Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Pourquoi le régime de Yaoundé s’acharne-t-il sur le combattant Mboua Massock ?

26 Juin 2012 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

Pourquoi le régime de Yaoundé s’acharne-t-il sur le combattant Mboua Massock ?

mboua-massok.jpg


Chers amis, il a trop plu ce matin, j'ai eu un mal fou à quitter mon lit douillet, ensuite j''ai du affronter sous la pluie des embouteillages à tous les coins de rue de Douala. Finalement je suis arrivé à l'audience de Mboua Massock avec retard. Nous communiquions par téléphone et sans m''attendre comme il le sollicitait au juge, l'affaire a été renvoyée au 23 juillet. MAIS le plus drôle c'est que le palais de justice avait été envahi par l''armée et la gendarmerie. Il y avait les antis émeutes armées jusqu''aux dents ainsi que des gendarmes lourdement armés. J'étais surpris car Mboua Massock comparaissait libre et j''avais du mal à croire que c'était pour lui ce déploiement de la force armée qui prenait des photos. Mboua Massock et ses co-accusés étaient devant la salle d''audience pour m''attendre. Il pleuvait toujours des cordes au palais de justice et les gendarmes s’étaient abrités sous le porche d’entrée du couloir qui mène chez le procureur de la république et sur les murs. Alors je suis descendu sous la pluie pour appeler nos amis et ils sont venus monter dans ma voiture sous les regards de cette armada. Je crois que dans les câbles qui vont aller à Yaoundé, je suis devenu le commanditaire de la rébellion pour laquelle est poursuivi Mboua Massock! On parie?

Mais ce qui est grave est que Mboua Massock m'explique qu''il distribuait ses messages de soutien dont je vous mets un exemplaire en annexe, lorsqu''il a été appréhendé sur instruction d''un lieutenant colonel commandant le groupement de gendarmerie TER au à l''ancienne REGIFERCAM sur la route du port de Douala. Ce dernier l''a conduit dans son bureau et s'est mis à le rouer des coups de points avec de le jeter tout nu avec son slip dans une cellule d''ou il sera extraite le lendemain avec son compagnon d''infortune sur lequel le même lieutenant colonel qui dissimule son identité avait aussi exercé des violences. Il fut donc entendu sur procès verbal et remis en cellule le 12juin au 21 juin sans autre force de procès. Franchement la dictature de Biya est de plus en plus sanguinaire. Le message pour lequel Mboua Massock est poursuivi est rédigé en quelques lignes sur 1/10eme à peine de papier format A4.Son contenu est des plus plats, absolument rien d'incitateur à la révolte, juste un soutien aux bendskineurs et la dénonciation des voleurs de la République. J'ai proposé que Mboua Massock fasse un certificat médical et de porter plainte contre ce lieutenant colonel violent et hors la loi...Mais pour quel justice? Qui va mettre en mouvement l'action publique?

PS. Je ne parviens pas attacher ce mini papier pour lequel Mboua est jugé, mauvaise connexion comme d'habitude.

Jean de Dieu Momo –Avocat

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> <br /> Il est qui dans ce pays ? il a déjà fait quoi que le Cameroun va dire oui c’est un homme qu’on doit pleurer ? un voyou  et hors la loi ne subit que la justice dont il a participé à<br /> violer et à ne point respecter, on ne vit pas dans la jungle au Cameroun, paul Biya nous a tout donné : justice, paix, liberté, stabilité et démocratie.<br />
Répondre