Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Les médaillés camerounais de la fuite racontent leur exploit à un journaliste de la BBC.

13 Août 2012 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

Les médaillés camerounais de la fuite racontent leur exploit à un journaliste de la BBC.

 Athletes-camerounais-copie-1.jpg

Les boxeurscamerounais qui ont déserté leur équipe olympique ont dit à la BBC qu'ils veulent rester au Royaume-Uni pour développer leur carrière.
Les cinq boxeurs, qui ont rencontrés la BBC dans un lieu tenu secret à Londres, ont disparu il y a plus d'une semaine.
Les autorités camerounaises ont déclaré qu'ils soupçonnaient les boxeurs de vouloir devenir des migrants économiques en grande bretagne.
Les boxeurs ont déclarés qu'ils avaient pris la fuite après avoir été menacé par des membres de la délégation camerounaise.
La semaine dernière, le nageur Paul Ekane Edingue et la footballeuse Drusille Ngako également disparu du village olympique.

Nous ne pouvons pas retourner au Cameroun, si nousle faisons, nous ne pourrons plus pratiquer notre sport .Fin de citation  du boxeur camerounais Thomas Essomba .
«Bonus couper»
Les boxeurs - Thomas Essomba, Christian Donfack Adjoufack, Abdon Mewoli, Blaise Yepmou Mendouo et Serge Ambomo  ont dit qu'il n'y avait aucun soutien pour les athlètes au Cameroun.
Dans l'interview de la BBC, Essomba a déclaré que les boxeurs étaient à la recherche d'un sponsor pour les assumer et de les aider à obtenir à long terme une résidence.
"Nous ne sommes pas resté ici parce que nous n'aimons pas notre pays, mais  tout simplement parce que nous  voulons pratiquer les sports que nous aimons», a t-il déclaré.
"Nous voulons devenir professionnels. Nous ne pouvons pas retourner au Cameroun ... si nous retournons, nous ne pourrons plus pratiquer notre sport."
Mendouo a  indiqué qu’ils ont ont recu des mauvais traitements  des responsables camerounais  durant les Jeux olympiques - et il y avait eu des divergences sur leurs primes promises, qui avait été réduit de moitié.
"Les autorités camerounaises nous ont menacés - ceux qui nous ont amenés à ces Jeux», a t-il dit.
«Quand un collègue a été vaincu, il a été invité à donner son passeport."
Le chef de la délégation du Cameroun aux Jeux olympiques, David Ojong, a déclaré que les boxeurs étaient couchés.
Ils n'avaient jamais été menacés et ont été jusqu'à faire accusations pour justifier leur désertion, a t-il déclaré.
Les boxeurs ont un visa pour séjourner au Royaume-Uni  jusqu'en Novembre.

http://www.bbc.co.uk/news/world-africa-19242382

 

Source : BBC

Traduction : Afrohistorama communication


Cameroonian boxers who deserted their Olympic squad have told the BBC they want to stay in the UK to develop their careers.

The five boxers, who met the BBC at a secret location in London, went missing more than a week ago.

Cameroonian authorities said they suspected the boxers wanted to be economic migrants.

The boxers said they had absconded after they were threatened by senior members of the Cameroonian delegation.

Last week, swimmer Paul Ekane Edingue and female footballer Drusille Ngako also went missing from the Olympic village.

 

We cannot return to Cameroon... if we return, we will not practise anymore”

End Quote Thomas Essomba Cameroonian boxer

'Bonuses cut'

The boxers - Thomas Essomba, Christian Donfack Adjoufack, Abdon Mewoli, Blaise Yepmou Mendouo and Serge Ambomo - said that there was no support for athletes in Cameroon.

In the BBC interview, Essomba said the boxers were looking for a sponsor to take them on and to help them obtain long-term residency.

"We are not staying here because we don't like our country, but [because we] want to practise the sports we love," he said.

"We want to become professional. We cannot return to Cameroon... if we return, we will not practise anymore."

Mendouo said Cameroonian officials had treated them badly during the Olympics - and there had been differences over their promised bonuses, which had been halved.

"Cameroonian authorities threatened us - those who brought us to these Games," he said.

"When a colleague was defeated, he was asked to give his passport."

The head of the Cameroon delegation to the Olympics, David Ojong, said the boxers were lying.

They had never been threatened and were making up the allegation to justify their desertion, he said.

The boxers have a visa to stay in the UK until November.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article