Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 08:01

Mohammed-VI.jpg

Mohammed VI Roi du Maroc

 

 

La monarchie Marocaine aux abois : l’opposition exige sa fin et dénonce le tripa touage  de la constitution.

Ma lecture sur le projet constitutionnel Marocain

 

Sans vouloir m'étaler sur les contradictions, la reformulassions phraséologique de cer tains termes dictatoriaux, le sou poudrage démocratique et les lacunes que j'ai pu des celler dans le projet constitutionnel qui sera soumis à référendum des marocains le 01. 07.201, je peux cependant m'interroger sur le contenu se rapportant à la ques tion amazigh qui touche le monde amazigh et le maintien du caractère arabo-baathiste et islami que réaffirmé sournoisement de façon plus subtile et plus intelligente que dans la précé dente constitution où tout été criard.

Certains (es) applaudissent déjà à ce qu'ils (elles) considèrent que le Maroc soit le pre mier état nord africain à reconnaître tamazight comme langue officielle dans le projet de la nouvelle constitution sans l'avoir lu attentivement car si la forme machiavélique de reconnaissance y est, la vérité et le fond juridique, institutionnelle et constitutionnel sont tout autre.

En effet, à bien lire ce qui se rapporte aux langues arabe et amazigh à qui il est collé un certain Hassanie, tiré de je ne sais d'où, nous remarquons qu'il y a une dispropor tion entres elles et une prédominance inexprimée clairement de l'arabe par rapport à  tamazight. D 'où une reconnaissance toute relative.

Pour étayer mes dires, en voici quelques exemples. 

Préambule:
        2èm Paragraphe: - État musulman.......(1), son identité une et indivisible (?)

               <aucune précision>........... son unité forgée par la convergence de ses 

               composantes arabo-islamique, amazigh et saharo-hassanie (?) < ici, il est

               question d'unité et non d'identité et encore c'est plein de non dits>.
               La prééminence accordée à la religion musulmane dans ce référentiel
               national............. va de paire avec l'attachement d'ouverture.............<ceci
               s'apparante à un option fondamentaliste religieuse
>


        4èm Paragraphe: - Approfondir les liens d'appartenance à la oumma arabo-

              islamique < l'utilisation du mot oumma en dit long en langue arabe et celui

              d'islamique constitue une autre concession avec l'art 03 >
     
Art 03: L'islam est la religion de l'état qui garantit à tous le libre exercice des cultes

            <La forme change,mais le fond demeure>

Art 05: - l'arabe demeure la langue officielle de l'état.(2)
             - l'état œuvre à la protection et au développement de la langue arabe ainsi 

               qu'à la promotion de son utilisation.(3)
             - de même, l'amazigh constitue une langue officielle de l'état, en tant que
                patrimoine commun à tous les marocains sans exception.(4)
             - Une loi organique définit le processus de mise en œuvre du caractère offici 

                elle de cette langue, ainsi que des modalités de son intégration dans l'ensei

                gnement et aux domaines prioritaires < un art plein d'ambiguïtés >. La
                raison aurait voulue à ce que cet article soit rédigé en un ou deux paragra
                phes en globant les deux langues sur un même pied d'égalité

Nous remarquons dans cet ébauche de lecture de reforme constitutionnelle marocaine, une volonté de maintien de l'arabo islamisme et de l'unicité de langue dans un ensemble phraséologique de politique politicienne.

 - L'islamisme demeure, même si il est sou poudré du terme politicien de modéré 
 - L' effritement de l'article 5 en 4 paragraphes, l'officialisation de l'amazigh est non
    seulement minimisé en tant qu'ensemble d'identité, langue et culture, elle est balyée
    du revers de la main sans avoir le courage politique de l'affirmer clairement.
- l'arabisme <ne pas confondre avec arabité> demeure

(1) on s'affirme lorsqu'il y a un doute et lorsqu'il y a rejet de l'autre et de la pluralité

      religieuse

(2) il y a confirmation de l'arabe comme unique langue officielle.
(3) tamazight n'est pas concernée; donc le changement est symbolique
(4) en employant les termes de " de même et constitue " cela confirme une reconnai

     ssance du bout des lèvres et de forme

Article Madjidaalam

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine