Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 14:19
Côte d’ivoire - Kouadio Konan Bertin : Ouattara a peur, nous augmenterons sa peur

Côte d’ivoire - Kouadio Konan Bertin : Ouattara a peur, nous augmenterons sa peur

         

      Kouadio Konan Bertin, candidat déclaré à l'élection présidentielle ivoirienne d'octobre prochain était l'un des invités du séminaire-bilan du parti politique ivoirien LIDER.
Le député de Port-Bouët a saisi cette opportunité pour éreinter de nouveau le pouvoir d'Abidjan : « La Côte d'Ivoire est devenue le “Gondwana” de Mamane (Pays imaginaire où tout va bien selon le chroniqueur de RFI). Pour Ouattara en Côte d'Ivoire, tout va bien. Seuls les naïfs peuvent encore croire à cela. Il n'a que les mêmes poncifs. ''Ponts et routes''. Ayant échoué lamentablement, il sert du sensationnel à ceux qui ont encore le courage de le suivre.

      Ouattara a la phobie d'une élection électorale indépendante. Il a peur je vous le dis. Depuis 2013, Alassane Ouattara fragilise mon parti le PDCI-RDA. Ce monsieur ne veut que des thuriféraires pour lui tenir l'encensoir. Mais, il a menti. La Convention Nationale pour le Changement (CNC) va augmenter sa peur. Nous aurons tort de le laisser faiblir longtemps notre pays. On voulait la réconciliation nationale, il ne nous l'a pas donnée et ne l'a pas permise par “ses” procès triviaux. Il faut unanimement dire non à ce monsieur ».
Par J-F Y
Source : L’intelligent d’Abidjan

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Politique
commenter cet article
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 13:59
Jean Pierre Chevenement ancien ministre français

Jean Pierre Chevenement ancien ministre français

Concernant le viol des enfants centrafricains : Mr Jean-Pierre Chevènement déclare : il faut laisser l'armée française au dessus de tout cela parce qu'elle rend beaucoup de services à l'Afrique.

 

      Invité de l'émission Europe 1 Dimanche soir d'hier 03 mai, Jean-Pierre Chevènement  ancien ministre français justifie le viol des enfants Centrafricains par le fait que les conditions de travail des militaires français sont très difficiles et ceux-ci sont confrontés à des populations malheureuses, abandonnées.

Pour lui : "Il est clair que le fait de se trouver au contact des populations malheureuses, abandonnées peut  favoriser les comportements de ce type''.

En gros, se retrouver face des populations malheureuses développe des instincts de violeurs.

Choquée par ce propos, la journaliste qui l'interviewe le recadre: " Quelque soit le contexte, pardonnez moi, aussi sombre soit-il et François Hollande l'a rappelé; il faut être implacable face à ce qui s'est passé". 

Pour Chevènement, il faut laisser l'armée française au dessus de tout cela parce qu'elle rend beaucoup de services à l'Afrique: " Surtout, laissons l'armée française au dessus de tout cela parce que l'armée française rend beaucoup de services; elle s'acquitte avec beaucoup de professionnalisme des tâches qui lui sont confiées".

Le viol des femmes et des enfants africains est un phénomène qui date de très longtemps et qui a connu son apogée avec l'esclavage et la colonisation.

Dès 1632, le peintre flamand,  Christiaen van Couwenbergh  (1604-1667), réalisa un tableau que l'on peut retrouver fièrement exposé en France au musée de Strasbourg. Dans cette toile intitulée « le rapt de la négresse » ou « le viol de la négresse » deux jeunes Européens, nus, s'apprêtent à violer une noire. 

L'actualité récente nous montre que l'habitude coloniale de violer des femmes et jeunes enfants africains est encore largement admise dans les mentalités françaises du XXIe siècle. Dans l'imaginaire de certains occidentaux, on peut encore violer la "négresse" en toute impunité. On comprend alors pourquoi Chevènement essaie de justifier le viol des enfants Centrafricains par les militaires français.

Ecoutez-plutôt : https://www.youtube.com/watch?v=MTPqx1qzMZ0

Wake Up africa

Source : Cameroonvoice

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Droits humains
commenter cet article
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 18:50
Comment l’ONU a couvert la sodomisation de l’avenir de la Centrafrique.

Comment l’ONU a couvert la sodomisation de l’avenir de la Centrafrique.

Un rapport de l’ONU avance que des hommes de «Sangaris» auraient abusé d’enfants. Une enquête a été ouverte.

Un rapport des Nations unies, relayé par le quotidien britannique The Guardian, accuse des troupes internationales, et particulièrement les soldats français de l’opération «Sangaris», d’avoir commis des viols en 2014 sur de jeunes garçons en Centrafrique. La capitale, Bangui, était alors soumise à de terribles combats entre les miliciens chrétiens anti-balaka et les musulmans de la Séléka. Des milliers de civils avaient alors fui les quartiers de Bangui pour trouver refuge dans les environs de l’aéroport de M’Poko. C’est dans ce camp de réfugiés que les viols auraient été commis «courant juin 2014», selon une source jointe mercredi à Bangui. Le texte du rapport, révélé mercredi par The Guardian, avance que des soldats de Sangaris auraient abusé de jeunes enfants des rues, dont l’un n’aurait pas 9 ans.

 

Autres sujets sur le viol en Afrique impliquant l’ONU

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Droits humains
commenter cet article
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 15:18

Ce que les Africains devraient savoir de Robert Mugabe que l'Occident tente de diaboliser

https://www.youtube.com/watch?v=7WrYJEDHVW4&feature=youtu.be

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Politique
commenter cet article
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 15:15
La révolution est en marche au Burundi…

La révolution est en marche au Burundi…

 

Le 18 février 2015, le monde s’est réveillé devant un spectacle d’un Burundi nouveau. La marée humaine spontanée dans les rue de Bujumbura pour saluer la libération de Bob Rugurika a marqué les esprits. Désormais il y a un avant et un après 18 février! Depuis ce jour la peur a changé de camp, le ras-le bol est perceptible. La grande majorité de burundais ont souffert d’une décennie de misère, de  privations, de pleurs et de deuil. Le moment est venu de crier le « trop , c’est trop! »

 

Aujourd’hui à 17h30 devant le  Village Market, non loin de la banque BCB, une cohorte de policiers sont venus comme d’habitude dépouiller les pauvres commerçantes ambulantes; la réaction a été surprenante et immédiate: une pluie de jet de pierres qui fusait de partout a assailli les policiers. La camionnette qui venait de les déposer a pris le large laissant les pauvres policiers à leur propre sort. Ceux-ci ont quant à eux détalé. Il y a eu un policier blessé à la tête. Mais ces pauvres mamans commerçantes ont échappé à cette raquette d’aujourd’hui!

 

Il a raison, Nelson Mandela, lui qui déclare à cette brave population qui vient de secourir ces pauvres commerçantes ceci: « Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse ». Un autre auteur , Paulo Coelho, nous dévoile l’origine de cette force qui grandit depuis le 18 février dans ces termes: « La douleur d’hier est la force d’aujourd’hui ». C’est cette douleur qui dure depuis dix ans qui est le moteur de ce ras-le- bol, de cette révolution de mentalité. La roue du changement est en marche! La douleur a été grande, la force du changement sera conséquente!

Par Amandla…Ngawetu.

Source: http://mporeburundi.org/la-revolution-est-en-marche-au-burundi/

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Droits humains
commenter cet article
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 15:09
François Fillon

François Fillon

François Fillon et les « métastases » de la guerre de Libye.

Analyse du discours prononcé à Londres, lors d'une conférence-débat avec Gilles Kepel, sur le thème : « Lutter contre le terrorisme aujourd’hui : quelles politiques ? Quelles perspectives pour la France et le Royaume-Uni? Quel impact sur le secteur privé ?».

Voyons donc ce que peut dire sur ces questions François Fillon, lui qui, en tant que Premier ministre du 17 mai 2007 au 10 mai 2012, a pris une part directe de responsabilité dans la guerre menée de mars à octobre 2011, par le président Nicolas Sarkozy, le Premier ministre David Cameron et le président des États-Unis Barack Obama, contre le peuple libyen.

« Avec les printemps arabes, nous espérions la victoire de la démocratie mais la démocratie ne s’improvise pas, et à bien des égards, l’Occident - USA en tête - s’est comporté en apprenti sorcier. L’invasion de l’Irak en 2003 et la démocratisation improvisée de ce pays ont précipité le chaos. » Outre qu’il faudrait savoir ce que les chefs de quelque trois États occidentaux entendent par « démocratie », puisque leurs soutiens sont exclusivement voués à la bourgeoisie et que leurs meilleurs amis se trouvent, désormais, dans les monarchies féodales du Golfe Persique, force est de constater qu’ils veulent imposer, coûte que coûte, à tous les pays du monde, cette « démocratie » qu’ils se gardent bien de définir.

En 2011, les « printemps arabes », joliment vendus aux populations occidentales par les médias mainstream, n’étaient destinés, dès le début, qu’à être des printemps de sang et de cendres.

La démocratie de s’exporte pas

Le renversement d’un régime, quel qu’il soit, par une « guerre » pudiquement appelée «opération extérieure », comme en Irak ou en Libye, ne peut que s’achever - ainsi que François Fillon le souligne lui-même - dans le « chaos ». Car, non seulement la « démocratie » ne «s’improvise » pas, mais elle ne s’exporte pas. Elle ne peut venir de l’extérieur du pays visé par les “bienfaits occidentaux” sous peine de s’imposer au mépris de la souveraineté des peuples : alors, monsieur Fillon, la « démocratie », c’est quoi ?

Les nombreuses expériences passées devraient avoir appris, non pas « à l’Occident » mais à certains chefs d’États occidentaux « - USA en tête - », que la « démocratie », selon leur imaginaire mais aussi selon leur réalité exclusive, ne peut s’implanter, ni dans l’imaginaire des peuples, ni dans la réalité d’un pays. Restent les dégâts considérables causés par les bombes dans le quotidien de ces peuples et dans l’histoire de ces pays. Ce que les déstabilisations des dernières années montrent, c’est que les peuples irakien, tunisien, égyptien, libyen, syrien, etc., ne peuvent plus être mis au pas forcé, comme au temps de la colonisation européenne, même sous les bombes des bienfaiteurs de l’humanité qui se résument à trois chefs de pays occidentaux. L’insistance de ces derniers, aiguillonnés par les multinationales amies, à aller, au nom des droits de l’homme, contre le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, ne peut qu’aboutir à ce résultat : à défaut de pouvoir faire entendre raison à ces peuples dépourvus de toute raison, qui refusent l’exploitation de l’être humain par l’être humain, comme en Libye, il ne reste plus qu’à détruire tout dans leur pays pour les plonger dans le « chaos ».

Pris au piège des mots

On pourrait croire qu’à la lueur de ce qui s’est passé et de ce qui se passe encore en Irak, monsieur Fillon a compris un peu quelque chose. Mais non ! Puisque monsieur Fillon considère que « l’opération française en Libye » était « juste » « sur le plan moral »... C’est-à-dire ?

« Quant à l’opération française en Libye - aussi juste fût-elle sur le plan moral - elle aura eu pour conséquence de disloquer cet État et de métastaser le Sahel. » Là où monsieur Fillon a tout à fait raison, c’est lorsqu’il compare « l’opération française en Libye » à un cancer qui fait des métastases au Sahel. Cependant, pris au piège des mots, voilà une comparaison terrible pour lui... Car, en dehors de lui, à qui viendrait-il l’idée de considérer et de dire qu’un cancer est « juste » « sur le plan moral »... Enfin, le fin mot de l’histoire est dans le but visé et obtenu de cette guerre : « disloquer l’État », c’est-à-dire l’État des masses, pour arracher au peuple libyen le pouvoir politique et économique, empêcher la création des États-Unis d’Afrique avec une monnaie commune, une armée commune de défense pour tout le continent.

Est-il possible de se voiler la face en utilisant un mot pour un autre... En 2011, en fait d’« opération en Libye», il s’est agi d’une véritable guerre menée, durant huit mois, par des attaques systématiques - de nuit comme de jour - dirigées contre la population civile, tuant hommes, femmes, enfants jusque dans leur sommeil. Le président Sarkozy, avec la complicité active du gouvernement - dont monsieur Fillon était lui-même le chef - et de l’assemblée parlementaire, est à l’origine d’une guerre qui a fait plus de 100.000 mort(e)s sur une population de six millions d’habitant(e)s, un grand nombre de blessé(e)s dont des handicapé(e)s à vie... Et, quand monsieur Fillon parle de métastases, il ne croit pas si bien dire : l’utilisation de bombes, avec des ogives fabriquées à l’uranium appauvri, aura de cruelles répercussions sur la santé des générations à venir... Combien d’hommes, de femmes, d’enfants de Libye vont mourir de cancers à plus ou moins longue échéance ? De l’opération « Protecteur Unifié » des trois chefs d’États occidentaux, destinée à protéger des agressions supposées, fantasmées, de Muammar Gaddhafi « contre son peuple », celui-ci se souviendra longtemps. « Merci, monsieur Sarkozy »?

Ce qui gêne monsieur Fillon…

Monsieur Fillon se réveille tout à coup... Il avait cru faire un rêve de « démocratie » pour les pays musulmans qui ne demandaient rien, et ne demandent toujours rien d’ailleurs, ni au président français, ni à son équipe politique ; et voilà qu’il se réveille dans un cauchemar qui ne fait que commencer... « Nous sommes confrontés à une nouvelle forme de guerre mondiale. Les mouvements totalitaires islamiques occupent désormais des territoires, ils contrôlent des populations, ils lèvent l’impôt, exportent du pétrole, se procurent des armes lourdes, conduisent une guerre numérique efficace contre leurs ennemis, c’est-à-dire contre nous. L’axe de la terreur court du Nigéria au Pakistan, et est marqué par l’émergence de l’État islamique auquel Boko Haram vient de prêter allégeance. »

Qu’est-ce qui gêne monsieur Fillon, dans tout cela ? Pas le nombre de morts en Libye puisqu’il ne les a pas vus. Boko Haram a fait un mort ici, un mort là. L’ÉIIL (État Islamique en Irak et au Levant) a fait deux morts ici, dix morts là. Les bombes occidentales ? Aucun mort ! Ce qui gêne monsieur Fillon, c’est le fait que « les mouvements totalitaires islamiques » - que les monarques du Golfe ont financé et que les chefs d’États anglo-saxons et français ont formé militairement pour les utiliser dans les guerres contre la RDA (République Démocratique Afghane), contre la république d’Irak, contre la démocratie directe libyenne (Grande Jamahiriya Arabe Libyenne Populaire Socialiste), contre la république syrienne - « occupent désormais des territoires », « contrôlent des populations », s’emparent de l’économie à travers, notamment, les richesses pétrolières, maîtrisent le militaire et... le « numérique » (“le top du top” des prochaines guerres) ...

Photo : François Fillon légitimant l’intervention militaire française en Libye (Assemblée nationale - 22/3/11)

*Source : Contre le terrorisme : riposte globale, fermeté et sang-froid (Le blog de François Fillon – 21/4/15)

* Auteuse de La Libye révolutionnaire dans le monde (1969-2011) aux Éditions Paroles Vives 2014.

Contact : http://www.francoisepetitdemange.sitew.fr

Sur le même sujet, lire aussi :

Kadhafi sur France 3 : « Je lui ai donné l’argent avant qu’il ne devienne président… » ,

Par Françoise Petitdemange

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Politique
commenter cet article
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 15:59

LA PROCUREURE DE BALTIMORE  Marilyn J. Mosby FAIT ARRETER LES SIX POLICIERS MEURTRIER DE FREDDIE GRAY
 

Les six policiers (criminels) de la police de Baltimore

Les six policiers (criminels) de la police de Baltimore

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 15:39
Gbagbo Laurent, Nouveau président du FPI

Gbagbo Laurent, Nouveau président du FPI

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Histoire
commenter cet article
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 22:54
Afrocentricity International avec AMA MAZAMA ET MOLEFI ASANTE AU CAMEROUN DU 23 AU 28 MARS 2015

AMA MAZAMA ET MOLEFI ASANTE AU CAMEROUN DU 23 AU 28 MARS 2015

=> CONFÉRENCE PUBLIQUE A YAOUNDÉ LE 24 MARS 2015 (14H00 A 18H00)
.
=> CONFÉRENCE PUBLIQUE A L’UNIVERSITÉ DE DOUALA AU CAMPUS 2 AMPHI GEORGES NGANGO , LE 26 MARS 2015 (14H00 A 18H00).

=> EMISSION SPÉCIALE A AFRIQUE MEDIA LE 25 MARS 2015 DE 19H00 A 22H30 SOUS LE THEME :
" L’éveil du monde noir et l’impératif afrocentrique : enjeux et perspectives ‘’
(AVEC OWONA NGUINI, EMMANUEL PONDI, BALOG, NTOH NTOH, DOU KAYA, SINDJOUN POKAM, MBOMBOG MBOG BASSONG).
(Lien pour suivre l'émission en direct : http://www.afriquemedia.tv/le-live)

=> EXCURSION A BIMBIA LE 28 MARS 2015.

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Panafricanisme
commenter cet article
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 22:50
La Martinique sous le règne de l’Apartheid en image

La Martinique sous le règne de l’Apartheid en image

 

Lettre à Madame Pau Langevin

Bonjour Madame Pau LANGEVIN,

Cette réaction à la présente photo prise alors que vous êtes dans une importante réunion de travail en Martinique, ne vient pas alimenter un effet de mode. A l’heure de la démocratie participative, toutes les occasions peuvent être propices à faire progresser notre vivre ensemble en terre française.

Madame La Ministre, voici un instantané très parlant. Ce n’est pas là un cliché caricatural. C’est au contraire une cristallisation de ce qui se fait et s’est fait depuis toujours. Cela est édifiant à plus d’un point. Vous vivez en direct cet héritage millénaire de la discrimination et de la domination blanche dans sa plus naturelle expression ! Vous n’y êtes pour rien !

Mais devant une telle évidence de l’exclusion des Noir(e)s d’outre-mer de la gestion des choses qui les intéressent, je sais, ou tout du moins, j’espère que votre voix peut s’étonner et certainement s’indigner.
Peut-être, habitée de cette grande profession de foi du président François Hollande, pouvez-vous exiger la traduction concrète du fameux « LE CHANGEMENT C’EST MAINTENANT » dans le temps présent de votre ministère.

Peut-être pouvez-vous cesser de prêter main-forte à ce déni total de respect et d’égalité en défaveur de ces Français ultramarins, marqués au fer rouge du mépris quotidien par la scarification mensongère de la République France : Liberté-Egalité-Fraternité.

Je vous sais, je vous crois malheureuse dans cet aréopage, et je sais que vos yeux pleinement ouverts sur ce qu’est dans sa substance profonde la politique française vis-à-vis de ces minorités, vous retrouverez le feu courroucé que vous avez partagé avec MARCEL MANVIL contre l’insupportable domination de l’homme noir par l’homme blanc.

Vous avez l’âme humaniste et l’esprit de combat a toujours animé votre longue marche dans les chemins troubles de la vie politique. Manuel Vals dans le naturel d’une émotion profonde, disait un temps qu’il souhaitait dans son cortège qu’il y ait un peu plus de « White », un peu plus de « blancos ». Nous nous contenterons de dire qu’il est légitime et respectueux qu’il y ait un peu plus de « noirs » dans les hautes travées de nos administrations en « terre française d’outre-mer ».

Nous ne sommes pas candides, nous ne le sommes plus. Nous savions la composition systématique de la photo de famille des grands administrateurs des colonies. Mais nous sommes ici devant le choc des images.

Vous seule, personne noire, dans ce « Petit-déjeuner avec les chefs des services de l’État en Martinique », dans cette réunion de travail dont la priorité serait l’emploi des jeunes de notre toujours département. Pas l’ombre du moindre chef de service d’origine antillaise. PAS UN SEUL.

Et c’est un accident que vous ministre, et seule personne noire dans ce tableau symbolique et instructif, vous contribuiez à visualiser l’intolérable racisme de l’administration française.

Sachez définitivement que cette image témoin nous est insupportable, et que le statu quo dont elle témoigne est une atteinte récidivante contre notre dignité de citoyens déconsidérés, discriminés.

Cela peut changer.
Par vous, Madame la ministre, peut souffler, marquant votre ministère, un vrai vent de changement ! Votre présence dans ces fonctions gouvernementales constitue une chance. Vous êtes notre ministre de tutelle. Dites notre haut-le-cœur à Monsieur Hollande, président de la république et à chacun de vos collègues du gouvernement.

Voici en deux mots nos doléances :
– Nous voulons des grands administrateurs majeurs noirs pour penser et mettre en acte le quotidien dans nos territoires. Aux plus hauts niveaux !
– Nous vous demandons de mettre à l’index l’esprit colonial de l’administration française en outre-mer !

Et voici notre engagement :
Nous vous certifions que nombreux, Antillais Français d’Outre-mer, nous vous appuierons dans ce juste et nécessaire bouleversement des pratiques.

Soyez assurée, Madame la Ministre, de mon total respect !

Yves UNTEL PASTEL
Ethnologue, poète et auteur-compositeur

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans apartheid
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine