Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Pourquoi les déclarations de Mr Bernard Houdin « Conseiller du président Gbagbo Laurent » suscitent-ils des interrogations ?

21 Juin 2011 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

t-29 OUEST Foumban Art Bamoun 02

 

Tribune Libre : Chronique de Mbombog Ntohol

Pourquoi les déclarations de Mr Bernard Houdin « Conseiller du président Gbagbo Laurent » suscitent-ils des interrogations ?

Beaucoup  d’Africains se posent la question aujourd’hui sur la fonction réelle de Mr Houdin depuis qu’il a été adopté par les patriotes ivoiriens et présenté devant les patriotes Africains comme remplaçant de Mr Toussaint Alain au poste de conseiller du président Gbagbo Laurent.

Est-il Porte parole ou Conseiller du président élu de la Côte d’ivoire ?

Il Subsiste beaucoup de confusions, en ce qui concerne sa véritable fonction. Il se présente comme Conseiller, et agit comme Porte parole. Ou on est conseiller et dans ce cas il faut rester à Korogho pour Conseiller le président, ou on est porte parole et dans ce cas on peut faire le tour du monde pour porter la mobilisation haute afin que la flamme du combat pour la démocratie à l’Africaine en Côte d’ivoire survive.

Suite à sa dernière  intervention devant un parterre de Panafricains éclairés, Mr Houdin a paru très suspect dans ses déclarations qu’il  a très vite rectifiées suite aux interventions des participants, qui connaissent pourquoi  ils se battent. [VOIR VIDEO DE L’INTERVENTION DE MR HOUDIN] Si vous n'arrivez pas à visonnez le clip. Copiez le lien suivant et allez directement sur youtube pour visionnez car  à partir du site il est bloqué, ce qui vous permettra de le voir.

http://www.youtube.com/watch?v=wWJmF8XuV6w&feature=player_embedded

 

Il Déclare que le président Laurent Gbagbo trouve que c’est bien tout ce qui a été fait jusqu’à présent en terme de manifestations depuis le coup d’état du 11 Avril dernier en Côte d’ivoire, en revanche il ne trouve pas bien la manifestation pour le boycott de la nuit Africaine du 11juin dernier devant le stade de France.

Heureusement que la présence Panafricaine éclairée lui rappela instantanément, l’historique des événements que même le président Laurent Gbagbo Professeur d’histoire n’aurait eu rien à redire.

-         Eyadema meurt, on réinstalle son fils par un coup d’état militaire et électoral ;

-         Bongo meurt on réinstalle son fils par un coup d’état électoral ;

-         Bruit et rumeur de positionnement de Karim Wade au Sénégal pour remplacer son père ;

-         Côte d’ivoire, échec d’un coup d’état électoral, puis coup d’état militaire.

Toujours le même mode opératoire par les mêmes gens. Aujourd’hui les Africains ont compris le jeu. Et disent stop, assez.

Depuis 1950, on joue avec les Africains comme du punching-ball. C’est d’ailleurs ce qu’une intervenante déclare avoir rappelé aux renseignements Français lors de son arrestation le 11 juin dernier.

Que les slogans n’étaient pas  pas anti-français, mais dénonce des agissements graves qui ont eu lieu en Afrique depuis 1950, et qui sont contraire aux valeurs que prône la France.

Que  rappels exactement  ces Africains qui manifestent toutes les semaines?

1-     L’Afrique francophone va très mal, et que tant que la situation perdure, ceci sera rappelé à  toutes les occasions (Message aux non Africains) ;

2-     L’Afrique doit s’unir pour régler elle-même ses problème, personne ne viendra le faire à sa place (Message aux Africains) ;

3-     Les rassemblements ont toujours permis jusqu’à présent de faire connaître un problème (Les mères en Colère d’Argentine, contre le régime de l’Apartheid, etc.)garder en éveil le problème national Africain aux yeux du monde, alors pourquoi arrêter en si bon chemin ?

Alors, si on analyse bien la déclaration de Mr Houdin, On ressent une séparation du problème national Ivoirien des autres problèmes que rencontrent les autres Africains. On note aussi  la reconnaissance de la version du journal le Parisien qui dit que les manifestants du stade de France étaient Anti-français. Une telle prise de position est grave et mérite des éclaircissements si on prétend lutter pour une Afrique libre.

Rappel pour ceux qui l’on peut-être oublié.

Avant l’arrivée du président Nelson Mandela et de son ANC au pouvoir en Afrique du Sud, il a régné un régime raciste de la terreur en Afrique du Sud. Le régime appelé Apartheid. Ce régime qui a duré plus de 70 ans  a longtemps été soutenu par tous les pays occidentaux sans exception.

Or dans les années 1960, plusieurs pays Africains décidèrent de le boycotter sur tous les plans. C’est la raison pour laquelle il était encore mentionné jusque  dans les années 1990, dans les passeports d’Africains membre de l’Organisation de L’unité Africaine ancêtre de l’Union Africaine, «PEUT VOYAGER PARTOUT SAUF EN AFRIQUE DU SUD ».

C’est pour dire que, c’est grâce aux manifestations d’Africains et amis d’Afrique dans le monde depuis des années que ce régime a été détruit en 1991, sur le plan politique. Même s’il subsiste encore sur le plan économique, avec le temps, il va disparaître si les Africains du Sud ne font pas les «cons».

Ceci pour dire que, critiquer ce qui marche, c’est être contre, voire vouloir sa fin. Je crois que le Africains, surtout les Panafricains et Panafricanistes doivent rester en éveil, car dans ce combat qu’ils ont engagé pour l’Afrique tout est possible et le temps un élément important pour celui qui peut persevérer.

A Suivre…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Merci 21/06/2011 09:56



merci beaucoup


merci beaucoup pour cette analyse,


oui restons en éveil