Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 11:29

ministre-des-affaire-etrangeres-sa.jpegMme Maite Nkoana-Mashabane, Ministre des affaires étrangères de l’Afrique du Sud

 

La Ministre des affaires étrangères de l’Afrique du Sud déclare je cite :  les resultats donnes par la CEI sont non concluants. Une déclaration qui laisse présager celle du panel des 5.


S'adressant aux journalistes, la ministre des Affaires étrangères de l'Afrique du sud, Maite Nkoana-Mashabane décrit les résultats donn
és par la CEI en Côte-d'Ivoire comme «non concluants». Une telle déclaration venant du ministère des affaires étrangères du gouvernement Zuma, donne de manière officielle la position de l'Afrique du sud sur la crise post-électorale que vit la Côte d'Ivoire. Une position qui dit clairement que l'Afrique du sud remet en cause la certification de Choi et les résultats proclamés hors délai par la CEI (commission électorale indépendante) et qui donne Alassane vainqueur.

Mme Maite Nkoana-Mashabane a fait remarquer toutefois, que l'Afrique du sud n'a pas de favoris. Elle ne fait que constater les faits.
"Ce n'est à nous d'amener la Côte d'ivoire en arrière, mais l'aider à aller de l'avant" a t-elle tenu à souligner.

Voici une position qui va énormément gêner la France et la CEDEAO, Jean Ping et toute la communauté internationale, dite la Nébuleuse.

On peut maintenant comprendre pourquoi la fermeture précipitée des banques, l’appel à l’insurrection de Sorro Guillaume dit le Bourreau de Bouaké, et le Silence de Ouattara donc on se pose toujours la question de son existence réel sur cette terre. En disant qu’ils ne veulent pas ramener la Côte d’Ivoire en arrière, diplomatiquement la Ministre veut signifier à la nébuleuse et ses soutiens Africains qu’ils veulent ramener la Côte d’Ivoire en arrière.

Faire une telle déclaration avant la réunion des chefs d’états, alors que son bateau de guerre mouille au large d’Abidjan avec celui des français et hollandais. L’Afrique du Sud  fait du Signalling. Une sorte de message qu’elle envoie aux différents protagonistes. Arrêtez de mettre de l’huile sur le feu. La Côte d’Ivoire est un pays souverain qui a des règles, agir comme vous le faite c’est ramener le pays dans les ténèbres de la Colonisation et de l’esclavage. En tout cas l’Afrique du sud a les moyens de sa politique. Cette déclaration marque un tournant dans la crise Ivoirienne et l’Afrique du Sud ici prend ses responsabilités en tant que puissance Africaine et du monde.

 A. Mujaltibusa

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 02:32

Luc Banemeck1 Luc Banemeck Strategic Planning Analyst, notre Analyste maison répond aux questions d’Afrohistorama sur les derniers événements en Côte d’ivoire.

 

Afrohistorama : Que pensez-vous de la fermeture en Côte d’Ivoire  de la BNP Paribas, Société générale, City group Standard Chartered) ?

LB : Je pense que cette mesure était prévisible en raison de l’éjection illégale de la Côte d’Ivoire de la BCEAO, le gouvernement n'est pas vraiment surpris.

Que je sache, les clients ivoiriens ne sont pas le gouvernement Ivoirien. Pour moi une telle mesure relève du gangstérisme bancaire pure et simple. C’est un avertissement aussi pour toute l’Afrique francophone (signalling). Cet acte doit réveiller ceux qui dormaient  ou rêvaient encore des lendemain CFArique meilleur.

Cet acte est  désespéré et augure peut-être du résultat du  panel des cinq chefs d’état dans quelques jours. A savoir la confirmation de la décision du conseil constitutionnel ivoirien. Alors pour éviter la risée, la nébuleuse et ses agents ont pris les devants. C’est un peu comme un poulet qu’on égorge, il réagit toujours avant de mourir définitivement

Cette fermeture est une preuve supplémentaire du non respect des lois de la C ôte d’Ivoire et le mépris de la clientèle Africaine. Alors que dans une société commerciale le client est roi. Sauf en Afrique ou le client est esclave en raison du monopole sans limite donc dispose ses sociétés Africanivore dans tous les domaines.

Un établissement bancaire ne doit pas fermer sans avertir ses clients, en tant que dépositaire du revenu de leur labeur, il leur doit respect. Car dans tous les états existent des lois  régissant l’activité bancaire, et la C ôte d’Ivoire n’est pas en reste. Ceci démontre une fois de plus que des qu’il s’agit des Noirs on ne respecte plus les lois.

Il ya autre chose qu’il faut relever dans cette décision de fermeture des banques, c’est la position de faiblesse et de lâcheté de ses commanditaires. Les citoyens Ivoiriens sauront faire la part des choses. Ce n’est pas Laurent Gbagbo qui a fermé  les banques, mais la Nébuleuse.


Afrohistorama : selon une déclaration à l’agence France presse  le gouvernement Français  dénonce la réquisition de ces banques « PARIS - La France a "condamné" vendredi l`annonce par le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo de "la nationalisation" de banques étrangères, dont les filiales des banques françaises BNP Paribas et Société Générale » ?

Que pensez-vous de cette déclaration ?


LB : Je pense que le gouvernement Français doit être content car il s’agit d’une réquisition et non d’une nationalisation, nuance importante. Ils ont à faire a un modéré, c’est leur chance pour l’instant car la réquisition pourrait permettre aux propriétaires de la banque de récupérer leur bien dans l’avenir. Donc pour l’instant ils ne doivent pas trop se plaindre.

Je pense que n’ayant point  reçu l’effet escompté, ils ont été amené certainement à faire une telle déclaration pour montrer qu’ils ne sont pas content, mais je suis certain au fond d’eux-mêmes ils doivent être content dans la mesure où ils ont  risqué  gros dans l’affaire.  La ou je trouve le gouvernement Gbagbo fin dans ces décisions même si parfois il devrait être énergiques, c’est toujours une possibilité de porte ouverte laissée  pour l’autre camp qui reste myope à ses initiatives. Il est vrai que le camp  de la Nébuleuse concentre une flopé d’illettrés qui ne comprennent rien à rien dans l’affaire. Se focalise bêtement sur la personne de Gbagbo.

Je suis très déçu par ceux qui conseillent  Monsieur Sarkozy aussi, on dirait qu’ils sont tous sans mémoire et ne se souviennent même pas de ce qui a eu lieu hier ou une heure avant.  Ils ne comprennent rien à la stratégie. Un stratège quelques semaines apres le débuts des évé  nements , vous  aurait dit toute suite qu’au vu de ce qui a déjà eu lieu jusqu'à présent une approche négociée serait souhaitable. Car c’est le gouvernement ivoirien qui est en position de force et non la nébuleuse.  Bien que timide dans les réactions, le gouvernement Ivoirien profite tres judicieusement des erreurs de la Nébuleuse,  Une nébuleuse complètement acculée et retranchée dans un réduit « cavique » et qui essaye d’agir comme des rats d’égout.


Afrohistorama : que pouvez-vous conseiller au gouvernement Ivoirien en la matière ?


LB : Avant de conseiller le gouvernement Ivoirien, je vais  lui rappeler les nationalisions qui eurent lieu en France depuis 1900 jusqu'en 1982.

16 Janvier  1945 La société anonyme des usines Renault Frères à Billancourt est dissoute sur ordonnance du Conseil National de la Résistance. Louis Renault, accusé d'avoir travaillé pendant la guerre pour les autorités allemandes, voit son usine saisie et liquidée. Tous les actionnaires recevront leur part sauf le fondateur. Ce dernier est mort en prison avant d'avoir pu présenter sa défense. La nouvelle entreprise prend le nom de "Régie nationale des usines Renault".

Sous François Mitterrand, la loi de nationalisation devient effective le 13 février 1982. La loi concerne les secteurs et entreprises suivantes :

Secteur industriel

·          

  •  
    • Thomson
    • Saint-Gobain
    • Rhône-Poulenc
    • Pechiney-Ugine-Kulmann ( Qui était propriétaire de l’Usine Alucam a Edéa Cameroun et du gisement de bauxite de la Guinée)
    • Usinor et Sacilor (fusionnent en 1986)
    • Suez
    • Compagnie générale d'électricité

 

Secteur bancaire

  • Les groupes bancaires et financiers :
    • Banque de Bretagne ;
    • Crédit commercial de France ;
    • Crédit industriel d'Alsace et de Lorraine (CIAL) ;
    • Crédit industriel et commercial (CIC) ;
    • Crédit industriel de Normandie ;
    • Crédit industriel de l'Ouest ;
    • Crédit du Nord ;
    • Hervet (Banque) ;
    • Rothschild (Banque) ;
    • Scalbert Dupont (Banque) ;
    • Société bordelaise de crédit industriel et commercial ;
    • Société centrale de banque ;
    • Société générale alsacienne de banque (Sogénal) ;
    • Société lyonnaise de dépôts et de crédit industriel ;
    • Société marseillaise de crédit ;
    • Société nancéienne de crédit industriel et Varin-Bernier ;
    • Société séquanaise de banque ;
    • Worms (Banque).
    • Banque centrale des coopératives et des mutuelles ;
    • Banque corporative du bâtiment et des travaux publics ;
    • Banque fédérative du crédit mutuel ;
    • Banque française de crédit coopératif ;
    • Banque de La Hénin ;
    • Banque de l'Indochine et de Suez (future Banque Indosuez ;
    • Banque industrielle et mobilière privée (BIMP) ;
    • Banque de Paris et des Pays-Bas ;
    • Banque parisienne de crédit au commerce et à l'industrie ;
    • Banque régionale de l'Ain ;
    • Banque régionale de l'Ouest ;
    • Banque de l'Union européenne ;
    • Chaix (Banque) ;
    • Crédit chimique ;
    • Laydernier (Banque) ;
    • Monod-Française de banque ;
    • Odier Bungener Courvoisier (Banque) ;
    • Sofinco La Hénin ;
    • Tarneaud (Banque) ;
    • Vernes et commerciale de Paris (Banque) ;
    • Union de banques à Paris.

De plus, l'État récupère le capital des entreprises qu'il ne détenait pas encore en totalité notamment :

– la Banque nationale de Paris ;

– Crédit lyonnais ;

– Société générale.

Holding financiers

  • Compagnie financière de Paris et des Pays-Bas
  • Compagnie financière de Suez

En 1983, un salarié sur quatre travaille dans le secteur public

Vous voyez donc  à chaque moment exceptionnel, le gouvernement d’un pays est appelé à prendre des mesures énergiques pour défendre les intérêts vitaux de la nation.

Ce que je conseille au gouvernement ivoirien, est simple, ce n’est pas de la réquisition qu’il faut faire, mais de la nationalisation pure et simple. En faisant passer une loi au niveau de l’assemblée nationale des élus du peuple.

Si François Mitterrand à nationalisé autant de sociétés  à  sa prise de pouvoir en 1982, c’est tout s’simplement parce qu’il y avait des risques d’évasion de capitaux sérieux, pouvant compromettre le développement économique de la France. Donc ce n’est pas une question de gentillesse ou de demi-mesure.


Afrohistorama : Qu’elle est la différence entre réquisition et nationalisation ?


Une réquisition est une procédure qui autorise l’administration à contraindre un particulier, une société  à lui céder un bien ou à effectuer une prestation,

 tandis qu’une nationalisation est un transfert à la collectivité de la propriété de certains moyens de production appartenant à des particuliers ou sociétés en vue soit de mieux servir l’intérêt public, soit d’assurer l’indépendance de l’Etat, soit de sanctionner les propriétaires pour leurs agissements.

Vous voyez donc que le gouvernement ivoirien n’est qu’à la première étape de la décision juste,

a-t-il bien agit ? Je pense que oui, car ici on est dans la première phase, qui consiste à effectuer une prestation qui a été suspendu pour des raisons bassement matérielles  par la Communauté internationale occidentale dite la Nébuleuse,et qui menace la paix sociale du pays. La deuxième phase consistera à mon avis de faire voter une loi programme au niveau de l’assemblée Nationale pour une nationalisation définitive de toutes ces banques aux fins de punir les agissements de leurs propriétaires.

Pour l’instant le gouvernement Ivoirien est à mon humble avis dans la bonne direction, en revanche c’est la nébuleuse qui est à cours d’arguments. Et c’est la raison pour laquelle les FDSCI (Forces Armée et de Sécurité de cote d’ivoire) doivent rentrer dans la phase d’alerte maximum, car la nébuleuse étant à cours de moyens de déstabilisation, risque de tenter les actions désespérées.

Etant dans un étau ou elle-même s’est enfermée, Elle est capable du pire il ne faut pas l'oublier. D’où la Vigilance.

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 07:57
Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 00:37

hotel du golfHotel du Golf

Anaky Kobenan regrette pourquoi il s´est associé à la rébellion

 

Fatiguer de rester dans la rébellion, Anaky Kobenan regrette pourquoi il s´est associé
à la rébellion. Il demande Pardon au ivoirien et à  son excellence Laurent Gbagbo afin de retourner dans la vraie république, mais comment faire donc, pour cela il a adressé un mot au Président Laurent Gbagbo et aux Ivoiriens voir ci-dessous.

 

Mes frères et sœurs Compatriotes Ivoiriens et Ivoiriennes, Je vous demande Pardon!

 
je viens par ces mots afin de vous demander pardon de mon erreur, je croyais que tout allais bien se passer mais hélas face
à cette attente je ne peux résister encore et je veux regagner la république. Présentement si je vous le dis c´est que on a été trahi et ici au golf pas de liberté de pouvoir décider et quitter le golf, chaque jour que Dieu fait on reçois des menaces de Alasane et ces hommes, plus rien a faire Alasane et sa troupe ne savent plus quoi faire des secrets son garder ici. Bedie est fatiguer de cette situation, tous on croyais à un miracle un paradis mais domage. Alasane veux attaquer mais ne sait pas comment faire Leur plan est d´attaquer, soulever la population. Provoquer quelque chose qui declenchera cette  attaque et nous nous voulons plus combiner dans sa, alors on Demande à sortir de cette rébellion. L´ONU est impliqué dans cette affaire
la force licorne, mercenaire burkinabé , maliens sénégalais , son sur Bouaké pres
à combattre pour Alasane .
Des produits sont déverser par l´ONU et la licorne du 43em birma dans la lagune afin de polluer l´eau et provoquer le chol
éra les preuves sont énorme mes frères pour aussi donner ma par de lutte je souhaite que le Président Laurent Gbagbo Prennent des mesures Face à cela.

    VIVE LA COTE D´IVOIRE.

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 11:46

 

UN SOLDAT AMERICAIN PARLE DE LA GUERRE QU'IL VECU EN IRAK.

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 11:01

DÉCLARATION DU COLLECTIF DES CONGOLAIS DE L'EXTÉRIEUR SUR LA CRISE IVOIRIENNE

 

 

                 La Côte d'Ivoire est un Etat souverain, depuis maintenant deux mois, le peuple ivoirien réclament le respect de la décision du « conseil constitutionnel » et de sa « constitution » aux soutiens étrangers d'Alassane Ouattarra. Il n'arrête pas d'expliquer, que cette décision est liée à la « constitution » et, cette institution a donné cette décision en respectant ses dispositions. Elle n'a fait que respecter et utiliser la « constitution ». 

            Nous, « collectif des congolais (Brazzaville) » de l'extérieur, composante de la diaspora africaine de France défendant la souveraineté et Laurent Gbagbo, le président élu proclamé par le « conseil constitutionnel » ivorien ; déclarons ce qui suit ce samedi 12 février 2011 en « session extraordinaire » pour apporter notre soutien à ce peuple qui se bat courageusement et dignement :

             En effet, nous rappelons qu'il y a quelques années, pour justifier son intervention militaire et pour mettre la main sur le pétrole irakien ; l'Amérique de W. Bush avait fabiqué les preuves d'existence d'armes des destructions massives contre Saddam Hussein. Après la chute de Bagdad et la découverte de cette vérité, les coeurs de ceux, qui soutenaient aveuglement l'intervention militaire étaient rongés par le remords éternel. Si la première puissance du monde arrive à fabriquer les preuves sans gêne pour mettre la main sur le petrole irakien, qu'est-ce qui empêchera la france de fabriquer de toute pièce les resultats des présidentielles ivoiriennes pour mettre la main sur les gisements pétroliers ivoiriens ?

          En raison de la mondialisation et à cause de ses matières premières énergetiques et agricole, notre continent est confronté à une grande insécurité provoquée volontairement par les lobbys industriels et financiers au service des grandes puissances occidentales. Comme nous le savons tous, les multinationales occidentales qui utilsent les matières premières africaines sont en concurrence avec celles des pays émergents.

D'autre part, la reconnaissance prématurée d'Alassane Ouattarra, alors que les éléments objectifs justifiant cet acte n'ont aucun fondement constitutionnel, est la preuve que l'objectif recherché est d'imposer un candidat pour créer à son profit une dynamique des contrats et des accords économiques.Comment pouvez-vous comprendre, que l'Afrique qualifiée de continent à la dérive et que la France n'a plus qu'à y perdre qu'à y gagner que Nicolas Sarkozy déformait l'image négatif du risque migratoire, est devenue son centre d'intérêt actuellement ?

            C'est pourquoi, il faut la recherche de la vérité sortie des urnes ivoiriennes pour tordre le cou à l'imposture, enlever cette corde que l'on nous impose de mettre dans notre cou, rendre le peuple ivoirien maître de son destin et l'Afrique libre. Sans cette vérité, aujourd'hui c'est la Côte d'Ivoire mais demain à qui le tour.

Par ailleurs, nous saluons avec brio le courage des chefs d'Etats africains non francophones, qui ont imposé la resolution par la voie pacifique et diplomatique au dernier sommet de l'« Union Africaine », mal gré les pressions tous azimuts d'une intervention militaire des soutiens étrangers du mauvais perdant, Alassane Ouattarra. Par ce geste, l'« Union Africaine » a fait perdre la fraicheur et la crédibilité des propagandes d'une intervention militaire de la « CEDEAO » orchestrée par la France, l'« UE » et l'« ONU » et, vient de montrer au monde entier qu'elle joue désormais un rôle clé sur le continent.

          Oui, il faut la recherche de la vérité sortie des urnes ivoiriennes au nord pour que plus personne ne se cache derrière les non-dits. La vérité sur ce qui s'est réellement passé dans cette partie de la Côte d'Ivoire au deuxième tour des présidentielle et, qui survit encore, ne doit plus être gardée secrète par une seule poignée d'individus. Il incombe donc au pannel des chefs d'Etats mandatés par l'« UA » de demander à la certification de l'« ONU », à la « CEI » et au « conseil constitutionnel » de prouver conformement à la « constitution » ivoirienne leur faits, leur prétentions et les résultats en leur possession.

      Toutefois, nous rappelons à l'endroi des chefs d'Etats formant ce pannel, que l'élection présidentielle ivorienne est un contrat conclu entre le peuple ivorien et un homme (le candidat vainqueur), suivant lequel la volonté populaire exprimée par ladite élection donne le droit à ce dernier d'exercer le pouvoir en son nom et cette volonté n'engage le peuple ivoirien que parce que la « loi ivoirienne » l'a prevu et, quand elle existe ; son acceptation est soumise à l'absence de fraude, de violence et d'erreur de nature à fausser le resultat du vote.

Et, nous sommes d'une part surpris que le secretaire général de l'« ONU », premier artisan de la paix dans le monde puisse declarer : «... le recomptage des voix en Côte d'Ivoire serait une injustice... » et, d'autre part convaincus, que c'est dans le but d'empêcher et peut-être de supprimer cette vérité à la connaissance des ivoiriens, des africains et du monde entier, que l'on cherche désesperement à pousser ce peule à la guerre civile pour justifier une intervention militaire legitime.

        Enfin, le destin de l'Afrique se joue en Côte d'Ivoire. Si dans notre vie de congolais, il y a des heures où l'intérêt africain devient le plus sacré de devoir, ce moment est arrivé et cette cause est la souverainté de la Côte d'Ivoire et, face au silence complice de nos chefs d'Etats, nous, resortissants d'Afrique francophones, nous ne devons qu' obéir plus qu'à notre conscience et non à nos dirigeants sur la conduite à tenir sur ladite crise.


  Fait à Paris, le 12 fevrier 2011

Le président du collectif
 Brice Sylvestre Kéoua

Contact :
06-22-53-84-20
bricesylvestre@yahoo.fr

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 23:57

 

armee30.jpg

 

Déclaration de la Légion panafricaine N°LPAN02

Le  Général Fofana s’en prend à Nicolas Sarkozy et égratigne L. Gbagbo à propos de la Crise ivoirienne.

Le commandant en chef de la Légion panafricaine, le général Fofana, a déploré le silence coupable des pouvoirs africains face aux propos méprisants  des autorités occidentales à l’égard de leurs homologues africains.

Il faisait ainsi allusion aux propos méprisants du « nain de l’Elysée (N. Sarkozy) », comme il l’a qualifié,  quand ce dernier a affirmé : « Je donne 48h à L. Gbagbo pour quitter le pouvoir ».

Nicolas Sarkozy, ce minable personnage politique français ne manque aucune occasion pour montrer au monde entier son éducation approximative qui partout ailleurs ne lui aurait pas permis la carrière politique qui est la sienne en France.

Il s’adresse aux autorités africaines comme s’il s’adressait à sa cour, oubliant que l’époque coloniale est révolue ; et c’est ce grossier personnage qui dit que l’Afrique n’est pas entrée dans l’histoire.

Le Général  reproche  également à L. Gbagbo sa timidité vis-à-vis des Occidentaux  et ses hésitations dans ses prises de décision.

Il ne fait pas de doute que la légion panafricaine nuance son soutien au régime de Gbagbo à qui elle reproche sa myopie quant à une perspective véritablement panafricaniste.

Dans un précédent communiqué, la Légion panafricaine mettait en doute la véritable  volonté de rupture de L. Gbagbo avec  la France colonialiste et l’Occident énergétivore.

La Légion panafricaine sera désormais présente partout en Afrique aux côtés de tous ceux qui défendent la souveraineté nationale et panafricaine sans  jamais se compromettre avec des pouvoirs corrompus.

En conclusion, la Légion panafricaine dit ne plus tolérer de telles déclarations ni de la part des dirigeants occidentaux ni de la part d’intellectuels africains soumis.

La Légion panafricaine se dit prête à intervenir dans le cadre de la mission qui lui a été fixée :

 - Détruire toutes les poches restantes de la Françafrique et du Commonwealth encore en service.

- Mettre en place une véritable armée panafricaine afin de sécuriser la  mise en place d’une monnaie panafricaine et promouvoir les langues africaines.

Fait à Takoradi, le 17/02/2011

Le Général Fofana

Chef du commandement suprême de la Légion panafricaine

 

Translation in English

 

The Pan-African Legion Army Statement No. LPAN02

 General Fofana blames Nicolas Sarkozy and scratches L. Gbagbo about the Ivorian crisis.
The commander of the Panafrican Legion Army, General Fofana, regretted the guilty silence of African governments face to the scornful of Western authorities in respect of their African counterparts.  He was referring to the derogatory remarks of the "dwarf of Elysée (N. Sarkozy)" as he called it, when the latter said: "I give 48 hours to Laurent Gbagbo to step down."
Nicolas Sarkozy, the French shabby politician misses no opportunity to show the world how approximate their education; elsewhere he would not have the political career that he has in France.

It targets African authorities as if addressing his own kids, forgetting that the colonial era is over, and this rude person who said that Africa has not entered into history.
The General Fofana also criticized L.
Gbagbo timidity vis-à-vis the West and its hesitation in taking its powerful decision.

There is no doubt that the Panafrican legion army shade his support for the regime of Gbagbo who it accuses its myopia regarding a truly pan-Africanist perspective.

In an earlier statement, the Pan-African Legion army questioned the true intention of fracture of L.
Gbagbo with France and West colonialist energy intensive.
Pan-African Legion army   from now will be present throughout Africa alongside all those who defend national sovereignty, without ever compromising with corrupt authorities.

In conclusion, the Legion said the Panafrican Legion army will no longer tolerate such statements nor the part of Western leaders nor the part of African intellectuals submitted.

The Panafrican Legion Army  is ready to intervene within the mission it was set:


 - Destroy all remaining pockets of FranceAfrique and Commonwealth in service.

- Establish a true pan-African army to secure the establishment of a pan-African currency and promote African languages.

At Takoradi on 17/02/2011

General Fofana

Supreme Commander of the Legion Pan

             Document recu le 17/02/2011. Afrohistorama n'est pas l'auteur de cette declaration et decline toute responsabilite.

 

 


Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 14:58

Un reportage d’envoyé spécial sur la Côte d’Ivoire Jeudi 17  /02/2011 soir

 

Un Un reportage de Lucie Boudaud et François Richard

C'est un extrait de la publicite de l'emission

Qui n’a jamais reçu dans sa boîte mail un spam vous informant que vous êtes l’heureux vainqueur d’une somme faramineuse mais qu’il faut débourser quelques centaines d’euros avant de la recevoir ? Ou un mail d’une jeune et belle inconnue qui vous promet l’amour…mais qui vous demande aussi de l’argent ?

La plupart de ces mails viennent de Côte d’Ivoire. Il s’agit d’escrocs qui opèrent depuis des web-cafés pour éviter d’être repéré. Pour eux, ces arnaques sont devenues un vrai business, très rentable. Les ivoiriens appellent cela du "broutage". Ce phénomène a pris de l’ampleur depuis deux ans, avec une nouvelle génération de jeunes ivoiriens pros de l’informatique qui ont massivement choisi l’escroquerie comme source de revenus. Ils sont maintenant des milliers et ils s’attaquent quasi-exclusivement à des Européens, les cibles les plus rentables. Avec de fausses promesses de gains, de faux messages d’amour, ces escrocs encaissent beaucoup d’agent. En Côte d’Ivoire, le salaire moyen est de 300 euros par mois, mais les arnaqueurs eux peuvent gagner jusqu’à plusieurs milliers d’euros ! Les victimes elles peuvent perdre plusieurs dizaines de milliers d’euros. Ruinées, manipulées et humiliées, ces personnes escroquées se retrouvent dans une situation financière difficile et sombrent souvent dans le surendettement. Beaucoup d’entre elles ont du mal à se faire reconnaître comme victime par la justice.

 

Avis de Boug sur ce reportage:

 

Ici France 2 fait de l’intox pure et simple, puisqu’il faut dénigrer la Côte d’Ivoire par tous les moyens.

Bien entendu que c’est inacceptable ce genre de pratique, mais de la a désigné la Côte d’ivoire comme l’origine de tous ces messages, vraiment c’est un pas hors proportion qui ne grandi par France 2. J’espère que les dirigeants prennent la mesure de ce que leurs journalistes publient sur les antennes.

Or lorsqu’on regarde bien la provenance des emails dans les spam.

Pour le monde Francophone Africain ils proviennent en grande majorité  du Burkina Faso 90%.

Tan disque pour le monde Anglophone Africain le Nigéria est la matrice.

D’ou la question toute simple pourquoi épargne-ton  ces deux pays qui ne font rien contre ses escrocs du Web ?

La réponse est toute simple :

Ils sont pour l’attaque militaire de la Côte d’Ivoire pour mettre Ouattara au pouvoir.

Pourquoi France 2 ne fait-il pas un reportage sur le Burkina qui est devenu le plus grand vendeur du Caco et café, alors qu'il n’a jamais planté une tige de Cacao ou café.

Pourquoi c’est la Côte d’ivoire que France 2 trouve comme bouc émissaire. Le téléspectateur doit être averti, mais protester aussi parce que c’est l’argent du contribuable qu’on utilise malencontreusement.

Il faut protester contre cette désinformation en envoyant un email de protestation à France 2. En cliquant  a : Non a l’Intox que vous nous servez.

 

 


Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 01:44

Armee camerounaise

 

Euh toi , qu´est ce que tu fais ici? Je suis le colonel Fouda Jean Jacques . Je te le promets, le jour  où tu mettras tes pieds au Cameroun, je te créerai tous les problèmes du monde entier. Je t’abattrai, toi ; avec ton RDMC et tes Mila, je vous montrerai vous tous.”  Lire la suite 

 

 

 

Leaders

 


Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 00:49

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine