Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 19:47

Cameroun: tribune de l histoire le train de la mort septembre 2013

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Histoire camerounaise
commenter cet article
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 19:43
Guerre autour du lac Tchad: Un Combat sans merci entre Le régime de Yaoundé et BOKO HARAM Guerre autour du lac Tchad: Un Combat sans merci entre Le régime de Yaoundé et BOKO HARAM

Guerre autour du lac Tchad: Un Combat sans merci entre Le régime de Yaoundé et BOKO HARAM.

 

Dans l’extrême nord du pays, qui subit les assauts de la secte nigériane, le régime de Yaoundé livre un combat sans témoin.

C’est une guerre invisible, lointaine. Même vue de la capitale du pays où elle se déroule, le Cameroun. A Yaoundé, bien peu d’informations filtrent sur ce qui se passe «à la frontière», dans l’extrême nord du pays, où les forces armées camerounaises se sont pourtant engagées dans une bataille sans merci contre Boko Haram, la secte islamiste du Nigeria voisin (1). Environ 1 700 km de frontière séparent le Cameroun du géant régional, pays le plus peuplé d’Afrique, dont les Etats du Nord échappent de plus en plus au pouvoir central. Pourtant, les combattants de Boko Haram se sont longtemps limités à leur territoire national se faisant connaître par des actes sanglants : attentats, meurtres, enlèvements. En revendiquant celui d’une famille française, les Moulin-Fournier, en février 2013, puis celui d’un prêtre également français à la fin de la même année, les jihadistes nigérians signaient officiellement leurs premières incursions en territoire camerounais. Depuis, Boko Haram a redoublé d’audace et de cruauté au Nigeria : la secte est désormais considérée comme «le groupe armé le plus féroce au monde», plus encore que l’Etat islamique en Irak et en Syrie, selon une récente étude britannique.

«Tabou». Les islamistes nigérians n’hésitent plus à multiplier les attaques et les prises de l’autre côté de la frontière. Face à eux, le régime camerounais a dépêché son Bataillon d’intervention rapide, le BIR. Une unité d’élite formée par des Israéliens et réputée intraitable. Officiellement, ils seraient 3 000 engagés sur le terrain face à des insurgés qui bombardent les localités camerounaises et multiplient les raids meurtriers. «En réalité, ils sont moins nombreux et surtout, depuis cinq mois, les mêmes troupes camerounaises s’usent à tenter de limiter des attaques de plus en plus nombreuses, s’inquiète un bon connaisseur du nord du pays. Au début, les combattants de Boko Haram se contentaient d’incursions pour voler du bétail et de la nourriture sur un territoire qui leur servait de base arrière. D’autant plus facilement que la frontière n’est qu’une démarcation artificielle entre deux régions où les gens parlent les mêmes langues locales, ont souvent des liens de parenté. Mais, désormais, Boko Haram a tendance à s’enraciner en territoire camerounais.» Cette présence accrue n’est jamais évoquée par les autorités, qui ont fait de la bande frontalière et de l’extrémité nord du pays une zone interdite. Même les agences humanitaires y sont indésirables, malgré l’afflux de réfugiés venus du Nigeria et de déplacés, de plus en plus nombreux à fuir les villages camerounais attaqués.

«Nous avons fait une première mission en octobre et nous avons dénombré plus de 20 000 déplacés, mais en réalité le chiffre pourrait s’élever à 40 000. L’armée ne nous a pas laissé approcher de la zone frontalière, même pour les distributions de vivres», constate un responsable du Programme alimentaire mondial à Yaoundé. Comme au Nigeria, le nord du Cameroun est une région depuis longtemps marginalisée mais très peuplée, où une jeunesse privée d’horizon peut se montrer sensible au discours simpliste et conquérant de la secte nigériane. «Elle a recruté beaucoup de jeunes Camerounais mais ça aussi, c’est un sujet tabou», confirme notre connaisseur de la région, lui-même originaire de Maroua.

La zone la plus sensible se situe au-dessus de Kousséri, aux abords du lac Tchad. Plusieurs fois attaquée par Boko Haram, la ville camerounaise de Fotokol se serait pratiquement vidée de ses habitants. Dans cette zone réputée depuis longtemps pour ses multiples trafics, Boko Haram détiendrait plusieurs localités, d’autant plus facilement que la secte évolue en terrain familier : avant la redéfinition des frontières en 2008 par un accord international, certains de ces villages se trouvaient côté nigérian. «L’armée a annoncé le 4 décembre avoir repris les villages de Sagme et Gouma au nord de Kousséri. Elle avait oublié de nous annoncer qu’elle les avait perdus», s’amuse un ressortissant du Nord à Yaoundé, qui affirme que Boko Haram «détient toujours des villages dans le même secteur. Comme ceux de Soueram et Dambolé. Ils obligent les habitants à porter des pantalons courts, selon les préceptes islamiques, et n’hésitent pas à s’emparer des filles, comme au Nigeria. Ailleurs, comme à Achigachia, dans le Mayo-Tsanaga plus au sud, les combats sont quotidiens : on tire chaque jour comme on se dit bonjour».

«Shootés». Le 15 octobre, la principale base du BIR, à Amchidé, a été attaquée par une centaine d’assaillants de Boko Haram qui se sont présentés devant la caserne avec… un char ! Une audace renouvelée le 17 décembre, lorsque les jihadistes ont tendu une embuscade tout en attaquant simultanément cette base qu’un simple pont sépare de Banki, localité frontalière, côté nigérian, occupée par Boko Haram. «Ils procèdent toujours de la même façon : ils envoient d’abord des enfants endoctrinés, puis viennent de jeunes combattants souvent shootés au tramadol, un antalgique puissant qui, trafiqué et à forte dose, donne une impression de surpuissance», explique Gubai Gatama, rédacteur d’une lettre d’information sur le nord du Cameroun. Les assaillants ne font pas de quartier : comme au Nigeria, chaque attaque se solde par des pillages et des tueries qui n’épargnent même pas l’imam local. Les militaires capturés sont décapités, parfois avec un couteau de cuisine. De son côté, le BIR ne fait pas non plus de prisonniers : ils seraient systématiquement exécutés. Mais qui l’emporte, dans cette guerre sans témoin ? «Les Camerounais mènent une guerre sur la défensive. Ils estiment avoir gagné quand ils font reculer Boko Haram», constate le journaliste, qui déplore : «La guerre de Boko Haram est éclipsée au niveau international par les méfaits de l’Etat islamique. Et pourtant, c’est exactement le même poison.»

  1. Pour la première fois, l’armée camerounaise a bombardé les positions de la secte islamiste, à la frontière camerouno-nigériane, dimanche 28 décembre. 

Par Maria MALAGARDIS

Source :Libération

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Guerre
commenter cet article
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 15:01

Record de consommation d'alcool en une nuit  sous l'effet d'une hausse  vertigineuse des prix  et des  profits réalisés par les fabricants d'alcool industriel et non-industriel:

200 millions de litres d’alcool consommés  en une nuit.

A ce rythme pour repondre au besoin du marché, la politique des grandes ambitions doit construire pour les prochaines années  d'ici 2035, une vingtaine de brasseries. Sinon, les bayam-sellams seront obligés de s'approvisionner hors des frontières avec les APE( Accord de partenariat économiques avec l'union europénne).

Cette consommation pose un problème de santé et handicap sérieusement l'avenir du Cameroun.                 Les experts estiment qu'à ce rythme, il faudra augmenter la production des cercueils  ou la construction des hôpitaux.

Un choix douloureux qu'il faudra faire, afin de répondre aux ennuis  de santé qui en résultéront.

Bonne année 2015

Votre serviteur Paul Ayi

POUR CHANGER CETTE DIRECTION, SOUTENEZ LE FORUM CITOYEN POUR L'ALTERNANCE ET L'ALTERNATIVE AU CAMEROUN  CONTACT: diaspora.camerforum2015@gmail.com

POUR CHANGER CETTE DIRECTION, SOUTENEZ LE FORUM CITOYEN POUR L'ALTERNANCE ET L'ALTERNATIVE AU CAMEROUN CONTACT: diaspora.camerforum2015@gmail.com

Le Cameroun a battu tous les records de consommation de l’alcool : 200 millions de litres d’alcool consommés  en une nuit. LIRE
Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans santé
commenter cet article
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 14:25
Liste des eaux minérales qui contiennent le plus de fluor

Liste des eaux minérales qui contiennent le plus de fluor

Le fluor : arme chimique. Le fluorure est un répressif majeur des fonctions intellectuelles. Ajouté aux réserves d’eau et aux dentifrices

le fluorure de sodium (le mot fluor, plus simple, est utilisé dans la suite du texte) est un ingrédient commun aux poisons préparés à l’intention des cafards et des rats, aux médicaments psychiatriques, hypnotiques et anesthésiques et aux gaz neurotoxiques. C’est l’un des ingrédients de base du Prozac et du gaz neurotoxique Sarin, qui fut employé au Japon dans l’attaque du métro.

 

Des preuves scientifiques indépendantes montrent que le fluor provoque des troubles mentaux variés et rendent les gens stupides, dociles et serviles, en plus de diminuer la longévité et d’endommager la structure osseuse. La première utilisation du fluor dans l’eau potable date des camps de concentration NAZIs, grâce à la I .G. Farben, société pharmaceutique géante notoire. C’est elle qui dirigeait des camps comme Auschwitz. Elle existe encore, elle fait partie intégrante de la compagnie allemande BAYER.

Quelqu’un pense-t-il que les NAZIs firent cela parce qu’ils se sentaient concernés par la santé des dents de leurs prisonniers? Cette médication massive des réserves d’eau en fluor servait à stériliser les prisonniers et à les abrutir pour s’assurer de leur docilité.

Charles Perkins, chimiste, écrivit ce qui suit à la Fondation pour la recherche nutritionnelle Lee, à Milwaukee (Wisconsin), le 2 octobre 1954 : « … Dans les années 30, Hitler et les NAZIs allemands, envisagèrent un monde dominé et dirigé par la philosophie nazie du pangermanisme. Les chimistes NAZIs élaborèrent un plan d’une grande portée (et très ingénieux), de contrôle des masses, plan qui fut soumis et adopté par l’état-major allemand.

Il consistait à prendre le contrôle de la population de n’importe quelle région, par la médication massive des réserves d’eau potable. Par cette méthode, ils pourraient contrôler la population de zones entières, la réduire par la médication de l’eau – qui provoquerait la stérilité des femmes – et ainsi de suite. Le fluor tenait une place importante dans ce projet de contrôle des masses. ».

Charles Perkins dit que des doses répétées de fluor, en quantité infinitésimale, réduisent les possibilités d’un individu à résister à la domination, en empoisonnant lentement, par narcotisme, une partie précise de son cerveau, le soumet tant ainsi à la volonté de ceux qui veulent le gouverner. Il dit que le fluor est une « lobotomie légère et commode » et que la véritable raison qui se cache derrière la fluorisation de l’eau n’a rien à voir avec la santé dentaire des enfants. Si c’était le cas, il existe une quantité d’autres moyens, plus faciles à mettre en place, moins coûteux et de loin plus efficaces, souligne-t-il.


                                                                  

Liste des eaux minérales qui contiennent le plus de fluor

Le réel objectif derrière la fluorisation de l’eau était de réduire la résistance des masses à la domination, au contrôle et à la perte de leur liberté. Perkins dit que lorsque les NAZIs décidèrent d’aller en Pologne, l’état-major Allemand et l’état-major Russe échangèrent leurs idées scientifiques et militaires, leurs plans, leur personnel et le projet du contrôle des masses par la médication de l’eau, que les communistes Russes adoptèrent aussitôt parce qu’il collait parfaitement à leur plan de communiser le monde. « Le plan me fut expliqué en détail par un chimiste Allemand, l’un des officiels de l’immense industrie chimique I.G. Farben.

À l’époque, cet homme avait aussi une place importante au sein du mouvement NAZI. Je dis ça avec toute l’honnêteté et la sincérité d’un scientifique qui a passé près de vingt ans de sa vie à faire des recherches en chimie, en biochimie, en physiologie et en pathologies dues au fluor : Une personne qui boira pendant un an, ou plus, de l’eau à laquelle on a ajouté du fluor, ne sera plus jamais la même, mentalement ou physiquement. ».

C’est la raison même pour laquelle, depuis, les « gouvernants » ont continué de plus belle à encourager la consommation de fluor. Y a-t-il meilleur moyen de diminuer les capacités mentales de la population qu’en contaminant les réserves publiques d’eau potable? Lorsque nous buvons quelque chose qui contient de l’eau « fluorée », y compris de la bière et des sodas (boissons gazeuses), nous sommes intoxiqués lentement, mais sûrement.

Le fluor est un sous-produit de l’industrie de l’aluminium. L’idée d’introduire du fluor dans l’eau potable vient de la famille Mellon, aux États-Unis, qui dirige le cartel de l’aluminium ALCOA . La lignée des Mellon est très importante. Ce sont des amis intimes de la famille royale d’Angleterre et, par le réseau, ils dictent la politique US.

Le fluor ne protège ni les dents, ni les os. Ce ne sont que des prétextes. Le fluor sert à diminuer les fonctions intellectuelles de la population, afin que personne ne pense, ne remette quoi que ce soit en question ou ne se rebelle.

Avertissement

Avec un verre de Vichy par jour, on dépasse déjà la dose admissible de fluor (1 mg par jour chez l’adulte). Les eaux sont classées des plus riches en fluor, à consommer avec grande modération, vers les moins riches, a priori sans danger du point de vue du fluor.

Il est préférable de ne pas consommer comme unique eau (soit 1,5 l par jour) des eaux à teneur en fluor supérieure à 0,6 mg/l. Au bébé, on ne donnera pas d’eau à teneur supérieure à 0,2 mg/l, et 0,3 mg/l chez l’enfant.

La liste des eaux minérales concernées

 

Marque

Concentration

ST-YORRE

8,9

SAIL-LES-BAINS

6,5

VICHY CELESTINS

6,1

PAROT

3,7

ST-ALBAN CESAR

3,4

OREE DU BOIS

2,8

CHATEAUNEUF

2,7

ST-ALBAN ANTONIN

2,7

AMANDA

2,5

ST-AMAND VAUBAN

2,5

WATTWILLER

2,4

CHATELDON

2,2

CLOS DE L’ABBAYE

2,1

FONFORT

2,0

QUEZAC

2,0

DAX

1,9

SOULTZMATT

1,9

ST-CHRISTOPHE

1,9

BADOIT

1,8

MIERS-ALVIGNAC

1,8

VALS-VIVARAISE

1,6

ST-DIERY

1,5

VERNET

1,5

ST-ANTONIN-NOBLE-VAL

1,4

ARCENS

1,2

CRISTALINE

1,1

ARVIE

1,0

VERNIERE

1,0

REINE DES BASALTES

0.9

STE-MARGUERITE

0.9

ROZANA

0.7

VALS ST-JEAN

0.7

PUITS St-GEORGES

0.6

AMELIE-LA-REINE

0.5

SALVETAT

0.5

AUVERGNE

0.4

HEPAR

0.4

DIDIER

0.4

ABATILLES

0.3

CONTREX

0.3

VENTADOUR

0.3

VITTEL

0.3

CHANTEMERLE

0.3

AVENE

0.2

AIZAC

0.2

CHAMBON

0.2

HYDROXYDASE

0.2

VOLVIC

0.2

ALET

0.2

PLANCOET

0.2

PROPIAC

0.2

OREZZA

0.1

EVIAN

0.1

LUCHON

0.07

PERRIER

0.07

THONON

0.07

CELTIC

0.05

DIDIER PLATE

0.05

MONT-ROUCOUS

0.05

NESTLE PURE LIFE
Source des Acacias

0.05

ST-MARTIAL

0.03

OGEU

0.09

Par TOHA JEAN PHILIPPE et sante-nutrition

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Santé
commenter cet article
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 22:34
Message de vœux du Comité d’organisation du Forum Citoyen pour l’Alternance et l’Alternative au Cameroun en mai 2015 à la Nation.

Message de vœux du Comité d’organisation du Forum Citoyen pour l’Alternance et l’Alternative au Cameroun en mai 2015 à la Nation.

 

Camerounaises, Camerounais de l’intérieur et de la diaspora, ce soir de nouvel an, partout au Cameroun et dans le monde, au nom du Comité d’organisation du Forum Citoyen pour l’Alternance et l’Alternative au Cameroun en mai 2015 et en  mon nom personnel,  je vous souhaite une bonne année.

 

Ma pensée va d'abord vers les parents et les proches de nos militaires tombés à l’Extrême-Nord du Cameroun contre les terroristes de Boko haram, vers nos combattants qui luttent comme ils peuvent, tant qu'ils peuvent, sous le joug ennemi, vers nos combattants qui luttent pour le Cameroun, vers ceux qui seront seuls, malades, pour ceux que la crise frappe cruellement, je pense surtout aux jeunes victimes du chômage, pour ceux que les violences du système RDPC ont abattus : à tous je souhaite que l'an nouveau donne des raisons d'espérer. Nul ne peut vivre sans espoir.

 

Aussi mon premier vœu sera-t-il que nous, peuple du Cameroun, soyons plus solidaires.

 

Mon deuxième vœu découle du premier : que le Cameroun et que le peuple de l’opposition camerounaise s'unissent sur l'essentiel.

 

Vous le remarquez comme moi : l’opposition camerounaise se divise à tout propos alors qu'elle est si forte, rassemblée. La nouvelle année peut et doit être l'année de la quiétude, de la loyauté et du courage.

 

L’année 2015 sera l'année d’envol de la LIBERTE pour le meilleur ou pour le pire. Nous espérons fortement qu’au Cameroun la DEMOCRATIE et le DEVELOPPEMENT s'instaureront en définitive, malgré la violence du système RDPC qui non content de terroriser 22 millions de Camerounais, encourage et exploite le tribalisme pour prendre pied dans le pays. L’opposition camerounaise ne doit pas se laisser intimider par cette odieuse agitation. Elle doit faire en 2015 ce qu’elle a à faire, aider à construire un Cameroun DEMOCRATIQUE qui, en unissant leurs forces, peut et doit être pour le bien des hommes et femmes un développement politique, économique et culturel qui n’ait jamais existé. 

 

Tel est notre but : l’organisation d’un Forum Citoyen pour l’Alternance et l’Alternative politique pacifique et responsable au Cameroun en mai 2015 à Paris France.

 

Le Forum Citoyen pour l’Alternance et l’Alternative au Cameroun en mai 2015 vise à initier une mobilisation des forces vives et de l’ensemble de la société camerounaise de l’intérieur et de l’extérieur du pays  autour d’un projet politique volontariste et rassembleur, capable d’apporter le changement au Cameroun. Cette mobilisation doit permettre aux Camerounais de se mettre d’accord sur un « MANIFESTE POUR LA DÉMOCRATIE» pour les années avenir.  

 

Travailler et rester unis, voilà quelles sont, quoiqu'il arrive, les choix de nos espoirs. 

 

Pour l’opposition camerounaise, 2015 doit être l'année du courage car c'en est fini des doutes, des tergiversations, des désertions. Tout en nous gardant de céder à l'illusion, nous savons maintenant qu'il y a dans la population camerounaise tout ce qu'il faut pour que le Cameroun parcourt une étape décisive de sa bataille pour la démocratie. Et que le système RDPC qui a misé sur la séparation des Camerounais en est pour leur honte et pour leur frais. Laissons à leurs parrains et à leurs compagnons la tristesse et la déception. 

 

Pour gagner la bataille de la démocratie, le Comité d’organisation pour  le Forum Citoyen pour l’Alternance et l’Alternative politique pacifique et responsable au Cameroun en mai 2015 à Paris France attend de tous les Camerounais qu'ils mobilisent leurs facultés de volonté d'initiative et d'entreprise et attend des partis politiques et des organisations de la société civile qu'ils leur en donnent les moyens.

 

Il faut que chacun sache que nous avons tous intérêt à rester ensemble, à braver ensemble les difficultés, à vaincre ensemble les pièges.

 

Camerounaises, Camerounais de l’intérieur et de la diaspora, un pays est comme un foyer : on n'a pas les mêmes goûts, on n'a pas les mêmes idées, mais on a la même Tribu.

 

La démocratie est par nature discussion, rapprochement d'idées et d'intérêts – dans ces conditions, l'esprit de tolérance et la volonté de dialogue doivent l'emporter sur le refus et le repli sur soi : mieux vaut se parler que s'ignorer.

 

Je souhaite que les Camerounais sachent s'unir quand il le faut : les événements de Boko Haram ont montré que la nécessité de faire front, sans hésiter, contre le terrorisme, s'imposait. Ils ont montré que nous devions plus que jamais nous mobiliser contre le totalitarisme du RDPC.

 

Mon troisième vœu, enfin, pour 2015 me servira de conclusion : Camerounaises, Camerounais de l’intérieur et de la diaspora, je vous le demande, donnez au projet du Forum Citoyen pour l’Alternance et l’Alternative politique pacifique et responsable au Cameroun en mai 2015 à Paris France qui vous est soumis une adhésion immense. D'abord parce que c'est le bon sens, mais aussi pour cette raison que l'enjeu dépasse de beaucoup les considérations doctrinales, les intérêts individuels, les amitiés partisanes et que jamais ne fut plus primordiale notre cohésion nationale

 

Ce sont là de bien grandes espérances. Oui,  nous pouvons et nous devons voir loin et ambitionner haut ! Camerounaises, Camerounais de l’intérieur et de la diaspora, nos vœux pour la nouvelle année sont à la mesure du Cameroun nouveau.

 

Il nous faut enfin, sans céder aux illusions, mais sans perdre l'espoir que la liberté et la dignité des Hommes finiront par l'emporter, il faut, dis-je, que nous envisagions le jour où le régime totalitaire du RDPC, qui parvient encore à opprimer la population camerounaise, en viendrait à sa propre mort. Alors, libèrerait au pays tout entier des intelligences à la mesure de ses ressources et de ses capacités. 

 

Camerounaises, Camerounais de l’intérieur et de la diaspora, voici le cadre propice, entreprenant et posé que 2015 à travers le Forum Citoyen pour l’Alternance et l’Alternative politique pacifique et responsable au Cameroun en mai 2015 à Paris France présente à la population camerounaise. Ce cadre-là, vous toutes, vous tous et nous de la diaspora, puissions-nous le remplir de telle manière que l'année soit bonne et qu'elle fasse notoriété à l’opposition Camerounaise.

 

Bonne année à la réussite du Cameroun.

 

Vive la République !

 

Vive le Cameroun !

 

Pour le Comité d’organisation

Patrice Ekwe Silo Edimo

Président du Directoire

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Politique
commenter cet article
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 02:52
Cameroun &Tchad : Paris s’inquiète pour Paul Biya et Idriss Deby Cameroun &Tchad : Paris s’inquiète pour Paul Biya et Idriss Deby

 

Cameroun &Tchad : Paris s’inquiète pour Paul Biya et Idriss Deby

Après le départ de Blaise Compaoré au Burkina Faso, Paris s’inquiète des risques d’éventuelles pressions de la rue pour obtenir les dirigeants au Cameroun et au Tchad : "Idriss Deby n’est pas le gendre idéal mais s’il tombe, une autoroute du terrorisme s’ouvrira du Souda au Nigéria", commente un diplomate français au cœur des dossiers.

Source : Confidentiels JDD

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Politique
commenter cet article
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 07:52
Joyeux Kwanza/ Happy Kwanza  par/by AFROHISTORAMA Joyeux Kwanza/ Happy Kwanza  par/by AFROHISTORAMA

Joyeux Kwanza/ Happy Kwanza

By AFROHISTORAMA

Kwanzaa se base sur les sept principes fondamentaux de l'Unité, de l'Auto-détermination, du Travail collectif et Responsabilité, de la Coopération économique, du But à atteindre, de la Créativité et de la Foi inébranlable en nos Racines Kamites.

Les préconisateurs de Kwanzaa ont basés sa célébration en s'inspirant des fêtes agricoles africaines suivant les récoltes, source des liens sociaux traditionnels africains. Puisque nous sommes dans la Diaspora nous le célébrons en famille avec les amis avec cette touche des mets africains et de la musique africaine...et surtout de la reconnaissance du soutien des entités et ancêtres aux travers des turpitudes de l’année qui s’achève, de vœux pour l’année avenir..

 

Les sept principes fondamentaux (Nguzo Saba en swahili) :

  1. Umoja (Unité)
  2. Kujichagulia (Auto-détermination)
  3. Ujima (Travail collectif et Responsabilité)
  4. Ujamaa (Coopération économique)
  5. Nia (But)
  6. Kuumba (Créativité)
  7. Imani (Foi)

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Réligion
commenter cet article
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 07:38

La Tromperie Universelle comme mode de gouvernement. Le cas du prix NOBEL

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Stratégie politique
commenter cet article
26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 01:40
BURKINA FASO : Un ancien organisateur de festivals québécois parti faire de l’aide humanitaire au Burkina Faso en 2011 vient de se faire arrêter pour avoir présument pris part à la contrebande de 77 kg d’or.BURKINA FASO : Un ancien organisateur de festivals québécois parti faire de l’aide humanitaire au Burkina Faso en 2011 vient de se faire arrêter pour avoir présument pris part à la contrebande de 77 kg d’or.

BURKINA FASO : Un ancien organisateur de festivals québécois parti faire de l’aide humanitaire au Burkina Faso en 2011 vient de se faire arrêter pour avoir présument pris part à la contrebande de 77 kg d’or.

 

Selon des informations obtenues par notre Bureau d’enquête, Patrick Gagnon, PDG de la compagnie aurifère Sofior et ancien organisateur de festivals au Québec, est un des trois Occidentaux arrêtés dans le cadre d’une opération de la Brigade nationale antifraude du Burkina Faso, menée à la fin novembre.

Sofior achète et revend de l’or trouvé de façon artisanale au Burkina Faso et en Côte-d’Ivoire, selon une description de ses activités sur son site internet.

Les autorités burkinabées n’ont pas encore rendu publique l’identité des trois hommes, mais l’arrestation de Gagnon nous a été confirmée par un de ses associés, Sayouba Nacanabo, joint par téléphone au Burkina Faso.

Selon ce qu’ont rapporté divers médias burkinabés, un Belge et un Français ont été arrêtés dans la nuit du 24 novembre à l’aéroport de Ouagadougou.

Ils étaient en possession, dans leurs bagages de 77 kg d’or, l’équivalent de 14 lingots d’or d’une valeur de plus de 3 millions $. Ils avaient déclaré seulement 2 kg d’or aux douanes.

Un responsable canadien de Sofior, identifié par notre Bureau d’enquête comme Patrick Gagnon, a aussi été arrêté. Il a été placé sous mandat de dépôt (emprisonné) par le Tribunal de grande instance de Ouagadougou. Il aurait fourni l’or destiné à l’exportation non déclarée et été complice dans le stratagème, selon les autorités burkinabées.

Aide humanitaire

Patrick Gagnon est arrivé au Burkina Faso en 2011 dans le cadre d’un voyage humanitaire. Il participait à l’organisation d’un Festival culinaire à Ouagadougou, la capitale.

Apollinaire Ihaza, directeur Afrique et Haïti pour l’organisme d’aide Saco-Ceso, nous a confirmé qu’il avait été conseiller volontairede 2011 à 2013.

«Il n’est plus actif avec nous. Nous n’avons rien à voir avec ses activités récen­tes», a-t-il dit.

Au Québec, Patrick Gagnon a été l’organisateur de plusieurs festivals qui se sont soldés par de lourdes pertes en 2011, dont le festival Rock’n’Bull, les Fêtes gourmandes de Laval et les Méechants galas d’humour.

Dans l’or depuis 2011

Sur son profil LinkedIn, il dit être PDG d’une compagnie impliquée dans le commerce de l’or au Burkina Faso depuis janvier 2011.

«Une seule visite sur nos sites ou dans nos bureaux vous feras (sic) réaliser à quel point Sofior est devenue un acteur important au pays de l’homme intègre, le Burkina Faso ou en Côte-d’Ivoire dans le domaine aurifère», indique le site internet de la compagnie.

Selon son site, Sofior dit récolter 250 kg d’or mensuellement. L’entreprise dit employer 125 personnes en Afrique. Elle se targue d’être partenaire d’entreprises aurifères basées aux îles Caïmans, en Suisse et en Belgique. Aucune d’entre elles n’a donné suite à nos messages.

Patrick Gagnon aurait bénéficié de «complicités» à l’aéroport d’Ouagadougou pour faire sortir du pays des centaines de kilos d’or depuis août 2014, selon ce qu’ont affirmé les autorités burkinabées en conférence de presse.

Un coup d’État a chassé à la fin novembre le président Blaise Campaoré du pouvoir après 27 ans de règne. Des contrats miniers «passés de manière frauduleuse» ont été dénoncés par le premier ministre de la transition.

  Par Jean François Cloutier

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Crime économique
commenter cet article
26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 01:23
Philipe Banks III

Philipe Banks III

L’Africain Américain Chef d u département de la police de New york démissionne.» et Il déclare : Vous voulez me piéger comme vous l’avez fait avec Obama et  bien d’autre zozos"


Le département de la police veut  limiter les dégâts suite à la démission de son chef.
Le chef de la police de New York a brusquement démissionné vendredi plutôt que de prendre une promotion de Commissaire divisionnaire principal de police de Bill Bratton  Haut commissionnaire de la police de New york , car pour lui une telle nomination après les tueries récentes de la police de New york consistait juste à mettre l’échec de l’ensemble du département sur son dos.


Philip Banks III devait être promu au grade de premier Commissaire divisionnaire principal lors d'une cérémonie lundi dernier, mais s’est retiré à la dernière minute lors d'une réunion électrique au siège de la police de New york, selon certaines sources.

 

Banks lors de la réunion à dit à Bill Brattons :
"Vous n’avez toujours rien fait. Vous n’avez pas changé les procédures de fonctionnement  de la police. Vous m’avez demandé de venir avec six ou sept procédures que vous n’avez pas mis en œuvre »  a-t-il lancé au premier flic de la ville.
«Le Haut commissionnaire Bill Bratton veut tout simplement aller plus loin dans la tourmente, et je ne veux pas être blâmé pour cela."

Ces mouvements au sein de la police de New york qui ne compte plus de personnes d’origine Africaine  ou hispanique dans le top  trois des premières positions au sein de la police après l’éviction par Bill Bratton de Rafael Pineiro en septembre dernier.


Ces événements ont mis également en place une crise imminente entre le maire De Blasio et  plusieurs membres du conseil municipal de la communauté noire ou hispannique, exprimant leur indignation suite au  départ de Philipe Banks.


Dans une déclaration, les membres du Conseil Jumaane Williams (D-Brooklyn) et Vanessa Gibson (D-Bronx) ont dit  à De Blasio " Vous avez été élu en grande partie par la communauté noire et brune de New York sur l'assurance que la police allait réparer ses pauvres relations avec les communautés  ».


Le révérend Al Sharpton, un critique  de la police et activiste de la société civile, a dit qu'il avait parlé à De Blasio sur la diversité et en parlera lors d'un rassemblement à Harlem le samedi.

 

Les sources ont indiqué que lorsque Bratton a offert le poste  de Pineiro à Banks,  alors n ° 3 dans la chaîne de commandement de la NYPD – ils ont insisté sur l'hypothèse de plus de responsabilités que Pineiro avait.


Les fonctions de Pineiro étaient largement administrative, y compris la supervision du personnel, des services de soutien et des bureaux de la justice pénale.


Banks a exigé que son successeur ait un rapport de service directement à lui, ce qui a toujours été le mode de fonctionnement de la police de New york sous les commissionnaires Lee Brown et Ray Kelly.
Ses autres conditions comprenaient la supervision du Bureau des affaires internes, selon les sources.


Lors de son premier passage en tant que commissaire, Bratton avait restauré l'autorité du premier adjoint sur le chef du département. Bratton a initialement promis d'accéder aux souhaits de Banks, selon les sources.


Mais a renoncé  lors de la réunion du matin de vendredi au quartier général de la police, lorsque Banks a exigé une réponse ferme.


Bratton a dit qu'il fallait plus de temps pour examiner la question, à quel point Banks a explosé de colère et a déclaré qu'il quittait son poste, selon les sources.


Les sources ont indiqué que Bratton a imploré Banks de rester, en lui disant, "Je pense que vous faites une grave erreur."
"Je vous demande de reconsidérer votre décision. Donnez-moi 30 jours pour y travailler ", a dit Bratton. Mais Banks a refusé et a claqué la porte, selon les sources.


Bratton a ensuite appelé De Blasio, qui l’a convoqué à la mairie pour l'engueuler.


"Vous m’avez promis que vous alliez utiliser Banks et mettre en œuvre certaines de ses procédures. J’ai compté sur vous pour faire des changements, et maintenant je suis désagréablement surpris par les résultats, ".
Bratton semblait agité lorsqu’il a quitté la réunion et en le "regardant on aurait dit  comme s’il avait besoin d'un verre d'eau».


Joint au téléphone vendredi soir, Banks a dit qu’il était  encore soutenu de Blasio et Bratton.

" Banks a déclaré au Post, insistant sur le fait qu'il y avait eu aucun désaccord sur la politique de la maison.
Selon certaines sources, le maire ne voulait pas perdre Banks, qui était le choix de la Première Dame Chirlane McCray pour commissaire sur Bratton.
Dans une déclaration, De Blasio a dit qu'il était "déçu d’apprendre la décision personnelle du chef Philip Banks à savoir sa démission."


"Il a servi admirablement New York City au cours de ses 30 dernières années, et nous avons été enthousiasmés par son leadership et son énergie qu'il aurait apporté à la position de premier sous-commissaire,"at-il ajouté.
Bratton a déclaré aux journalistes qu'il était surpris par la décision de Banks, et il a insisté qu'il avait prévu de lui donner plus de responsabilités.


Il a dit à Banks qu’il allait se concentrer très fortement sur les initiatives de formation de développement personnel à l'académie, et  aussi sur la reconstruction significative des relations avec les communautés minoritaires suite aux questions douteuses de contrôle au faciès au cours des dernières années."


"Il allait être effectivement mon bras droit comme il l'a été en grande partie cette année, de sorte qu'il ne sera pas atteint, certainement par moi personnellement et professionnellement», a déclaré Bratton.

 

Traduction de l’anglais par Afrohistorama communication

 

Texte original : http://www.kingnobleblackrulership.com/magazine/read/black-nypds-chief-of-department-quits-you-want-set-me-up-like-you-did-obama-and-the-other-coons_896.html

 

 

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine