Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 13:39

Karim Wade au trou: quand l’histoire remet chacun de nous à sa place…

wade ab&karim

 

Il se disait en Russie il y a quelques années que le Vieux Boris Nikolaevitch Eltsine (68 ans à l’époque), au moment de quitter le pouvoir (après 8 ans et 6 jours) aurait assuré une sorte d’immunité à sa « famille » (aussi bien biologique que des amis très proches): son successeur aurait le Kremlin et sa « famille » ne serait jamais, aucunement inquiétée par les juges et les policiers.

L‘URSS venait d’exploser et certains apparatchiks comme leurs proches s’en donnaient à cœur joie pour se partager la dépouille de ce mammouth, l’Empire rouge qui décédait après 70 ans d’existence et de règne sur une partie du monde. Et il y avait des morceaux de choix: matières premières, notamment le gaz et le pétrole (80% des exportations), d’autres métaux et des produits de la pêche aussi (1/4 du marché mondial)*, armes de guerre  etc. Eltsine, qui avait pas mal de problèmes de santé dus notamment à sa trop forte propension à lever le coude savait qu’il n’aurait pas assez d’énergie pour gérer cet immense pays (le plus grand de la planète) et protéger en même temps les siens. Il fallait un homme au sang frais, un homme à poigne et qui aurait toute la confiance du chef de la « famille ». Intronisé le 01/01/2000, Vladimir Putin s’acquittera tellement bien de sa tâche qu’à ce jour, les proches de feu son mentor n’ont jamais été inquiétés.


Dans les régimes autocratiques et même supposés démocratiques, les monarques ont souvent cette crainte: Que vont devenir les miens quand je ne serai plus de ce monde ou que je ne serai plus le roi du monde? D’autres s’inquiètent pour leur propre personne: Que fera-t-on de moi, une fois le fauteuil sacré cédé à mon successeur? Si dans le second cas de figure, on voit alors des monarques tenter de s’accrocher, comme des moules à leurs rochers, coûte que coûte, au pouvoir, même en dépassant les bornes du ridicule, dans le premier cas, les princes de ce monde cherchent souvent à « léguer » le pouvoir à leur rejeton mâle le plus âgé ou au plus méritant de leur progéniture (mâle très souvent). Eltsine n’ayant pas de mâle, il en « adoptera » un. Au Sénégal, Abdoulaye Wade, élu en 2000, père de deux enfants (une fille née en 1972 et un garçon née en 1968) sera accusé vers la fin de son mandat courant de 2007 à 2012 de vouloir mettre en place un système de dévolution dynastique, en faveur de son fils Karim Meïssa Wade.


La question de savoir si ce dernier était compétent (comme ministre) au moment de sa nomination par son président de père n’est pas l’objet de ce billet. La question de savoir s’il a rempli ses missions en tant que ministre non plus. Non. Les choses se voyaient comme on verrait un œuf posé sur le crâne d’un chauve: l’âge avançant (Wade père est quand même né en 1926), les pouvoirs de Wade père, du PDS (Parti démocratique du Sénégal, don parti) et de Wade fils ayant été exorbitants durant la période 200-2012, avec des enrichissements impressionnants en si peu de temps, aussi bien du clan Wade que de cadres du PDS que de commerçants proches de cette galaxie. Quand l’actuel président de la République du Sénégal, Macky Sall était encore président de l’Assemblée nationale (AN), il avait décidé de convoquer Wade fils afin qu’il aille devant la représentation nationale pour s’expliquer sur la gestion des fonds de l’ANOCI (Agence nationale pour l’Organisation de la conférence islamique) dont Wade fils avait eu la charge. Wade père, comme si son fils avait encore l’âge de jouer aux billes, le prendra tellement mal qu’il considérera cela comme une déclaration de guerre, même pas contre son fils, mais contre son « immense » personne.

Quand on s’attaque à Dieu, il faut s’attendre aux foudres. C’est ainsi que Wade fera en sorte que non seulement son fils ne réponde point à la convocation, mais en plus, il fera changer les textes afin que le mandat de Sall soit écourté à la tête de l’AN, l’obligeant ainsi à quitter son poste plus tôt que prévu. Croyant avoir gagné la guerre contre son ancien Premier ministre (avril 2004-juin 2007), Sall, Wade se battra alors sur plusieurs fronts, dont celui de savoir comment son fils lui succéderait. Il n’aura pas les moyens contrer Sall qui lui, pendant ce temps, sillonnera le pays, en vue de la présidentielle de 2012. Et quand Sall gagnera la présidence de 2012, la crainte gagnera très vite le camp Wade: tout le monde savait qu’une nouvelle manche du « match » entre Sall et les Wade allait se jouer. Et, il y a quelques mois, ce que d’aucuns qualifient déjà de chasse aux sorcières aura lieu et Wade fils en sera une des « victimes ». Il y a quelques mois, certains apprenaient avec stupeur que Wade fils était à la tête d’une fortune de 694 milliards de XAF (!!!)

À 27 ans, Wade fils obtenait un DESS en ingénierie financière (Paris, La Sorbonne). Travaillant ensuite dans une banque à London, il participe néanmoins à la campagne électorale victorieuse de son père en 2000. Il retourne occupé son poste de haut cadre à London où il gagne très confortablement sa vie. En 2002, il rentre définitivement à Dakar, occupant le poste de conseiller auprès de son président de père. En 2009, il est nommé ministre, après avoir essuyé une cuisante défaite lors des municipales (il sera même battu dans le bureau de vote de son quartier!). Sachant qu’il aura été ministre 34 mois et travaillé quelques années, comme on a pu le voir plus haut: comment a-t-il fait pour arriver à être riche d’autant de milliards?

L‘argent ne tombe pas du ciel et au Sénégal comme à London, les arbres ne donnent pas des billets de banque à côté de leurs feuilles: sinon, il n’y aurait plus d’arbres sur cette terre depuis belle lurette…Le cas de l’aînée de la famille Wade peut être décliné à l’envie sur cette planète et dans nos contrées, ce ne sont pas les cas de figure qui manquent: combien de fois n’a-t-on pas vu, ne voyons-nous pas des fils et des filles de, qui ne foutent rien de leurs journées mais qui claquent des milliards de XAF comme si c’étaient des grains de sable? Tous les jours, il suffit de se mettre dans les rues de certaines de nos capitales ou de Paris pour les voir, en train de jeter par les fenêtres et les trous des toilettes des sommes faramineuses dont on est en droit de se demander d’où elles viennent. Même Jésus dans la bible, après avoir multiplié les pains et transformé l’eau en vin s’en était allé. Mais avec nos enfants de monarques**, on a l’impression que des Jésus Christ vivent et dorment dans les palais et palaces de nos Républiques.

Je suis quelqu’un de très optimiste concernant le devenir de Kemet. Les choses ne pourront demeurer en l’état éternellement. Ce que la Justice sénégalaise est en train de faire n’est pas une première, sur notre continent. J’ai déjà évoqué ici le cas de l’ancien président zambien, Frederick Chiluba qui s’était retrouvé lui aussi devant la Justice. Demain, on aura des émules des magistrats zambien et sénégalais qui feront le même boulot et les plaisantins qui sont persuadés que l’argent du peuple africain est le leur déménageront des palais de la République pour les palais de justice.

 

Par Obambe GAKOSSO,

Source : http://obambengakosso.unblog.fr

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine