Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Pendant que l’Europe et les États-Unis font la guerre et tuent, la Chine fait des affaires et du social.

16 Juillet 2011 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

Pendant que l’Europe et les États-Unis font la guerre et tuent, la Chine fait des affaires et du social.

hu-jin-tao.jpg

Le 10 juin 2010, à la veille de sa visite d'Etat au Kazakhstan et en Russie, le Président chinois Hu Jintao a respectivement accordé une interview écrite à la presse kazakhe et russe, dont Kazakhstanskaya Pravda, Egemen Qazaqstan, l'Agence Khabar pour le Kazakhstan et Rossiïskaïa Gazeta, ITAR-TASS et Interfax pour la Russie, et a répondu à leurs questions sur les relations sino-kazakhes, les relations sino-russes, la situation internationale actuelle et sur d'autres questions.

En ce qui concerne les relations Chine-Kazakhstan, l'état actuel et les perspectives de la coopération bilatérale dans les domaines économique, technoscientifique, culturel et humain, Hu Jintao a déclaré que, grâce aux efforts communs, les relations bilatérales ont toujours maintenu un bon élan de développement sain et stable depuis l'établissement des relations diplomatiques il y a une vingtaine d'années. En particulier, depuis l'établissement du partenariat stratégique en juillet 2005, les relations entre les deux pays se sont développées plus rapidement, caractérisées par des échanges nourris à haut niveau et une confiance politique mutuelle renforcée. Il avait eu plusieurs entretiens avec le Président Noursoultan Nazarbaïev au cours des rencontres bilatérales et multilatérales. Les deux pays ont complètement résolu leur problème frontalier hérité de l'histoire, signé le Traité de bon voisinage, d'amitié et de coopération Chine-Kazakhstan, formulé les Stratégies de coopération entre la Chine et le Kazakhstan au XXIe siècle et établi le Comité de coopération intergouvernemental au niveau des vice-Premiers ministres. Le système juridique pour le partenariat stratégique bilatéral ne cesse de se perfectionner. La coopération pragmatique a obtenu des résultats impressionnants et la coopération dans les domaines économique, commerciale, financier, énergétique, technoscientifique, culturel, humain et des transports ne cesse de se développer. Les projets d'oléoducs et de gazoducs Chine-Kazakhstan et d'autres projets ont été achevés et mis en oeuvre. Un grand nombre de projets de coopération non liés aux ressources sont mis en application progressivement. En 2010, le volume du commerce bilatéral a atteint 20,4 milliards de dollars, soit plus de 50 fois celui du début de l'établissement des liens diplomatiques. Le développement durable et approfondi de la coopération pragmatique bilatérale a apporté des avantages tangibles aux deux pays et à leurs peuples. Les deux parties se sont fermement et mutuellement prêtées soutien sur les questions majeures liées à leurs intérêts vitaux et ont mené une coopération fructueuse dans la lutte contre les « trois fléaux », le trafic de drogue et la criminalité transfrontalière organisée. Les échanges culturels et humains se développent de façon stable, les échanges sociaux se sont intensifiés de jour en jour, et la coopération amicale dans les zones frontalières est renforcée. Le concept de paix durable et d'amitié de génération en génération s'est profondément enraciné dans les populations des deux pays et l'amitié traditionnelle entre les deux peuples a été renforcée et accrue. Les deux pays coordonnent et collaborent étroitement aux Nations unies, dans l'Organisation de Coopération de Shanghai (OCS), la Conférence pour l'interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA) et dans d'autres cadres multilatéraux, ce qui a contribué à sauvegarder et à promouvoir la paix, la stabilité et le développement de la région et du reste du monde. La Chine est satisfaite du statu quo du développement des relations bilatérales et est pleine de confiance à l'égard du développement de ces relations dans l'avenir.

Hu Jintao a indiqué que la Chine et le Kazakhstan, pays voisins et amis, étaient des partenaires stratégiques importants et que les deux pays étaient membres de l'OCS. Développer un partenariat stratégique durable, stable et global est une aspiration commune des peuples chinois et kazakh et correspond aux intérêts réels et à long terme des deux pays. La Chine attache une grande importance au développement des relations avec le Kazakhstan et œuvre constamment pour approfondir la coopération amicale à divers niveaux et dans différents domaines et à élever sans cesse le niveau des relations bilatérales. Actuellement, la Chine et le Kazakhstan travaillent tous les deux à la mise en œuvre de nouveaux plans quinquennaux de développement, qui offriront de nouvelles opportunités pour le développement de leurs relations. La Chine espère travailler de concert avec le Kazakhstan, sur la base du respect mutuel, du traitement d'égal à égal et mutuellement gagnant, pour continuer à renforcer l'amitié et le bon voisinage, à approfondir la confiance mutuelle, à améliorer le mécanisme de coopération, à renforcer la coopération pragmatique dans l'économie, le commerce, l'énergie et les domaines non liés aux ressources, à intensifier la coordination multilatérale et la coopération de sécurité, afin de porter le partenariat stratégique sino-kazakh à un nouveau niveau.

En ce qui concerne les attentes de sa visite au Kazakhstan et les résultats attendus, le Président Hu a déclaré qu'il attendait de s'entretenir avec le Président Nazarbaïev et le Premier ministre Masimov. Avec les dirigeants kazakhs, il voudrait faire la revue du développement des relations bilatérales au cours de la dernière vingtaine d'années et des réalisations obtenues, programmer la prochaine étape du développement du partenariat stratégique bilatéral et proposer de nouvelles cibles et tâches pour la coopération pragmatique bilatérale. Il espère échanger les vues approfondies avec les dirigeants kazakhs sur le développement de l'OCS, la situation en Asie centrale et d'autres grands dossiers régionaux et internationaux d'intérêt commun. Durant sa visite, les deux parties publieront un document politique commun et les départements concernés et les entrepreneurs des deux pays vont signer des documents de coopération importants touchant l'économie, le commerce, les finances, la protection environnementale et autres. Nous avons toutes les raisons de croire que grâce aux efforts conjugués, la visite sera couronnée de succès et insufflera une nouvelle vitalité au développement durable, stable et global des relations entre la Chine et le Kazakhstan.

En ce qui concerne les sujets qui seront discutés avec le Président Medvedev et le Premier ministre Poutine lors de sa visite en Russie, Hu Jintao a dit que sur l'invitation du Président Medvedev, il effectuerait une visite d'Etat en Russie et participerait à la 15e édition du Forum économique international de Saint-Pétersbourg. Durant sa visite, il s'entretiendra avec le Président Medvedev et rencontrera le Premier ministre Poutine. Cette année marque le 10e anniversaire de la signature du Traité sino-russe de bon voisinage, d'amitié et de coopération et les relations bilatérales font face à de nouvelles opportunités de développement. Avec le Président Medvedev et le Premier ministre Poutine, il fera le bilan des réalisations et des expériences de développement des relations bilatérales depuis la signature du traité il y a 10 ans, définira l'orientation du développement des relations bilatérales dans la prochaine décennie et élaborera le plan favorisant la coopération bilatérale dans tous les domaines. Il échangera également de vues approfondies avec les dirigeants russes sur les grandes questions internationales et régionales d'intérêt commun. Il a la conviction que la visite insufflera une nouvelle vitalité au développement durable, sain et stable du partenariat de coordination stratégique sino-russe dans la deuxième décennie du nouveau siècle.

En ce qui concerne la question sur le développement actuel des relations sino-russes, Hu Jintao a noté que les relations bilatérales maintenaient toujours un élan de développement global, sain et rapide depuis la signature du Traité de bon voisinage, d'amitié et de coopération il y a 10 ans pour atteindre un haut niveau sans précédent. Les deux pays ont mis en place un mécanisme parfait d'échange de haut niveau et leurs dirigeants se rencontrent fréquemment. La question frontalière léguée par l'histoire a été totalement résolue. Les deux parties se soutiennent fermement sur la souveraineté, la sécurité, le développement et les autres questions concernant leurs intérêts fondamentaux, et leur confiance mutuelle politique et stratégique ne cesse de se renforcer. La coopération pragmatique dans les domaines de l'économie, du commerce, de l'énergie, de la science, de la technologie au niveau local demeure fructueuse, permettant d'apporter des avantages réels aux peuples des deux pays et de promouvoir le développement et le redressement. Plusieurs grandes manifestations telles que l'« Année de l'amitié de la jeunesse », l'« Année de la Chine en Russie », l'« Année de la Russie en Chine », et l'« Année linguistique » ont été organisées. Une coopération dynamique se déroule également dans l'éducation, la culture, la santé, les sports, les médias, le tourisme, etc. Chaque année, les échanges personnels atteignent 3 millions de personnes, permettant aux peuples des deux pays de mieux se comprendre et de consolider leur amitié. La coordination stratégique étroite entre la Chine et la Russie concernant les grandes questions internationales et régionales a permis de défendre leurs intérêts communs et de promouvoir la multipolarisation du monde et la démocratisation des relations internationales.

Il a souligné que dans les 10 prochaines années, dans l'esprit du traité et en conjuguant leurs efforts, les relations sino-russes marquées par le partenariat de coordination stratégique connaîtront de nouveaux progrès et seront plus fructueuses. Ceci contribuera au bien-être des peuples des deux pays et apportera une nouvelle contribution au maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans la région et dans le monde.

En ce qui concerne les perspectives de la coopération économique et commerciale sino-russe et l'élargissement de la coopération en matière d'investissement, Hu Jintao a déclaré que grâce aux efforts conjugués, la coopération économique et commerciale entre les deux pays a réussi à surmonter l'impact de la crise financière internationale et à connaître un rebond global et rapide. La qualité de la coopération a été nettement améliorée. En 2010, les échanges commerciaux bilatéraux ont approché les 60 milliards de dollars. La Chine est devenue le premier partenaire commercial de la Russie. Les investissements bilatéraux et la coopération économique et technologique se sont accélérés de façon significative et la coopération transfrontalière et régionale se développe vigoureusement. La Chine et la Russie sont des marchés émergents importants et partenaires de coordination stratégique, leur coopération économique et commerciale bénéficie d'un avenir prometteur et d'un potentiel énorme. Les deux parties doivent mettre pleinement en valeur leurs points forts respectifs pour accroître les échanges commerciaux, améliorer la qualité de la coopération et rendre leur coopération plus saine et plus rapide.

Il a fait savoir qu'en novembre 2010, le Président Medvedev a proposé de porter les échanges commerciaux bilatéraux à 100 milliards de dollars dans les trois à cinq années suivantes. A en juger par l'élan du développement actuel, il est tout à fait possible d'atteindre cet objectif. Les deux parties travaillent actuellement pour élaborer l'objectif de développement du commerce bilatéral pour la prochaine décennie. La Chine entend coopérer avec la Russie pour continuer à approfondir les échanges et la coopération sur le plan économique et promouvoir le développement harmonieux tant en quantité qu'en qualité.

Hu Jintao a indiqué que les investissements mutuels entre les deux pays ont connu une croissance relativement rapide ces dernières années et que tous les secteurs ont vu les investissements et les projets de coopération économique et technologique s'accroître. En 2009, les deux pays ont approuvé le Programme sur la planification de la coopération d'investissement sino-russe et le Programme sur la planification de la coopération entre la région du Nord-Est de la Chine et la région d'Extrême-Orient et la Sibérie orientale de la Russie (2009-2018). Pour la prochaine étape, les deux parties doivent, sous l'orientation des deux programmes susmentionnés, travailler pour accomplir les projets clés, renforcer la coopération locale, améliorer les mécanismes, innover les modes de coopération, enrichir son contenu, exploiter son potentiel et élever son niveau. Tout en poursuivant la coopération dans les domaines de l'énergie, de l'agriculture et de la fabrication, les deux pays doivent explorer davantage les possibilités de coopération dans le développement de nouvelles et hautes technologies, les infrastructures, la logistique, les transports et l'information électronique, ainsi qu'optimiser constamment la structure des investissements industriels en fonction de leurs points forts respectifs. D'ailleurs, les institutions financières des deux parties doivent être encouragées à jouer un rôle plus important pour offrir un meilleur environnement de financement aux projets de coopération bilatérale.

Sur la question de la coopération énergétique sino-russe, Hu Jintao a fait savoir que, ces dernières années, la Chine prenait une part active dans le développement du marché énergétique international et a effectué une coopération avec les pays concernés dans plusieurs secteurs. Ces activités sont favorables à l'augmentation de l'offre énergétique mondiale et à la préservation de la stabilité du marché énergétique et de la sécurité de l'approvisionnement en énergie.

Il a indiqué que la Chine appréciait hautement la coopération énergétique avec la Russie, parce qu'elle était, d'une part, une partie importante de la coopération bilatérale économique et commerciale et, d'autre part, un élément important du partenariat de coordination stratégique sino-russe. Le marché énergétique chinois a un fort potentiel de développement. La Chine est disposée à intensifier la coopération avec la Russie et les autres pays producteurs et consommateurs d'énergie pour préserver en commun la stabilité du marché énergétique mondial sur une base mutuellement bénéfique.

En ce qui concerne la situation internationale actuelle et celle de la lutte contre le terrorisme dans le monde, Hu Jintao a dit qu'à l'heure actuelle, la situation internationale était en train de subir les changements les plus profonds et les plus compliqués depuis la fin de la Guerre froide et que l'aspiration de notre époque à la paix, au développement et à la coopération était plus forte. La multipolarisation et la globalisation économique se développent en profondeur, l'innovation technoscientifique permet de nouvelles percées, la coopération entre les marchés émergents et les pays en développement demeure florissante et tous les pays du monde font face à de rares opportunités de développement.

Il a indiqué que la situation internationale restait cependant très compliquée. L'impact profond de la crise financière internationale ne cesse de se présenter, l'économie mondiale se redresse lentement, le développement déséquilibré Nord-Sud reste grave et il reste encore un long chemin à parcourir pour réformer la gouvernance économique mondiale. La situation sécuritaire internationale reste stable dans son ensemble, mais les facteurs d'instabilité et d'incertitude augmentent. La récente instabilité politique et même la guerre dans certains pays en Asie occidentale et en Afrique du Nord exerce un impact profond et complexe sur la stabilité régionale. Les divers problèmes de sécurité conventionnels et non-conventionnels s'entremêlent et les menaces et défis que représentent les problèmes mondiaux tels que le changement climatique, la détérioration environnementale, la sécurité de l'énergie et des ressources, les graves maladies épidémiques et les violentes catastrophes naturelles, se multiplient.

Il a souligné que dans ce nouveau contexte, les pays voyaient leur interdépendance s'intensifier et leurs intérêts partagés se multiplier. La recherche de la paix, du développement et de la coopération représente une aspiration forte de l'homme et la tendance de l'époque. Face aux divers risques et défis, nous devons travailler dans la solidarité, coopérer main dans la main à la recherche d'un développement partagé et œuvrer inlassablement pour mettre en place un monde harmonieux caractérisé par la paix durable et la prospérité commune.

Il a noté que ces dernières années, la communauté internationale a pris des mesures concertées pour réprimer sévèrement les activités terroristes et que la lutte internationale contre le terrorisme a remporté des succès. Dans le même temps, la lutte anti-terroriste internationale fait encore face à une situation grave, certaines organisations terroristes sont toujours très actives et le terreau du terrorisme est loin d'être éliminé. Nous devons faire davantage pour mener à bien la lutte contre le terrorisme dans le monde entier. La communauté internationale doit renforcer la coopération pour combattre le terrorisme conformément à la Charte des Nations Unies, ainsi qu'aux règles du droit international et aux normes régissant les relations internationales universellement reconnues. Pour la lutte contre le terrorisme, nous devons adopter des mesures politiques, économiques et diplomatiques afin d'éradiquer ses origines sans perdre de vue tous ses symptômes. La Chine espère travailler avec toutes les parties concernées pour faire avancer la coopération internationale antiterroriste et préserver la paix et la stabilité de la région et du monde, tout en respectant les principes de la coopération sur un pied d'égalité et des avantages réciproques.

Sur la question du développement pacifique de la Chine, Hu Jintao a fait savoir que la Chine s'en tenait à la politique de réforme et d'ouverture lancée il y a plus de 30 ans. Il est évident que la Chine n'a cessé de remporter des progrès économiques et sociaux et que son statut international s'est élevé sans cesse. Cependant, la Chine reste un pays en développement. En termes de forces productives sociales, de capacité d'innovation technoscientifique et de niveau de vie des Chinois, la Chine est loin derrière les pays développés. C'est une tâche difficile et de longue haleine et nécessite de grands efforts pour que tout le peuple chinois puisse s'enrichir et connaître une vie plus belle. C'est pourquoi, la Chine doit se concentrer toujours sur le développement, aujourd'hui et à l'avenir.

Il a souligné que poursuivre fermement la voie de développement pacifique était un engagement solennel pris par le gouvernement et le peuple chinois pour la communauté internationale et qu'il constituait notre politique à appliquer durablement. La Chine continuera à lever bien haut l'étendard de la paix, du développement et de la coopération, à poursuivre une politique diplomatique d'indépendance et de paix, et à développer la coopération amicale avec tous les pays sur la base des Cinq principes de la coexistence pacifique. Préconisant une nouvelle conception de sécurité marquée par la confiance mutuelle, les bénéfices réciproques, l'égalité et la coopération, la Chine poursuit une politique de défense à caractère défensif, elle ne procède jamais à la course aux armements, ni n'exerce de menace militaire sur d'autres pays. La Chine propose de régler de façon pacifique les différends internationaux et les questions d'actualité régionales, et s'oppose au recours arbitraire à la force ou à la menace de l'utilisation de la force. La Chine ne prétend jamais à l'hégémonie ni ne mène une politique d'expansion.

Sur la question du 90e anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois (PCC), Hu Jintao a dit que l'histoire du PCC fondé il y a 90 ans était étroitement liée avec le destin du peuple chinois, le redressement de la nation chinoise et le développement de la Chine. La Chine au début du XXe siècle était victime de l'agression impérialiste à l'extérieur et du régime autocratique féodal à l'intérieur. La nation chinoise en souffrait profondément et le peuple chinois vivait dans la misère. C'est juste dans un tel contexte historique que le PCC a été fondé. Au cours des 90 dernières années, en s'appuyant sur les populations de toutes les ethnies, en les unissant étroitement et en menant une lutte inlassable avec elles, le PCC a surmonté de nombreuses difficultés et remporté la grande victoire de la révolution, de la construction et de réforme. Aujourd'hui, la Chine socialiste est en plein essor et la nation chinoise se dresse majestueusement en Orient. Dans le même temps, le PCC est passé d'un petit parti de quelque 50 membres à un grand parti de 80 millions de membres. On peut dire que l'histoire des 90 ans du PCC est une histoire de la lutte inlassable pour l'indépendance nationale, la libération populaire, la prospérité nationale et le bonheur du peuple.

Il a souligné que, malgré les progrès retentissants, les problèmes et difficultés auxquels la Chine se trouve confrontés au cours de son développement sont rarement vus dans le monde à en juger par leur envergure que leur complexité. Pour mettre en place sur tous les plans une société d'aisance moyenne d'un niveau plus élevé, et réaliser pour l'essentiel la modernisation et un enrichissement commun du peuple tout entier, la Chine a encore un long chemin à parcourir. Le PCC va faire sérieusement le bilan des expériences, rester fidèle à l'objectif essentiel de servir le peuple de tout cœur, persévérer dans le développement scientifique et guider le peuple multiethnique dans la promotion de la réforme, de l'ouverture et de la modernisation, pour que les 1,3 milliard de Chinois puissent mener une vie plus heureuse.

 

Beijing Information

hu-jin-tao-copie-1.jpg

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article