Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Wade, l’impétueux Africain d’opérette.

12 Juin 2011 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

Wade, l’impétueux Africain d’opérette

by Joseph Tapa

Joseph-Tapa.jpgJoseph Tapa, Journaliste et Ecrivain.


      La qualité indéniable de vieillard du président sénégalais Abdouaye Wade, 83ans, d’approche culturelle africaine lui vaudrait de juxtaposition le titre de Sage….auquel s’indexe de principe un parcours de vie affûté de grandes connaissances -savoir- affinées de réfléchissements profitable aux générations descendantes.

Quand bien même ce dernier serait bien loti au regard de l’évolution culturelle « moderne » africaine, transmutant de perversion les voies de la sagesse dans la fortune financière ; Ses émulations marquées d’incontinences injurieuses aux structures d’ententes africaines (donc aux africain-e-s en globalité) et majorité de ses compères à la tête d’Etats africains, imposent de vive inquiétudes qu’il soit statué sur l’étendu de ses capacités mentales et aptitudes à poursuivre les missions qui sont les siennes à la tête de l’Etat du Sénégal d’ici à la prochaine élection présidentielle devant se tenir de principe en février 2012.

Wade.jpg

La sénescence frappant négativement généralement des personnes d’un âge avancé…, vraisemblablement elle serait œuvre des sorties intempestives du président Wade, en relation d’avec la discorde d’approche solutionnaire du conflit libyen.

 

Discorde dévoilant d’un coté, la communauté internationale africaine sous l’étiquette de l’Union Africaine (U-A : la plus légitime au regard de l’appartenance territoriale de la Libye à son cadre de compétence et sa contribution et participation -financière- sans faille en qualité de membre) fort des rencontres des belligérants libyens, mis en place une feuille de route dite de sortie de crise avec comme point d’orgue la réalisation dans de bref délais d’élections multiples -dont celle relative au choix du premier leader de l’Etat-, qui fut acceptée à la seule condition de cessez de feu sur le terrain militaire par le gouvernement légal ; Et d’un autre coté, une communauté internationale sous la nasse occidentale préférant contracter d’avec l’insurrection qu’elle arme et conforte par l’attribution financière d’avoirs bloqués de l’Etat libyen sur des comptes extérieurs, tout en sollicitant diplomatiquement et de criée d’orfraie au départ de Kadhafi : éludant ainsi la vindicte ou cabale à sa mise à mort.

 

Du rapport de la discorde des communautés internationales, d’avec la bravoure des populations libyennes tous corps confondus (civile, forces de défenses et de sécurité : police, armée et autres) face à l’incessant des bombardements militaires de la communauté internationale non africaine : il apparu un enlisement dévoilant l’incroyable défaite de cette communauté (seule en guerre conte l’Etat légitime de Libye) après trois mois d’intempestif et d’ardu bombardement…défaite qui s’entend être masquée dans un marchandage politique avec la lâcheté vivace de certains félons membres de la communauté internationale africaine (U-A).

 

D’un petit rappel, la Libye qui caracole seule en tête de l’indice de développement humain en Afrique depuis fort longtemps, fut généreusement gratifiée d’attributs de développements sociétaires (routes, actions et structures sociales diverses) par l’équipe dirigeante actuelle, sous la direction dite de morale du Guide Kadhafi, qui sont ostensiblement détruits à nos jours par la communauté non africaine (aux cries strident de démocratie). Cette dernière s’assurant de marchandage de soutien d’avec l’insurrection, de reconstruction future… L’opportunisme prenant le pas !!! Sans en omettre les réserves en hydrocarbures et qualité des énergies fossiles telle que le pétrole dont regorge le sous sol libyen.

 

Indéniable est que l’activité de reconstruction et voire d’extraction, valorisation et retombés des énergies fossiles du territoire de Libye, ne seront aucunement profitable aux entreprises sénégalaises (si tant est qu’elles puisent faire valoir un savoir faire, et quand bien même)  et encore moins africaines ! D’où l’intérêt à s’attarder sur le sens du soutien apporté par le président Wade, auréolé d’appui de quelques autres félons (Bongo du Gabon, Aziz de Mauritanie, indirectement Jameh de Gambie), à la machination d’agression des populations libyennes.

 

Le président Wade, d’un récent burlesque dans la vile de Benghazi, chef lieu de rébellion libyenne, où il s’est rendu porter au plus près son soutien de reconnaissance d’autorité légitime de l’Etat de Libye à la subversion, en contrariété d’avec la position de la communauté internationale africaine à la quelle son pays appartient et sans qu’il ait été mandaté par elle ou honoré de la qualité de porte parole.., quand bien même son poids politique en Afrique ou son influence reste de grandeur à déterminer : s’est extasié devant les micros de journalistes étrangers  de conseil à la teneur fortement méprisante à l’intention de Kadhafi. S’insurgeant de la nature de pouvoir putschiste et militaire, totalitaire et sa durée antidémocratique.

 

Ironiquement cela fait bientôt dix ans que le président Wade, eu à coopérer sans aucunes réserves avec la Libye et son Guide moral Kadhafi. On lui prête en catimini d’envier son aura auprès des leurs compères Africains. Il est vrai que Kadhafi, lui n’hésita pas à mettre au service de ses compères les fruits tirés des richesses libyennes, quand le président Wade, se voit rejeter d’avec ses formes d’assistances morales et de surtout verbales par nombres de ses compères à l’instar de feu Président João Bernardo Vieira (Guinée Bissau) qui en préféra être assassiné, où de l’ex président Dadis Camara  (Guinée Conakry) dont l’entourage à la suite de sa tentative d’assassinat préféra le faire soigner ailleurs qu’au Sénégal, etc. Sans en omettre ses gabegies gestionnaires dans son pays lui valant virulences persistances et lubies au travers de son super ministre (4 ministères dévolu) de fils Karim.

 

Il est vrai que la jalousie fortifie la traîtrise, et de surtout quand celle-ci se rapporte à un jeune frère plus talentueux…la sagesse dans de telle hypothèse étant du ressort de l’illusoire !

 

Jalousie ou pas, il m’en reste pas moins que l’indécent des vitupérations du président Wade, à l’encontre du Guide moral Kadhafi, trouverait écho dans le seul espoir de soutien de la communauté internationale non africaine en guerre contre la Libye, à son projet de se maintenir aux rênes de l’Etat du Sénégal en 2012.

 

Quand bien même il soit au terme d’un second mandat et qui selon une modification constitutionnelle sous son égide, l’interdirait de briguer de nouveau la magistrature suprême.

 

De subterfuge, il entend faire valoir la non rétroactivité de la nouvelle norme constitutionnelle, arguant du fait que celle-ci entrée en vigueur durant son second mandat, la limitation qu’elle introduit débuterait à ce second mandat et par voie de conséquence lui reconnaîtrait la possibilité à se présenter en 2012 pour un nouveau et dernier mandat de 5 ans.

 

Vraisemblablement la cacophonie d’interprétation de l’esprit de la lettre constitutionnelle, projetant de violentes dissensions risquant d’être matées par l’écoulement du sang…l’on perçoit de prévisibilité l’ardent du sage démocrate à s’allier la communauté internationale qui à nos jours s’intronise en maître de l’Afrique ! Quitte à nuire aux idéaux des luttes d’affirmations africaines.

 

D’appréciations des évocations ci-dessus énoncées, tant devant l’attitude félonne face aux ententes africaines, qu’en détonant d’opportunisme fumiste au détriment des populations africaines, il se doit d’être raisonnablement envisagé la destitution de ses fonctions actuelles de président de la république sénégalaise au Wade, au non de l’intérêt supérieur de l’Etat.

Et la communauté internationale africaine se devrait en appui statuer par un vote au titre de la sauvegarde des valeurs humaines à transmettre à la jeunesse.

 

Joseph TAPA

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A


Un autre article interessant à diffuser


http://aymard.wordpress.com/2011/06/10/la-libye-les-gendarmes-du-monde-et-les-traitres-africains/



Répondre