Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 22:38

Luc-banemeck.jpg Luc Banemeck Senior Strategist Consultant

 

   Que veut l’occident au Cameroun avant la fin de l'année 2011?


Analyse des points forts des lettres de Mme Hilary Clinton et Mr Obama respectivement au peuple Camerounais et au président Biya.


Toute correspondance cache toujours une volonté. Pour en savoir plus nous avons fait appel à notre analyste maison le Consultant en Stratégie Luc Banemeck pour mieux éclairer nos lecteurs qui se demandent à quelle sauce ces gens vont manger les Camerounais, que recherchent-ils ? Pourquoi c’est l’Amérique qui passe le message et non la France ? C’est à toutes ces questions que notre analyste va répondre.

Afrohistorama News : Comment expliquez-vous les lettres de Hilary Clinton et Obama respectivement au peuple Camerounais et à son président Paul Biya ?

Luc Banemeck : Si on fait une lecture ordinaire, ce sont des lettres normales que les pairs s’envoient aux occasions telles que les fêtes nationales et/ou catastrophes naturelles etc. Hilary ne pouvait écrire qu’à son pair le ministre des affaires étrangères Camerounais et Barak Obama à Paul Biya. En revanche ce qui est très surprenant avec ses deux lettres, c’est d’une part les cibles, le contenu et le timing.

Afrohistorama News: On se disait que ces lettres ne sont pas aussi simples à déchiffrer par nous même, voir nos lecteurs, c’est la raison pour laquelle nous avons voulu en savoir d’avantage. Que pouvez-nous dire à propos de ce  que vous évoquez?

Ici on a deux cibles :

1)      1)Le peuple Camerounais;

2)      2)Le pouvoir exécutif représenté par le président Paul Biya.

 

Lorsqu’on parle de cible, cela introduit la notion d’attaque. Il faut très bien comprendre qu’aujourd’hui, une attaque n’est pas exclusivement militaire. Elle peut être économique, politique, médiatique, religieuse, culturelle, occulte etc.

Il s’agit d’une attaque que je qualifierai de sublimo-stratégique sur le plan diplomatique.

C'est-à-dire une correspondance qui distille un message voilé de menaces envers les cibles.

C’est un peu comme dans le marketing des que la cible est connu, on peut mettre en branle le reste de la machine. Vous verrez que tout long de l’année les deux seront périodiquement attaquées par la machine stratégique des occidentaux. Sous des formes différentes.

Voila un peu ce que je puis dire concernant les deux cibles.

Afrohistorama News : Que pouvez-vous nous dire sur le contenu de ces lettres ?

Luc Banemeck : Concernant les deux lettres, elles se complètent. La lettre de Clinton laisse apparaitre les différents  points susceptibles d’être utilisés dans les futures attaques, le tout accompagnée des ordres, tandis que celle d’Obama laisse entendre des sanctions en cas de désobéissance.

Le reste des Etats-Unis voué à travailler avec le gouvernement du Cameroun dans le renforcement de  la démocratie, la  gouvernance, et l’Etat de droit, nous attendons avec intérêt de voir le peuple du Cameroun exercer son droit de voter à la fin de cette année dans une élection présidentielle  libre, transparente et crédible.

Notre adhésion commune, aux idéaux démocratiques continuera à renforcer notre amitié et nos liens. Puissent la paix et la prospérité régner sur la République du Cameroun.

Cible : président Paul Biya

En langage codé ces deux extraits sont très révélateurs de ce qui risque de se passer les mois qui viennent.

Un ordre est même lancé, « nous attendons avec intérêt » que le peuple Camerounais exerce son droit de vote. Ce qui sous-entend jusqu'à présent il ne l’a pas fait. Et s’il ne le fait pas, alors il peut y avoir un changement dans les liens d’amitié.

On impose même une période : avant la fin de l’année et non après. Comme s'il y avait un agenda à suivre.

On impose la méthode : l’élection doit être transparente libre et crédible.

Ce message d’Hilary Clinton et Barack Obama à  l’endroit des différentes cibles est très claire.

Afrohistorama News : Que pouvez nous dire sur le timing ?

Luc Banemeck : l’un écrit 2 jours avant la fête nationale et l’autre 5 jours après. 2+5=7.

On remarquera que le 18 et 25 mai est sont des mercredis.

Afrohistorama News : Que signifie tout cela ?

Luc Banemeck : je ne rentrerai pas dans le mysticisme que je ne maitrise pas. En revanche ce que je peux dire c’est que ce timing a à faire avec leur plan sur le Cameroun, je ne le connais pas, mais ce que bien entendu je peux faire c’est de décortiquer au fur et a mesure qu’il le déroule pour prévenir ce qui risque d’arriver. Bien entendu des analyses techniques poussées peuvent permettre de mieux appréhender le but final.

Afrohistorama News : Que pensez-vous de tout ce micmac ?

Luc Banemeck : Ce micmac a à avoir avec les richesses du Cameroun. Peut-être beaucoup de Camerounais ne savent pas à quel point leur pays occupe une position géostratégique en Afrique centrale en particuliers et en Afrique en général. Il faut savoir que le Cameroun est situé au dessus de l’équateur ou tourne la grande majorité des satellites géostationnaires dans l’espace. Le Cameroun en matière géoéconomique occupe une plateforme idéale vers le Sud, le Nord, l’Est et l'ouest de l’Afrique. Bref qui contrôle le Cameroun, contrôle l’une des rentrées terrestre et aérienne principale de l’Afrique.  Le Cameroun dispose de nombreuses ressources minières encore inexploitées, le Cameroun dispose d’une main d’œuvre hautement qualifiée. Et un fort taux d’alphabétisation très élevée par rapport au reste du continent (environ 75% source : CIA factbook).

En s’adressant au peuple Camerounais ils veulent lui démontrer le soutien qu’ils peuvent apporter dans sa quête de démocratie, du respect du droit et de la bonne gouvernance. Ils savent très bien que c’est là  quelque’une des revendications principales du peuple Camerounais.

 Ils sont à la recherche des alliés pour les prochaines années. Pour l’instant ils ont du mal a en trouvé au sein de l’opposition Camerounaise qui est majoritairement nationaliste. Pour eux le seul allié restant est le peuple Camerounais qu’ils veulent séduire en surfant sur les errances du gouvernement Camerounais.

Afrohistorama News : Dans tout ce brouhaha quel est leur véritable objectif, je vais me répéter ?

Luc Banemeck : Je pense qu’il ne faut pas sortir de l’université de Ngoa kellé pour le savoir, tout le monde est au courant aujourd’hui que notre continent regorge encore des ressources énergétiques et autres inexploitées d’une part, d’autres part tout le monde sait que le monde occidental rencontre une crise financière et économique sans précédant, de telle sorte que l’on parle même de la faillite technique de la FED (la banque centrale Américaine), en même temps il y a la Chine et tous les états dit émergents qui sont attirés par l’Afrique. Vous voyez donc que dans cette compétition globale, le Cameroun disposant de ce qu’ils recherchent, il est naturel qu’ils veuillent la recolonisation du Cameroun pour se refaire une santé. Car ce sont des gens qui ne connaissent que l’épreuve de force dans les relations humaines.

Donc leur objectif est d’assujettir le Cameroun et exploiter sans vergogne ses ressources. Voilà leur véritable but. Il n’y en a pas d’autre. Pour cela ils seront prêts à utiliser tous les subterfuges et tous les moyens. Leur appel dépendra donc de la réceptivité des Camerounais.

Afrohistorama News : Devant un tel plan que peut faire le gouvernement Camerounais, que peut faire le peuple ?

Luc Banemeck : je ne suis pas celui qui vous dira il faut se mettre à prier. Car ce qui est arrivée en Côte d’ivoire doit nous servir de leçon. L’armée est devenue, l’eternel des armées.

L’initiative est dans les mains du gouvernement et du peuple Camerounais. Ensemble ils pourront relever ce challenge. Seul ils seront comme un bouchon de liège qui survolera les événements.

Vous savez On ne colonise qu’un peuple colonisable. Si le gouvernement Camerounais encourage une Unité nationale véritable. Alors  ils reculeront.

Lorsque je parle de l’Unité nationale, j’aime toujours rappelé le combat entre Chan Kai Tchek et Mao Tse Dung en 1942.  

En 1942 lorsque le Japon attaqua la Mandchourie Chinoise, Mao et Chan se battaient depuis plusieurs années pour le contrôle de la Chine. Dès que le Japon attaqua le pays, les deux se mirent d’accord pour faire la paix des braves. Sur une table ils scellèrent une entente pour combattre un ennemi commun qui était le Japon. Ils gagnèrent la guerre. Après cette guerre ils poursuivirent leurs combats qui a vu la victoire de Mao sur Chan. Et la naissance de la Chine et de Taiwan d’aujourd’hui. Qui ne dit pas que demain les deux redeviendront un seul pays comme Hong Kong l’a fait. Et s’ils se laissaient dominer par les japonais ? Il faut pensez à ce qui viennent après.

Ceci pour dire que les Camerounais ont le choix entre sceller une alliance ou livre le pays aux aventuriers extérieur. Si le choix n’est pas fait maintenant, j’ai peur que l’étranger le face pour nous. Il pourra venir se mêler, dramatiser, par des actions humanitaires et autres actions bidonnées, mettre les uns contre les autres pour ses intérêts et à la fin c’est  le peuple Camerounais qui trinquera.

Il faut que tous les Camerounais mettent leur ego de côté. Que réclame le peuple Camerounais, c’est ce que Hillary Clinton a exprimé dans sa lettre, Droit, Election libre, Bonne gouvernance et Prospérité. C’est d’ailleurs ce que tous les peuples du monde veulent. Mais ce n’est pas Hilary Clinton et son gouvernement qui peuvent l’apporter aux Camerounais, je ne regrette pas de le dire. C’est tous les Camerounais ensemble mains dans les mains. Bien entendu que certains seront obligés de perdre un peu voir beaucoup pour que d’autres en gagnent. Telle est l’équation de la vie. Ce que perdent les uns est gagné par les autres. La vie est un cycle infini.

Mais si cela n’est pas fait. Alors tel que je connais ces pays (occidentaux), ils surferont sur les points faibles qu’ils ont détectés (droit de vote, élection libre et transparente, bonne gouvernance, prospérité) pour atteindre leurs objectifs. Ils ont les moyens et les ressources pour cela. Donc Seule l’union sacrée véritable de tous les Camerounais peut l’empêcher.

Afrohistorama News : Selon vous quels sont les points faibles du Cameroun ?

Luc Banemeck : Les points faibles ont été donnés par Hilary Clinton et Obama.

-Le renforcement de  la démocratie;

- La bonne gouvernance;

- L’Etat de droit;

- L’exercice du droit de vote;

 - Election  libre, transparente et crédible;

- Faiblesse de la prospérité.

Afrohistorama news : Selon vous quels sont les points forts du Cameroun ?

Luc Banemeck :

-           La qualité et la disponibilité des ressources humaines;

-           Les ressources du sol et du sous-sol;

-           La position géostratégique sur le continent Africain

-           Son histoire de 1945-1970 qui n’est pas une histoire singulière en Afrique.

 

Afrohistorama News : pourquoi c’est l’Amérique qui passe le message et non la France ?

Luc Banemeck : En effet c’est un point très important de la méthode des occidentaux. Depuis la mise en esclavage des Africains. Les occidentaux se sont toujours entendus avant d’agir avec nous. Contrairement aux Africains qui vont toujours en rangs dispersés croyant gagner tout seul. Les Européens s’entendent avant et envoi un éclaireur en mission et le plus souvent c’est le plus acceptable par la cible. Des que le missionnaire échoue,  alors c’est toute la meute qui vient au secours. Rien n’est improvisé avec eux.

En raison des événements historiques des années 50 et 60, lors desquels la population Camerounaises a été massacrée par les forces coloniales françaises. Le peuple Camerounais souffre encore dans sa chair ce qui veut que le discours d’un français ne passera que s'il est accompagné d’une «sucette» et rien ne garantie sa prise en compte soit totale. Bien entendu il ne faut pas confondre le gouvernement et le peuple. Qui lui deal avec les accords de coercition pardon de coopération des années 1960 qui plombent encore le développement du Cameroun.

Donc sachant cela, ils ont  missionné un Obama qui a une partie de lui Africaine,en pensant que le peuple Camerounais tombera dans le panneau. D’où les lettres du gouvernement Américain. Mais la ils se trompent à mon avis. Car aujourd’hui beaucoup d’Africains ont pu voir Obama en action en Côte d’ivoire, ce n’est pas au Cameroun qu’il sera différent. Tout ce qu’il peut dire aujourd’hui à l’Africain n’a plus beaucoup d’impact, sauf chez ce qui ne veulent pas voir la réalité en face ou qui ont un intérêt particulier.

A suivre…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Blaise Foka 31/05/2011 20:30



Salut cher consultant,


Je suis en partie d'accord avec votre analyse qui met d'ailleurs en lumière les faiblesses de notre pays. Si vous ajoutez à cela le fait que nos gouvernements ne sont pas totalement légitimes du
fait de la non représentativité de nos élus qui sont le plus souvent coptés au même titre que nos ministres. Vous le savez bien que la plupart n'ont pour compétences que leur dégré de
militantisme; et les occidentaux chercheront à exploiter nos comportements de tous les jours à savoir le tribalisme, la corruption et l'unité de façade que nous affichons.


Au regard de paupérisation ambiante dans laquelle vive la majorité des camerounais, je puis affirmer que le loup est dans la bergerie. En effet, le cameroun est seul pays au monde où le Chef de
l'Etat prend des ordonnances pour réguler la vie chère et personne ne respecte et le bas peuple continue de s'étouffer; où le chef de l'Etat demande que les personnes et leurs biens circulent
librement et le racket perdure de plus belle sur nos axes routiers; où les gangsters à col blanc sont emprisonnés mais le détournement connait son ^lein essor...


Alors cher stratège, nous faisons le nid du serpent (occidentaux). Revenant aux élections, ELECAM cherche à inscrire le chiffre "Record" de 9 000 000 millions d'inscrits sur 20 000 000
d'habitants. Une question: Combien de camerounais allaient aux urnes avant pour élire leur dirigeants?


Monsieur le consultant tu sais tres bien que la seule voie de sortie pour nous reste que nos dirigeants doivent avoir comme bouclier dans ce genre de situation le peuple souverain. Est ce le cas pour notre pays?


Nous avons d'ailleurs vue en Cote d'ivoire MBAGBO et ses adeptes reciter pendant des mois le pouvoir dont détient le peuple sans s'assurer que leur présence au
sommet de l'Etat émanait de la volonté de ce peuple.


il faudrait donc à mon avis que les dirigeants africains en général recherche leur légimité aupres de tout le peuple qui pourra
en cas de besoin leur servir de bouclier contre les impérialistes occidentaux au lieu de pactiser avec eux contre le peuple pour des raisons inavouées et se dedire et rechercher l'appui de ce
même peuple en retour.


Blaise FOKA


Observateur politique



Youssou Bamen Calixte 31/05/2011 20:20







nya frank 28/05/2011 04:59



very good analyst...i pray that all cameroonians should remain concous of all this facts...we are intellectuals...lets not give out our country to all this foolish countries called great
powers...OBAMA is not and AFRICAN he is American...he can't love Africa more than America...therefore he will always do everything possible to satisfy American ambitions or interests...may my
brothers from Africa understand this once and for all...I M PROUD TO BE AFRICAN...AFRICA UNIT



Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine