Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 18:23

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 00:44

boney-m233aaol-music-uk301210.jpg

Bobby Farrell - le seul membre masculin de Boney M  le groupe au palmarès des 70 TOP1  meilleurs ventes dans le monde est mort en Russie à l'âge de 61 ans, rapporte la BBC. Selon son agent, John Seine, le chanteur-danseur a été retrouvé mort par le personnel dans sa chambre d'hôtel à Saint-Pétersbourg après avoir échoué à répondre à un appel au réveil.

Farrell a été a la scène dans la ville Russe avec une nouvelle version de Boney M et s'était plaint la nuit précédente des difficultés respiratoires avant et après le concert. Aucune cause de décès n’a été donnée encore.

Né Roberto Alfonso Farrell en 1949, l'artiste s'était déplacé à travers l'Europe avant d'être repéré par le producteur Frank Farian, qui a créé Boney M. Bien que toutes ses parties vocales où traitées par Farian dans le studio, Farrell n’à chanter en direct.

Avec les chanteurs Liz Mitchell, Marcia Barrett et Maizie Williams, Farrell et Boney M deviennent des réguliers du tableau des charts grâce à Smash Hits tels "Ma Baker","Brown Girl in the Ring»et «Daddy Cool». Boney M a été officiellement dissous en 1986, mais de nombreuses versions du groupe avec les différents membres ont été tournée sur le circuit live depuis.


Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 00:12

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 21:29

 


 
Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 12:17

 

What are the reasons for the presence of the UN Youpogon? Ivory Coast
Several questions must be asked?
1) Undermine the power plant activities?
2) Collection of intelligence before the any attack of the power plant?
3) Retrieve terrorists or FAFN (Forces Armes Forces Nouvelles) of Ouattara and Sorro?

Fortunately, the hero of the full independence of the Ivory Coast  Sir General Philipe Mangou allowed them survived. By retrieving them from the angry Ivoirians.
Obviously after the government the people have understood that the UN is a force of occupation after the end of his mission (20/12/2010), and his refusal to vacate the premises.
The UN has become a squatter on the Ivory Coast soil.

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 12:03

 

 

 


 

 

 

Que venaient faire les forces de l’ONUCI  à Youpogon ? Côte D’ivoire

Plusieurs questions sont posées ?

1)      Sabotage de la centrale thermique ?

2)      Recueil de renseignement avant  le sabotage de la centrale thermique ?

3)      Récupérer des terroristes des FAFN (Forces armées forces nouvelles) ?

 

Heureusement le héro de l’indépendance de totale de la Cote d’Ivoire le Général Philipe Mangou leur a permis la vie sauve.

Visiblement après le gouvernement les populations ont compris que l’ONU n’est qu’une force d’occupation après la fin de sa mission et son refus de vider les lieux.

L’ONU est devenue un squatter de la Cote d’Ivoire.

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 01:30

Mme_Ouattara--1---Large-.jpg

 

 

 

 

 
Le Mandat - 28/12/2010 - A mes frères et sœurs ivoiriens A tous ceux qui souffrent Et à mes chers tout-petits Lorsque vient le mois de décembre, nous sommes généralement tous heureux car, ce mois nous invite à la joie et au partage. Décembre est un mois de prières qui nous permet chaque année de célébrer la [.]

A mes frères et sœurs ivoiriens
A tous ceux qui souffrent
Et à mes chers tout-petits
Lorsque vient le mois de décembre, nous sommes généralement tous heureux car, ce mois nous invite à la joie et au partage. Décembre est un mois de prières qui nous permet chaque année de célébrer la naissance de Jésus pour le monde chrétien et aussi un moment de retrouvailles pour nos frères musulmans.
Malheureusement, cette année, ce mois de fêtes enregistre beaucoup de souffrances.
Bon nombre de nos frères et sœurs sont en détresse, sans nouvelles de leurs proches, blessés ou endeuillés. Je voudrais leur témoigner du fond du cœur, toute ma compassion et mes sincères condoléances.
Chers frères et sœurs,
Je ne prends pas souvent la parole, mais devant tant de larmes et de sang versés, j’ai voulu vous parler avec mon cœur. Je ressens vos peines et je perçois votre souffrance et mon cœur saigne devant tant de désolation.
Nous traversons des moments particulièrement difficiles et affligeants, mais je vous demande de garder espoir.
Vous avez manifesté votre désir de voir la Côte d’Ivoire renouer avec la paix et le développement, en faisant de mon époux, le Dr Alassane OUATTARA, votre Président de la République.
Je voudrais vous en remercier sincèrement et vous demander de garder la foi. La voix du peuple, c’est la voix de Dieu. Continuez de prier et de confier notre pays au Tout-Puissant. Il finira par entendre nos supplications et rétablira la justice.
A vous mes chers petits,
Vous êtes des milliers d’enfants à recevoir chaque année des cadeaux et à participer à la fête de Noël avec votre Maman Dominique. Ces moments que nous passons ensemble me remplissent de bonheur et vous rappellent combien vous êtes précieux à mes yeux. Même si cette année, nous n’avons pas pu être ensemble, sachez que je pense très fort à vous. Vous me manquez beaucoup, mais j’espère vous retrouver très bientôt.
Bonne fin d’année à tous et que Dieu vous protège.
Dominique OUATTARA

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 01:15

julia

 

Didier Julia, UMP deputy from Seine-et-Marne: "The failure of France to identify with the American position, which is anti Gbagbo, because they could never conquer the markets of Cote d'Ivoire this is not a Gaullist position."
The warning from a member Sarkozyist party
 


The official position of France on the Ivorian situation is not shared by all parliamentarians. At left, some elected officials, like Henri Emmanuelli, Francois Loncle or former minister Hubert Vedrine, wonder. In the UMP as some members felt that the position of France becomes dangerous to its interests in Africa. Didier Julia, UMP deputy from Seine-et-Marne and member of the Foreign Affairs Committee, has informed us that he and his colleagues surveyed 30 to 40% of them began to change lines. He decided to break the iron grip and he gave his first interview on the case Kernews, Tuesday, December 28, micro Yannick Urrien.

Kernews: All your colleagues talk about the argument that you have had with Michele Alliot-Marie at the last meeting of the UMP group in the National Assembly a few days before Christmas ... What happened?
Didier Julia: I had the opportunity at the meeting of the UMP group that brings together all members in the absence of Francois Fillon, to ask three questions to Ms Alliot-Marie, Minister of Foreign Affairs. My first question was why France undertakes Does the foreground in a domestic political problem for Côte d'Ivoire. The second question: why the French government plans there to take retaliatory measures against the president's entourage out of the Ivory Coast, which would be in Paris, by withdrawing their visas and passports, while this may endanger the 15,000 French who are in Ivory Coast and would undergo the same procedure. The third question: whether the French soldiers had opened fire on Ivorians to a problem of internal politics in Ivory Coast, it would be an abominable image for France, a decline of 50 years, when the gunboat colonization. The twenty-first century, would not this really a regression of historical perspective? These three issues have aroused anger extremely violent, Mrs Alliot-Marie and I was very surprised by a minister who presents himself as a Gaullist tradition. The failure of France to identify with the American position, which is anti Gbagbo, because they could never conquer the markets of Cote d'Ivoire, it is not a Gaullist position. Gaullist position is primarily country and respect for their independence. Then we are not surrogates of Americans in world politics. I was struck by the emotional reaction. I had the opportunity to execute a memorandum to Prime Minister Francois Fillon, saying that the interests of France and morality in politics wanted us to let the countries of the African Union address the Ivory Coast crisis and it was certainly not the former colonial master to impose its views. The Prime Minister shares all at this approach is the Ivorian problem.
According to some indiscretions from your colleagues, Michele Alliot-Marie, in private, has doubts about the sincerity of the poll announced by the UN ... What do you think?
Our problem is not being pro or pro Ouattara Gbagbo ... We ask ourselves all in the Committee on Foreign Affairs and I can say that the majority opinion of all those interested in the problem, is to say that it was on one side a supposedly independent commission, which was under U.S. control, at least under the control of opponents of President Gbagbo and the other, a Constitutional Council which is said that these are Friends of Mr Gbagbo, but it's still the Constitutional Council ... Therefore, I know the north of Côte d'Ivoire, which is in the hands of warlords who practice, as everyone knows, racketeering on cotton and diamond, and it was impossible for people who are under their supervision to vote differently than they have voted. So the problem of questionable legality in the north is a real problem.
We received clear evidence of assessors representing the candidate that Gbagbo had to leave the polling station at 9 o'clock in the morning because we threatened them with a Kalashnikov ...
Yes, within the independent commission, too, there were two assessors representing the candidate Gbagbo against ten, and they have also received threats. Therefore, the conclusions of the independent commission posed a real problem. But I do not want to Michele Alliot-Marie. This is a woman for whom I have the friendship and admiration. What worries me more is that it embodies a Gaullist tradition, and if his attitude brought him to blindly support the U.S. perspective and do not respect the reality of the vote for reasons that escape me, Well, I say that his image would suffer.
How do you analyze the influence of media on this issue? There is no clear explanation on the merits of the case, no speech is heard contradictory, but dialectic of war and demonization ...
The media are acting the same way in all areas. Everyone yelled cons Eric Woerth by calling a swindler, a thief, a liar, a faker, profiteer ... Today, no one talking about it. They realize all they were wrong, there is no one who has the honesty to say. There will be a small line saying that Mr. Woerth was ultimately not concerned with issues on which he was criticized. I knew this about the Iraq affair: they were unleashed against us for ten days! The Attorney General and judges have concluded that the charge of collusion with a foreign power to bring the fundamental interests of France was a purely grotesque and baseless. We were totally relaxed and we had three lines in the papers ... Look, the press was unleashed on the pensions problem. Abroad, some thought that France was upside down and that was the revolution in street ... Everyone we asked about the confusion of French society and nobody talks about retirement today! In the French press, everyone goes in the same direction, and when will reverse, we'll move on ...
So do a little foresight, because each disinformation operation that was undertaken has implications for a decade. The result of the first Gulf War was the emergence of radical Islam and the attacks of September 11, 2001 ...
It's true ...
War II led the massacre of Christians in Iraq and East, who must flee their respective countries ...
Yes ...
So what are the implications of this case Ivorian?
I told Michele Alliot-Marie that if we continue down this path, the French will all be replaced by Chinese, Brazilians, Indians, and France will disappear from Africa. It is very unfortunate. I helped the president Sarkozy to be elected, I support his reform efforts in France very deserving, but I cannot follow a policy where it involves global influence and the credibility of France in a continent, especially Africa is the continent of the future. In 2050, Africa will be more populated than China. It is a booming mainland economy, which is being organized, whose resources are considerable, and it's a continent of the future. France risks of being cut as well in the land of opportunity. If it grew, it would be a serious regression.
Last Updated (Tuesday, 28 December 2010 12:53)

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 01:07

 

 

 

julia.gif

Didier Julia, député UMP de Seine-et-Marne : « Le fait pour la France de s'identifier à la position américaine, qui est anti Gbagbo, parce qu'ils n'ont jamais pu conquérir les marchés de Côte d'Ivoire, ce n'est pas une position gaulliste. »

La mise en garde d’un député sarkozyste 

La position officielle de la France sur la situation ivoirienne n'est pas partagée par l'ensemble des parlementaires. À gauche, certains élus, comme Henri Emmanuelli, François Loncle ou l'ancien ministre Hubert Védrine, s'interrogent. Au sein de l'UMP aussi, certains députés estiment que la position de la France devient dangereuse pour ses intérêts en Afrique. Didier Julia, député UMP de Seine-et-Marne et membre de la commission des affaires étrangères, nous a fait savoir qu'il a sondé ses collègues et que 30 à 40% d'entre eux commençaient à changer de ligne. Il a décidé de briser la chape de plomb et il a accordé son premier entretien sur cette affaire à Kernews, mardi 28 décembre, au micro de Yannick Urrien.

Pour écouter l'entretien cliquez sur le bouton lecture (durée : 15 minutes):

Kernews : Tous vos collègues parlent de l’accrochage que vous auriez eu avec Michèle Alliot-Marie lors de la dernière réunion du groupe UMP de l’Assemblée nationale, quelques jours avant Noël… Que s’est-il passé ? 

Didier Julia : J'ai eu l'occasion, lors de la réunion du groupe UMP qui rassemble tous les députés, en l'absence de François Fillon, de poser trois questions à Madame Alliot-Marie, ministre des Affaires étrangères. Ma première question était de savoir pourquoi la France s'engage-t-elle au premier plan dans un problème de politique intérieure qui concerne la Côte d'Ivoire. La deuxième question : pourquoi le gouvernement français envisage-t-il de prendre des mesures de rétorsion à l'égard de l'entourage du président sortant de Côte d'Ivoire, qui serait à Paris, en leur retirant leurs visas et leurs passeports, alors que cela peut mettre en danger les 15 000 Français qui sont en Côte d'Ivoire et qui subiraient la même procédure. La troisième question : si les soldats français devaient ouvrir le feu sur des Ivoiriens pour un problème de politique intérieure ivoirienne, ce serait une abominable image pour la France, un recul de 50 ans, époque de la canonnière de la colonisation. Au XXIème siècle, ne serait-ce pas vraiment une régression du point de vue historique ? Ces trois questions ont suscité une colère extrêmement violente de Madame Alliot-Marie et cela m'a beaucoup étonné de la part d'un ministre qui se présente comme étant de tradition gaulliste. Le fait pour la France de s'identifier à la position américaine, qui est anti Gbagbo, parce qu'ils n'ont jamais pu conquérir les marchés de Côte d'Ivoire, ce n'est pas une position gaulliste. La position gaulliste, c'est d'abord le respect des pays et de leur indépendance. Ensuite, nous ne sommes pas des supplétifs des Américains dans la politique mondiale. J'ai été frappé par cette réaction passionnelle. J'ai eu l'occasion de passer une note au premier ministre François Fillon en lui disant que l'intérêt de la France et la morale en politique voulaient que nous laissions les pays de l'Union africaine s'occuper de la Côte d'Ivoire et que ce n'était certainement pas à l'ancienne colonie d’imposer son point de vue. Le premier ministre partage tout-à-fait cette approche du problème ivoirien.

Selon certaines indiscrétions émanant de vos collègues, Michèle Alliot-Marie, en privé, aurait des doutes sur la sincérité du scrutin annoncé par l'ONU… Qu'en pensez-vous ? 

Notre problème, ce n'est pas d'être pro Gbagbo ou pro Ouattara… Nous nous interrogeons tous en commission des affaires étrangères et je peux dire que l'opinion majoritaire, de tous ceux qui s'intéressent au problème, est de dire qu'il y avait d’un côté une commission soi-disant indépendante, qui était sous le contrôle des Américains, en tout cas sous le contrôle des opposants au président Gbagbo et, de l’autre, un Conseil constitutionnel dont on dit que ce sont des amis de Monsieur Gbagbo, mais c'est quand même le Conseil constitutionnel… Par conséquent, je connais le nord de la Côte d'Ivoire qui est entre les mains de chefs de guerre qui pratiquent, comme chacun sait, le racket sur le coton et le diamant, et il était impossible aux populations qui sont sous leur tutelle de voter autrement que ce qu'elles ont voté. Donc, le problème de la légalité discutable dans le Nord est un réel problème.

Nous avons reçu des témoignages précis d'assesseurs représentant le candidat Gbagbo qui ont dû quitter le bureau de vote à 9 heures du matin parce qu'on les menaçait avec une kalachnikov…

Oui, au sein de la commission indépendante aussi, il y avait deux assesseurs représentant le candidat Gbagbo, contre dix, et ils ont aussi fait l'objet de menaces. Par conséquent, les conclusions de la commission indépendante posent vraiment un problème. Mais je n'en veux pas à Michèle Alliot-Marie. C'est une femme pour laquelle j'ai de l'amitié et une certaine admiration. Ce qui m'inquiète plutôt, c'est qu'elle incarne une tradition gaulliste et, si son attitude l'amenait à soutenir aveuglément le point de vue américain et à ne pas respecter la réalité du scrutin pour des raisons qui m'échappent, eh bien, je dis que son image en pâtirait.

Comment analysez-vous l'influence des médias sur ce dossier ? Il n'y a aucune explication précise sur le fond de l'affaire, on n’entend aucun discours contradictoire, mais une dialectique de guerre et de diabolisation…

Les médias agissent de la même façon dans tous les domaines. Tout le monde a hurlé contre Éric Woerth en le qualifiant d’escroc, de voleur, de menteur, de truqueur, de profiteur… Aujourd'hui, plus personne n'en parle. Lorsqu'ils s'apercevront tous qu’ils se sont trompés, il y en a pas un qui aura l'honnêteté de le dire. Il y aura une petite ligne disant que Monsieur Woerth n'était finalement pas concerné par les problèmes sur lesquels il était critiqué. J'ai connu cela à propos de l'affaire irakienne : ils se sont déchaînés contre nous pendant dix jours ! Le procureur général et les juges ont conclu que l'accusation de collusion avec une puissance étrangère pour intenter aux intérêts fondamentaux de la France était une affaire purement ubuesque et sans fondement. Nous avons été totalement relaxés et nous avons eu droit à trois lignes dans les journaux… Regardez, toute la presse s'est déchaînée sur le problème des retraites. A l'étranger, certains pensaient que la France était sens dessus dessous et que c'était la révolution dans la rue… Tout le monde nous interrogeait sur le désordre de la société française et plus personne ne parle des retraites aujourd'hui ! Dans la presse française, tout le monde va dans le même sens et, lorsqu'ils feront marche arrière, on va passer à autre chose…

Alors, faisons un peu de prospective, car chaque opération de désinformation qui a été entreprise a des conséquences sur une décennie. La conséquence de la première guerre du Golfe a été l'émergence de l'islamisme radical et des attentats du 11 septembre 2001…

C’est vrai…

La deuxième guerre a entraîné le massacre des chrétiens d'Irak et d'Orient, qui doivent fuir leurs pays respectifs…

Oui…

Alors, quelles seront les conséquences de cette affaire ivoirienne ?

J'ai dit à Michèle Alliot-Marie que si nous continuons dans cette voie, les Français seront tous remplacés par les Chinois, les Brésiliens, les Indiens, et la France disparaîtra de l'Afrique. C'est très dommage. J'ai aidé le président Sarkozy à être élu, je soutiens son action réformatrice très méritante en France, mais je ne peux pas suivre une politique mondiale lorsqu'elle met en cause l'influence et la crédibilité de la France dans un continent, surtout l'Afrique, qui est le continent d'avenir. En 2050, l'Afrique sera plus peuplée que la Chine. C'est un continent en pleine expansion économique, qui est en train de s'organiser, dont les ressources sont considérables, et c'est vraiment un continent d'avenir. La France risque de se couper pendant longtemps d'un pays d'avenir. Si cela s'amplifiait, ce serait une grave régression.

Mis à jour (Mardi, 28 Décembre 2010 12:53)

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 20:53

 


 
Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine