Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 17:56

Résolution de la crise en République centrafricaine – L’Union africaine s’oppose à la France.

dlamini-zuma-bo.jpg

Nkosazana Dlamini-Zuma, la présidente de la Commission de l’Union africaine. 

 

La diplomatie du pays de François Hollande protège les rebelles brutaux de la Séléka, ce qui a le don d’agacer les représentants de l’Union africaine à la Maison de Verre à New York. Jusqu’à quand l’ONU considèrera-t-elle normale le fait qu’une ancienne puissance coloniale continue de rédiger les résolutions sur ses ex-possessions ? Le débat sur la future force onusienne au Mali remet cette question au goût du jour. 

Qui a dit que la France officielle n’était pas la marraine officieuse des rebelles de la Séléka ? En tout cas, les débats à la Maison de Verre de l’ONU à New York sont des grands moments de vérité. Selon le site d’investigation Inner City Press, toujours très bien renseigné, la France, «qui tient le stylo» pour rédiger les résolutions du Conseil de sécurité sur son ancienne (?) colonie, a refusé d’avaliser le communiqué de l’Union africaine comportant une liste de sept leaders de la Séléka, y compris le porte-parole du mouvement basé en France. L’Union africaine veut en effet que les personnes figurant sur cette liste soient frappés par une interdiction de voyager et un gel de leurs avoirs. Il est piquant, soit dit en passant, de remarquer que Paris, si prompte à militer pour ce type de sanctions vis-à-vis du président Gbagbo et de ses proches, se «braque» dès qu’il est question de les infliger à des chefs de guerre qui se signalent par des pillages insensés, des violences et destructions dirigées contre les organes de presse (selon le Comité de protection des journalistes) et l’utilisation notoire d’enfants-soldats.

 

Le refus de la France d’exercer ce que le Rwandais Olivier Nduhungirehe appelle une «forte pression» sur la Séléka a conduit à un désaccord manifesté par l’absence de déclaration télévisée à la suite de la réunion du Conseil de sécurité lundi. La France, qui rédige toujours les communiqués et résolutions sur les pays de son pré carré, a refusé d’aller «aussi loin» que le voulait l’Union africaine et le Rwanda en ce qui concerne les sanctions contre la Séléka. En clair : Paris veut se contenter d’une condamnation de façade contre des entrepreneurs politiques qui, comme le montrent certaines photos diffusées sur les réseaux sociaux, sont très proches de ses militaires sur le terrain. Au final, le communiqué qui devait être envoyé aux journalistes plus tard par courrier électronique ne l’a pas été…  et le porte-parole de la délégation française, qui devait le diffuser, a «disparu» comme le raconte le site Inner City Press.

«Vestiges du colonialisme» et «conflits d’intérêt»

Sur le Mali également, la France est critiquée dans les couloirs de la Maison de Verre. Et pour cause : alors qu’une résolution est en cours de rédaction pour encadrer la création d’une Mission des Nations unies au Mali, Paris veut à tout prix imposer le schéma expérimenté en Côte d’Ivoire, où une force française sous commandement français est déployée «parallèlement» à des Casques bleus «classiques». Rappelant que Hervé Ladsous, l’actuel responsable des opérations de maintien de la paix de l’ONU est le quatrième d’une série de Français dirigeant ce département stratégique les uns à la suite des autres, Inner City Press estime que l’ONU est devenue le lieu où s’expriment «vestiges du colonialisme » et «conflits d’intérêts».

Hier, au cours d’une conférence de presse au siège de l’ONU, le représentant de la France, Gérard Araud, a en tout cas réfuté la comparaison entre les schémas ivoirien et malien… et a tout de même concédé que la question «qui va payer pour le déploiement au Mali» est une bonne question. A priori, la résolution sur la force onusienne au Mali – qui devient centrale pour un François Hollande qui veut éviter le spectre de l’enlisement sur lequel Nicolas Sarkozy joue déjà – doit être votée au cours du mois d’avril. D’ici là, les marchandages diplomatiques iront bon train. Et la situation désastreuse des droits de l’Homme et du secteur de la sécurité dans une Côte d’Ivoire pourtant prise en main par Paris, participera à donner des arguments à ceux qui veulent que l’on cesse de croire que Paris sait forcément ce qui est bon pour ses anciennes ( ?) possessions africaines.                                                                 Par Théophile Kouamouo                                                                                                         Source : Nouveau courrier

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine