Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Pourquoi Le régime de Yaoundé veut-il rendre l’écrivain et patriote Enoh Meyomesse aveugle ?

12 Juillet 2012 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

Pourquoi Le régime de Yaoundé veut-il rendre l’écrivain et patriote Enoh Meyomesse aveugle ?

enoh meyomesse

Enoh Meyomesse emprisonné  sans jugement et raison valable depuis  9 mois.

 Compte rendu de la visite dans les mouroirs de la Prison de kodengui.

C’est à 11h40 au lieu de 9h que l’Ophtalmologue retrouve devant la prison de Kodengui Njonkou Soulemanou (il n’entrera pas) et moi. Nous y trouvons un Monsieur chargé de nous faciliter l’entrée, nous traversons donc rapidement les différents points de contrôle jusqu’à l’infirmerie. Enoh nous y rejoint juste à notre arrivée, et accueille le Médecin et moi avec cri de joie, et grand sourire. Très rapidement, la consultation commence. D’abord par un interrogatoire, puis avec un appareil, il ausculte Enoh, fait quelques tests avec lui. Pendant ce temps moi je suis occupée à regarder par la fenêtre l’Ex-premier Ministre Inoni Ephraim qui debout de son balcon suit cette séance de consultation. Après les tests, Enoh est encore réinterroger par le Médecin, ses lunettes aussi passées au « contrôle ». Alors l’ophtalmologue m’informe qu’il ya eu plus de peur que de mal, car on ne saurait parler de cécité, et encore, lui il avait pensé à la cataracte ou au glaucome. Il a reconnu que le problème semblait serieux, et qu’il ne pouvait poser un diagnostique fiable qu’après qu’il l’ai consulté plus longuement et avec des outils adéquates à l’hôpital. Néanmoins il tenait à me rassurer que la cécité était à exclure. Pour l’instant, il ne pouvait prescrire que des gouttes, afin que cela fasse sortir ce qu’il a appelé fausses larmes. Qu'il lui fallait impérativement d'autres lunettes, car celles que porte Enoh nuisent plus à ses yeux qu'elles ne l'aident. Il a échangé quelques minutes avec Enoh, et nous sommes séparés, avant la séparation j’ai furtivement remis à Enoh sa ration et sa location télé. Une fois au dehors nous sommes tombés sur Inoni qui était descendu de son balcon et devisait avec quelques « artisans » fabricant des paniers pour ménagères. Nous sommes allés vers lui, il a eu quelques mots de politesses avec l’ophtalmologue, et avec lui j’ai échangé durant quelques minutes. L’Ophtalmologue me dira plus tard, qu’il avait été son patient à une époque.

Sorti de la prison, nous nous sommes rendus à l’hôpital, car il devait faire un mot pour le médecin du Pénitencier, et aussi rédiger l’ordonnance, et nous remettre le produit qu’Enoh devait immédiatement commencé à mettre dans ses yeux. Une fois cela après plus d’1h d’attente à l’hôpital, Njonkou Soulemanou Majaly est rentrée à Kodengui lui remettre le produit et surtout le mot de l’ophtalmo pour le médecin dans lequel il faisait cas de ce qu’il avait constaté comme anomalies chez Enoh tout avec précision d’une consultation à l’hôpital.

 

Bergeline DOMOU

BP:15742,Yaoundé

Tél: (+237) 999 666 71 / 773 338 52 / 221 183 41

b_domou@hotmail.comI

Cameroun

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article