Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 23:59

 Poutine accuse : L’assassinat de Kadhafi est un crime de guerre c’est une des questions qui doit être éclaircie.

Colonel-Kadhafi.jpg

 

Vladimir Poutine, le n°2 russe, a explicitement accusé jeudi les Etats-Unis d'avoir été derrière la capture et l'assassinat du colonel libyen Mouamar Kadhafi, alors qu'il tentait de fuir la ville assiégée de Syrte. Lors de la traditionnelle séance de questions/réponses à la télévision russe, Poutine a indiqué que les forces spéciales américaines sont impliquées dans la mort du dirigeant libyen, tué d'une balle dans la tête, lors d'un lynchage, dans des circonstances troubles, peu après sa capture.

« Des drones, notamment américains, ont attaqué la colonne (de voitures de Kadhafi). Puis avec leurs radios, via des forces spéciales qui n'avaient rien à faire là-bas, ils ont fait venir la soi-disant opposition et des combattants qui l'ont éliminé, sans jugement et sans enquête », a affirmé Poutine à la télévision.

Quelque temps après la mort de l'ex dirigeant libyen, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait déjà soulevé la question de la légalité de la frappe aérienne qui a touché le convoi de Kadhafi, conduisant à sa capture puis à sa mort par balle, alors qu'il était prisonnier. Au moment des faits, l'Alliance atlantique avait indiqué qu'elle ignorait que le colonel Kadhafi se trouvait à bord d'un des véhicules.

Réagissant aux affirmations du Premier ministre russe, le Pentagone a estimé jeudi, «ridicule» d'accuser les États-Unis d'avoir eu un rôle dans la mort, en octobre, du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. «L'affirmation selon laquelle des forces spéciales américaines ont été impliquées dans la mort du colonel Kadhafi, est ridicule», a précisé le capitaine John Kirby, porte-parole du secrétaire américain à la Défense Leon Panetta.

Pour autant, les accusations de Poutine reposent sur des faits déjà soulignés par la presse française, après la mort de Kadhafi. Témoin gênant, lors d'un procès au Tribunal pénal international (TPI), le colonel Kadhafi aurait été liquidé par la France et les Etats-Unis, qui avaient en fait planifié son assassinat bien avant le 20 octobre, jour de sa capture et de sa mort, près de Syrte, alors qu'il tentait de quitter la ville.

Ce sont là les révélations du quotidien satyrique français « Le Canard Enchaîné », selon lequel, aussi bien les Etats-Unis que la France voulaient liquider physiquement le colonel, et éviter sa comparution devant des juges du TPI : empêcher qu'il ne se serve de la tribune du TPI pour parler de ses relations supposées avec la CIA, avec les services secrets français et autres officines du renseignement américaines et françaises.

Avant les affirmations de Poutine, « Le Canard Enchaîné » avait écrit que « des troupes spéciales au sol, américaines et françaises, étaient d'ailleurs présentes aux côtés des insurgés du CNT, notamment à Syrte où se déroulait la dernière bataille pour la chute du régime de Kadhafi ». Elles appartenaient, selon le quotidien parisien, aux services de renseignements américains et français, avec pour mission de porter assistance aux unités du CNT qui investissaient la ville, quartier par quartier et surtout, capturer le «Guide» vivant.

Le 20 octobre, à 8h30 du matin, 3 avions de l'OTAN s'approchent de Syrte, alors qu'une colonne de 75 véhicules fuit la ville, à vive allure. Kadhafi en faisait partie, et un drone américain «Predator» tire des roquettes. Un mirage F1CR français de reconnaissance suit un Mirage 200-D qui largue deux bombes de 225 kilos guidées au laser. Bilan : 21 véhicules détruits et Kadhafi seulement blessé. Des soldats français auraient été sur les lieux et ont assisté à la capture de Kadhafi, et à son lynchage. Les images de télévision montrent qu'il est tabassé, molesté, frappé à la tête, et puis plus rien, sauf une autre image le montrant gisant dans son sang, à même le sol. Officiellement, il a été tué d'une balle tirée à bout portant par un jeune.

De nombreux témoignages confirment, cependant, la présence, sur les lieux, de militaires étrangers que les troupes du CNT n'ont pas inquiétés. Parmi eux, il y aurait même des mercenaires sud-africains, certains blessés, chargés, eux, de faire sortir le «Guide» indemne de la ville. Deon Odendaal, un de ces mercenaires, cité par le quotidien sud-africain « Reporter », indique qu'au moins 2 Sud-Africains ont trouvé la mort dans l'opération, mais précise que la plupart des mercenaires s'en sont sortis parce que les soldats libyens ont crié de ne pas tirer sur des étrangers, et les ont même aidés à fuir.

Selon Poutine, l'acte de décès du colonel Kadhafi a été bel et bien signé par Washington. Aucun doute là-dessus. Et, selon le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo, la mort de Kadhafi pourrait être assimilée à un crime de guerre. « La mort de Mouammar Kadhafi est une des questions qui doit être éclaircie - savoir ce qui s'est passé - parce qu'il existe de sérieuses suspicions sur le fait que c'était un crime de guerre », a-t-il déclaré à la presse, jeudi à New York.

 

Auteur : Yazid Alilat,

Source : Le Quotidien d'Oran

 

Gbagbo on ira jusqyu'au boutMalick Noel Seck

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine