Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Problème d'effectif pour les Forces Rebelles de Cote d'Ivoire

10 Mai 2011 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire



Problème d'effectif pour les Forces Rebelles de Cote d'Ivoire, aucun ivoirien ne veut les rejoindre sauf par la contrainte, car considérée comme armée illégale. Créée dans la sans décret de loi et comportant en son sein des éléments responsables des génocides de Duekue, Daloa, Gagnoa etc.

Alors on fait appel aux prisonniers de droit commun et aux Chasseurs traditionnels (Dozos).

Car toute chose constituée illégalement, agit illégalement, ne payera pas les salaires, jugera sans justice et tuera en croyant s’il le faut. Le mieux c’est attendre le retour de la légalité république, c'est-à-dire le respect de la constitution et de celui qui l’incarne légitimement le président Laurent Gbagbo.


 

 

http://www.youtube.com/watch?v=uYfITD3Pprw&feature=player_embedded

 

L'armée de Ouattara a vraiment un problème d'effectif. La preuve, elle procède actuellement au recrutement de nouveaux combattants parmi les prisonniers de nos différentes prisons civiles libérées par ces miliciens de Ouattara eux-mêmes.  Regardez la vidéo ci-dessus, pour vous en convaincre:

Incroyables mais vrai, une armée qui se dit "républicaine" libère des prisons pour faire des occupants ses soldats. Que fait-on alors des critères moraux qui conditionnent le recrutement dans une armée républicaine. Avec Sieur Ouattara, nous sommes vraiment dans la république bananière.

Où sont les FDS (Forces de Défense et de Sécurité de Côte d'ivoire) dont ont prétend qu'ils auraient fait allégeance à Ouattara?

Le camp Ouattara a de sérieux problèmes, vu que son armée à perdu assez d'hommes dans les combats contre les forces résistantes à yopougon, à Dabou et à Grand Lahou.

Pour la paix en Côte d'Ivoire, le camp ouattara gagnerait à négocier avec le président Gbagbo au lieu de s'obstiner dans cette voix sans issue de la chasse aux sorcières.

En tout cas pour négocier avec l'autre camp. il faut le chef, sinon rien. le débauchage de quelques ratés ne suffira pas. la force ne suffira. L'exemple sud-Africain est la, entre l'ANC et le Gouvernement d'Aparteid de l'ethnie blanche. N'ayant aucun issu, ils etaient obligés de négocier avec le chef. Mandela. Seul capable de debloquer la situation, qui devenait intenable pour les Afrikaners. La France et Sieur Ouattara doivent comprendre la Côte d'Ivoire ne peut fonctionner normalement que si le camp Gbagbo existe librement et toutes les armées étrangeres quittent le pays.

Mbombog Ntohol

Afrohistorama n'est pas l'auteur de l'article

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article