Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Les Présidents francs-maçons en Afrique: Ali Bongo ordonné

10 Novembre 2010 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

  Maître du Gabon (Un article traduit de l'anglais d'Afrik news) du 10/11/2010

Ali-bongo.png

 Presidents in Africa: Ali Bongo ordained Grand Master of Gabon

Le grand maître de la Grande Loge nationale de France (GLNF) a  installé Ali Bongo à la tête de la franc-maçonnerie gabonaise, quelques semaines auparavant. Le titre a été, jusqu'à Juin de cette année, occupé par l'ex-président Omar Bongo la franc-maçonnerie est  pratiqué par plus de mille hommes politiques influents au Gabon. Tout comme son père, Ali Bongo devrait permettre de mobiliser le réseau maçonnique en vue d'établir sa légitimité et son autorité au Gabon et dans le monde.
 Ali Bongo, le nouveau président gabonais, le mercredi Novembre 4, a lancé la Conférence mondiale de la franc-maçonnerie régulière à Libreville. Son père, Omar Bongo, qui a débuté le seau le 8 Juin 2009, avait violemment combattu pour l'organisation du forum maçonnique de prendre place dans ce pays d'Afrique centrale et aurait naturellement sauté de joie d'accueillir ses "frères" de
part le monde. Ali Bongo, son héritier, non seulement hérité de la possibilité de tenir la conférence, mais aussi de monter trône de la franc-maçonnerie gabonaise vacant.
Selon l'hebdomadaire français Le Nouvel Observateur, la crème des francs-maçons français à Libreville, dont Alain Bauer - l'ancien Grand Maître du Grand Orient de France (2000 à 2003) et conseiller spécial pour le terrorisme et la criminalité à la présidence française, - après avoir participé aux cérémonies funéraires d’Omar Bongo a décidé d’installé Ali Bongo à la tête des deux branches locales de la loge, qui comptent un millier de membres environ.
François Stifani, grand maître de la Grande Loge nationale de France (GLNF), l'un des plus grands ordres maçonniques avec 38 000 membres, a été à Libreville il ya deux semaines ordonner Ali Bongo, qui jusque-là occupait le rang de Sous-Grand Maître,
soit, au moins trois niveaux en dessous du sommet de la hiérarchie. À 53 ans, Ali Bongo est devenu le grand maître de la Grande Loge du Gabon (GLB) et le Grand Rite Equatorial, les deux principaux ordres franc-maçon au Gabon.

Ali Bongo et son père
Pour Ali Bongo, cette promotion est aussi importante que son titre présidentielle. Après avoir traversé une élection difficile, le néophyte président a besoin de la machine "fraternelle" mise en réseau pour aider à consolider son autorité. La stratégie a été élaborée et appliquée avec succès par son père, le défunt Omar Bongo. Omar a établi l'ordre maçonnique comme une antichambre et         d’unité de recrutement pour ses principaux alliés, et aussi comme une source infaillible d'allégeance à consolider son pouvoir.
d'abord comme membre de la Loge maçonnique Initié en 1953, soit quatorze ans avant de devenir président en Novembre 28, 1967, Omar Bongo, - également considéré comme un caméléon religieuses en passant du catholicisme à l'islam, et vice versa, non pas en vertu de caprice, mais par des intérêts cachés, fondé deux ordres maçonniques distinctes au Gabon pour lier ses "frères" dans la sphère politique française: le Grand Rite Equatorial - affilié à la Grande-Orient (GO) qui est axée sur l'aile gauche, et la Grande Loge du Gabon (GLG), liée à la Grande Loge Nationale de France (GLNF), plus proche de l'aile droite française. Pour gagner la confiance de Bongo, un politicien devait respecter au moins l'un des deux ordres. Près de la classe dirigeante politique gabonaise tout entière fait partie de la loge.
Ceux qui refusent de se soumettre à ces impératifs sont bannis ou ridiculisés. Interviewé par Le Nouvel Observateur, Ernest Tomo, pasteur d'une église évangélique et candidat malheureux à la présidentielle en août, a accusé le Gabonais "frères" d'orchestrer son faible score électoral (308 voix, soit 0,09% des voix).
Permanent en tant que candidat à l'élection présidentielle de 2005 contre Omar Bongo, Ernest Tome se retire de la course après une «divine» d'intervention, il a ensuite été invité à rejoindre le gouvernement, où l'ancien président le nomme ministre d'État et membre du  cabinet présidentiel, chargé des affaires religieuses. Sans lui donné ni voiture de service, ni bureau, ni personnel pour travailler avec. Lors d'une réunion publique, Omar Bongo a donné ses raisons: «Si tu n'es pas là, nous ne te voyons pas Et nous ne prendrons en considération pour ce que vous.." L'homme de Dieu avait carrément refusé d'être initié par les francs-maçons.
Maintenant, tenir les rênes du pouvoir maçonnique, Ali Bongo est presque certain de consolider son pouvoir. Certains de ses plus farouches adversaires, comme André Mba Obame, ancien candidat à la présidence et ami d'enfance et membre de déposerde la loge, peut même revenir à la raison.
Franc-maçonnerie FranceAfrique?

Tout comme au Gabon, la franc-maçonnerie est très présente tout en haut dans de nombreux Etats africains. Denis Sassou Nguesso, le président congolais, Grand Maître de la Grande Loge du Congo-Brazzaville est lié à la Grande Loge Nationale de France; président Mamadou Tanja du Niger, Idriss Déby et François Bozizé respectivement du Tchad et de la République centrafricaine sont parmi au moins les douze présidents africains liés aux "Trois points" (trois points) frères.
Leur adhésion à cette société  est le plus souvent pas la cause du malheur de leurs différents pays. Leurs homologues de l'Ouest sur l'acte d'autre part différemment. Comme leurs homologues occidentaux faire tout en leur pouvoir pour consolider la démocratie dans leur pays pour favoriser le développement, les francs-maçons dans les cercles politiques africains pour la plupart règle leur pays avec les poings de fer, tout en volant la "veuve et l'orphelin", contrairement à l'objectif principal de la Loge
, qui vise à protéger la "veuve et l'orphelin".

Après 42 années d'une règle dans un pays naturellement riche en ressources de pétrole, comme l'un des Etats du Golfe prospère, Omar Bongo Gabon a laissé en ruine économique et parmi la catégorie des très pauvres endettés (PPTE). Son père l'ex-beau-frère, Sassou Nguesso a également été accusé des mêmes pratiques de corruption. Les deux figuraient sur une liste récente qui a dénoncé les dirigeants africains de biens mal acquis.
Leurs parrains du pavillon français, en raison de leur silence, ont toléré ces pratiques. L’article du Nouvel Observateur mentionne comment Omar Bongo, connu pour sa générosité envers ses amis et "frères" français comblé avec des cadeaux. Seulement il ya quelques années, un énorme cadeau financier de Denis Sassou Nguesso à la GLNF a été largement critiquée. Même relié à des réseaux maçonniques, même si on ne sait rien de son adhésion à la franc-maçonnerie, Paul Biya du Cameroun a récemment fait don d'une somme d'argent importante à l'Ordre Souverain du Temple Initiatique, dans un contexte de pauvreté dans sa propre cour. M. Biya est connu pour sa générosité expansive vers des gourous et des groupes ésotériques. Largesse rendue possible grâce à l'argent des contribuables camerounais.

 

The grand master of the National Grand Lodge of France (GLNF) installed Ali Bongo as the head of Gabonese Freemasonry, a couple of weeks ago. The title was, until June this year, held by the former President Omar Bongo. About one thousand influential politicians practice freemasonry in Gabon. Just like his father, Ali Bongo is expected to mobilize the Masonic network in order to establish his legitimacy and authority in Gabon and the world.

Ali Bongo, the new Gabonese President, Wednesday, November 4, launched the World Conference of Regular Freemasonry in Libreville. His father, Omar Bongo, who kicked the bucket on the 8th of June, 2009, had vehemently fought for the organization of the masonic forum to take place in the central African country and would have naturally jump for joy to welcome his "brethren" from all over the world. Ali Bongo, his heir, not only inherited the opportunity to hold the conference but also mount the vacant Gabonese Freemason throne.

According to the French weekly Le Nouvel Observateur, the cream of French Freemasons in Libreville, including Alain Bauer — former Grand Master of the Grand Orient de France (from 2000 to 2003) and special adviser for terrorism and crime at the French presidency, — after participating in Omar Bongo’s funeral ceremonies installed Ali Bongo as head of the two local branches of the lodge, which count some one thousand members.

Francois Stifani, the grand master of the National Grand Lodge of France (GLNF), one of the largest Masonic orders with 38 000 members, was in Libreville two weeks ago to ordain Ali Bongo, who until then occupied the rank of Assistant Grand Master, i.e.; at least three levels below the peak of the hierarchy. At age 53, Ali Bongo has become the grand master of the Grand Lodge of Gabon (GLB) and the Grand Equatorial Rite, the two predominant Freemason orders in Gabon.

Ali Bongo and his father

For Ali Bongo, this promotion is as important as his presidential title. Having gone through a difficult election, the neophyte President needs the "fraternal" networking machine to help consolidate his authority. The strategy was developed and successfully applied by his father, the late Omar Bongo. Omar established the Masonic order as an ante-chamber to serve as a recruitment unit for his key allies, and also as an infallible source of allegiance to consolidate his power.

Initiated first as a member of the Masonic Lodge in 1953, that is, fourteen years before becoming president in November 28, 1967, Omar Bongo, — also regarded as a religious chameleon who switched from Catholicism to Islam, and vice versa, not by virtue of whim but by hidden interests, founded two separate Masonic orders in Gabon to bind his "brethren" across the French political sphere: the Grand Rite Equatorial — affiliated with Great Orient (GO) which is left wing oriented, and the Grand Lodge of Gabon (GLG), linked to the National Grand Lodge of France (GLNF), closer to the French right wing. To gain Bongo’s trust, a politician was expected to adhere to at least one of the two orders. Almost the entire Gabonese ruling political class is part of the lodge.

Those who refuse to submit to these dictates are banished or ridiculed. Interviewed by Le Nouvel Observateur, Ernest Tomo, pastor of an evangelical church and an unsuccessful presidential candidate in August, accused the Gabonese "brethren" of orchestrating his low electoral score (308 votes, or 0.09% votes).

Standing as a candidate in the 2005 presidential elections against Omar Bongo, Ernest Tome withdrew from the race after a "divine" intervention, he was later invited to join the government, where the former President appointed him as Minister of State and a member of the Presidential Cabinet, responsible for religious affairs. He was neither given a service car, an office nor a staff to work with. During a public meeting, Omar Bongo gave his reasons: "If you’re not there, we do not see you. And we do not consider you for what you are." The man of God had blatantly refused to be initiated by the Freemasons.

Now holding the reins of Masonic power, Ali Bongo is almost certain to consolidate his power. Some of his fiercest opponents, like Andre Mba Obame, former presidential candidate and a childhood friend and a lodge member, may even come to their senses.

France-Afrique Freemasonry?

Just like in Gabon, Freemasonry is very present at the very top in many African states. Denis Sassou Nguesso, the Congolese president, Grand Master of the Grand Lodge of Congo – Brazzaville is linked to the National Grand Lodge of France; President Mamadou Tanja of Niger; Chad’s Idriss Deby and François Bozizé of the Central African Republic are among at least twelve African presidents linked to the “trois points” (three points) brothers.

Their adherence to this society is more often than not the cause of misfortune for their various countries. Their western counterparts on the other hand act differently. As their western counterparts do all in their power to consolidate democracy in their countries to enhance development, Freemasons within the African political circles mostly rule their countries with iron fists, while robbing the “widow and orphan”, contrary to the main objective of the Lodge, which seeks to protect the “widow and the orphan”.

After a 42 year rule in a country naturally blessed with oil resources, like one of the prosperous Gulf states, Omar Bongo left Gabon in economic shambles and among the very poor countries category (HIPC). His former father-in-law, Sassou Nguesso has also been accused of the same corrupt practices. Both appeared on a recent list which denounced African leaders with ill-gotten wealth.

Their godfathers from the French lodge, by virtue of their silence, have condoned these practices. The Nouvel Observateur article mentions how Omar Bongo, known for his generosity towards his friends showered his French "brethren" with gifts. Only a few years ago, a huge financial gift from Denis Sassou Nguesso to the GLNF was widely criticized. Equally linked to Masonic networks, although nothing is known of his adhesion to the Freemasons, Paul Biya of Cameroon recently donated a large sum of money to l’Ordre Souverain du Temple Initiatique, in a backdrop of poverty in his own backyard. Mr. Biya is known for his expansive generosity towards gurus and esoteric groups. Largesse made possible by Cameroonian taxpayers’ money.

 

 


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean 13/12/2018 02:49

J'ai intégré la loge du Grand Maître Aza et aujourd'hui, je suis l'un des hommes les plus riches de mon pays.
Grâce à lui je peux parcourir le monde et aller où je veux. Ma vie n'est plus comme celle d'avant où je galérais et je n'avais rien pour subvenir à mes besoins. Grâce à lui, j'ai acquis le respect et l'affection de mon entourage. Toutes les personnes qui me rejetaient ont commencé par m'aimer et à me respecter parce que je suis désormais riche. J'ai pu construire à l'heure où je vous parle une multitude de maisons. Mes voitures sont de marque de sport les plus rares. Je suis aujourd'hui un grand opérateur économique dans mon pays. Récemment j'ai été classé deuxième des opérateurs économiques qui participent activement au développement de mon pays. Tellement je vis une vraie miracle grâce à lui, que je ne sais pas trop quoi vous dire encore pour vous faire comprendre mon immense bonheur. Veuillez m'excuser si je ne me suis pas identifié, mais je préfère déposer ce témoignage confidentiellement. Par contre je sais que comme moi il y a quelques années, il existe de pauvres gens qui n'arrivent même pas à manger au moins les 3 fois par jour. C'est donc dans le soucis de venir en aide à ces gens que je me permet de faire ce témoignage du Maître. Ceux qui connaissent mon histoire me reconnaîtront quand ils liront ce témoignage.
Si vous aussi vous avez envie de rejoindre la confrérie du Grand Maître Aza, vous pouvez envoyer votre candidature sur les contacts suivants :
Whatsapp : +2 296 175 8759
E-mail : santa.azazel@gmail.com

Merci à toi Maître, je t'en serai à jamais reconnaissant et je ne cesserai d'en témoigner jusqu'à la fin de mon séjour sur Terre.
Merci beaucoup Maître.