Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 01:40
BURKINA FASO : Un ancien organisateur de festivals québécois parti faire de l’aide humanitaire au Burkina Faso en 2011 vient de se faire arrêter pour avoir présument pris part à la contrebande de 77 kg d’or.BURKINA FASO : Un ancien organisateur de festivals québécois parti faire de l’aide humanitaire au Burkina Faso en 2011 vient de se faire arrêter pour avoir présument pris part à la contrebande de 77 kg d’or.

BURKINA FASO : Un ancien organisateur de festivals québécois parti faire de l’aide humanitaire au Burkina Faso en 2011 vient de se faire arrêter pour avoir présument pris part à la contrebande de 77 kg d’or.

 

Selon des informations obtenues par notre Bureau d’enquête, Patrick Gagnon, PDG de la compagnie aurifère Sofior et ancien organisateur de festivals au Québec, est un des trois Occidentaux arrêtés dans le cadre d’une opération de la Brigade nationale antifraude du Burkina Faso, menée à la fin novembre.

Sofior achète et revend de l’or trouvé de façon artisanale au Burkina Faso et en Côte-d’Ivoire, selon une description de ses activités sur son site internet.

Les autorités burkinabées n’ont pas encore rendu publique l’identité des trois hommes, mais l’arrestation de Gagnon nous a été confirmée par un de ses associés, Sayouba Nacanabo, joint par téléphone au Burkina Faso.

Selon ce qu’ont rapporté divers médias burkinabés, un Belge et un Français ont été arrêtés dans la nuit du 24 novembre à l’aéroport de Ouagadougou.

Ils étaient en possession, dans leurs bagages de 77 kg d’or, l’équivalent de 14 lingots d’or d’une valeur de plus de 3 millions $. Ils avaient déclaré seulement 2 kg d’or aux douanes.

Un responsable canadien de Sofior, identifié par notre Bureau d’enquête comme Patrick Gagnon, a aussi été arrêté. Il a été placé sous mandat de dépôt (emprisonné) par le Tribunal de grande instance de Ouagadougou. Il aurait fourni l’or destiné à l’exportation non déclarée et été complice dans le stratagème, selon les autorités burkinabées.

Aide humanitaire

Patrick Gagnon est arrivé au Burkina Faso en 2011 dans le cadre d’un voyage humanitaire. Il participait à l’organisation d’un Festival culinaire à Ouagadougou, la capitale.

Apollinaire Ihaza, directeur Afrique et Haïti pour l’organisme d’aide Saco-Ceso, nous a confirmé qu’il avait été conseiller volontairede 2011 à 2013.

«Il n’est plus actif avec nous. Nous n’avons rien à voir avec ses activités récen­tes», a-t-il dit.

Au Québec, Patrick Gagnon a été l’organisateur de plusieurs festivals qui se sont soldés par de lourdes pertes en 2011, dont le festival Rock’n’Bull, les Fêtes gourmandes de Laval et les Méechants galas d’humour.

Dans l’or depuis 2011

Sur son profil LinkedIn, il dit être PDG d’une compagnie impliquée dans le commerce de l’or au Burkina Faso depuis janvier 2011.

«Une seule visite sur nos sites ou dans nos bureaux vous feras (sic) réaliser à quel point Sofior est devenue un acteur important au pays de l’homme intègre, le Burkina Faso ou en Côte-d’Ivoire dans le domaine aurifère», indique le site internet de la compagnie.

Selon son site, Sofior dit récolter 250 kg d’or mensuellement. L’entreprise dit employer 125 personnes en Afrique. Elle se targue d’être partenaire d’entreprises aurifères basées aux îles Caïmans, en Suisse et en Belgique. Aucune d’entre elles n’a donné suite à nos messages.

Patrick Gagnon aurait bénéficié de «complicités» à l’aéroport d’Ouagadougou pour faire sortir du pays des centaines de kilos d’or depuis août 2014, selon ce qu’ont affirmé les autorités burkinabées en conférence de presse.

Un coup d’État a chassé à la fin novembre le président Blaise Campaoré du pouvoir après 27 ans de règne. Des contrats miniers «passés de manière frauduleuse» ont été dénoncés par le premier ministre de la transition.

  Par Jean François Cloutier

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Crime économique
commenter cet article
26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 01:23
Philipe Banks III

Philipe Banks III

L’Africain Américain Chef d u département de la police de New york démissionne.» et Il déclare : Vous voulez me piéger comme vous l’avez fait avec Obama et  bien d’autre zozos"


Le département de la police veut  limiter les dégâts suite à la démission de son chef.
Le chef de la police de New York a brusquement démissionné vendredi plutôt que de prendre une promotion de Commissaire divisionnaire principal de police de Bill Bratton  Haut commissionnaire de la police de New york , car pour lui une telle nomination après les tueries récentes de la police de New york consistait juste à mettre l’échec de l’ensemble du département sur son dos.


Philip Banks III devait être promu au grade de premier Commissaire divisionnaire principal lors d'une cérémonie lundi dernier, mais s’est retiré à la dernière minute lors d'une réunion électrique au siège de la police de New york, selon certaines sources.

 

Banks lors de la réunion à dit à Bill Brattons :
"Vous n’avez toujours rien fait. Vous n’avez pas changé les procédures de fonctionnement  de la police. Vous m’avez demandé de venir avec six ou sept procédures que vous n’avez pas mis en œuvre »  a-t-il lancé au premier flic de la ville.
«Le Haut commissionnaire Bill Bratton veut tout simplement aller plus loin dans la tourmente, et je ne veux pas être blâmé pour cela."

Ces mouvements au sein de la police de New york qui ne compte plus de personnes d’origine Africaine  ou hispanique dans le top  trois des premières positions au sein de la police après l’éviction par Bill Bratton de Rafael Pineiro en septembre dernier.


Ces événements ont mis également en place une crise imminente entre le maire De Blasio et  plusieurs membres du conseil municipal de la communauté noire ou hispannique, exprimant leur indignation suite au  départ de Philipe Banks.


Dans une déclaration, les membres du Conseil Jumaane Williams (D-Brooklyn) et Vanessa Gibson (D-Bronx) ont dit  à De Blasio " Vous avez été élu en grande partie par la communauté noire et brune de New York sur l'assurance que la police allait réparer ses pauvres relations avec les communautés  ».


Le révérend Al Sharpton, un critique  de la police et activiste de la société civile, a dit qu'il avait parlé à De Blasio sur la diversité et en parlera lors d'un rassemblement à Harlem le samedi.

 

Les sources ont indiqué que lorsque Bratton a offert le poste  de Pineiro à Banks,  alors n ° 3 dans la chaîne de commandement de la NYPD – ils ont insisté sur l'hypothèse de plus de responsabilités que Pineiro avait.


Les fonctions de Pineiro étaient largement administrative, y compris la supervision du personnel, des services de soutien et des bureaux de la justice pénale.


Banks a exigé que son successeur ait un rapport de service directement à lui, ce qui a toujours été le mode de fonctionnement de la police de New york sous les commissionnaires Lee Brown et Ray Kelly.
Ses autres conditions comprenaient la supervision du Bureau des affaires internes, selon les sources.


Lors de son premier passage en tant que commissaire, Bratton avait restauré l'autorité du premier adjoint sur le chef du département. Bratton a initialement promis d'accéder aux souhaits de Banks, selon les sources.


Mais a renoncé  lors de la réunion du matin de vendredi au quartier général de la police, lorsque Banks a exigé une réponse ferme.


Bratton a dit qu'il fallait plus de temps pour examiner la question, à quel point Banks a explosé de colère et a déclaré qu'il quittait son poste, selon les sources.


Les sources ont indiqué que Bratton a imploré Banks de rester, en lui disant, "Je pense que vous faites une grave erreur."
"Je vous demande de reconsidérer votre décision. Donnez-moi 30 jours pour y travailler ", a dit Bratton. Mais Banks a refusé et a claqué la porte, selon les sources.


Bratton a ensuite appelé De Blasio, qui l’a convoqué à la mairie pour l'engueuler.


"Vous m’avez promis que vous alliez utiliser Banks et mettre en œuvre certaines de ses procédures. J’ai compté sur vous pour faire des changements, et maintenant je suis désagréablement surpris par les résultats, ".
Bratton semblait agité lorsqu’il a quitté la réunion et en le "regardant on aurait dit  comme s’il avait besoin d'un verre d'eau».


Joint au téléphone vendredi soir, Banks a dit qu’il était  encore soutenu de Blasio et Bratton.

" Banks a déclaré au Post, insistant sur le fait qu'il y avait eu aucun désaccord sur la politique de la maison.
Selon certaines sources, le maire ne voulait pas perdre Banks, qui était le choix de la Première Dame Chirlane McCray pour commissaire sur Bratton.
Dans une déclaration, De Blasio a dit qu'il était "déçu d’apprendre la décision personnelle du chef Philip Banks à savoir sa démission."


"Il a servi admirablement New York City au cours de ses 30 dernières années, et nous avons été enthousiasmés par son leadership et son énergie qu'il aurait apporté à la position de premier sous-commissaire,"at-il ajouté.
Bratton a déclaré aux journalistes qu'il était surpris par la décision de Banks, et il a insisté qu'il avait prévu de lui donner plus de responsabilités.


Il a dit à Banks qu’il allait se concentrer très fortement sur les initiatives de formation de développement personnel à l'académie, et  aussi sur la reconstruction significative des relations avec les communautés minoritaires suite aux questions douteuses de contrôle au faciès au cours des dernières années."


"Il allait être effectivement mon bras droit comme il l'a été en grande partie cette année, de sorte qu'il ne sera pas atteint, certainement par moi personnellement et professionnellement», a déclaré Bratton.

 

Traduction de l’anglais par Afrohistorama communication

 

Texte original : http://www.kingnobleblackrulership.com/magazine/read/black-nypds-chief-of-department-quits-you-want-set-me-up-like-you-did-obama-and-the-other-coons_896.html

 

 

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Politique
commenter cet article
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 00:56

ce pays tue les jeunes

https://www.youtube.com/watch?v=Z4XJDegyuYE#t=186

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans politique
commenter cet article
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 00:52
Emmanuel Bondé

Emmanuel Bondé

Cameroun : Emmanuel Bondé ministre du régime de Yaoundé exige d'un investisseur une commission de 3,75 milliards FCFA

 

Scandale au Cameroun où le ministre de l’Industrie, des Mines et du Développement technologique, Emmanuel Bondé, est accusé par un investisseur privé d’avoir exigé 25% des parts, soit 3,75 milliards FCFA, pour le démarrage du projet sucrier à l’Est du pays. L’information a été reprise par Koaci.com.

« Le ministre Emmanuel Bondé m’avait invité à son domicile privé et exigeait que je lui cède gratuitement 25 % des actions de Justin Sugar Mills (soit au nom de sa femme ou de son fils) représentant une valeur de 3,75 milliards FCFA sinon le projet aura des difficultés à démarrer tant que lui et certains de ses collègues resteront ministres au Cameroun. Il promettait de partager ces parts à certains membres du gouvernement qui m’aideront à faciliter tant la participation de l’Etat dans notre entreprise que les formalités administratives. Comme d’habitude, j’avais rejeté cette proposition et lui offrait plutôt 1 % symbolique au nom de la structure de microfinance de sa femme (MC2 Batouri). Il était mécontent et me demandait de réfléchir encore, le temps pour lui de nous aider à faire débloquer les 2,25 milliards FCFA ».

Ces révélations, faites par le promoteur privé, ont été publiées par le journal Repères. Elle sont de Dieudonné Thry Dong, administrateur de Justin Sugar Mills, S.A Cameroun, consortium indo-camerounais, impliqué dans le projet de création d’un complexe sucrier à l’Est du Cameroun. M. Thry Dong accuse ainsi le ministre d’avoir résilié unilatéralement, en juin 2014, le protocole d’accord signé entre le groupe d’investisseurs et l’Etat, suite au refus des hommes d’affaires de céder à sa requête, relève Koaci.com.

Source : Koaci.com

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans corruption
commenter cet article
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 12:49

L’Empreinte suspecte de Louis-Paul Aujoulat sur le Cameroun d’aujourd’hui

 

RENCONTRE-DEDICACE

Avec l'historien Simon Nken

le samedi 27 décembre 2014 à partir de 15h30

Librairie des Peuples noirs Tsinga-Yaoundé

Cet ouvrage d’histoire politique est consacré à l’explication coloniale des contradictions profondes dont souffrent l’État et le peuple camerounais d’aujourd’hui.

 

Programme de la rencontre

• Accueil, Présentation de l’ouvrage

• Débat

 

• Dédicace proprement dite du livre

• Collation

 

    Contact : Dr Simon Nken / Tel. :  33 01 78 21

 

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Histoire camerounaise
commenter cet article
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 19:51
La dictature Gabonaise tue: trois morts dans une manifestation à Libreville.

La dictature Gabonaise tue: trois morts dans une manifestation à Libreville.

 

Trois personnes ont été tuées samedi dans Libreville et de nombreuses autres blessées au cours d’une manifestation contre le pouvoir du président Ali Bongo Ondimba, a affirmé l’opposition gabonaise qui appelle à une nouvelle mobilisation dimanche.

Le parquet de Libreville avait annoncé samedi soir qu’un étudiant avait été tué au cours de la journée, et il était impossible dimanche matin de confirmer de source indépendante le bilan de trois morts présenté par l’opposition dans un communiqué.

En réponse à une manifestation pacifique (…) le chef de l’Etat a mobilisé ces milices spéciales, la gendarmerie et la police, et dirigé les armes de la République bananière contre de paisibles gabonais aux mains nues, affirme le communiqué du Front de l’opposition pour l’alternance, une coalition de partis.

On enregistre déjà trois morts de trop, de nombreux blessés graves et des arrestations massives, poursuit le texte, parlant de tueries commises de sang froid et à balles réelles par les forces aux ordres.

A Libreville, l’opposition a appelé à manifester à nouveau dimanche partir de 13 heures.

Le Front appelle (…) à la poursuite des manifestations, et à leur extension à l’ensemble du territoire national, conclut le communiqué de l’opposition.

Ces incidents interviennent dans un contexte de tensions politiques et sociales croissantes.

Le chef du bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale (Unoca), Abdoulaye Bathily, a condamné dans un communiqué les violences survenues samedi, qui sont, selon lui, le résultat d’une absence de dialogue entre les différents acteurs de la scène politique gabonaise.

Selon les opposants, il n’est pas question de se laisser intimider devant la persistance des institutions à se porter au secours d’un homme, qui a présenté de faux papiers pour parvenir au Pouvoir, et qui gère notre pays comme une propriété personnelle.

La parution du dernier livre sur le pouvoir gabonais du journaliste français Pierre Péan, Nouvelles affaires africaines, a suscité une grande polémique dans cette ex-colonie française.

Le journaliste accuse le président gabonais d’avoir falsifié de nombreux documents, de son acte de naissance à ses diplômes.

Une plainte déposée en novembre par l’opposition au sujet de l’état-civil du chef de l’Etat a été rejetée cette semaine par le parquet.

Autre presse

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans droits humains
commenter cet article
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 19:43

Monsieur Mambankou  est-il un exemple d’aliéné ou un complexé, voire les deux?

 

 

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans psychologie
commenter cet article
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 05:41

Que peut faire l'Africain moyen pour combattre le Franc CFA ?

 

https://www.youtube.com/watch?v=-eqN-iHBkNg

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans économie
commenter cet article
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 05:37
Idriss Deby Itno Président du Tchad et dictateur - au pouvoir depuis 25 ans.

Idriss Deby Itno Président du Tchad et dictateur - au pouvoir depuis 25 ans.

L’adoption du discours panafricaniste ou l’utilisation du panafricanisme est devenu un moyen de protection pour les dictateurs Africains. Le cas du président Tchadien.

 

Libye : Idriss Déby accuse

 

C’est un assez joli pavé qu’Idriss Déby, président de la République du Tchad, a jeté dans la mare consensuelle du premier Forum international pour la paix et la sécurité en Afrique, réuni à Dakar au début de la semaine.

Le parcours et la personne de M. Déby ne sont certes pas irréprochables. Longtemps compagnon de route du sinistre Hissène Habré, aujourd’hui réfugié au Sénégal et toujours sous la menace d’une éventuelle comparution devant la Cour de justice internationale, Idriss Déby fut de ceux qui, avec le soutien de la Libye de Kadhafi, renversèrent Goukouni Oueddei et mirent la main sur le pays en 1980. Dix ans plus tard, c’est avec l’aide de la France et de la Libye que Déby, après avoir échappé de justesse aux tueurs de Habré, détrôna et remplaça son parrain. Il y a maintenant près de vingt-cinq ans qu’il gouverne le Tchad d’une main de fer, et ce n’est que grâce à l’intervention militaire de la France qui, par deux fois, lui a sauvé la mise et mis en déroute les rebelles, comme lui venus de Libye et comme lui armés et télécommandés par Kadhafi, qu’il règne toujours sur N’Djamena.

Tel quel, Idriss Déby est en première ligne, à nos côtés, dans la guerre qui oppose les gouvernements des pays du Sahel aux différents groupes djihadistes qui ont bien failli instituer un État islamique au Mali il y a près de deux ans, et l’armée tchadienne est la seule force africaine sur laquelle peuvent compter et s’appuyer nos soldats dans ce pays.

C’est donc en homme qui connaît le terrain et le sujet que le président tchadien, devant ses collègues sénégalais, mauritanien, malien, et en présence de notre ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, a dénoncé sans prendre de gants la responsabilité occidentale dans la déstabilisation de la Libye et du Sahel. « C’est l’intervention de l’OTAN et la chute de Kadhafi, a-t-il rappelé, qui sont à l’origine du chaos qui a gagné toute la région. La Libye est devenue l’arsenal où se sont approvisionnés et armés tous les groupes salafistes que nous combattons. L’OTAN a assuré le dépannage mais pas le service après-vente. Or, elle dispose seule des moyens qui lui permettraient de finir le travail. C’est ce que nous attendons d’elle. »

Ces propos peu diplomatiques, mais néanmoins irréfutables et applaudis par le public africain, ont fait faire la grimace aux représentants de la France présents au Forum. Mais ce n’était rien à côté de ce qui suivait. « L’intervention de la France et de la Grande-Bretagne, a déclaré le président Déby, avait pour seule raison d’être et pour seul but d’assassiner Kadhafi ». 

Ainsi, à en croire une des personnes les mieux informées sur ce glorieux épisode dont les protagonistes ont depuis quelque temps cessé de se vanter, ce ne serait pas seulement par pure humanité, dans le louable souci de sauver Benghazi et sa population rebelle, ni même pour les beaux yeux de Bernard-Henri Lévy que M. Sarkozy et M. Cameron se seraient ingérés dans l’urgence et par la force dans la guerre civile libyenne.

Connaîtrons-nous un jour la vérité sur cette affaire, si compromettante qu’elle puisse être pour tous ceux, de tous bords et de tous pays, qui y ont été mêlés ? Les paroles de M. Déby sont comme un éclair dans les profondes ténèbres qui entourent à ce jour l’origine, le déroulement, l’issue de l’opération franco-britannique et les circonstances troublantes de la mort de Kadhafi.

Autre presse

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Politique
commenter cet article
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 05:34

Rediffusion: L'Afrique le nouvel enjeu économique mondial

 

https://www.youtube.com/watch?v=s4nfd9XZ9Ew&feature=share

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Géostratégie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine