Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 14:54

Zimbabwe : Mugabe, le héros du monde noir? Le président veut redistribuer mines et entreprises aux ayants-droits

zimbabwe-1.jpg

Le père Bob vous parle.

 


Auréolé de sa récente victoire aux élections présidentielles, le président zimbabwéen vient de décider de redistribuer les entreprises privées et de rendre sans compensation les mines aux Noirs. Il est en train de réussir là où l’Afrique du sud et la Namibie ont échoué. Retour sur 13 années de lutte, qui apparaissent désormais comme un exemple pour l’Afrique.

Le fastueux et richissime empire du Mwana Mutapa (Monomotapa) renaît de ses cendres. Détruit par les portugais pendant la traite négrière européenne, le Zimbabwe est devenu une colonie anglaise à la fin de la guerre de conquête de Cecil Rhodes au 19e siècle. Le pays a connu un système inique d’apartheid sous le dictateur britannique Ian Smith. Ces 13 dernières années l’ont vu, sous l’impulsion de son président intrépide, reprendre son économie en main.

zimbabwe-10-300x300.jpg

Murs du légendaire empire du Mwana Mutapa (Monomotapa)

Jusqu’à l’an 2000, les Blancs qui représentaient moins d’1% de la population zimbabwéenne possédait 45% des terres du pays. Les accords de Lancaster de 1975 entre les indépendantistes et les nations européennes prévoyaient une redistribution avec compensation des fermiers blancs, sur la base du volontariat, comme en Afrique du Sud et en Namibie. Ces dispositions n’ont pas mené loin, puisque les meilleures terres sont restées aux mains des Blancs. Le président Mugabe au pouvoir depuis 1980 décida donc d’accélérer le programme de réforme agraire, en contraignant par la force les Blancs à rendre les terres aux africains.

L’Occident a utilisé tous ses ressorts pour diaboliser cet acte, mettant subtilement en avant l’incapacité des Noirs à gérer les terres, et rapportant faussement que c’était les cadres du parti au pouvoir et amis de Robert Mugabe qui les détenaient désormais. Ce héros de la lutte d’indépendance qui était peu avant honoré par la reine d’Angleterre et reçu dans toutes les capitales occidentales, devenait le pire des dictateurs sur la scène médiatique mondiale. Grace Mugabe est subitement devenue une première dame dépensière, une Marie-Antoinette noire.

zimbabwe-3.jpg

Signature des accords de Lancaster, 1975, Mugabe à droite

Les sanctions économiques et financières ont plu sur le pays. Les États-Unis, L’Union Européenne et l’Australie ont par leurs mesures punitives détruit l’économie zimbabwéenne afin de pousser au départ du président. Toutes les sources de financement extérieures ont tari, des embargos sur l’import et l’export appliqués. Le chômage et l’inflation ont explosé. Le pays est entré en déroute. Tout ceci parce que les zimbabwéens voulaient reprendre leur économie.

Sûr de son fait, Robert Mugabe a tenu le cap. Sur les quelques tribunes occidentales où il lui était encore permis de s’exprimer, il mettait en avant de manière virulente le racisme de l’Occident, et l’effet désastreux des sanctions sur son pays. Répondant à ceux qui disaient que l’homme blanc devait avoir une place en Afrique, il disait « Où est la place de l’homme noir en Europe ? ». Sa politique dite d’indigénisation a porté ses fruits. Tous les journaux occidentaux et organisations internationales sont obligés de reconnaître que la réforme agraire est un succès.

zimbabwe-6-300x168.jpg

moins de 1% de Blancs détenaient 45% des terres agricoles

Après une élection aux résultats contestés en 2007 face à Morgan Tsvangirai, soutenu par les occidentaux, Robert Mugabe sort auréolé de sa nette réélection d’il y a quelques jours. Sa politique en faveur des Noirs l’a rendu très populaire. Dans sa lancée, le gouvernement zimbabwéen annonce qu’il saisira les mines pour les rendre aux Noirs, sans verser de compensation aux anciens propriétaires. Le Zimbabwe ne paiera pas pour ses ressources.  Les entreprises pesant plus de 500 000 $, les banques en particulier, recevront des compensations en échange de la concession de 51% de leurs parts aux Noirs zimbabweens, dont 10% aux salariés, 10% à un fonds de développement des infrastructures, 31% à un fonds national souverain.

zimbabwe-1-300x225.jpg

Harare, capitale du Zimbabwe

Gros bémol tout de même, le président Mugabe doit réaliser qu’il a 89 ans et qu’il est de plus en plus proche de sa fin. Il est la personnification de ses réformes salutaires, qui risquent d’être en danger s’il n’est plus. Il devra donc s’atteler à préparer sa succession pendant ce mandat. En Afrique du Sud, où les Blancs qui ne représentent que 9% de la population détiennent 60% des terres agricoles, le charismatique Julius Malema a inscrit dans le programme de son nouveau parti EEF la nécessité de redistribuer les richesses aux africains, par la force s’il le faut, a-t-il dit. En Namibie, les Blancs qui représentent 6% de la population, détenaient 50% des terres en 2003. En 2012, l’ancien président Sam Nujoma a accusé les fermiers blancs de saboter les accords de partage des terres. En Namibie aussi, l’echec de la méthode employée jusqu’ici doit donc être acté. 

Par NNKM

Source : AfroConcept News

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine