Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Le régime françafricain de Yaoundé sur des braises ardentes. 7 français kidnappés dans l’extrême nord du Cameroun par des éléments connus selon le président François Hollande.

20 Février 2013 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

Le régime françafricain de Yaoundé sur des braises ardentes. 7 français kidnappés dans l’extrême nord du Cameroun par des éléments connus selon le président François Hollande.

parc-de-waza1.jpgparc-de-waza2.jpg

 

Parmi les victimes, une famille de quatre personnes. Les otages enlevés hier dans la localité frontalière de Dabanga avec le Nigeria seraient entre les mains d’islamistes de la secte islamique Boko Haram.

 

La nouvelle n’a pas surpris grand monde dans le rang des forces de sécurité camerounaise. Notamment au poste frontière de Fotokol dans le Logone et Chari. La zone frontalière avec le Nigeria vit depuis quelques semaines sous les menaces d’enlèvement terroristes imputées à la secte islamique Boko Haram. L’insécurité y a fait son nid à telle enseigne que la psychose s’est emparée des populations chrétiennes ou non musulmanes. Et depuis l’assaut français dans le nord du Mali, des rumeurs persistantes laissaient déjà redouter des représailles contres les nombreux ressortissants français dans la partie septentrionale du Cameroun.

Hier 19 février 2012, une famille de touristes de nationalité française et trois autres personnes de nationalité française ont été enlevés dans la localité de Dabanga, située à 80 Km de Kousséri près du Nigeria. D’après une source policière, les Français ont été enlevés par des hommes armées de Kalachnikov et manifestement bien informés de leur présence dans la zone. Les ravisseurs à bord de motos auraient ensuite conduits les otages sur le territoire nigérian, dans une brousse qui servirait aussi de cachette aux membres de la secte islamique.


Braises ardentes

L’ambassadeur de France au Cameroun, St Bruno Gain, contacté par Le Messager confirme l’information et ajoute un détail : parmi les personnes enlevées figurent trois mineurs et quatre adultes dont une famille entière (père, mère et deux enfants). Une autorité administrative camerounaise jointe au téléphone par Le Messager affirme même qu’il s’agit d’un enlèvement ciblé. Celui qui ne souhaite pas être cité fait du reste savoir qu’une réunion de sécurité d’urgence s’est tenue hier à Kousséri notamment. Sur haute instruction de la « hiérarchie à Yaoundé ».L’on est toujours sans nouvelle des Français kidnapés.

Leur identité n’a toujours pas été révélée. Jusque dans l’après-midi d’hier, des médias français d’information en continu, à l’instar de Radio France internationale (Rfi) et France 24 ont relayé l’information sans pour autant préciser les noms des sept (7) otages disparus sur le sol camerounais. Le chef de l’Etat français, François Hollande, cité en boucle sur France 24 a laissé entendre qu’« un groupe terroriste que nous connaissons a enlevé 7 Français ». Voilà en tout cas un incident qui met le régime de Yaoundé sur des braises ardentes. Très critiquée sur la gestion de la sécurité frontalière par le Nigeria, les forces camerounaises ont du pain sur la planche. Affaire à suivre !

 

Par Salomon KANKILI

Source : Le Messager

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article