la ville aux sept collines. Camfoot.com est le seul media qui a eu droit à 850.000 FCFA.


Il faut dire que pour ce qui est de la chaine de télévision Canal 2 international, ils n’ont pas reçu de l’argent. Laurence Fotso, sur place à Malabo, a refusé de donner l’argent aux représentants de ce media, malgré l’intervention de Tombi A Roko Sidiki. Motif, Canal 2 à Malabo donnait la parole à des invités qui vilipendaient la Fecafoot. Selon certaines sources à Tsinga, quelqu’un aurait émargé en lieu et place de Canal 2 et a récupéré l’argent, à savoir 750.000 FCFA.
Le président du comité de normalisation qui semble soutenir Laurence Fotso dans cette scabreuse affaire doit rapidement comprendre ce qui se passe s’il ne veut pas être rattrapé par cette affaire demain. Tout calcul fait, la communicatrice de la Fecafoot ne peut pas avoir dépensé tout cet argent pour la presse.

Par  René Mouandjo,

Source : Mboafootball.com

 

Les médias retenus pour recevoir l’appui de la Fecafoot pour la Can 2015-02-20

Les Radios

Equinoxe
Magic FM
Radio Siantou
Cheik Anta Diop
Amplitude FM (2 places)
Satellite FM


Télévisions

CRTV
STV
Canal 2
Equinoxe TV (2 places)
LTM
DBS

Presse Ecrite

Le Messager
Mutations
Le jour (2 places)
La Nouvelle expression
Le courrier
Investigation
La Nouvelle


Presse cybernétique
Camfoot.com (3 places)
Camer.be

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Sport
commenter cet article
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 20:56
Ibrahima Sene

Ibrahima Sene

 "LE PROJET FRANCO-AMÉRICAIN DE PARTAGE DU NIGERIA ET DU CAMEROUN SE CONCRÉTISE ! »


 

En Afrique, nous vivons dans un monde d’affrontements économiques entre nations, opposant deux blocs : les nouvelles puissances planétaires que sont désormais la Chine, l’Inde, la Russie regroupés avec d’autres au sein des BRICS, d’une part, et, d’autre part, les Etats-Unis et l’Union Européenne dont la France est le fer de lance.

Dans le contexte international morose actuel, le choc violent entre les deux blocs est aujourd’hui à l’œuvre tant en Europe de l’Est (crise Ukrainienne), qu’au Moyen Orient (crise Syrienne et Irakienne), et en Afrique, avec la crise dans la Zone Sahélo Sahélienne (Mali et Centre Afrique), et la crise dans le Golfe de Guinée (Nigéria et Cameroun).

Dans ce cadre, le Golfe de Guinée, dont les ressources naturelles sont convoitées de toutes parts, est devenu le champ de bataille où les USA ont déployé une puissante Armée d’intervention, AFRICOM, pour la maîtrise des produits de base nécessaires à leur économie, à l’exclusion des pays des BRICS, la Chine notamment.

Le Nigéria, en Afrique de l’Ouest, et le Cameroun en Afrique centrale, sont ainsi devenus des verrous à faire sauter pour le contrôle total du Golfe de Guinée par les USA, et de la Zone sahélo sahélienne par la France.

En effet, la puissance économique du Nigéria, ainsi que les ressources pétrolières du Golfe de Guinée et la présence effective de la Chine dans la zone, dérangent les grandes puissances du monde, y compris l’Arabie Saoudite et le Qatar en tant que pays membres de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole).

Pour ces deux pays de l’OPEP, l’arme de «destruction massive» contre le Nigéria, est la «spéculation à la baisse du prix du baril du pétrole».

De même que le Cameroun, qui a connu une diversification géographique de ses partenaires, avec l'augmentation de la part de l'Asie dans les échanges qui est passée de 9% en 2004 à 16% en 2010, contre 68% à 38% pour l'Union européenne, et qui a enregistré , ces trois dernières années, un renversement spectaculaire dans ses rapports avec les bailleurs de fonds.

C’est ainsi que la Chine est devenue, entre 2009 et 2011, le principal bailleur de fonds du Cameroun avec 34% en moyenne du total, loin devant la France qui vient en seconde position avec 17%.

Le Nigéria et devenu récemment, la première puissance économique de l’Afrique et le pivot central de l’intégration ouest africaine dans le cadre de la CEDEAO (Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest).

Le Cameroun est la première puissance économique de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), et le pivot de l’intégration des Etats du Centre dans le cadre de la CEEAC (Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale).

En outre, le Cameroun bénéficie de position géographique qui lui fait assurer un rôle de jonction entre le Nigeria et l’Afrique centrale, dans le positionnement géostratégique des grandes puissances autour du Golfe de Guinée.

Tous ces deux pays sont la cible directe de BOKO Haram, qui se réclame de l’Etat Islamique, et qui menace leur intégrité territoriale dans le but évident d’entrainer leur effondrement économique, et leur partition en micro Etats.

En ciblant le Cameroun en plus du Nigéria sans aucune raison politique, Boko Haram s’avère donc être le cheval de Troie de l’offensive Franco américaine pour parachever leur contrôle stratégique dans la zone sahélo sahélienne et dans le Golfe de Guinée.

Boko haram, ne contrôlant aucune zone pétrolifère, et évoluant dans la partie la plus défavorisée du Nigéria, étonne par sa puissante armée et sa puissance de feu, contre les quelles l’Etat de la première puissance économique et de la plus puissante armée de la CEDEAO, peine à faire face.
Ce paradoxe est présenté dans l’opinion internationale comme étant le résultat d’une politique désastreuse de l’Etat dans sa partie Nord, et par la corruption qui le gangrène et rend son Armée impotente.

Cependant, l’on peut se demander comment le Nigéria a-t-il pu se hisser à la première place de l’Economie du Continent, et ses nationaux avoir le contrôle de leur Economie, si la corruption y était relativement plus développée que dans les autres pays d’Afrique ?

Ne nous a-t-on pas toujours dit que la corruption est l’élément explicatif de notre retard économique ?

De même, l’inefficacité de l’Armée nigériane tient aussi, en grande partie, de l’épée de Damoclès que la Cours Pénale Internationale(CPI) tient au dessus des têtes des autorités gouvernementales et de l’Armée, avec la procédure judiciaire qu’elle a entamée pour enquêter sur des allégations de « crimes de guerre » et de « crimes contre l’humanité », qui seraient commis dans la lutte contre Boko Haram.

En outre, l’incapacité du pouvoir et de l’opposition à se retrouver avec l’appui des organisations de la société civile, pour mettre en place un large front de Défense de l’intégrité de leur territoire et de la sécurité de leurs citoyens, n’a pas manqué de jouer sur le moral des troupes qui ne sentent pas derrière elles, le soutien de leur peuple dans cette épreuve.

Au contraire, les préoccupations électoralistes, qui divisent les forces vives de la Nation, l’emportent sur le sursaut national salvateur, même quand les observateurs prévoient une crise postélectorale majeure, de laquelle l’unité du Nigéria risque de pâtir.

C’est dans ce contexte que les USA viennent de jeter le masque en critiquant, sous prétexte du respect nécessaire du calendrier électoral, le report des élections décidé par la Commission Electorale du Nigéria, que le principal Parti de l’opposition a repris à son compte en organisant des manifestations de désapprobation dans les rues.

Cette position de l’opposition nigériane, qui refuse de voir que l’insécurité au Nord du fait de Boko Haram, transforme en vulgaire parodie de la Démocratie, toute tenue des élections avant son éradication totale, rappelle tristement celle de l’opposition du Mali, dont les conséquences désastreuses ont rendu, aujourd’hui, ce peuple et son Armée nationale, impuissants devant les tentatives de matérialisation de la partition du pays.

Les USA misent ainsi sur l’opposition pour la tenue de ces élections dans ce contexte d’insécurité et de division politique, qui menace d’instabilité ce pays et sa sous région.

De même, après avoir pris la pleine mesure des conséquences de cette crise post électorale, combinée avec les agressions de Boko Haram, qui vont créer les conditions idéales de partition du Nigéria, avec ses répercussions inévitables sur l’intégrité territoriale du Cameroun, la France a anticipé sur cette situation en perspective.

C’est la raison pour laquelle, elle a actionné le Tchad, son « bras armé dans la Zone sahélo sahélienne, pour prendre les devants , en occupant militairement une partie du Nigéria, sous prétexte de voler secours à ce peuple meurtri, en y entraînant le Niger, au nom de la défense de sa sécurité !

Mais le gouvernement du Cameroun, qui a très tôt perçu les menaces que fait peser Boko Haram sur l’intégrité de son territoire, n’a pas hésité à s’adresser à la Russie pour mieux équiper ses forces armées et de défense, tout en refusant une intervention de l’Armée Tchadienne sur son territoire.

Les pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) dont le Cameroun est l’un des principaux pivots économiques et militaires, viennent de décider d’un soutien de 50 milliards de Frs CFA à ce pays pour mieux faire face, alors que les membres de la CEDEAO se signalent par leur absence totale de solidarité envers le Nigéria.

Il est vrai que l’unité des forces vives du Cameroun autour de leur gouvernement et de leurs forces armée et de sécurité, a fait cruellement défaut au Nigéria, et sert de prétexte aux Etats de la CEDEAO, dont les Chefs s’alignent derrière les USA sur la question du respect du « calendrier électoral », comme ils le firent au Mali, sans en avoir tiré les conséquences sur les graves risques de partition de ce pays qu’ils ont ainsi favorisés.

Cependant, la France ne se suffit pas de son « bras armé » pour s’assurer une présence durable sur le sol Nigérian, sans être mise à l’index. C’est la raison de son agitation actuelle pour l’envoi d’une force internationale que l’UA avait refusé lors de son dernier sommet qui a promu le Président Mugabé du Zimbawé à sa tête, compte tenu de l’expérience de ces types d’intervention en Afrique, et récemment au Mali.

Ainsi, avec ce projet Franco américain, c’est tout le rêve, qui est investi par les pan africanistes dans la réalisation de la CEDEAO et de la CEEAC, qui risque de se briser.

Tous ensemble pour le report des élections au Nigéria, la mise en place d’un Gouvernement de salut national, et pour l’annulation des procédures judiciaires de la CPI, pour libérer ce pays de Boko Haram et sauver la CEDEAO et la CEEAC des peuples ! »

Par Ibrahima Sene

Source :Dakaractu

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Géostratégie
commenter cet article
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 20:51

Le père Wade craque suite à la condamnation de son fils pour vol et détournement de fonds publics.

Révélations fracassantes de Me Abdoulaye Wade : "Macky Sall est un descendant d'esclaves... ses parents mangeaient de la chair humaine"

 

Face à la presse dans sa résidence à Fann, Me Abdoulaye Wade s'est violemment attaqué au président de la République Macky Sall. Parlant du Chef de l'Etat, il déclare : "c'est un descendant d'esclaves. Les villageois l'ont sorti de là-bas. Il n'était pas sorcier, mais ses parents étaient anthropophages (pratique qui consiste à consommer de la chair humaine. Il s'agit d'une forme de cannibalisme mais qui concerne exclusivement l'espèce humaine). Ses parents mangeaient des bébés et on les a chassés du village. C'est progressivement qu'ils ont commencé à fréquenter les êtres humains normalement. Vous savez si un enfant est impoli, il entendra conter les circonstances de la circoncision de son père. C'est à dire que tu entendras des vérités que tu n'aurais pas voulu entendre. On aurait pu vivre jusqu'à la fin du temps sans que personne ne soit au courant, mais je le dis. S'il veut, il peut m'enfermer mais c'est ça la vérité. Ceux qui sont propriétaires de la famille de Macky Sall sont toujours là, vivants. Il sait que c'est leur esclave. Je le dis et je l'assume parce qu'on ne peut pas toujours cacher les vérités. Cette insolence de Macky Sall est incompréhensible. Il faut l'arrêter, car on dit que c'est la force qui arrête la force, alors il faut l'arrêter par la force. Vous pouvez accepter vous les sénégalais qu'il soit au dessus de vous, mais moi, jamais je n'accepterai que Macky Sall soit au dessus de moi. Jamais mon fils Karim n'acceptera que Macky Sall soit au dessus de lui. On serait dans d'autres situations, je l'aurai vendu en tant qu'esclave. On espérait ne pas en arriver là, mais je vous le dis, plus il avancera, plus j'avancerai. Tant que je vivrai, je ne le laisserai faire. Ne nous en faites pas, il ne se passera rien. Macky Sall n'a pas d'éléments dans l'armée. Si toutefois il fait appel à l'armée, je ferai pareil et on verra. Je vous remercie pour votre disponibilité et vous félicite pour le travail que vous faites ". 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Justice
commenter cet article
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 19:54
OP:AV-BHOP:AV-BH

OP:AV-BH

Lancement de l’  « Opération Aide aux Victimes de Boko Haram »

 

Le Bassin du Lac Tchad, point de rencontre entre le Niger, le Tchad, le Nigeria et le Cameroun, se transforme en espace d'intolérance et de négation de l’Humanité. Le groupe terroriste Boko Haram y propage la terreur et provoque un chaos inqualifiable: tuant, violant et détruisant systématiquement personnes, biens et propriétés.

Par le règne de la peur, Boko Haram provoque le déplacement des populations, vide les villes et les campagnes de leurs habitants. Le Haut Commissariat aux Réfugiés estime à plus de 2,5 millions le nombre de réfugiés déplacés dans les camps autour du Lac Tchad.

Face à cette situation catastrophique, une action humanitaire, en appui à celles des organismes agréés des Nations Unies, s’impose pour résorber la sous-alimentation dans les camps et enrayer les épidémies.

Pour répondre à cette urgence humanitaire consécutive à l’engagement militaire des gouvernements africains et de la communauté internationale au Bassin du Lac Tchad, l’Opération Aide aux Victimes de Boko Haram (Op : AV-BH), née de la manifestation du collectif Unis contre Boko Haram Place République à Paris le 7 février 2015, s’est constituée en association loi 1901, le 14 février 2015.

 

Composée majoritairement de Tchadiens, de Camerounais, de Nigériens, et de Nigérians, de la société civile française et de la diaspora africaine, cette association vient en soutien aux victimes de Boko Haram par des collectes des dons et aides, des campagnes de sensibilisation et de mobilisation, sans distinction de nationalité ou de religion.

L’Opération Aide aux Victimes de Boko Haram (Op : AV-BH) invite toutes les personnes morales ou physiques de bonne volonté à rejoindre cet élan de solidarité.

 

Contact Presse : Bastaine  Yannick  MOUBAMBA

 07 63 42 46 75

EMAIL: operation.aidesvictimesbh@gmail.com

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Humanitaire
commenter cet article
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 11:54
PARADOXE ET AMNÉSIE DES VICTIMES DU NAPALM AU CAMEROUN

PARADOXE ET AMNÉSIE DES VICTIMES DU NAPALM AU CAMEROUN

 

Il y a 50 ans la France massacrait les populations Bamilékés et Bassa au napalm. Bilan près 500 000 morts sans compter les viols et emputations. Um Nyobè est témoin. Mais aussi paradoxal que cela soit, la majorité des populations de l´ouest Cameroun présente sur facebook appellent aujourd´hui à une intervention militaire à la Ouattara au Cameroun pour faire partir Paul Biya du pouvoir. Aller chercher le bourreau(France) d´hier pour venir à bout de son rejeton au pouvoir. Voilà qui est paradoxal.
Beaucoup d´entre eux attendent le retour de Sarkozy au pouvoir pour faire le sale boulot au Cameroun.
Ce que beaucoup de gens ne savent pas c´est que les peuples Bamilékés paient aujourd´hui à travers le tribalisme crée et instrumentalisé par la puissance coloniale leur combat pour la libération et l´indépendance du Cameroun. Il en est de même du Famla en pays Bamiléké qui fut une loge maçonnique chargée de décimer les Bamilékés de leurs propres mains afin de leur faire payer cher leur résistance à l´occupant français.

"Ce qu'on appelle ethnie, tribu est une invention lexicale affectée d'un import péjoratif et asservie aux desseins colonialistes et néocolonialistes de division, d'exploitation et de domination des peuples non-occidentaux, et africains notamment." Le système néocolonial Unc-Rdpc n´a fait que perpétrer au Cameroun la logique d´ostracisation tribal impulsé par leur mécène français.
« Ils [les colonialistes] dressent tribu contre tribu en faisant croire aux uns qu’ils sont plus intelligents et aux autres qu’ils sont très riches et vont dominer le pays. Les uns et les autres croient naïvement à cela et se livrent à de vaines luttes intestines qui aboutissent finalement à la ruine de tous et le seul qui profite, c’est le colonisateur. Ils dressent chefs contre intellectuels en faisant croire aux uns qu’ils sont les détenteurs de la tradition et que le pouvoir leur revient, aux autres qu’ils sont « comme les Blancs » et que c’est à eux que revient le privilège de la civilisation moderne. Mais les colonialistes ne croient ni au pouvoir du chef ni à l’intelligence de l’homme dit « évolué ». Ils cherchent tout simplement à puiser dans la haine de ceux-là, le plus de profit et le prolongement de la misère de tous. » - Ruben Um Nyobe, 1913-1958

Chers amis, je vous dis en vérité nous ne sommes qu´au début d´une entreprise prédatrice et satanique qui ne vise pas comme certains le disent le départ de Paul Biya du pouvoir mais plutôt la déstabilisation totale du Cameroun et la confiscation des richesses de son sous sol. Déstabilisation qui se poursuivra et s´étendra jusqu´en Angola en passant par le Gabon et la Guinée Équatoriale.
Quand on connait les crimes et basses besognes récentes de la France en Cote d´Ivoire, au Mali, en pays Bamilékés, en Libye, en république centrafricaine et le rôle trouble de la mission Bakhane on se demande si certains d´entre nous sont amnésiques ou naïfs. Certains veulent refaire l´histoire mais à l´envers.

Dans tous les cas ma grand-mère me disait toujours que: "lorsque les SOURIS(camerounais) se battent qu´elles évitent surtout de faire appel à l´arbitrage d´un CHAT(France) affamé". A bon entendeur.......

Par Patrick Mballa

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine