Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

L’université de Harvard propriétaire des locaux de l’ambassade actuelle du Cameroun à Washington demande l’expulsion de force les services de l’ambassade.

9 Février 2012 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

embassy_cameroon.jpg

Ambassade du Cameroun àWashington (USA)

 


L’université de Harvard propriétaire des locaux de l’ambassade actuelle du Cameroun à Washington demande l’expulsion de force les services de l’ambassade.

 

 
Suite a selon une plainte déposée devant le  tribunal fédéral de Washington le mardi 7 février 2012, le gouvernement du Cameroun désormais occupe la propriété lui servant d’ambassade illégalement et devraient être expulsés par la police fédérale.
L'Université de Harvard, propriétaire des lieux, a demandé au juge fédéral d'ordonner le Service de la police fédérale (US Marchals) des États-Unis de retirer l'ambassade du pays africain, après près de deux ans d’occupation des lieux.
Le bail a pris fin il ya une semaine (31 janvier 2012), mais l'ambassade du Cameroun n'a pas encore quitter les lieux et "n'a fourni aucune indication  a ce sujet, selon les documents judiciaires. Le site Internet de l'ambassade indique toujours les lieux comme étant  l’adresse officielle.

 "Il s'agit d'un simple conflit bailleur et le locataire», selon le procès intenté auprès de la Cour du district américaine du district de Columbia par les avocats de Harvard. "La Cour a délivré une demande d’expulsion et de restitution des lieux.

Le Cameroun a une "mission permanente dont le siège" est ailleurs le long d'un tronçon surnommé "Embassy Row" à Washington. Mais en 2009, le gouvernement a décidé de rénover cet espace, en louant une autre propriété pour abriter ses services pendant les travaux de rénovation qui dure depuis 2 ans(¹). Ils ont finalement signé un bail pour ces locaux temporaires, avec la durée d’un bail qui a pris fin le 31 janvier 2012.
Il ya quelques mois, les responsables de Harvard  ont appris que les rénovations de l'ambassade seront plus long que prévues, et que l’Ambassade ne pourraient revenir à son adresse permanente d'ici la fin de Janvier 2012," selon le procès.
Plus d'un mois avant la fin du bail, l’université de Harvard a fait savoir a  l'ambassade qu'il «serait disposé à envisager une prolongation limitée dans le temps, trois mois» et a fait une proposition, mais Harvard "n'a reçu aucune communication de l'ambassade en ce qui concerne« l'offre , selon le procès.
"Parce que l'ambassade a illégalement occupée les lieux depuis la fin du bail, (Harvard) a droit à un jugement et à la repossession des locaux," selon le procès.
Alors que le personnel de l’ambassade pourrait avoir l'immunité diplomatique de l'action morale, l'Ambassade du Cameroun a renoncé à tout privilège dans le cadre de son bail, selon les avocats de Harvard University.
Un porte-parole américain a déclaré que le service de la police fédérale  suivra les ordres de la cour. Un fonctionnaire du Département d'Etat, quant à lui, a refusé de commenter, disant que le ministère avait besoin " d'examiner la situation."
Joint par téléphone mardi soir, un avocat représentant Harvard s’est refusé à tous  commentaires.
Un e-mail envoyé à l'ambassade du Cameroun pour commentaire est resté sans réponse, et les tentatives pour  joindre quelqu'un à l'ambassade par téléphone ont été infructueuses.
Environ 20 millions de personnes vivent dans ce pays d'Afrique centrale.

 

Traduction :Afrohistorama News

 

LIRE EN ANGLAIS :: http://www.foxnews.com/politics/2012/02/08/harvard-wants-us-marshals-to-evict-cameroon-from-embassy-in-washington/#ixzz1lszttkAy

 

 

Source : FOX NEWS

(¹) La CONAC devrait intervenir pour savoir pourquoi les travaux durent aussi longtemps.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article