Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 18:22

Repli identitaire: Le tribalisme se renforce de plus en plus au Cameroun.

Balance

Alors qu'on parle de plus en plus de la succession du Président de la République, force est de reconnaître que les vieux démons du tribalisme refont de plus en plus surface au Cameroun.

L'actualité politique au Cameroun ces derniers jours est incontestablement la préparation des élections sénatoriales programmées pour le 14 avril prochain. Si cette élection n'enthousiasme pas toutes les populations en raison du caractère même de cette élection qui n'engage que les conseillers municipaux, elle ne revêt pas moins un caractère important dans la mise en place de toutes les institutions prévues par la Constitution de 1996. Son importance est d'autant plus grande que c'est le Président de cette Chambre Haute du Parlement qui devra, à en croire la Constitution de 1996, assurer la transition en cas de vacance au sommet de l'Etat. En clair, le Président du Sénat sera celui-là qui devra assurer les élections sans qu'il soit lui-même candidat à l'élection présidentielle. Avec la mise en place du Sénat et sans doute dans la foulée de la Cour constitutionnelle, Paul Biya parachève ainsi la mise en place d'une véritable démocratie au Cameroun. Du coup, l'on peut penser qu'avec la mise en place du Sénat et de la Cour constitutionnelle, les jeux sont ouverts pour une succession tranquille au Cameroun. C'est dire qu'une nouvelle redistribution des cartes est vivement attendue et elle pourrait remettre en question les traditionnels équilibres qui, même s'ils ne reposent sur aucune loi écrite, ont toujours présidé au choix des hommes que ce soit sous Ahmadou Ahid¬jo ou encore sous Paul Biya. L'on sait par exemple que si le Président de la République est du Grand Sud, le Président de l'Assemblée Nationale est anglophone et le Premier Ministre du Grand Nord et vice-versa. En tout cas, c'est ce qui a fait imposer une sorte d'axe Nord-Sud dans la répartition du pouvoir au Cameroun. Cet état des choses va-t-il prospérer après Paul Biya? L'on se souvient que lors d'une interview accordée aux confrères de France 24 au cours d'une visite officielle en France, Paul Biya avait clairement indiqué qu'il n'y avait pas de dauphin en démocratie. Du coup, tout porte à croire que seules les urnes désigneront le successeur de Paul Biya.

Est-ce pour cela que les différents stratèges ont commencé à s'échauffer dans les antichambres? On peut le dire.


Axe Nord-Sud

Seulement, dans cette ambiance, même si la succession de Paul Biya n'est pas encore officiellement ouverte, les démons du tribalisme refont de plus en plus surface au point de faire peser une sorte d'épée de Damoclès sur le pays. Et en première ligne, la fracture qui manifestement semble s'installer entre le Grand Nord et le Grand Sud. On n'a encore pu le constater il y a quelques jours avec les sanctions infligées à lya Mohammed par le Conseil de Discipline Budgétaire et Financière du Contrôle Supérieur de l'Etat. Pour certains chroniqueurs, ces sanctions à l'endroit de Directeur Général de la SODECOTON étaient tout simplement la manifestation d'un acharnement contre un ressortissant de la partie septentrionale du pays. Une sorte de chasse aux sorcières surtout après l'incarcération récente de Marafa Hamidou Yaya que certaines populations du Grand Nord estiment que ses malheurs sont le fruit de ses ambitions présidentielles. Et pourtant, il est constant que l'ancien Secrétaire Général de la Présidence de la République a été reconnu coupable de détournement de deniers publics dans le cadre de l'acquisition d'un aéronef pour les déplacements du Président de la République.

D'ailleurs, on se rappelle que dans leur logique de maintenir le fameux axe Nord-Sud, nombreux sont les ressortissants du Grand Nord qui ne cachent pas leur impatience à «récupérer» le pouvoir. Parmi ces personnalités de premier plan, l'on note Amadou Ali, vice-Premier Ministre qui n'avait pas manqué, dans une conversation avec l'ancienne Ambassadrice des Etats-Unis au Cameroun, Janet Garvet, conversation reprise par les câbles Wikileaks, d'affirmer que les 3 régions du Septentrion, ethniquement et culturellement différentes du reste du Cameroun, allaient continuer à apporter leur soutien au Président Paul Biya aussi longtemps que le Chef de l'Etat actuel souhaitait rester au pouvoir. Il continuait alors d'indiquer que les Béti étaient peu nombreux pour s'opposer à un pouvoir nordiste et au reste du Cameroun, et que les Bamiléké avaient fait des ouvertures à des élites du Nord pour constituer une alliance qui n'avait aucune chance de réussir pour soutenir un pouvoir politique bamiléké. Traduction facile: l'après Biya ne se fera pas avec les Béti et les Bamiléké. Même si l'ex-vice PM en charge de la Justice avait par la suite parlé d'une affaire de traduction, du Français à l'Anglais, Amadou Ali avait laissé tomber le masque. Et lorsqu'on sait qu'Amadou Ali n'est pas le seul ressortissant du Septentrion à penser ainsi, on peut dire sans risque de se tromper que l'unité nationale est sous la forte menace des démons du tribalisme.

Par Charles Nwe

 Source : La Nouvelle 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Alain Dimaleu 15/04/2013 12:38



Au contraire les camerounais de plus se rassemblent autour du président comme un seul homme et les différents scrutins le démontrent à chaque fois le tribalisme ne peut pas porter autant de
fruits ou produire ce genre d’électorat.

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine