Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 02:04

 

Les Dictatures d’Afrique centrale sous la pression des militaires et des groupes armés. Un militaire tire sur le cortège de Paul Biya. Bozize en partance .

                   Biya-cortege.jpg

 

Malaise: Un militaire tire sur le cortège présidentiel - Le Caporal Donald Abena Meba est aux arrêts depuis dimanche dernier

Un militaire de la Garde présidentielle a-t-il tenté de tuer le président de la République, Paul Biya ? Des informations contradictoires au sein des forces de défense circulent à ce sujet.


Un militaire de la Garde présidentielle a-t-il tenté de tuer le président de la République, Paul Biya ? Des informations contradictoires au sein des forces de défense circulent à ce sujet.

Dimanche 23 décembre 2012. 18h40. Le président de la République, Paul Biya, vient de remettre le trophée de vainqueur de la finale de la Coupe du Cameroun au capitaine de l’Unisport du Haut-Nkam. Son cortège, militarisé et sirènes hurlantes, quitte le stade Ahmadou Ahidjo en direction du palais de l’Unité d’Etoudi. Au lieu-dit pont Elig-Edzoa, le caporal Donald Abena Meba Klam, matricule T09/1189-4 tire une rafale sur le cortège présidentiel. Selon notre source, les trois coups de feu qui s’ensuivent ne font aucune victime. Panique dans la sécurité du chef de l’Etat. Le cortège accélère pendant que le caporal Abena Meba est maitrisé par les éléments de la Garde présidentielle, le corps dont il dépend.

Une source militaire ayant requis l’anonymat confirme l’identité du caporal Abena Meba, mais nie le fait que celui-ci a tiré sur le cortège présidentiel. « Je pense que les gens veulent dramatiser cette affaire, tente-t-il de minimiser. Je vais vous dire exactement ce qui s’est passé. L’élément en question était en contrebas d’Elig-Edzoa. Il n’avait pas une bonne vue de la route. Quand il a entendu le cortège arriver, il a voulu ajuster son arme. Mais, la boîte à chargeur a eu un problème et une rafale de deux coups de feu est partie. Voilà ce qui s’est passé. Toutes les vérifications qui ont été faites, l’inspection de l’arme, etc., ont montré que son arme était dirigée vers le ciel. Il n’a donc pas tiré sur le président de la République, encore moins sur son cortège. »

GP, Dsp, Bir

Cette version est contestée par des riverains d’Elig-Edzoa et par des militaires de la Garde présidentielle, qui lient cet incident à un malaise qui régnerait en ce moment dans les rangs des unités militaires chargées de la protection du président de la République. Une lettre en circulation sur Internet datée du 18 décembre 2012 et attribuée aux « soldats (tous grades confondus) de la Garde présidentielle (Gp), de la Direction de la sécurité présidentielle (Dsp) et du Bataillon d’intervention rapide (Bir) » exprime un certain nombre de revendications, dont le limogeage des patrons de ces unités. Extrait :

« Ainsi, comment comprendre qu'un soldat de la protection d'un chef d'Etat, de toute sa famille et des institutions, soit amené à déféquer en pleine nature parce qu’il manque d’eau ? Nos enfants et épouses sont privés d’eau et d’électricité. Qu’en est-il des enfants de M. Biya et des officiers supérieurs ? Ils vivent dans l’opulence et suivent leurs études à l’étranger sans soucis. Nous, hommes de rang et sous-officiers de la Gp, de la Dsp et du Bir sommes [Sic] dans une situation avilissante, misérable : le choléra, le paludisme sont le lot quotidien de nos enfants et épouses. (…) En conséquence, nous, soldats patriotes (tous grades confondus) de la Gp et de la Dsp, exigeons impérativement :

1) le limogeage du colonel Amougou, chef d’état-major particulier du président; du général Ivo Disancio, directeur de la Dsp ; du colonel Etoundi, commandant de la Gp et des officiers coupables d’affairisme avéré et d’irresponsabilité outrancière.

2) Le rétablissement immédiat de l’eau potable et des meilleures conditions de vie pour nos familles ;

3) la libération immédiate et sans condition de nos camarades aux arrêts ;

4) La réintégration au sein des armées des officiers de la Gp rayés de nos rangs à cause de leur solidarité avec les soldats aux arrêts. »

Mesures disciplinaires

Selon un élément de la Garde présidentielle, les revendications formulées dans cette lettre sont fondées. « Beaucoup de gens pensent que, puisque nous sommes dans la sécurité du chef, nous avons beaucoup d’argent, dit-il. C’est faux. Ce sont nos patrons qui mangent. Ils se sont terriblement embourgeoisés. Ils ont des affaires partout. Ils ne travaillent plus pour le chef de l’Etat, mais sont là uniquement pour protéger leurs nombreux business. » Il ajoute que le malaise est si profond que des actes de défiance se multiplient au sein de la Garde présidentielle et pourraient même se poursuivre.

Notre interlocuteur rapporte une scène qui aurait eu lieu il y a quelques mois à Mvomeka’a. « Un de nos camarades a refusé d’ouvrir le portail alors que le cortège du chef de l’Etat allait dans ses plantations. Il a exigé de parler au président. Celui-ci l’a écouté. Il lui disait que ses collaborateurs le trompent. Que le malaise dans nos rangs est profond. Le camarade en question, après cet acte, a été détenu pendant quelque temps avant d’être reversé », confie notre source.

Un responsable du ministère de la Défense affirme que l’acte posé dimanche dernier après la finale de la Coupe du Cameroun de football par le caporal Donald Abena Meba Klam est « hautement grave ». « Que cela ait été intentionnel, accidentel ou pas, il y a eu une faute très lourde. Des mesures disciplinaires sévères vont être prises contre lui », confie-t-on au Mindef.

 

Par Jean-Bruno TAGNE

Source : Cameroon-Info.Net

 

                                            -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    

Devoir de mémoire                                                                                              Citoyens Pour  la Mémoire du Cameroun                                                    Vous invite à l’hommage d’un héros et martyr national Camerounais

                                                                            Ernest Ouandie

Le samedi 19 janvier 2013

DE 14H30 -18H30
MAISON DE L’AFRIQUE

                           7, RUE DES Carmes 75005 Paris                                                                             Metro : Maubert Mutualité (Ligne 10)

Email : neuronesnews@gmail.com   

Tel : 0033(0)6 05 72 28 69

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine