Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Komandant Simi OL le gardien du temple Reggae en Afrique sort un CD Maxi 5 titres pour la cause, disponible dans les bachs.

12 Juin 2011 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

                    

Komandant Simi OL  le gardien du temple Reggae en Afrique sort un CD Maxi 5 titres pour la cause, disponible  dans les bachs.

               

 

                                                  Komandant Simi OL

simiol.jpg

                                                                Visionnez en extrait l'Afrique veut son Fric

 

     Le gardien du temple Reggae en Afrique sort un CD Maxi 5 titres disponible à

L’espace  Anibwé

52 rue Greneta 75002 Paris France

Tel/Fax : 0033(0)1  45 08 48 33

Email : k2inter@voila.fr

Site web:  www.anibwe.com 

 

         Vendu aussi pendant tous les mouvements de manifs, pour 5 Euros seulement. Les bénéfices recueillis des ventes sont destinés à l'action de lutte panafricaine et panafricaniste,  et l'aide humanitaire, en faveur des sinistrés du plan de génocide Sarko-Wattariste. 

 

 

En réaction à l’article de Cameroon Voice affirmant que « l’Afrique est malade
de ses rastas » 
par dénonciation de l’acte de trahison signé par mes deux compatriotes et
confères reggaemen Alpha Blondy et Tiken Jah Fakoly, j’aimerais tout de même
poser la question de savoir si l’Afrique a vraiment des rastas, au sens propre
du terme. Si oui, alors ceux-ci doivent alors constituer une infime minorité,
malheureusement pas reconnue du grand public, pour leur devoir d’intégrité
morale et spirituelle, dans la lutte contre Babylone l’oppresseur. Ceci dit, il
ne suffit pas de porter des dreadlocks et/ou jouer du reggae pour se prétendre à
cette identité.
Depuis Bob Marley, Peter Tosh et tous leurs contemporains frères rastas qui ont
vaillamment contribué à la propulsion de ce mouvement historique essentiellement
voué à la souveraineté de l’Afrique, les espèces de charlatans portant
dreadlocks et polluant l’air à prétendre défendre les valeurs et intérêts
africains et nègres en général, sont légion. Pour ma part, en tant que
dreadlocks et chanteur de reggae, bien que n’ayant pas la prétention de me
prêter à l’identité rasta proprement dite ; dont toute la religiosité m’inspire
un immense respect qui m’oblige à ne m’en tenir qu’à l’aspect philosophique,
j’ai au moins la fierté de ne pas m’inscrire dans cette catégorie de soit disant
rastas, dont l’Afrique pourrait être malade.
Non, l’Afrique n’est pas malade de ses rastas, car on est rasta ou, on ne l’est
pas. L’Afrique est simplement malade de ses élites intellectuelles ou leaders
d’opinions, voués ignoblement à l’imposture et se déguisant en militants
panafricanistes, pasteurs, prophètes, rastas et que sais-je ?... Sans parler,
bien entendu, des leaders politiques, tous complètement corrompus et soumis à
l’ordre du capital, férocement établi par leurs maîtres occidentaux. L’Afrique
est aussi malade de son incapacité à saisir ses chances de réussite, en
maximisant les compétences, les talents, les forces de ses enfants les plus
intègres, et surtout dans les moments de crises des plus désespérées.
En rapport au drame ivoirien, aujourd’hui, les Africains dignes de ce titre
doivent remercier le Tout-puissant de nous avoir transmis sa Lumière Divine à
travers le courage du couple présidentiel Simone et Laurent Gbagbo, nous
permettant d'être plus lucides et de choisir avec qui on mange, avec qui on
boit, avec qui on ri, avec qui on baise, avec qui on fait quoi… Dans notre
difficile parcours vers la prospérité.
En attendant, j’ai mal dans mon exaspération à entendre les âneries de ses
traites, semant la confusion dans leurs louanges misérabilistes à ces féroces
occidentaux, qui n’ont pas encore fini de créer la désolation au sein de la
grande famille africaine, coulant sang et larmes à tout va. J’ai mal dans mon
exaspération face à notre lenteur de réaction à toutes ces niaiseries, alors que
nous avons les moyens de remettre les pendules à l’heure et pour le reggae, le
restituer dans son contexte originel. Mais sauf qu’à notre défaut de
pragmatisme, de sens de l’organisation et de la stratégie, s’ajoute un
individualisme arriviste et forcené qu’il nous revient impérativement
d’éradiquer. 

N’est-ce pas le rastaman Robert Nesta Marley qui dit dans sa chanson « Rat
race » in this abondance ofwater the fool is thirsty?… Traduction : devant une
abondance d’eau l’imbécile meure de soif . Oui le Reggae est une musique
d’inspiration divine, consacrée à l'appui spirituel de l’Afrique et tout le
peuple Kémite dans sa lutte salutaire vers la reconquête de sa souveraineté.

Le peuple Africain ne doit pas désespérer, car les vrais rastas, ou du moins les
héritiers indéfectiblement liés à cette éthique sont là, en bonne et due forme,
prêts à mourir pour la bonne cause. Il ne manque plus que l’on ait la
perspicacité de les repérer dans tout cet amas confus de professions d’opinions,
et de décider de les soutenir dans leur combat de transmission de la Lumière,
contre l’obscurantisme qui permet de décimer l’Afrique. 

Komandant Simi OL 

 

Suivre le Vraie reggae man qui n’a pas vendu ses fesses.

http://www.bestmastermind.info/apple/videos/view.php?id=IOXm_aXLobU&feature=youtube_gdata_player 

Lire autres articles sur le sujet

  Afrogistorama n'est responsable du contenu

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article