Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Uhuru Kenyatta: Le premier fils de président Africain qui gagne les élections démocratiquement.

9 Avril 2013 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

Uhuru Kenyatta: Le premier fils de président Africain qui gagne les élections démocratiquement.

Uhuru-Kenyatta.jpg

Comme quoi si vous avez contribué  au bien être des Africains, ils s’en souviendront même a travers vos enfants ou petits-enfants.


Uhuru Kenyatta, le fils du président fondateur du Kenya, prend le manteau de son père pour devenir chef de l'Etat en dépit face à des accusations internationales de crimes contre l'humanité au cours des violences électorales il y a cinq ans.

Uhuru, ce qui signifie «liberté» , et Kenyatta, «la lumière du Kenya» en swahili, porte des aspirations de son pays à son nom. Il est le premier fils de président Africain qui n’hérite pas le pouvoir. Comme c’est le cas dans les pays francophones.

Kenyatta, 51 ans, et son adjoint, William Ruto, 46, sont  accusés à la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l'humanité au cours de leur rôle présumé dans les  troubles post-électoraux de 2007-08. Connaissant ces rapaces de la CPI ayant senti le filston venir ils ont voulu le salir. Mais ils ont oublié que désormais le peuple Africain leur a à l’œil.

Le mois dernier, la Cour suprême du Kenya a statué que les résultats du 4 mars étaient valides, avec Kenyatta prêté serment en tant quatrième président du pays .

Il est né en 1961 peu de temps après la sortie de son père Jomo Kenyatta de l'incarcération de près de 10 ans par les forces coloniales britanniques, et deux ans avant l'indépendance du Kenya.

Cinquante ans plus tard, le député sortant Premier ministre et ancien ministre des Finances est l'un des hommes les plus riches et les plus puissants du Kenya, avec la famille Kenyatta posséder de vastes étendues de terres parmi les plus riches du pays.


Uhuru-Grow-3.1.jpg
L'empire Kenyatta entreprise familiale comprend également des services bancaires et des intérêts dans les  principaux médias ainsi que les entreprises laitière .

Formé aux Etats-Unis au Collège Amherst élite, où il a étudié les sciences politiques et en économie, il est considéré comme le principal dirigeant politique du peuple Kikuyu, la plus grande tribu du Kenya qui constituent environ 17 pourcent de la population.

Toutefois, il a fait appel à des Kenyans d'origines ethniques différentes, capables de se mêler non seulement à l'élite où il est né, mais aussi dans la moyenne kenyane, des blagues en utilisant l'argot de rue local.


Mais alors qu'un câble de 2009 de wikileaks l’a décrit comme «brillant et charmant, même charismatique», il a également noté qu'il «boit trop et n'est pas un travailleur acharné».

Dans les années 1990, il rejoint avec les fils de héros de l'indépendance d'autres pour appeler à la réforme, mais peu à peu se rapprocha de l'ancien autocrate président Daniel arap Moï.

"Il est entré en politique en partie parce que Moi lui ai demandé, et probablement parce que c'était un bon moyen de protéger les intérêts de sa famille à un moment de transition politique», a déclaré Daniel Branch, professeur à l'Université de Warwick Grande-Bretagne.

«Jusqu'à tout récemment, la politique n'a jamais compté autant personnellement que Kenyatta pour Raila", a t-il ajouté, faisant référence à son principal rival, il a battu à l'élection, le Premier ministre sortant, Raila Odinga.

L'un des hommes les plus riches de l'Afrique

lors des élections  de décembre 2007 Kenyatta a jeté son poids derrière le président Mwai Kibaki.

Les sondages sombrent ont plongé le pays dans le  chaos et laissé plus de 1.100 morts et des centaines de milliers contraints à quitter leur foyer.

Les retards dans le décompte des votes  en 2007 déclencha la violence  sur la suspicion que Kibaki a volé l'élection de M. Odinga, et les meurtres ciblant principalement les Kikuyus se propagèrent à travers le pays.

Traduit de l’anglais par Afrohistorama

Source :Daily Nation

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article