Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 23:18
Hommes politiques ivoiriens en grève de la faim

Hommes politiques ivoiriens en grève de la faim

En images Les détenus politiques ivoiriens font la grève de la faim

JUGEZ-NOUS OU LIBEREZ-NOUS ! 

 

 

Pour protester contre leurs détentions aussi arbitraires qu'abusives, les tortures physiques et morales qu'ils subissent au quotidien depuis près de 3 ans et demi dans les prisons ivoiriennes ou autres lieux de tortures au secret pour certains, 370 prisonniers politiques de la Maison d'Arrêt et de Correction d'ABIDJAN ont entamé une grève de la faim illimitée depuis le premier septembre 2014. Après 8 jours de grève, ils ont suspendu leur jeûne protestataire sur la base des recommandations/pressions tant des institutions pénitentiaires du pays que des ONG internationales en publiant la déclaration du 8 septembre 2014 qui précise les motifs de leur mouvement et  la reprise de la grève de la faim au 22 septembre 2014 si les autorités ivoiriennes ne répondent pas à leurs revendications légitimes, notamment le droit fondamental d'être jugé ou libéré. Le Gouvernement ivoirien étant resté sourd à leur détresse et à leurs doléances malgré les incitations des ONG internationales, la grève de la faim a repris le 22 septembre avant d'être de nouveau suspendue jusqu'au 20 octobre 2014 ce jeudi 25 septembre. Déjà affaiblis par leurs conditions de détention exécrables assorties de mauvais traitements et d'exactions en tout genres avec les dommages collatéraux sur leurs familles souvent disloquées (vraies/fausses mutineries orchestrées par le pouvoir en place pour les "mâter" avec morts d'homme, refus de soins, suspensions des visites des avocats et des proches, expositions aux virus et maladies,  sous-nutrition, malnutrition, gel des comptes bancaires, sans oublier les tortures physiques et morales lors d'interrogatoires dignes de la Gestapo, ...). Nous invitons tous les Ivoiriens, tous les militants du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes à continuer à relayer la détresse et les revendications de tous ces prisonniers politiques que nous saluons pour le courage dont ils font preuve en risquant à nouveau leur vie pour défendre pacifiquement les valeurs universelles de justice, de paix et de liberté auxquelles nous continuons de croire en dépit du silence de plomb dans laquelle a sombré la Côte d'Ivoire depuis l'installation d'un régime aussi illégitime que liberticide par la France le 11 avril 2011. N'oublions pas que le silence médiatique qui s'est abattu sur la Côte d'Ivoire n'est pas un silence de paix, mais bien un silence de Terreur !

 

http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2014/09/les-prisons-sous-ouattara-sont-devenues.html

http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2014/09/greve-de-la-faim-des-prisonniers_6.html

 

 

11 OCTOBRE : JOURNÉE D’ACTION EUROPÉENNE CONTRE LES PROJETS DE TRAITÉS DE LIBRE-ÉCHANGE
 
Manifestation à Paris le 11 octobre, départ 14h30 place de Stalingrad

 
Par le Mouvement politique d’émancipation populaire (M’PEP).
 
Le 27 septembre 2014.

 
Le collectif STOP TAFTA, dont fait partie le M’PEP, s’est inscrit dans la journée d’action européenne du 11 octobre contre les projets de traités de libre-échange.
 
Ces accords (traités) de libre-échange et d’investissement sont négociés dans le plus grand secret. S’ils sont adoptés, ils se traduiront par une domination encore plus vaste des firmes multinationales sur nos sociétés, au détriment de la qualité de vie des populations, de la démocratie, de l’environnement. Sous prétexte de relancer la croissance et l’emploi – ce qui est faux -, ces projets s’attaquent aux normes sociales, financières, sanitaires, culturelles et environnementales. Si elles s’estiment lésées, les firmes multinationales, avec l’accord enthousiaste des gouvernements des pays concernés, pourront poursuivre les Etats devant des tribunaux d’arbitrage privés, hors de tout contrôle démocratique.
 
Il faut exiger que dans chaque pays les gouvernements et les parlements décident de se retirer unilatéralement de ces négociation. Ainsi, si ces accords voyaient le jour, ils ne seraient pas appliqués dans les pays qui se seraient retirés des négociations.
 
TAFTA : Trans-Atlantic Free Trade Agreement (ou TTIP, Transatlantic Trade and Investment Partnership). En français : Partenariat Transatlantique de Commerce et d'Investissement(PTCI). C’est un projet d'accord commercial entre l'Union européenne et les États-Unis. Il concerne des domaines aussi variés que l'accès aux médicaments, la sécurité alimentaire ou le règlement des différends privés-publics. Les négociations sont censées durer au moins jusqu'à fin 2014.
 
CETA : Canada-EU Trade Agreement. En français : Accord Économique et Commercial Global (AÉCG). C’est un vaste accord commercial négocié depuis 2009 entre le Canada et l'Union européenne. Actuellement en phase de finalisation, il doit être approuvé par le Conseil et le « Parlement » européen. Ce projet représente une menace majeure pour la liberté d'expression en ligne et est porteur d'insécurité juridique pour les acteurs de l'Internet.
 
TISA : Trade in Services Agreement. En français : Accord sur le commerce des services en français (ACSF). C’est une négociation commerciale lancée début 2013 entre 23 Etats. Leur objectif est de poursuivre la libéralisation des services engagée par l’Accord général sur le commerce des services (AGCS, GATS en anglais) de 1994, qui combattait le protectionnisme et ouvrait certains secteurs à la concurrence.

 

 
Collectif national Stop TAFTA :
http://www.collectifstoptafta.org
 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Droit de l'homme
commenter cet article
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 23:13
Marche contre la revision constitutionnelle à Kinshasa RDC

Marche contre la revision constitutionnelle à Kinshasa RDC

LA MARCHE POPULAIRE CONTRE " kabila" et la révision constitutionnelle

 

 

 

Bien entendu il n'y a pas de rapport avec les récents évènements où le peuple allaient sachant y rencontrer son Leader Maximo, Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Cela dit, toutefois, une manifestion réussie a vu le jour hier le 27. sept. à Kinshasa contre le gouvernement criminel de `kabila`.

 

Qu'en est-il du message?

 

Comme nous vous l'avons déjà dit. Ce marriage mort-né et contre nature entre Mavungu de l'UDPS Tshisekedi (sans Tshisekedi) et l'UNC ne peut avoir une message clair commun à livrer à la population. Ce sont des groupes poursuivant des objectifs différents. 

 

Mavungu appelle de tous ces voeux un dialogue qui va traiter de la crise de légitimité néee du contentieux électoral de 2011 (en tant que membre de l'UDPS on a toujours en filigramme l'imperium). Kamhere lui appelle au dialogue subtil pour essayer désespérément de  sauver le régime d`occupation et rentrer dans la mangeoire de son ami alias `kabila` avec l'auréole de l'opposition radicale mais un peu naive. On reviendrait ainsi à la formule: Présidence (Rwanda), Parlement (Rwanda), Senat (Rwanda). LE PEUPLE CONGOLAIS N`EST PAS DUPE. LES OPPOSANTS NAIFS ET LA SOCIETE CIVILE SE SONT RESSAISITS ET SONT TRÈS VIGILANTS !

 

Qui peut prendre Mavungu au sérieux quand il demande aux Parlementaires et au Representant de l'UDPS à la CENI de boycotter ces institutions. Mais tout le monde sait que l'UDPS (la vraie) n'est pas representée dans ces machins de Kanambe alias `kabila`. KJalamba a raison, il n'est pas membre de l'UDPS. Mavungu trompe qui?

 

Felix Tshilombo a préfére aller faire sa campagne à Mbuji-Mayi pour ne pas embarasser son parti l`UDPS et surtout le peuple congolais  en général qui refuse son alliance contre nature avec Kamerhe... ll doit respecter la volonté de la majorité des Congolais en évitant mûrement de tomber dans le piège de Kamhere (son Co-mari) qui veut mordicus effacer la lutte légitime de Tshisekedi et  l`UDPS sur l`echiquier national. Kamerhe a choisi `kabila`pour tromper toute la nation et faire massacrer des millions des Congolais surtout à l`est du pays kanambe alias `joseph Kabila`.

 

Le seul gain
Le refus unanime et le bruit très fort qui est fait contre la Révisions Constitutionnelle et le départ de Hyppolite kanambe alias `kabila` c'est tout ce dont nous avons besoin en RDC.

Nous encourageons donc les organisateurs à continuer à organiser des marches.

Que Kamhere depense l'aregnt qu'il a volé dans notre pays pour cet objectif, il n'y a pas de mal. Il est prevenu. Nous allons le remercier le moment venu. Mais Kamerhe ne sera JAMAIS notre président.

LERTE ROUGE ! ALERTE ROUGE!

l’élément de preuve principal avancé par les defenseurs

de la these de la non congolité de Kamhere est la présence du prénom VITAL sur

son diplôme d’université obtenu en 1987 ce qui, on le sait, est une impossibilité catégorique

à cette époque pour tout étudiant de nationalité zaïroise donc Congolais d`origie.

En vue de clore ce débat et d’établir la vérité une fois pour toute, il n’y

pas meilleure stratégie que de poser la question au suspect lui-même. C`est-ce qui fut dans les vides-témoignage avec réponse de Kamerhe que chacun peut bien juger. Cliquez sur ces liens videos, ou placer -les dans votre machine de recherche pour visionner et faire visionner maintenant. Kamerhe peut etre ministre ou bourgoumestre mais JAMAIS NOTRE PRÉSIDENT. FINI L`IMPOSTURE EN RDC.

 

Voici les videos promises dont la premiere n’est qu’un temoignage en guise

d’introduction tandis que les deux dernières vous donnent les reponses directes

de Kamhere lui-même dont nous demandons aux uns et aux autres une lecture non

pas politique, combattante, ni emotive mais scientifique, intellectuelle,

juridique :

 

1. TEMOIGNAGE AUTHENTIQUE: VITAL KAMERHE EST RWANDAIS HUTUDE PERE ET DE MERE RWANDAIS  

 

https://www.youtube.com/watch?v=l5iiAdduPN8

 

 

2.VITAL KAMERHE CONFIRME SON IMPOSTURE: SON PRENOM VITAL SUR SON DIPLOME ENTANT QU' ETUDIANT ETRANGER AU CONGO-ZAIRE

    

https://www.youtube.com/watch?v=rBHezyn-RyY

 


3.COINCE, VITAL KAMERHE BANALISE LA NATIONALITE CONGOLAISE   

 

https://www.youtube.com/watch?v=RIn90Moy0yA

 

Voici une petite synthèse à l’attention de ceux qui pour des raisons

techniques ne pourront voir les videos que nous apportons ici comme support.

 

Question : Votre diplôme d’Univerite porte-t-il le prénom de VITAL ?

Kamhere : OUI mon diplôme porte le

prenom de VITAL

 

Question : Comment cela et-il possible alors que les zairois ne

portaient pas de prénom mais ils avaient des noms exclusivement authentiques ?

Kamhere : Si vous le voulez je fasse comme Kuku Ngbendu Wa Zabanga j’ajouterais

Rwakanyiginyi

(Il n’a donc pas répondu a la sous-question

liée au recours a l’authenticité).

Question : qu’est-ce qui prouve que vous êtes congolais ?

 

Kamhere : Je suis congolais parce que la case de mes grands parents est au

Congo, je suis ne au Congo ; j’ai fait mes etudes primaires, secondaires,

universitaires au Congo ; j’ai milité pour Tshisekedi en tant que jeune

étudiant ; j’ai occupé beaucoup de fonctions politiques au Congo jusqu'à celui

de Président de l’Assemblée Nationale ; je travaille pour le Congo et je

veux le bien du Congo,…

Question : Qu’est-ce qui peut prouver que vous n’étes pas rwandais.

 

Kamhere : Si j’etais rwandais je ne pouvait pas denoncer l’entree des

troupes de mon pays au Congo ce qui a été la cause de mon depart du poste de

Président du Parlement.

Question a Monsieur Mastaki : Avez-vous eu la preuve que le diplôme de

Kamhere porte le prenom de VITAL ?

 

Question a Monsieur Emmanuel Ngeleka : sur le plan purement

intellectuel et légal, trouvez-vous les explications de VITAL Kamhere convaincantes

et soutiendrez-vous la thèse selon laquelle sur le plan du droit, est congolais

toute personne de quelque nationalité qu’elle soit qui fait du bien au Congo ou

défend le bien-être du Congo ?

 

Selon Vital Kamhere l’américain John Kerry pourrait révendiquer la

nationalité congolaise puisqu’il serait plus congolais que le congolais

authentique Lambert Mende, le vuvuzelateur national. Un belge qui réalierait de bonnes oeuvres au Congo serait plus congolais que Pierre Lumbi qui a signé des contrats léoniens avec les chinois. Un Congolais deviendrait automatiquement Américain  puis président aux USA seulement pour acoir planté un arbre aux USA!!! de qui se moque Vital Kamerhe qui banalise la Loi sur la nationalité congolaise en imposant un moratoire sur ce débat à l`Assembéee nationale. C`est cette moratoire de kamerhe qui a fait condamner Bertrand Ewanga qui croupit en prison de makala pour avoir dit haut et fort que Kanambe est Rwandais.

Nous connaissons tous des missionnaires américains et européens, catholiques

et protestants particulierement des religieuses catholiques qui ont consacré

toutes leurs vies au Congo sans pour autant revendiquer la nationalite

congolaise.

Il y en a qui sont très celèbres, a titre illustratif je citerais le Père

Raphael de la Kethulle de Ryhove qui a donne le nom au Stade Tata Raphael de

Kinshasa et le Père Léon de Saint-Moulin dont le nom est synonyme de l’amour de

la culture et de l’enseignement au Congo-Zaire. Ils sont tous pourtant non

congolais sur le plan de la lois congolaise.

 

 

Par Kayenga Nsudi

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Politique
commenter cet article
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 23:08

Sarkozy, Hollande, Valls, même combat...

 

 

 

Dans l'après-midi du mercredi 24 septembre 2014, le premier ministre Manuel Valls a déclaré ceci devant l'Assemblée nationale réunie en session extraordinaire :

 

"Un péril mortel s'étend au Moyen-Orient. La stabilité de la région et, au-delà la sécurité du monde, est menacée par le groupe terroriste Daech.

La France est une grande puissance. Elle assume ses responsabilités, parce qu'elle est membre permanent du Conseil de Sécurité, parce que la sécurité de l'Europe est menacée, parce que notre sécurité nationale est en jeu comme elle ne l'a jamais été au cours de ces dernières années.

Le président de la république a donc décidé d'employer la force en Irak à la demande expresse des autorités de Bagdad."

 

... comme si l'ONU n'existait pas. Attitude qui n'est pas sans rappeler celle des Etats-Unis dans différentes occasions antérieures, et cette fois-ci encore...

 

Que signifie ce comportement de la France, comportement dont Sarkozy a donné le premier exemple en attaquant la Libye ? Il annonce une nouvelle époque : celle de la mise en oeuvre de ce qui se trouve développé, jusque dans le détail, par le Livre blanc de la défense et de la sécurité nationale élaboré, en 2008, sur décision du président de la république d'alors : le futur assassin de Muammar Gaddhafi.

 

Ce document annonce les années prochaines de la France : une guerre après l'autre... C'est-à-dire la permanence de la guerre... Il est assez connu que c'est le rôle qu'ont tenu les Etats-Unis depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Pour sa part, et sur intervention directe de De Gaulle, la France s'est trouvée embarquée dans des guerres coloniales en Indochine (1945-1954) et en Algérie (1954-1962), puis, épuisée dans son sang et dans son économie, elle a dû revenir à la paix américaine.

 

Désormais, nous changeons d'époque : pour échapper à toutes les humiliations que lui réserve l'Europe allemande, la France redevient guerrière. Comme nous le constatons ces jours-ci, la quasi-totalité du personnel politique et journalistique nous le répète à satiété : nous sommes en guerre !...

 

C'est justement ce qu'a prévu Le Livre blanc de la défense et de la sécurité nationale, dont on ne soulignera jamais assez par quel genre de personnages il a été élaboré en

2008.

 

Tout d'abord, il faut rappeler qu'il est dû au travail d'une Commission désignée par le décret n° 2007-1144 du 30 juillet 2007 pris sous la signature du président de la république, Nicolas Sarkozy, et contresigné par son premier ministre, François Fillon.

 

Le tout début de ce décret nous apprend que cette Commission est constituée de deux catégories de personnes : celles qui sont présentes sur titre (18) et celles qui le sont pour leur compétence personnelle (18).

 

Sur  ce  total  de  trente-six  membres,  il  y  a  quatre  parlementaires  (Assemblée nationale : 2 ; Sénat : 2), c'est-à-dire quatre personnes issues du suffrage universel, qui ne vaut donc que pour un peu plus de 10 %, dans une affaire - la guerre - qui n'est tout de même pas peu de chose...

 

Mais c'est encore trop sans doute.

 

En effet, le 7 avril 2008 madame  Patricia Adam, députée socialiste, et monsieur Didier Boulaud, sénateur socialiste se fâchent tout rouge et donnent leur démission au motif que : "En sept mois de travaux, nous avons constaté que cette commission ne servait que de chambre d'enregistrement des décisions du président de la République."

 

Comment aurait-il pu en être autrement, puisque, hormis nos quatre parlementaires, si les personnalités choisies pour leur compétence le sont du seul avis du président de la république, celles qui le sont pour leur titre se trouvent être des hauts fonction- naires civils ou militaires qui, pour leur quasi-totalité, doivent justement ce titre à une nomination décidée par ce même président de la république :

...conseiller d'Etat, secrétaire général de la défense nationale, directeur général de la  police  nationale,  directeur  général  de  la  gendarmerie  nationale,  directeur général des affaires politiques et de sécurité, directeur général du trésor et de la politique  économique,  directeur  de  la  stratégie  à  la  direction  générale  de  la recherche et de l'innovation, chef d'état-major des armées, délégué général pour l'armement,  secrétaire  général  pour  l'administration,  directeur  général  de  la sécurité extérieure, directeur chargé des affaires stratégiques, etc.

 

Nous voici donc sous l'Empire... Qui pourrait croire que cela ait changé depuis deux siècles ?...

 

Dans ce contexte particulier, il fallait impérativement briser la structure économique et politique de base de l'Afrique du Nord des quarante dernières années : la Libye de Muammar Gaddhafi. Pour le mesurer, on se reportera à :

http://www.francoisepetitdemange.sitew.fr

 

Quant au Livre blanc de la défense et de la sécurité nationale de 2008, il est en cours d'analyse ici :

http:www.micheljcunysitegeneral.sitew.fr

 

Par Michel J. CUNY      

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 13:57
Logo Tropic FM

Logo Tropic FM

Guerre entre Claudy Siar  et Stéphane Mongué  pour le contrôle de la station FM TROPIC FM.

 

L’affaire Tropiques Fm fait depuis plusieurs mois le buzz chez les Afro -descendants de la Région Parisienne et même au delà.

Flash back. En 2007, Claudy Siar crée Tropiques FM (TFM), radio musicale généraliste des « Outremers » avec deux autres associés dont un « Africain », un certain Stéphane Mongué. En mars 2011, Siar accepte le poste de « Délégué interministériel » dans le Gouvernement Sarkozy. Sans un seul instant se douter qu’il va commettre une grave erreur, Siar décide, en toute confiance, de laisser la gérance de la radio à la femme de Mongué. Le holdup « légal » commençait. Aujourd’hui, face à la menace d’une dérive de TFM, de partout on se mobilise. Prémisses d’un combat qu’il faudra gagner à tout prix.

A la fin de son expérience politique (2012), Claudy Siar, fondateur historique, revient à TFM mais Mongué et son clan sont désormais au pouvoir et ne veulent plus rien lâcher. Le Clan Mongué décide alors de changer radicalement la ligne éditoriale de TFM et ferme progressivement la fenêtre ouverte par TFM aux artistes antillais. Claudy Siar, de son côté, dans un premier temps, tente de régler le différend à l’amiable pour éviter le clash. Mais au fil des mois, le climat se détériore à l’interne, des salariés « historiques » quittent TFM. Le clan Mongué s’affirme comme étant désormais LE « propriétaire légal » de la radio. Les réunions entre le fondateur historique de TFM et le clan deviennent de plus en plus lourdes. Siar n’ a pratiquement plus de droit de regard sur rien. Il ne peut plus intervenir sur la grille des programmes de la radio. On apprend ainsi qu’’un membre du clan participe aux réunions de « travail », armé d’un teaser, ou alors qu’un « gros bras » aurait été recruté par le clan « au cas où ». C’est à se demander si la sécurité de Claudy Siar est encore assurée dans ce qui a été son entreprise.

A l’extérieur, la résistance s’organise. Une pétition est diffusée sur le net. (Ci-dessous) Des artistes parmi les plus courageux commencent à se mobiliser et à donner de la voix. Ils ont vite compris l’importance de TFM dans la promotion de leur production. Victorin Lurel, ancien ministre et son successeur Georges Pau Langevin, ont récemment tous deux publiquement apporté leur soutien à Claudy Siar.

En fait Le combat que mène Claudy Siar n’est pas une simple affaire personnelle, car tous les Guadeloupéens, Martiniquais, Réunionnais ou Guyanais qui ont vécu en France, ont pu mesurer l’importance de ce fil musical et d’infos, véritable lien avec leur pays d’origine. Si rien n’est fait, si le clan n’est pas rapidement « déchouké », TFM qui, est en train de devenir une radio comme les autres, engagée dans la course à l’audience et à l’argent, perdra sa couleur, ce qui était son ADN et la communauté des afro descendants de France sera la seule à ne pas avoir d’expression radiophonique sur la FM.

Est-ce acceptable ? Non car le CSA, en autorisant en 2007 la création de TFM, avait validé une convention disant « que TFM aura pour objectifs d’offrir un espace d’échange, de confrontation, des idées, d’expression des spécificités culturelles des originaires de l’outremer, de permettre aux personnalités, aux nouveaux talents issus des domaines de la musique, de la littérature, du théâtre, des arts plastiques, du cinéma,de s’exprimer.. ». De plus, sous l’impulsion de Siar, RFO a, dès l’origine, accepté de signer un convention avec TFM pour l’info...

Si toutes ces conditions ne sont plus réunies et que TFM s’écarte de son cahier des charges officiel, sans doute l’instance francaise de régulation de l'audiovisuel aura tôt ou tard son mot à dire.

Mais dans l’immédiat, pour faire reculer le clan, il faut une mobilisation générale, A Paris en premier lieu, mais aussi dans toutes les dernières colonies françaises. Cette mobilisation qui se manifeste déjà par la signature de la pétition en cours, ou par des prises de position de politiques, devrait contribuer à faire pencher la balance.

Mais peut être Claudy Siar devrait-il effectuer un véritable "TFM Tour" dans ces pays et venir en live expliquer pourquoi TFM doit redevenir ce qu’elle a toujours été.

C’est sans doute la prochaine étape…CLIQUER ICI

Source : http://www.caraibcreolenews.com

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 17:43

Kantanka une voiture conçue par des africains bientôt disponible sur le continent ?

 « Les blancs ont confiance en leurs capacités et sont où ils sont maintenant, ils ne sont pas différents de nous. Nous avons tous passé 9 mois dans le ventre de nos mères. »

 

 

Kantanka une voiture conçue par des africains bientôt disponible sur le continent ?

Le tour de force vient de l’Afrique de l’ouest,  plus précisément du Ghana. Le cerveau derrière ce rêve en phase de devenir réalité est celui de Apostle Dr Kwando Safo l’instigateur et le propriétaire du  « Kantaka Group of Companies ».  Il s’agit d’un génie, d’un inventeur et d’un philanthrope  africain. Apostle est bien un apôtre, un de ceux qui croient que leurs rêves sont réalisables. C’est ainsi qu’avec son équipe ils ont conçu une voiture pour le moins révolutionnaire. C’est près de Accra la capitale du Ghana qu’ils mijotent la recette qui fera peut être entrée l’Afrique dans l’histoire économique de ce monde par la grande porte.

Quelques caractéristiques de la  Kantanka

La Kantanka est un SUV, vous savez ces grosses voitures que les américains affectionnent. Néanmoins elle s’éloigne  de ses ancêtres par des différences notables, révolutionnaires et dans l’air du temps :

 http://africaweblab.com/images/666x405.jpg

  • Le moteur qui fait mouvoir cette voiture n’utilise pas d’énergie combustible. Entendez par là que la Kantanka  embarque un moteur électrique dont la source d’énergie est constituée de batteries rechargeables.
  • Les batteries peuvent être rechargées par le biais de l’énergie solaire  ou  de manière classique. Lorsque que vous conduisez la kantanka elle convertit progressivement l’énergie qu’elle reçoit du soleil en énergie mécanique et elle s’en sert pour se mouvoir.
  • Dernière caractéristique et pas des moindre elle est entièrement conçue, manufacturée et assemblée au Ghana. Bien sur certaines pièces de la voiture sont importées de différents continents  mais tout l’assemblage est réalisée sur place par des jeunes entre 18 et 25 ans qui n’avaient jusque là aucune compétence dans ce domaine.

Utopie ou réalité

Apostle Dr Kwando Safo garde la tête froide, même s’il affirme que  6 à 10 voitures peuvent sortir de son usine par jour pour nourrir le marché ghanéen et pourquoi pas plus, il reconnaît toutefois que les africains considèrent tout ce qui est produit par leurs paires comme non fiable. Ainsi il ne peut affirmer que son bolide aura un succès commercial mais il reste confiant quand à l’évolution des mentalités. L’autre question qui reste en suspens concerne le pouvoir d’achat des Africains. Pourront-ils  même s’ils le souhaitent s’offrir la Kantanka ? Oui affirme son concepteur,  elle restera abordable et les classes moyennes pourront se la procurer.

Un avenir hors de l’Afrique

Plusieurs offres seraient déjà faites par des Européens et des Asiatiques  pour commercialiser la voiture mais pour l’instant aucune suite n’a été donnée. L’Afrique reste le continent que le groupe souhaite conquérir.

Ecrit par Sedjro Boris Kurt Houssou

Une voiture 100% Africaine

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Automobile
commenter cet article
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 17:40

Cameroun : Douze Camerounais pris en otage à Garoua-Boulaï

 

 

Quatre d’entre eux ont été libérés. Et les huit autres sont encore en captivité.

Selon des informations concordantes, douze Camerounais ont été pris en otage par un groupe de rebelles basé en République centrafricaine (RCA), aux premières heures de la matinée du 20 septembre. Le rapt s’est déroulé dans les encablures de la ville de Garoua-Boulaï, arrondissement éponyme, dans le Lom et Djerem, située à 250 kilomètres de Bertoua, chef-lieu de la région de l’Est. Le gouverneur de la région de l’Est, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, que nous avons joint au téléphone dans la journée du 20 septembre a confirmé l’information. Le patron de l’Est a, en outre, reconnu que les preneurs d’otage se sont présentés comme des proches d’un certain Abdoulaye Miskine dont ils seraient sans nouvelle depuis belle lurette. Lequel chef rebelle, selon ces rebelles, serait détenu à Yaoundé dont ils réclameraient la libération. 

« Nous avons déployé les dispositifs appropriés pour rechercher les otages encore restés en captivité. Quatre otages sont déjà en liberté. Les autres seront récupérés dans les prochains jours. Nous travaillons activement pour obtenir leur libération, sans verser de rançon », a précisé Samuel Dieudonné Ivaha Diboua. Notre source ajoute que des contacts sont également tissés avec les forces onusiennes de la Minusca en RCA, qui viennent de prendre le relais de la Misca, pour traquer ces ravisseurs dans leur dernier retranchement. Visiblement, l’étau se resserre autour de ces bandits de grand chemin qui écument les frontières de la Rca en proie à la crise politique depuis le 24 mars 2013.

Ce n’est pas la première fois que ces rebelles s’illustrent par des prises d’otages. L’on se souvient qu’ils avaient pris en otage 18 Camerounais en début de l’année 2014. Nos forces de défense avaient réussi à les faire reculer, les contraignant par la même occasion à libérer les otages qu’ils détenaient. A chaque prise d’otage, ils ont revendiqué la libération de leur leader Abdoulaye Miskine. Nos forces de défense, engagées aux trousses de ces rebelles, réussiront-elles, une fois de plus, à faire libérer les huit personnes restées en captivité ? C’est en tout cas le souhait des autorités administratives, des populations locales et des familles des victimes.

Par Olivier LAMISSA KAIKAI

Source : Cameroun Tribune

Hommage aux militaires camerounais tués au front

Hommage aux militaires camerounais tués au front

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 13:02

 

La papaye est le fruit d’un arbre appelé papayer. Cet arbre très répandu est à feuilles larges, et ses fruits sont de taille variable

 

 

On distingue plusieurs variétés. Seuls les papayers « femelles » donnent des fruits

Le papayer est parfois appelé l’arbre à pharmacie car toutes ses parties possèdent des propriétés curatives. Ainsi, la tige est riche en calcium, en phosphates et en fer. Le tronc de l’arbre femelle contient 15% de protéine et 7 à 10 de sucre. Le sac laiteux des tiges, des feuilles et du fruit vert est un excellent vermifuge, de plus, les graines noires permettent l'élimination de tous les parasites indésirables dans les intestins. La papaye aide à la digestion des protéines de la viande, des oeufs, du lait, des haricots et autres aliments du meme genre et favorise le bon fonctionnement du pancréas. De plus la papaye soulage les indigestions, et présentent des propriétés antiseptiques et est recommandée aux diabétiques et aux hépatiques. On s’en sert également pour clarifier le vin et la bière.

Avez-vous déjà entendu parler d’une diastase appelée propène ?

C’est grâce aux enzymes que la papaye a une telle action sur la digestion des protéines. Le propène qui existe exclusivement dans les papayes est semblable à la pepsine, une enzyme animale. L’industrie pharmaceutique s’en sert depuis longtemps. Notez que le propène se trouve principalement sous la peau du fruit vert ; c’est pourquoi, quand les papayes sont encore sur l’arbre, on fait de longues éraflures dans la peau. Le suc blanc semblable au latex des arbres à caoutchouc est recueilli dans les récipients, on répète l’opération tous les trois ou cinq jours. A mesure que les papayers mûrissent pour finalement s’arrêter. Quant le suc est déshydraté, il est prêt pour l’expédition. Voici une autre idée intéressante : envelopper de la viande crue dans une grande feuille de papayer et laisser ainsi toute la nuit ; Elle sera tendre à souhait. Au Brésil, les chasseurs et les ménagères de l’arrière pays emploient ce procédé depuis longtemps. Une veille volaille peut être attendrie de la même façon en frottant avec du jus de papaye. D’ailleurs la plupart des attendrisseurs vendus dans le commerce contiennent du propène.

http://www.journaldumali.com/images/articles/5/1254138103604.jpg

 

 

Indications thérapeutiques

Abcès : Enlevez les graines d’un papayer non mur, racler la chair de la papaye par l’intérieur et encrasser avec de la potasse. Appliquer sur l’abcès.

Accouchement difficile : manger un morceau de racine de papayer male bien lavé plus du sel.

Anthrax et furoncles : appliquer un morceau de racine de papayer verte sur l’antaharax ou le furoncle.

Hyperthermie : posez sur le front du patient un morceau de feuille verte de papayer et bander. Faites bouillir des feuilles sèches ou fraîches de papayer ; laissez refroidir et lavez l’enfant fébrile.

Vers intestinaux : Pour lutter contre les vers intestinaux, il suffit de donner à l’enfant ou à la personne parasitée 5 graines de papaye à manger. Prenez une petite boite de tomate comme dose ; la remplir de graines de papaye, les écraser en poudre ou en pâte si elles sont fraîches. Extraire le suc ; il sera ensuite agglutiné dans le miel. Agiter énergiquement, prendre une cuillère à soupe trois fois par jour loin des repas pendant cinq jours.

Le papaye un hypotenseur et régulateur cardio –vasculaire

Mettre trois feuilles de papaye plus trois poignées de feuilles de jujubier dans 5 litres d’eau,. Faire bouillir pendant 10 minutes et prendre un verre (25cl) 3 fois par jour.

Paludisme : prendre une tisane à base de feuilles fraîches de papayer bouillie. Boire un verre à bière trois fois par jour.
Prendre trois larges feuilles de papayer ajoutés aux épluchures de papayer plus quatre litres d’eau ; y ajouter deux poignées de cassia occidentalis (bantamaré), faire bouillir pendant 30 minute et prendre un verre (25cl) par jour pendant 4 jours.

Toux et bronchites : bouillir des racines de papayer bien lavées dans de l’eau sucrée au miel, boire un demi verre à bière trois fois par jour loin des repas.

Dysménorrhée : se coucher sur les feuilles vertes de papayer pendant les malaises

Constipation : chez l’adulte, la papaye doit être mangée deux heures avant ou après le repas cuit (comme c’est le cas pour tous les fruits)

Chez l’enfant : pressez des morceaux de pulpe de papaye bien mure dans un tissu bien propre, recueillir le jus dans un bolet, le donner à l’enfant avec une cuillerée ou au biberon, une heure après, l’enfant n’est plus constipé.

Otite : écraser les fleurs de papayer male, mettre dans un coton et instiller le suc dans l’oreille trois fois par jour.

Lumbago : plier les racines de papayer dans un mortier, ajouter de l’eau et faire un petit lavement une fois par jour. Pour une femme, utiliser le papayer femelle et pour un homme utiliser le papayer male.

Jaunisse : boire le décocté des racines fraîches tronçonnées. Un verre à bière trois fois par jour.

Pour faire cicatriser les blessures : un morceau de feuilles fraîches bien lavées,l’appliquer directement sur la plaie, le maintenir au moyen d’un bandage, renouveler le morceau de feuille.

Par Modibo FOFANA

PapayePapaye

Papaye

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Santé
commenter cet article
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 12:41

CNN révèle la fraude du CDC – L’autisme est bien causé par les vaccins.

 

 

CNN révèle la fraude du CDC: ils ont dissimulé au public 340% de risque d’autisme lié aux vaccins

Le lanceur d’alerte du CDC, le Dr William Thompson a publié une déclaration officielle confirmant que l’étude originale avait montré un lien entre le vaccin ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole) et l’autisme, plus spécialement chez les enfants afro-américains, et que le CDC en avait caché les résultats.

Un éminent chercheur aux Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC), le Dr William Thompson admet qu’il a joué un rôle clé en aidant à faire apparaître au grand jour la manipulation des données par le CDC. Cette fraude a consisté à dissimuler une incidence plus élevée de l’autisme due au vaccin ROR chez les garçons afro-américains. Le lanceur d’alerte, le Dr William Thompson a avoué les faits après que le Dr Brian Hooker ait réclamé et obtenu, en vertu de la Loi sur la Liberté de l’Information (Freedom of Information Act ou FOIA), les données originales d’une étude portant sur l’autisme, avec l’aide du député américain Darrell Issa, président de la Chambre de surveillance et de la réforme du gouvernement. Les documents du CDC, ainsi que les discussions avec le lanceur d’alerte révèlent une manipulation généralisée des données scientifiques, ainsi qu’une pression (du haut vers le bas)  sur le scientifique du CDC pour supprimer tout lien de causalité entre le vaccin ROR et le diagnostic ultérieur d’autisme, en particulier dans un groupe d’hommes afro-américains qui avaient reçu leur vaccin « à temps » en conformité avec le calendrier recommandé par le CDC.

Les documents reçus du CDC montrent qu’en 2003, on a découvert comme étant lié au vaccin ROR un risque d’autisme chez les garçons afro-américains de 340%. La découverte de ce risque a été cachée sous la pression de hauts fonctionnaires. Les chercheurs du CDC ont alors recalculé leurs résultats en omettant d’inclure une population donnée afin de pouvoir obtenir les résultats désirés. Mais même en recalculant ainsi les données après avoir omis cette population, un risque significatif d’autisme est encore retrouvé en lien avec le vaccin ROR. La mention d’un tel risque se retrouve par ailleurs également dans la présentation de l’étude originale faite par l’Institut de Médecine (IOM) (cf. pages 29 et 31 de cette présentation)

Le Dr William Thompson qui a travaillé pour l’Agence gouvernementale pendant plus d’une décennie  a confirmé que :

« Depuis les débuts de 2003, le CDC était au courant de la relation qui existait entre l’incidence de l’autisme et l’âge auquel le premier vaccin ROR était administré chez les garçons Afro-Américains, mais a choisi de dissimuler la chose. »

Il a fait remarquer :

«  Nous avons perdu dix années de recherche parce que le CDC est actuellement tellement paralysé par tout ce qui touche à l’autisme. Ils ne font pas ce qu’ils devraient faire parce qu’ils ont peur des conclusions qui pourraient être tirées. »

Il prétend que ses supérieurs ont commis des actes criminels et a exprimé son profond regret quant à son rôle qui a contribué à masquer les données du CDC.

Cette augmentation du taux d’autisme régressif chez les Afro-Américains a bel et bien été trouvée. L’association Autisme Speaks (fondée en 2005 par les grands-parents d’un enfant autiste) signale que « la question du risque d’autisme régressif chez les enfants Afro-Américains a déjà été posée deux reprises ».

Il semble que la chose soit directement liée à la sortie récente des documents du CDC, ainsi qu’aux aveux du chercheur du CDC, le Dr William Thompson.

Les révélations du Dr Thompson remettent en question les neuf autres études citées par le CDC comme preuves permettant de nier un lien entre autisme et vaccins. Ces révélations ont également suscité une pétition (sur change.org) pour que l’étude frauduleuse soit retirée du journalPediatrics qui fut publié en 2004.

 

Une note de service de 2004 dans laquelle le Dr Thompson exprimait déjà au Dr Gerberding (chef du CDC à l’époque) ses inquiétudes sur cette étude problématique, a été récemment publiée. Cette étude a bouleversé les citoyens. Cela signifierait-il que le Dr Gerberding aurait commis un parjure au cours d’une audition au Congrès? Un examen plus approfondi sera nécessaire pour le savoir.

Lire ici la copie de la lettre obtenue grâce à la Loi sur la Liberté de l’Information (FOIA)

Quoi qu’il en soit, de nombreux citoyens qui considèrent la chose comme un méfait délibéré, à la charge des contribuables, ont entamé une campagne médiatique (Twitter etc.) pour informer le public de cette histoire et de ses conséquences. Les parents espèrent que l’Agence sera tenue responsable des dissimulations qui ont été effectuées. Ils réclament également une enquête pour que l’on puisse savoir si le Dr Coleen Boyle  aurait aussi commis un parjure dans son témoignage devant le Congrès, quand elle avait été publiquement interrogée sur la question des liens possibles entre les vaccins et l’autisme.

Le Département Américain des Ressources de Santé et des Services de l’Administration a déjà reconnu que l’autisme pouvait être une conséquence indirecte de dommages vaccinaux comme ce fut documenté dans la mise à jour du tableau « Dommages vaccinaux » qui a fait suite au rapport de l’Institut de Médecine (IOM) de 2011. Ils ont rejeté l’autisme comme effet secondaire direct et spécifique de la vaccination ROR mais au vu des dernières révélations, les textes pourraient subir des modifications.

Le CDC a répondu à ces allégations en indiquant qu’ils reconnaissaient que cette étude avait montré une augmentation du risque d’autisme avec le ROR :

«  Les résultats des recherches ont révélé qu’entre 24 et 36 mois, la vaccination était légèrement plus fréquente chez les enfants atteints d’autisme, et que cette association était la plus forte chez les enfants de 3 à 5 ans. »

Ils ont rejeté la chose en avançant l’hypothèse que les parents dont les enfants sont autistes se sont précipités pour les faire vacciner avant de rentrer à l’école.

« La chose la plus probable est que tout résulte des exigences de vaccinations préscolaires »

Programme spécial d’éducation pour les enfants atteints d’autisme

Cela soulève des questions parce qu’il y a des exigences de vaccination pour tous les enfants qui fréquentent l’école publique et que les enfants qui disposent d’une exemption pour les vaccins ont déjà été exclus du compte (de l’étude réalisée).

 

Le CDC indique également que :

« Des études complémentaires, ainsi qu’un examen rigoureux plus récent de l’Institut de Médecine ont établi que le vaccin ROR ne pouvait pas augmenter le risque d’autisme. »

Les études sur lesquelles le CDC se base pour affirmer qu’il n’y a aucun lien entre le vaccin ROR et l’autisme sont au nombre de 4. Le CDC reprend ces études sur son site. Un rapide coup d’œil à ces 4 études soulève plusieurs questions.

* La première étude montre un lien significatif (entre les vaccins et l’autisme)

* La seconde étude a été réalisée par l’infâme Dr Thorsen qui attend son extradition vers les Etats-Unis pour cause de fraude. Il est repris sur la liste du CDC comme l’homme le plus recherché – l’instance ayant remis tout son travail en question- et ceci sans parler des autres problèmes potentiels qui ont été soulevés au sujet de cette étude.

* La troisième étude est de nature préparatoire/préliminaire. Elle se base sur de très faibles échantillons : 28 enfants au total, ce qui est très peu.

La dernière étude a porté sur 31 enfants pour l’échantillon de contrôle et s’est appuyée sur des entrevues avec les parents pour fournir des renseignements médicaux et comportementaux. Ensuite, ils ont constaté que plus de la moitié (50%) des enfants atteints d’autisme ont régressé peu de temps après la vaccination ROR ((dans un délai de moins de 5 mois après la vaccination), alors même qu’ils ont conclu qu’il n’y avait pas de connexion.

Cela pose la question de savoir pourquoi il n’y a que quatre études qui ont été utilisées pour appuyer les allégations que le ROR est un vaccin sûr. Une recherche rapide sur PubMed permet de tomber sur un document de recherche de 2012, revu par les pairs et qui a porté sur l’étude de plus de 500.000 enfants. Cette recherche a mis en évidence une augmentation significative des effets secondaires après la vaccination ROR: 22 fois plus de risques de méningite, 500% d’augmentation du risque de convulsions fébriles et autres effets secondaires majeurs, y compris des troubles de la coagulation.

La déclaration complète du CDC peut être lue ici.

La récente publication d’un autre document, relatif à une enquête du Ministère de la Justice en 2002, a montré que le Dr William Thompson était à ce point préoccupé par ce rapport qu’il a envisagé de retirer son nom du document. A la lumière de ses récentes déclarations et des documents publiés sur cette affaire, ne serait-on pas en droit de se demander si tous les avocats concernés n’auraient pas tenté  d’empêcher la divulgation de cette information ?

L’information divulguée par NaturalNews peut être consultée ici.

Source: CNN

Voir aussi:  Les aveux, déjà en 2008 sur CBS, du Dr Bernadine Healy, ancienne Directrice du National Institute of Health (NIH). La question du lien entre autisme et vaccins n’est pas tranchée disait-elle, il existe des inquiétudes et le refus par les autorités d’appliquer une vraie Science amène à sacrifier des enfants qui vont être rendus inutilement autistes alors qu’on aurait pu les dépister…

Qu’est-ce que l’autisme? Est-ce si grave et si coûteux? Rendez-vous compte par vous-même en regardant ci-dessous du temps 3.28 à 4.08  (Pour info, en Belgique, il y a plus de 100 000 autistes dont une majorité de cas d’autisme régressif, soit le type d’autisme qui survient après des vaccins et qui se caractérise par un développement parfaitement normal au départ suivi d’une sorte de « cassure » dans le développement qui correspond au déploiement dans le temps des effets neurologiques des vaccins) :

http://www.youtube.com/watch?v=ymhVI_SQwU0

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Science
commenter cet article
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 10:14

Une compagne de Guillaume Soro poursuivie pour traite d’êtres humains

 

Une compagne de Guillaume Soro, président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, est jugée ce lundi au tribunal correctionnel de Nanterre pour traite d'êtres humains. Elle est accusée d'avoir employé des nourrices entre 2007 et 2010 pour un salaire de misère et de leur avoir confisqué leurs papiers d'identité pendant leurs séjours à Paris.

Les deux nourrices burkinabè d'une des compagnes de Guillaume Soro ont passé en tout six et treize mois en France. Elles pensaient ne devoir s'occuper que du fils du couple, mais d'après leur avocat, elles se levaient à l'aube, travaillaient jusqu'à 23 heures et étaient en charge de toutes les tâches ménagères, dont les courses et les repas. Le tout pour un salaire de 45 euros par mois et avec leurs papiers d'identité confisqués.

De son côté, l'avocat de Madame Soro dément : si sa cliente a omis de déclarer ses employées, elle n'a pas porté atteinte à la dignité humaine pour autant, assure-t-il. Elles se sont même rendues plusieurs fois au Burkina Faso selon lui, et avaient le choix de ne pas revenir travailler.

Les anciennes nourrices, elles, affirment s'être enfuies et se sont adressées au comité contre l'esclavage moderne. C'est lui qui avait signalé leur cas à la justice.

La compagne de Guillaume Soro risque jusqu’à sept ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende, en plus des dommages et intérêts demandés par les victimes présumées.

Source:RFI

 

Guillaume Soro

Guillaume Soro

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 09:42

Combat idéologique pour le contrôle du Code(Collectif des Organisations Démocratiques et patriotiques de la diaspora Camerounaise) : entre les Gbagboistes et Ouattaristes.

Une fois de plus le CODE s'éclate.

La guerre entre les ivoiriens et les forces francafricaines à définitivement créer une fracture idéologique entre les camerounais.

Brice Nitcheu, Leader du CODE : « Nous ne laisserons pas Guillaume Soro déstabiliser le CODE »

 

 

Que se passe-t-il au sein du Collectif des Organisations Démocratiques et patriotiques de la diaspora Camerounaise (Code) ? S’achemine-t-on vers un désaccord idéologique profond entre certains membres de cette organisation bien connue de la diaspora camerounaise à travers le monde? Le spectre (de la division) observée en 2007 refait-il surface aujourd’hui? L’élection d’Elie KADJI et Marcel TCHANGUE, deux membres présentés comme démissionnaires depuis peu, a-t-elle mis le feu au poudre ? Collectif Diasporique contre Code ?  Voici la réaction exclusive de Brice Nitcheu à la suite de la publication par Camer.be du communiqué final de l’Assemblée Générale Extraordinaire du CODE qui se serait tenue à Bruxelles en date du 20 septembre 2014.
 
Brice Nitcheu, La rédaction de Camer.be a publié dimanche, un communiqué signé du Code duquel l’on peut lire ces quelques extraits: "Réunis en Assemblée Générale Extraordinaire le 20 septembre 2014 à Bruxelles, les membres statutaires et fondateurs du CODE [...]: M. Elie KADJI est élu Président du CODE pour les cinq prochaines années. M. Marcel TCHANGUE est élu Secrétaire National à l’Organisation du CODE pour les cinq prochaines années. Madame Prisca KALA DIMALA est élue Trésorière Nationale du CODE ...".
Nous n’allons pas entrer dans le jeu très suspect d’anciens camarades de lutte dont les agissements avérés ont fini par convaincre qu’ils ont pour mission de déstabiliser toutes les organisations citoyennes anti-Biya de la diaspora, du moins, celles ou ils mettent leur nez. Depuis l’intervention militaire criminelle de la France en Côte d’Ivoire et en Libye, le CODE a été secoué par une profonde crise idéologique, avec deux membres, en particulier ceux que vous avez cités, qui ont soutenu ouvertement les crimes de la France dans ces deux pays frères. Ces deux anciens camarades ont associé le nom du CODE à maintes reprises aux déclarations soutenant publiquement les actions criminelles françaises en terre africaine. Ils ont soutenu, en y associant le nom du CODE, l’assassinat lâche du Guide Libyen Mouammar Kadhafi, commandité par Nicolas Sarkozy. Ils ont soutenu publiquement, usurpant le nom du CODE, l’agression contre la Côte d’Ivoire, le bombardement du Palais présidentiel à Abidjan, et l’humiliation du Président Laurent Gbagbo qui croupit depuis 3 ans à la Haye, pendant qu’on cherche toujours les preuves de sa culpabilité.
 
Le CODE a été crée, et est fondé sur un principe intangible : Nous rejetons de manière ferme, catégorique et sans appel toute intervention militaire étrangère, et en particulier française, en terre africaine. Pour vous dire jusqu'à quel point nous sommes intransigeants sur ce principe, sachez que si demain la France décidait d’envoyer une expédition militaire pour bombarder le Palais d’Etoudi dans le but d’y extraire Paul Biya, nous défendrons notre pays contre cette agression. Après, nous pourrions retourner l’arme contre Biya.
 
Nos problèmes, en Afrique, doivent se régler entre les Africains. Et nous disions NIET à tous les pantins et autres valets du néocolonialisme, y compris nos anciens camarades, qui violent ce principe sacré.
 
Cette crise idéologique a donc emmené deux de nos anciens camarades de la Belgique à démissionner, lettres de démission à l’appui. Et depuis 2012, le CODE a poursuivi ses actions sans eux. Ils sont allés rejoindre le parti du Professeur Maurice Kamto [le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), ndlr], et sont très actifs dans ce qu’ils appellent le Collectif Diasporique. Ils ne sont plus associés à nos activités.
 
Vous ne les avez pas vus lorsque le Commissaire Zogo, Chef d’Antenne du CODE en France, a conduit l’action de l’hôtel Meurice. Vous ne les avez plus vus non plus dans nos actions à Genève, à Rome, ou ailleurs. En réalité, ce qui est en jeu ici, c’est la conception idéologique que nous nous faisons de la lutte. Eux, ils ont toujours voulu, et veulent encore aujourd’hui, un CODE soumis au diktat des occidentaux, et surtout, qui fait allégeance à Guillaume Soro et Alassane Ouattara. Ca, nous ne pouvons l’accepter, et ne l’accepterons jamais. Et nous ne laisserons pas Guillaume Soro déstabiliser le CODE.
 
Pour clore ce chapitre, il faut dire que des membres démissionnaires ne peuvent prétendre organiser l’assemblée générale d’une organisation qu’ils ont quittée librement. Nous travaillons depuis le mois de mai dernier pour une assemblée générale unitaire qui se tiendra à Paris au mois de novembre prochain. Nous travaillons sur cette assemblée unitaire en étroite collaboration avec le Camarade Moise Essoh, et nous y associons toutes les organisations patriotiques de la diaspora non inféodées, et non corrompues. A l’occasion de cette assemblée unitaire de novembre, nous allons passer le témoin à une nouvelle équipe encore plus percutante et plus intransigeante que nous sur les exigences du changement au Cameroun.
 
Le CODE possède-t-il un code électoral? Quelle est la durée du mandat du bureau exécutif? Comment sont organisées les élections du Bureau éxécutif? Qui convoque l'AG élective? Qui signe le PV au terme du scrutin? ... Avez-vous participé à l'activité du Code qui se serait tenue le 20.09.2014?
Le CODE a une Charte que nous avons amendée en 2007 lors de notre assemblée générale à Colmar en France, et qui se veut un instrument de contrôle démocratique de notre organisation.
 
Le Président que je suis à la charge de veiller au respect et à l’application stricte de cette charte. Elle prévoit un mandat de 5 ans, renouvelable une fois. Au moment ou nous amendions la Charte, ma position était que le mandat soit réduit à 3 ans renouvelables une fois, mais la majorité des membres étaient d’un avis contraire, que j’ai respecté.
 
Mon équipe a été élue donc en 2007 à Colmar et reconduite lors de notre assemblée générale qui s’est tenue à Birmingham (Grande Bretagne, ndlr) le 28 juin 2011 et qui a permis de restructurer le CODE, de renforcer nos antennes.
 
Dans l’esprit de notre Charte, je devrais rester au moins jusqu’en juin 2016. Mais je pense que j’ai apporté au CODE le souffle dont il avait besoin pour marquer de son empreinte l’espace de la lutte pour la liberté et la démocratie dans notre pays. Je pense que je lui ai donné une âme, un visage, une marque, un nom qu’il sera difficile d’effacer, d’ignorer, ou de détruire, car des millions de Camerounais s’identifient a nous, y compris au sein du RDPC.
 
Mais, je ne suis ni Paul Biya, ni ces leaders politiques qui s’éternisent à la tête de leurs partis ou organisations, en croyant que sans eux, le Cameroun n’aurait pas d’avenir. Je suis un farouche partisan de l’alternance politique et démocratique. C’est pour cette raison que j’ai choisi de passer le temoin deux ans avant la fin de mon mandat (novembre 2014, ndlr). Mais, nous le ferons de manière ordonnée, responsable, en évitant tous les pièges que nous tendent le régime, et ses affidés inféodés et corrompus qui sont parmi nous.
 
Qui dirige le COLLECTIF DIASPORIQUE CAMEROUNAIS? Qui sont les membres de cette association? Quel est le lien entre le Code et le Collectif diasporique camerounais?
Il n’y a aucun lien idéologique, politique, ou philosophique entre nous et cette association, qui nous semble plus ivoirienne que camerounaise. Il est important pour les Camerounais de savoir que le CODE ne partage ni les positions pro-occidentales, pro-françaises, pro-Ouattariste ou pro-Soro de cette organisation. Nous n’avons absolument rien en commun, et nous sommes donc très mal placés pour dire qui sont ses membres.
 
Brice Nitcheu, voici l’extrait n° 2 du communiqué finale de l’AG du Code tenue à Bruxelles: "Le CODE met en garde tous ceux qui, par activisme stérile, prendront le risque de contrevenir aux conclusions de son assemblée générale extraordinaire, seule instance souveraine pour décider de son avenir". A qui les rédacteurs  s'adressent-ils sur ce ton à votre avis?
 Ahahaha ! Comment le saurais-je ? Demandez à ceux qui ont proféré la menace.
 
Extrait 3: "Le CODE, rejoignant en ce sens la déclaration pertinente du Président du COLLECTIF DIASPORIQUE CAMEROUNAIS, affirme haut et fort son soutien aux Forces Armées Camerounaises dans leur juste combat contre les terroristes obscurantistes de la secte BOKO HARAM". Votre commentaire à ce propos?
 Nous condamnons tous les crimes perpétrés par ces sauvages. Mais il est aisé de constater à quel point la lutte soi-disant contre le terrorisme sert de cache-sexe a Paul Biya. Toutes les officines du Renouveau qui étaient dans un état comateux ont repris du service et sont plus actifs que jamais, en particulier sur les réseaux sociaux, où ils arrosent les fora d’informations sur les prouesses supposées de l’armée camerounaise. Ils ont poussé le ridicule au point de revendiquer l’assassinat supposé du leader de Boko Haram. Ainsi, donc, la lutte contre le Boko Haram permet à Paul Biya de divertir les Camerounais, de détourner l’attention sur ces nombreuses dérives.
 
Le Boko Haram est une arme de distraction massive pour les exégètes du Renouveau qui sont devenus plus inspirés que jamais. Nos soldats meurent par centaines pour une guerre imposée à notre pays par la France, car il ne faut jamais l’oublier, c’est sur le perron de l’Elysée, à l’issue d’un sommet convoqué par François Hollande suite à l’enlèvement des jeunes filles nigérianes, que Paul Biya a déclaré la guerre contre le Boko Haram. Mais lorsque nos soldats tombaient au front, il se la coulait douce dans son fief douillet de l’Intercontinental à Genève (en Suisse, ndlr), et n’a pas daigné rentrer pour rendre un dernier hommage aux vaillants soldats tombés sur le champ de bataille.
 
Bien plus, toutes les informations en notre possession n’indiquent que le Boko Haram a été instrumentalisé par les services secrets occidentaux, qui s’en servent pour reprendre le contrôle militaire de la région qu’ils avaient complètement perdu au profit de la Chine. Donc, les pays, comme la France, qui ont inspiré cette guerre, ne souhaitent pas du tout la fin de Boko Haram, et le Nigeria l’a d’ailleurs très bien compris, depuis que les mêmes Occidentaux refusent de lui vendre les armes adaptées à la lutte contre cette secte. Le Nigeria s’est finalement tourné vers la Russie et la Chine pour les acquérir. Donc, nous ne pouvons pas seulement féliciter nos soldats, sans interroger les motivations de cette guerre à multiples facettes, qui est entrain de déstabiliser le Cameroun.
 
Petite remarque pour terminer cet entretien Brice Nitcheu ; un document interne à notre rédaction me fait remarquer que le communiqué du code cité plus haut est rédigé avant le 20 septembre 2014. En tout cas, il nous a été transmis le 18.09.2014 dans la soirée. Quelle est la pratique en matière d'AG au sein du Code? Le rapport est-il régulièrement rédigé avant la tenue même de l'AG?
 Comme vous l’avez remarqué vous-même, et comme vous le dites, ils ont publié les résolutions avant la réunion. C’est ce genre d’acte de banditisme politique, ce genre de filouterie, qui fait perdre à la diaspora sa crédibilité. Toutes les résolutions du CODE sont publiées après l’assemblée générale, parce que les décisions sont prises au cours de l’assemblée générale. Ensuite, il y a une commission de rédaction qui soumet les résolutions à tous les membres, pour amendement éventuel, avant toute publication. Dans ce cas, ils ont publié les résolutions avant, et tenu la réunion. Quelle pitrerie !

Par Oswald Hermann G'nowa

Source : Camer.be

 

Brice Nitcheu ( Ancien président (Gbagboiste) - Tendance Panafricaniste.

Brice Nitcheu ( Ancien président (Gbagboiste) - Tendance Panafricaniste.

Elie Kadji 2ème à partir de la gauche (Nouveau président Ouattariste) Tendance Fançafricaniste.

Elie Kadji 2ème à partir de la gauche (Nouveau président Ouattariste) Tendance Fançafricaniste.

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine