Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Joe la Conscience porte plainte contre le président Paul Biya chairman du RDPC pour confiscation des salles de fête du Cameroun. La police politique s’emballe contre lui.

18 Septembre 2012 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

 Joe la Conscience porte plainte contre le président Paul Biya chairman du RDPC pour confiscation des salles de fête  du Cameroun. La police politique s’emballe contre lui.

 

Joela conscience

               

              La police  a investi le  domicile de Joe  la Conscience  le 15 septembre  dernier, en emportant manu militari ce dernier avec tous ces documents personnels. Une arrestation sans mandat et illégale selon les voisins et Joe la conscience. Ce dernier  a été emmené pour interrogation  suite à la plainte qu’il a porté contre Mr. Paul Biya actuel locataire du palais d’Etoudi (Présidence de la république).

Que reproche –t-il a Paul  Biya dans sa plainte ?

Joe la Conscience accuse  Paul Biya en tant que président du parti au pouvoir le RDPC (rassemblement démocratique du peuple camerounais) d’avoir pris en otage et confisqué toutes les salles de fête à travers le pays. Pourtant construit à l'heure du parti unique (UNC) par l'argent de tous les contribuables camerounais.

Joe dis simplement que les maisons du parti RDPC sont les maisons du peuple camerounais et non la propriété du RDPC.

Aujourd’hui on l’arrête parce qu’il a osé revendiquer son droit, et l'exigent le retrait de sa plainte qui en principe si le camerounais était véritablement un état de droit  devrait connaitre une suite favorable, à savoir l’interdiction de l’usage par le seul parti au pouvoir des salles de fêtes aujourd’hui rebaptisée maisons du parti.

Selon Joe la conscience « Ils ont dit me tenir à l'œil et m'ont intimé l'ordre de ne point publier mon livre sur les émeutes de févier 2008 donc j'ai commencé la rédaction à Kondengui. Ils m'ont même contraint à ouvrir ma boite électronique pour leur faire lire mes messages car ils disent vouloir savoir qui est derrière moi. »

Une véritable intimation.

Par Paul Cobina

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K


Il faut nous excuser avec des faux débat comme ceux-ci alors que nous avons plus urgent surtout en ce moment où le président est préoccupé par la situation de ses compatriotes  du rand nord
victime des catastrophes naturelles.Kamga Alain
Répondre