Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 20:01

LES SECTES EN AFRIQUE, OU LE SERVILISME DES AFRICAINS PAR LES AFRICAINS.


Pougala
de Jean-Paul Pougala

Durant mon dernier voyage au Cameroun, j'ai eu la possibilité de suivre le prêche d'une confrérie religieuse. Tous les textes et les chants étaient plutôt des pratiques de la manipulation mentale. Comme en Amérique du Sud hier avec les sectes venues des USA, au Cameroun et dans plusieurs pays africains aujourd'hui, les gouvernements ont laissé se développer e se proliférer un groupuscule réligieux qui sont un véritable  instrument de désocialisation incroyable. Ce sont les Eglises du troisième jour, église de la 7ème nuit, église de la 9ème étoile, église du Christ endormi etc... Des sectes qui enseignent toutes que nous ne sommes pas maitres de notre destin et donc, qu'il ne sert à rien de se battre dans la vie, car de toutes les façons, Dieu a déjà tout décidé pour nous et comme il est infiniment bon, il
ne peut décider pour nous que ce qui est le maximum. Question : Comment un Etat peut-il abandonner ses citoyens entre les mains de ceux qui les détruisent ? Dans certains pays africains, ce sont les Ministres de la république qui sont mêmes propriétaires de certaines sectes. Les  Sectes sont un frein à notre développement, elles sont la même chose, sinon pires que la colonisation occidentale que nous combattons vigoureusement, parce qu'on a tendance à ne pas s'en méfier.

Hier 7/11/2011, j'ai eu le plaisir de regarder la chaine de télévision publique camerounaise CRTV de 10 à 11h, une émission pour célébrer l'évolution de la femme dans la société camerounaise. Et puis arrive une interview à une enseignante d'école primaire publique au Sud-Ouest, visiblement adepte d'une secte. Cette dernière en seulement 15 minutes d'interview a cité 64 fois les mots Dieu, Seigneur et Jésus. Et cela pose quelques problèmes d'éthique et de la neutralité laïque des institutions camerounaises. Une enseignante par définition,
doit transmettre à ses élèves la logique scientifique avec une certaine neutralité, mieux, distance  vis à vis de la foi, vis-à-vis de la religion.

Le plus grave est que ces sectes s'alimentent à près de 90% de la gente féminine (le pourquoi, je vous le dirai une autre fois). Il y a des passages de la bibles qui ont été critiquées et mises en sourdine par les églises dites traditionnelles comme les catholiques et les évangéliques. Et ce sont ces passages que les sectes privilégient,
comme par exemple pour accentuer la discrimination contre la femme.
Elles incitent les femmes à rester au foyer pour disent-elles s'occuper des enfants, parce que Dieu le demande. Si rien n'est fait pour les stopper, le résultat sera dans quelques années, celui d'un taux très élevé des femmes au foyer pour s'occuper des enfants et lorsque ces derniers auront grandi, ce sera comme on l'a déjà observé
aux USA, Espagne, Portugal, Grèce, Italie, la dépression garantie et très souvent, une augmentation significative du suicide de ces femmes.

Nous ne pourrons pas bâtir l'Afrique en laissant le champ libre à la prolifération des sectes qui encouragent les pratiques d'exclusion de la moitié de la population, les femmes.  
Voici par exemple quelques morceaux choisis des passages de la bible plus plébiscités par les sectes religieuses chrétiennes sur les femmes :

1-
"Corinthians 11:3.3 But I want you to realize that the head of every man is Christ, and the head of the woman is man,[a] and the head of Christ is God".
Lettre de St. Paul aux Corinthiens 11:3.3 "Le Christ est le chef de tout homme, l'homme est le chef de la femme, et Dieu le chef du Christ"


2- Épître aux Éphésiens 6, 21-24 : "Dans la crainte du Christ, soyez tout dévouement les uns aux autres, les femmes pour leur mari comme au Seigneur, car leur mari est la tête de la femme comme le christ est la tête de l'église, son corps, dont il est le sauveur. L'église est tout dévouement au Christ, qu'il en soit toujours de même pour les femmes vis à vis de leur mari."

3- Colo 3, 18  : "Femmes, soyez tout dévouement pour vos maris comme
il convient à des personnes unies au Seigneur".

4- 1 Corinthiens 14, 34-35 : "Que les femmes se taisent pendant les assemblées; il ne leur est pas permis d'y parler, elle doivent obtempérer comme le veut la loi. Si elles souhaitent une explication sur quelque point particulier, qu'elles interrogent leur mari chez elles, car il n'est pas convenable à une femme de parler dans une
assemblée".

5- Le pire dans tout cela est que cette enseignante qui prend toute son inspiration dans la bible ignore complètement que son église suit à la lettre les passages de la même bible lui interdit d'enseigner :
1 Timothée 2, 12-14 : "Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de faire la loi à l'homme, qu'elle se tienne tranquille. C'est Adam en effet qui fut formé le premier, Eve ensuite". Car "Ce n'est pas Adam qui a été détourné de la vérité, c'est la femme, et elle a désobéi au commandement de Dieu", et selon vous, dans les sectes, quel est le métier que la femme doit exercer pour essuyer ses péchés ? "Accoucher bien sûr". 1 Timothée 2, 15 : "Néanmoins, elle sera sauvée par la
maternité". Et vous pensez que cet accouchement suffit ? Mais nonnnnnn
!!! Dans Genèse 3, 16 : Le Seigneur intime à la femme: "Je rendrai tes grossesses pénibles, tu souffriras pour mettre au monde tes enfants. Tu te sentiras attirée par ton mari, mais il dominera sur toi".

voilà le genre de terreur qu'on enseigne dans les sextes. Chacun de nous doit y aller pour se rendre compte en personne qu'il ne s'agit pas d'un risque virtuel situé sur la lune. Nous embrassons toutes les idéologies qu'on nous déverse en Afrique. Nous avons déjà à affronter la funeste tradition du veuvage dans l'animisme de nos ancêtres, un peu partout en Afrique, un vrai cauchemar pour la dignité de la femme,même si toutes sont en deçà de l'hindouisme qui veut que la veuve soit
brulée sur le bûcher avec son mari décédé.

Il y a aujourd'hui dans plusieurs pays africains des mariages qui se terminent parce que la femme est devenue membre de telle secte ou telle autre. La prolifération de ces dernières doit inquiéter tous ceux qui ont à cœur le développement humain de l'Afrique, parce qu'il s'agit d'une véritable annulation de l'être humain comme individu autonome et indépendant, qu'on ne peut pas laisser s'installer impunément avec les prétextes les plus extravagants comme on m'a dit en République Démocratique du Congo que ce n'est pas grave parce que ces sectes sont dirigées par des Africains.

Nous ne pouvons pas vouloir libérer l'homme africain de l'esclavage invisible de l'occident pour offrir nos mères, nos femmes et nos filles en pâture à une autre forme de servilisme tout aussi humiliant et prédateur, même si cette fois-ci ce sont les Africains qui le pratiquent. Pour moi, c'est même un facteur aggravant, accablant. Les sectes en Afriques avec ses nombreux pasteurs africains est tout
simplement à mes yeux une forme de colonisation mentale des Africains
par les Africains. J'ai soigneusement évité de parler du côté économique, pour ne pas banaliser un phénomène qui est une véritable bombe qui attend sont moment pour exploser et il serait sage que les Africains, sans plus attendre s'attaquent à ce véritable fléau.

08/11/2011

Jean-Paul Pougala


Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine