Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 17:32

Message1 (19/04/2011)

Je viens juste d'apprendre que Vehi Tokpa Etienne (un des commissaires de CEI, directeur de cabinet du ministre Désiré Tagro, qui avait été montré au monde entier avec Damanas Pickas lors de la lecture des PV des élections à la télé)  a été enlevé et conduit à une destination inconnue. Nous prions Dieu que ces bandes d'assassins épargnent sa vie. c'est un ami initime et j'ai le coeur lourd ce soir. Quand on connaît les methodes d'Alassane et de ses hommes, nous sommes en deuil.

Message2 (19/04/2011)

 

Bonjour et une fois de plus merci pour toutes les prières et le soutien à nous qui étions sur le terrain des assassinats et tueries de l'armée française.
J'avais promis un large rapport de tout ce que j'ai vu et vécu mais, souffrez que je ne le fasse pas. Croyant avoir affaire à des hommes logiques pour qui une lutte politique ne s'apparentait pas à une haine qui peut conduire à des assassinats ciblés, j'ai donné sur ce forum tous mes contacts y compris même le fixe de la maison. J'ai trop exposé ma famille et en tant qu'aîné, je dois veiller sur mes petits frères (2).
Sachez simplement que nous étions 3 à nous rendre à la résidence du Président Laurent Gbagbo, Sénateur Akenon, Brice Vallet Bi et Maxime Oupoh, j'en suis revenu tout seul. Mes deux amis, Brice ( Etudiant en cycle d’ingénieur en Contrôle Qualité) et Maxime dont la femme venait d'accoucher il y a à peine 2 mois et qui était transitaire, sont deux tombés sous les balles assassines des avions français.
Brice portait un chapeau Blanc-Rouge frappé de la griffe "England" avec une croix rouge là dessus, je porte à présent ce chapeau puisqu'il l'a mis sur ma tête avant de mourir. J'ai récupéré ma montre, une Swatch et quelques objets que son petit frère viendra récupérer d'ici à demain chez moi.
Le mercredi 06 Avril après les premiers bombardements des avions français, de la veille aux environs de 19h, alors même que nous mangions dans un maquis à Blauckauss en compagnie de quelques jeunes officiers, Maxime m'a dit qu'il n'y croyait plus et Brice et moi, nous nous sommes mis à nous moquer de lui et je lui ai demandé d'avoir la Foi puisqu'il était le plus chrétien parmi nous. Nous lui avons rappelé la Prophétie de Koné Malachie et nous avons rit comme d'habitude lorsque nous nous retrouvons. Dans ce village Ebrié, une jeune fille du nom de Natacha, à qui je voudrais dire infiniment merci, nous a donné une natte et nous nous sommes mis sous un arbre dans leur cour pour un petit sommeil réparateur. Moi, je ne trouvais pas la force de dormir parce que je me sentais bizarre. J'ai donc pris un papier et je me suis mis à écrire des mots d'encouragements vu que mes amis étaient très abattus après nos échanges avec les membres des FDS.
Brice a été le premier à se réveiller et il a lu mon papier. Quand Maxime l'a lu aussi à son tour, il a sourit et m'a dit ces mots qui ne me quitteront plus jamais: " Avec toi, on peut mourir sans savoir qu'on est dans une tombe".
Nous avons bu deux autres bières et sommes retournés à la résidence du PR. Le vendredi lorsque les avions français ont bombardé à nouveau, j'ai découvert que je retournerais seul d'où nous venions. Un vieil ami, Simon Dago, Secrétaire à l'Organisation de la JFPI, petit frère du Ministre Lida Kouassi, qui m'a trouvé en larmes m'a pris par les bras et je me suis retrouvé à la Riviera Palmeraie, au domicile d'un ministre, dans les environs de chez Hamed Ouattara, ancien footballeur. Pour ceux qui connaissent le coin, ils peuvent savoir de quel ministre il s'agit. Le ministre n'était plus là mais son petit frère, lui était bien là encore. Le lundi 11 Avril, après la capture du PR, nous avons reçu la visite des chiens de guerre de Dramane et en l'absence du ministre, ils ont exigé qu'on leur dise s'il y avait des corps habillés parmi nous, nous avons répondu par la négative. En colère, ils ont tiré sur la main droite du petit frère du ministre en question et demandé les clés des voitures qui s'y trouvaient. Comme nous n'avions pas les clés, ils ont cassé les vitres d'une 4X4 et bricoler l'allumage pour partir avec le véhicule. Nous avons conduit cet ami au Centre de Santé Communautaire de la Palmeraie (PMI), je crois que c'est le nom, et ensuite dans une clinique dans les environs pour des soins plus appropriés.
Je vous dispenserai de certains détails pour des raisons personnelles mais sachez que Dieu ne m'avait pas inscrit sur la liste de ceux qui devraient tomber pendant cette période et donc, j'ai pu regagner malgré des difficultés ma famille hier, aux environs de 19H30.
Merci à vous tous qui m'avez porté en prières et sachez que vous êtes tous, chacun à son niveau, la meilleure chose qui me soit arrivé en cette année 2011.
Quand tout sera calme et que nos vies seront moins en danger, d'autres choses seront dévoilées.
Que Dieu vous bénisse tous et qu'il vous donne le courage et la force de reprendre à zéro puisque la révolution annoncée par Dramane a consisté à nous dépouiller de tout.
Plus tard, je publierai le mot que j'ai écrit et qui a fait dire à mon Maxime, avant son assassinat, qu'on pouvait mourir près de moi sans se rendre compte qu'on est dans une tombe.
Merci et je vous aime!

 

Message3 (19/04/2011)

 

Cette nuit à 22h, le village de Tagolilié à quelques km de Gagnoa a été attaqué par les rebelles d'Alassane OUATTARA. Les villageois se sont enfuis. les moins chanceux dont le chef de village Mr Edouard CAPLA se sont faits prendre et sont battus à sang. Une rançon de 100 euros par/pers est demandée pour avoir la vie sauve. Le représentant FPI du village est vivement recherché par les rebelles de Dramane OUATTARA.

 

Message4 (19/04/2011)

 

Les analphabetes de Allassane Drame Man viennent d'arreter le secretaire generale de l'université d'abidjan ce matin à cocody angré chez lui. Pourkoi ohhh bande d'incult!!!!!

Message5 (19/04/2011)

 

Que recherchent les frci(rebelles) en vidant l'INS (l'institut national de la statistique) et plus grave encore en incendiant le bâtiment; or cet institut est la mémoire vivante de la C.I( on y conserve tous les données relatives aux populations vivantes en C.I). Il y a encore des chasses à l'homme dans le sud du pays des sympathisants,fidèles et militants du LMP. On ne peut pas parler de réconciliation hier, et le lendemain tuer, et le surlendemain tuer. Cette réconciliation qui est claironnée à tue tête est cynique, et sans déjà la vinaigre. Qui vivra verra

Message6 (19/04/2011)

 

ALpha Blondy tout à l'heure sur France24:" c'est moi qui ai chanté armée française allez vous- en. Mais aujourd'hui, je salue l’ingérence positive de cette armée qui a permis d'éviter un génocide en CI " oh Seigneur! j'ai très mal au coeur.

Message7 (19/04/2011)

 

Yop la résistante. Contrairement aux autres quartiers d’Abidjan où règne un semblant de calme, les combattants patriotes sont maitres de Yopougon. Ils contrôlent les commissariats, les camps militaires et les escadrons de gendarmerie sur l’étendue de la commune de Yopougon. Selon eux, tant que Gbagbo ne revient pas au pouvoir, ils ne reconnaissent pas l’autorité de qui que ce soit. Le feu couve…..

Message8 (19/04/2011)

 

Franchement moi j'ai une question à poser au monde: est_il juste aujourd'hui de continuer à enseigner le droit aux élèves et étudiants ivoiriens?

Message9 (19/04/2011)

 

Cette nuit à 22h, le village de Tagolilié à quelques km de Gagnoa a été attaqué par les rebelles d'Alassane OUATTARA. Les villageois se sont enfuis. les moins chanceux dont le chef de village Mr Edouard CAPLA se sont faits prendre et sont battus à sang. Une rançon de 100 euros par/pers est demandée pour avoir la vie sauve. Le représentant FPI du village est vivement recherché par les rebelles de Dramane OUATTARA.

Message10 (19/04/2011)

Massacres de Duekoué par les Forces nouvelles: La polémique sur la barbarie des hommes de Ouattara enfle

Cette barbarie des FRCI a cours aujourd’hui a Abidjan, une semaine après la prise du pouvoir d’Alassane Ouattara. Et rien ne semble l'arrêter alors qu'on parle de réconciliation nationale et de vivre à nouveau ensemble. La première ONG

à s’en faire l’écho a été le CICR qui a été choquée par les massacres de 800 civils aux mains nues à Duékoué, à l’Ouest de la Côte d’Ivoire, par les FRCI d’Alassane Ouattara.
Elle a été suivie par Amnesty International qui en plus de révéler les massacres commis par les hommes de Ouattara à l’Ouest, a pointé leur cynisme car tuant des soldats loyalistes se rendant à eux pour faire allégeance, cela dans un souci d'apaisement et de réconciliation nationale.

On parle de plusieurs centaines de soldats loyalistes tués après s’être rendus aux Forces républicaines d’Alassane Ouattara, parfois à l’hôtel du golf, devenu un véritable mouroir. C’est làbas que le ministre Désiré Tagro a été massacré.

Le commandant en chef de la brigade anti-terroriste de Côte d’Ivoire , Réne Dako, voulant répondre à l’appel de la réconciliation des armées d’Alassane Dramane Ouattara a été tué dans une embuscade tendue par les FRCI, avec deux de ses meilleurs hommes.
On parle aussi de Commissaires de police qui auraient été tués après être allés faire allégeance au nouvel homme fort du pays, à l'hôtel du Golf.
A Duekoué, on en sait un peu plus sur la barbarie perpétrée par les hommes de Ouattara sur des civils innocents.

Selon Lopez Glarou, jeune électricien de 31 ans qui s`était caché dans une petite pièce attenante à une boutique au moment des massacres, "Ils sont arrivés, armés de fusils de chasse. Ils ont fait sortir les femmes et réuni les hommes, dont mon papa. Ils ont tué tout le monde pendant que j`étais caché là".

D`après de nombreux témoins, les assaillants étaient des "dozos", des chasseurs traditionnels du nord, munis de fétiches et gris-gris de cuir et de coquillages, engagés aux côtés des FRCI.

L`obscurité et une couverture qui le dissimulait ont fait qu`il n`a pas connu le même sort que son père, qui était le directeur de l`école.

C`est dans cette région instable qu`a démarré fin mars l`offensive des Forces républicaines (FRCI) d`Alassane Ouattara, conclue à Abidjan par la chute du Président Laurent Gbagbo le 11 avril. Mais les combats qui ont permis aux FRCI de prendre Duékoué se sont accompagnés de massacres. Des ONG font état d`un bilan pouvant aller jusqu`à 800 morts.

Habité par des guéré, une ethnie considérée comme favorable à M. Gbagbo, le quartier du Carrefour a été transformé en brasier. Trois semaines plus tard, il reste dévasté. Maisons, écoles, "maquis" (bars-restaurants), une église
même, au milieu de laquelle gît encore un squelette calciné: tout a brûlé.
Comme plus de 28.000 personnes, dont la quasi-totalité des résidents du quartier, Michel Diji, 51 ans, est réfugié à la mission catholique de Duékoué, sous la protection de Casques bleus marocains, dans des conditions sanitaires très précaires.

A ses côtés, Ales, 14 ans, serre contre son cœur un calendrier à l`effigie du Christ, seul objet sauvé des décombres de sa maison. Son père a été tué le 28 mars, mais Michel et ses amis n`ont pu l`enterrer que samedi, n`ayant pas osé revenir plus tôt sur les lieux.
Une tombe sommaire, dans la cour même de sa maison: quelques pelletées de terre et une couverture.

Des étuis de cartouches de fusil de chasse de calibre 12 jonchent le sol dans le quartier.
Les murs sont lézardés et les toits de tôle ondulée se sont effondrés. Il ne reste que quelques vêtements épars, les bribes d`un cahier d`écolier, une brochure roussie par le feu expliquant "comment s`assurer une vie de famille heureuse"...

Quelques résidents ont provisoirement quitté la mission, certains balayent des débris, brûlent des feuilles mortes. D`autres font une nouvelle découverte macabre. "On a suivi les mouches et senti une odeur atroce": un corps a été
jeté dans un puits.

A l`entrée du quartier, un bulldozer a creusé une fosse commune où reposent 212 victimes, selon un officier marocain de la mission des Nations unies en Côte d`Ivoire (Onuci).
Des habitants restent portés disparus, enfuis dans la brousse. "Les dozos les chassent avec des chiens, comme du gibier", affirme Michel.




Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine