Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Fin de l’Ivoirité et l’avènement d’Ivoiredougou, un nouveau pays d’Afrique, sans propriétaire ???

28 Juillet 2011 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

Fin de l’Ivoirité et l’avènement d’Ivoiredougou, un nouveau pays d’Afrique, sans propriétaire ???

 

 Kouassi

Beaucoup d'Ivoiriens ont perdu la vie dans le combat qui a opposé l'occident à Laurent Gbagbo ; Combat qui a débuté par un coup d’Etat manqué le 19 Septembre 2002,  et qui a pris fin, le 11 Avril 2011.

 

Aussi, sont-ils nombreux les ivoiriens et ivoiriennes qui ont résisté à tous ces bruits de canons, à tous ces moments de terreur et grâce à DIEU ont survécu.

 

Mais et après???

L'adage populaire dira qu’après la pluie vient le beau temps.
Effectivement certains (le premier groupe) sont en train de le constater avec des nominations par-ci et par-là. Ce qui est tout à fait normal, lorsque l’on a gagné sa guerre.
Pour d'autres (le deuxième groupe), c'est après le beau temps que vient la pluie. Toujours est-il que c'est le même principe: ôte-toi de là pour que je m'y mette et faire comme toi ou faire pire que toi…

Pour  le troisième groupe que j'appellerais le pauvre peuple, c'est après la pluie qu'arrive l'orage comme nous le constatons…

Si les 10 ans de pouvoir du président Gbagbo ont semblé être la pluie pour une grande partie d'Ivoiriens, compte tenu de beaucoup de gabegies (accumulation d'erreurs : tactiques, stratégiques, politiques, environnementales, sociales et culturelles...) commises sous son régime, le souhait  par contre ou le rêve de se retrouver dans le beau temps après Gbagbo pour d’autres, est en train de faire place au "si on savait".

En clair, beaucoup d'Ivoiriens conviennent pour dire avec nos concitoyens les plus envoutés par l’esprit « dramaniste », que la situation est jugée pire aujourd’hui.

Je ne suis pas en Côte d’ivoire pour confirmer la présence de pseudo grands travaux  comme le diraient certains, pour faire croire que la Côte d’Ivoire est en train de crouler sous des pluies de milliards.


Néanmoins, l'information reçue des parents, des amis, des connaissances et des lecteurs nous font comprendre que de Gbagbo à Ouattara, les hommes ont changé,  cependant le système demeure. Rien que de vains discours qui ne se terminent plus par "Koudou hooooooooo, woudy!" mais plutôt "par ADO pissanci, a mayi dêh..." Je ne parle pas le diouala, mais mon enfance passée à côtoyer les dioula à Bouaké m'a permis de savoir que "Amayi dêh" veut dire (ce n'est pas bon du tout!)


Quoi donc de plus normal qu "une puissance néfaste" comme le chantent les partisans de Ouattara, vienne aggraver le sort de ivoiriens!

"Koudou hooooo, woudy" qui signifierait en bété "Koudou tu es garçon", s'est avéré vrai puisque seul un garçon selon ce que cela s’entend, Woudy peut résister dans un buncker comme l'a fait Gbagbo en compagnie des siens.

De même, "ADO pissanci, amayi dêh" est une phrase prophétique qui est en train de s’avérer vraie, tant les ivoiriens ont déjà "goûté" à sa force destructrice.


·        Une force qui a obligé le Conseil constitutionnel Ivoirien à se dédire ! « amayi dêh ! »


·        Une force par laquelle le Palais Présidentiel, symbole de souveraineté de la  Côte d'Ivoire, lieu sacré où habitait le père Fondateur de la nation ivoirienne, a été violé et violenté à coups de canon en Septembre 2002 et en Avril 2011, « amayi dêh ! »

·        Une force par laquelle plus de 800 personnes ont été massacrées, brûlées vives à Duékoué en une journée. « amayi dêh ! »

·        Une force par laquelle plus de 200 jeunes Ivoiriens ont perdu la vie les 4, 5 et 6 Novembre 2004, en voulant soutenir les Institutions de leur pays contre l’invasion des forces Licorne de l’armée françaises… « amayi dêh ! »

·        Une force par laquelle plus de 3000 Ivoiriens ont perdu la vie les 7, 8, 9, 10 et 11 Avril 2011 en voulant soutenir la décision du Conseil Constitutionnel de leur pays… « amayi dêh ! »

 

·        Une force par laquelle la France a violé toutes les Institutions Ivoiriennes, avec une arrogance qui ne cache pas son mépris pour le peuple Africain d’une façon générale, et pour le peuple ivoirien en particulier. « amayi dêh ! »

 

·        Une force par laquelle en 2011, la France impérialiste se veut plus dominatrice que jamais sur un peuple souverain, comme si nous étions en 1911… « amayi dêh ! »

 

·        Une force par laquelle la France, dans sa SORCELLERIE Françafricaine, s’est illustrée sous sa face la plus ignoble sur le continent noir, comme pour manifester son mépris pour le cinquantenaire des Indépendance de ses pseudo anciennes colonies… « amayi dêh ! »

 

·        Une force par laquelle la France conquérante et colonisatrice comme aux siécles derniers, a montré aux yeux du monde que l’Afrique n’a pas droit de cité… « amayi dêh ! »

·        Une force par laquelle le peuple de Côte d'Ivoire est désormais divisé en ivoiriens du Nord et Ivoiriens du Sud, après avoir divisé le pays lui-même en deux. « amayi dêh ! »
 
Aujourd'hui, l'université fermée, les concours de la fonction publique inexistants, le secteur privé à l’agonie... Alors la question de vie du peuple Ivoirien, de sa survie et de son avenir se pose en termes problématiques. « ADO pissaci, amayi dêh ! »

Le cacao est passé de 1100 FCFA  à 300 FCFA le kilo, au point où certains Dramanistes sont en train de nous dire, malgré les gabegies de l'équipe de Gbagbo, on n'a jamais vu le cacao ivoirien à un niveau moins que la cola (fruit vendu à vil prix sur le marché ivoirien dont certaines personnes se servent pour des sacrifices aux agents de satan. Les Anges de Dieu n'ont pas besoin de cola pour fonctionner…)

 

"N'ko ADO pissanci, amayi dêh!"

 

Oui, les gabegies (voir "définition" plus haut), il y en a eu autour de Gbagbo, à un niveau aussi criard qu'on se demandait ce qui faisait rire le Président lui-même à tout moment, en tout lieu et devant n'importe qui. Ne voyait-il pas les agissements irresponsables autour de lui?
Les gabegies sous Gbagbo pourraient se voir comme une forme "d'imposture" vis-à-vis du peuple dont une partie a beaucoup boudé et même fini par s’écrier : "On ne peut pas mettre tout sur le compte de la guerre ou de la crise!" (la crise peut empêcher de faire fonctionner l'économie du pays à sa guise, mais elle ne saurait empêcher de balayer les rues d'Abidjan… Pour ne citer que cet exemple.)

La différence entre l « imposture » sous Gbagbo et l'imposture sous Ouattara, c'est que « l'imposture » de l'équipe de Gbagbo était une imposture ivoiritaire, locale, qui malgré le niveau élevé de la corruption et des rackets, payait les fonctionnaires et permettait aux planteurs de profiter des fruits de leur labeur.

 

Par contre l’imposture sous Ouattara est une imposture voltaïque, sénégalaise, guinéenne, malienne, française. Foutaise!

 

Entre les deux formes d'imposture ou alors, entre les gabegies « gbagboïste » et l'impérialisme à canon « dramaniste », il fallait faire un choix, selon l'avenir qu'on voyait se profiler à l’horizon pour la côte d'Ivoire.

 

Un choix qui n'était pas difficile à faire, mais pas aisé pour autant.

 

C'est la deuxième imposture, la vraie d'ailleurs, qui constitue la nébuleuse impérialiste à laquelle nous avons fait le choix de nous attaquer pendant la dernière bataille dans le but de préserver la Souveraineté de la Côte d'Ivoire.

Heureusement que nous arrivons à faire la part des choses entre les gabegies qui ont parsemé les 10 ans de semi-pouvoir de la refondation et la VISION de Gbagbo pour l'Afrique…

Vision  d’ailleurs que tous les Africains sensés devraient soutenir malgré la complexité du contexte que les 10 années de la refondation d'une part et d'autre part, "la recherche du pouvoir par tous les moyens" d'Alassane Dramane ont crée...

Soutenir la vision anti-impérialiste de Gbagbo et critiquer dans le même temps la gouvernance sans vision qui caractérisait son équipe, peut prêter à confusion.

 

C'est cette confusion que nous sommes tenus d'éclairer car rien ne doit nous empêcher d'œuvrer pour la «DESESCLAVAGISATION» de l'Afrique, et pour la Vision de Libération de la CI et de l'Afrique.

Aussi, le combat de Libération du Joug negrier français est-il plus qu'un impératif, malgré la priorité du combat pour le pain quotidien du peuple Ivoirien.

L'Afrique a besoin d’une Vison à la dimension de celle de Laurent Gbagbo, si ce n'est la manière de gérer une telle vision qui est discutable…

Il m'arrive des fois de me demander si Laurent Gbagbo et Houphouët Boigny avaient des visions différentes. Quand je vois comment Houphouët a mis l'accent sur l'éducation au point où les Ivoiriens aujourd'hui, ont cette force d'être en majorité relativement éduqués, je me dis, Houphouët a peut-être vu plus tôt que seule l'éducation pouvait nous aider à nous libérer du joug colonial un jour...

 

La scolarisation pour tous n'était-elle pas une stratégie à long terme qu'Houphouët a mis sur pied, pour combattre l'impérialisme de la France en Côte d'Ivoire sans le dire ouvertement pour autant?

Dans tous les cas, la force de la Côte d'Ivoire qui lui permettra de faire de la vision de Gbagbo, une réalité un jour, c'est cette éducation dont nous avons bénéficiée du système d'Houphouët Boigny. A César, ce qui est à César...

Malheureusement, certains de nos concitoyens ont refusé de faire scolariser leurs enfants, qui se retrouvent plutard dans une précarité qui les expose à une consommation abusive de la drogue et les met à la merci des Seigneurs de la guerre (chefs de rebellions armées et autres commandos invisibles…)

L'armée de Mr Ouattara, muée en FRCI compte en son sein essentiellement des déscolarisés qui, devenus désormais ex-rebelles ou ex-commandos invisibles se sont donnés comme nouvelle profession le racket voire le braquage.

 

Ils s'expriment en majorité, si ce n’est eux tous, à peine en français pour lequel ils ont le plus souvent recours à des traducteurs pour se faire comprendre. Sinon, leur langue de prédilection est le bambara, qu’ils manipulent à souhait. Il faut par là deviner la souffrance du  peuple ivoirien qui ne se reconnait pas dans cette langue ou qui ne la comprend pas…

Pour un pays où le fer de lance de la politique du Père Fondateur Félix Houphouêt Boigny a été l’EDUCATION, on pourrait se demander si on n’est pas en train de faire un cauchemar ? Ou sommes-nous simplement en train d’assister à la fin de l’Ivoirité tant recherchée par ses détracteurs (les anti-ivoirité)?

Ou encore, sommes-nous en train d’assister à l’avènement d’un IVOIREDOUGOU ou Côte-Volta, un nouveau pays Africain, sans propriétaire?

 

Consultez ce link (lien) et suivez mon regard.
http://actualite.ivorian.net/?p=427

Pendant longtemps, on nous a fait entendre beaucoup sur l'Ivoirité... Une guerre contre l'Ivoirité a été déclenchée. Les Ivoiriens ont été traités de tous les Noms. La Côte d’Ivoire, pays de l’HOSPITALITE a été vilipendée à travers le monde et traitée de pays Xénophobe par ceux-là même qui ne sont en Côte d’ivoire que grâce à notre culture hospitalière… Belle manière de dire merci a ses hôtes d’hier ! Si l’INGRATITUDE pouvait tuer! N’est-ce pas d’ailleurs l’Ingratitude qui tue le peuple ivoirien depuis plus d’une décennie maintenant?

 

La vision de faire abolir l'ivoirité a été tracée par les anti-Ivoirité… On peut même lire sur ce link (lien) (http://actualites.ivorian.net/article/?p=3767), la phrase ci-dessous:   

“Maintenant, il faut que l’Ivoirité soit abolie car ce qu’on a vécu est l’Ivoirité. J’attends que les nouvelles autorités légifèrent sur l’Ivoirité qui a trop fait couler les larmes.” Un extrait d'une interview d'Alpha Blondy.

Apres lecture de cette interview, je suis restée plusieurs minutes devant l’ordinateur à me poser toute sorte de questions sans en trouver de réponses.

Les Ivoiriens, l’Ivoirité, la Cote d’Ivoire et les autres...

1.       C’est quoi au fait l’Ivoirité?

2.      Que disent les ivoiriens sur l’Ivoirité? Que disent les étrangers vivant en Cote d’Ivoire de l’Ivoirité?

3.      Quelles sont les forces et faiblesses de l’Ivoirité pour les Ivoiriens et pour la Cote d’ivoire?

4.     Les Ivoiriens et les étrangers ont-ils le même point de vue concernant l’Ivoirité?

5.      Autant le Danois est fier du “danskhed” ou « at være dansk » (la fierté de la chose danoise ou d’être danoise), autant le français parcourt le monde pour promouvoir la francophonie (ou l’Amour du français et de la France), autant le “I AM AMERICAN” est dans chaque souffle de vie des Américains… alors question: Pourquoi dois-je fuir l’Ivoirité moi en tant qu’ivoirienne?

6.     Pourquoi le Danois a ce droit d’exprimer son amour pour la chose danoise, le Française pour la chose française, l’Américain pour la chose Américaine, mais pas moi pour la chose Ivoirienne ?

 

7.     Et si on redéfinissait l’Ivoirité de sorte que l’ivoirien soit libre et fier d’être ivoirien sans que le voisin ou l’étranger ne se sente menacé au point de nous faire la guerre?

8.     A quoi cela sert-il de combattre l’Ivoirité en Cote d’Ivoire et de cultiver l’Amour d’être sénégalais à Dakar? D’être Burkinabé à Ouagadougou? D’être Malien à Bamako? D’être Guinéen à Conakry ? Et j’en passe?

9.     Qu’est ce qui est si particulier chez l’Ivoirien, au point qu’il n’ait pas le droit d’aimer sa Patrie voire la protéger sans que le voisin ou l’étranger ne se sente en danger?

10.  Au nom de l’Ivoirité, des dozo (chasseurs) transformés en guerriers ont pris les armes pour nous combattre et tuer notre peuple; Des griots ont parcouru la terre avec leur voix non pas pour chanter mais pour nous diffamer, en nous faisant passer pour des xénophobes, dans la seule intention de multiplier nos ennemis et de nous voir mourir en masse.

Et moi je me demande, c’est quoi au fait l’Ivoirite pour l’Ivoirien et l’Ivoirité pour l’étranger?

En lieu et place d’une réponse à ces questions, j’ai plutôt fait un cauchemar dans lequel j’ai vu notre RTI se muer leur TCI, et nos FDS se muer en leur FRCI…

Cauchemar dans lequel on vivait sans brigade de gendarmerie, sans commissariat, avec des crimes et de la barbarie à grande échelle…

Cauchemar dans lequel nous étions sans opinion politique contradictoire, où petit à petit, il ne restait plus rien de l’Ivoirité…

Cauchemar dans lequel il ne reste plus rien de l’âme Ivoirienne...

Ainsi, l’Ivoirité fut abolie comme le souhaitaient les détracteurs de la chose ivoirienne!

 Pour tout cet exploit, nous serons même invités au prochain G8 pour notre modèle de demon-cratie avec nos hommes sans foi ni lois « que nous ne maitrisons pas sur le terrain (…) »

La majorité de nos nominations reviendraient aux noms tels que: Traoré, Ousmane, Ouedraogo, Diakité… à consonance nordiste. Nous placerons juste quelques “konan” et “Zady” à des postes problématiques et puis youpiiii, le tour est joué.

Vive le monde a l’envers où les phrases commencent par "Ze ci" au lieu de "Je suis"!

Où la capture du Président Gbagbo se fait dire: «Capturation!!!» Koutoubouyé ???

En lieu et place de l’Ivoirité, on crierait:

"Vive le Burkina Faso en Cote d’Ivoire!"

"Vive le Sénégal en Cote d’Ivoire!

"Vive le Mali en Cote d’Ivoire!"

"Vive la Guinée en Cote d’Ivoire!"

"Vive la France en Cote d’Ivoire!"

"Vive les nouvelles autorités burkinabées, sénégalaises, maliennes, guinéennes, françaises en Cote d’ivoire!"

Vive IVOIREDOUGOU, le nouveau pays d’Afrique!

Oh oui, vive Ivoiredougou pour ne pas dire Merde à la MERDE!

"Vive la Côte-Volta! Cette République non pas bananière, mais plutôt de cola (République colatière). Comme la cola, la Côte d’ivoire est sur l’autel de sacrifice des gourous illuminés de la terre, afin de maintenir l’Afrique dans les chaines de la domination.

Et puis SILENCE! Les crimes et les pillages anti-ivoirité n'ont pas besoin d’autre bruit que celui des canons… L’Ivoirite doit être abolie pour qu’avance la caravane de l’imposture à canon, de la recolonisation, du repeuplement et du pillage de la Côte d’ivoire.

Une  telle caravane ne saurait aller vers une réconciliation si elle n’est conduite  par des «magiciens-réconciliateurs»:

Ceux-là même qui réconcilient en humiliant, en torturant, en tuant…

Ceux-là même qui disent : « Ne pleurez pas vos morts, parce que vous l’auriez voulu avec votre Ivoirité. C’est à cause de l’Ivoirite qu’on les a tués, qu'on vous a fait la guerre et qu'on a décidé de ne jamais désarmer...

Le prix à payer pour avoir osé parler d’Ivoirité, c’est d’occuper vos terres, vos maisons abandonnées et repeupler vos villages de ressortissants burkinabé, sénégalais, guinéens, maliens…

Maintenant que vous le vouliez ou pas, vive l’empire Côte-Volta réconcilié! Vive la réconciliation des Ivoiriens et des anti-ivoirité…

Quant à Gbagbo, son épouse et leurs partisans emprisonnés à travers le pays, “ils seront jugés et maintenus en prison” puisque c’est à cause d’eux que nous avons organisé le coup d’état de septembre 2002, transformé en rebellions jusqu’au 11 Avril 2011 avec son corolaire de crimes. Gbagbo aurait dû céder le pouvoir, bien que le Conseil constitutionnel ivoirien l’ait déclaré vainqueur le 03 décembre 2010...»

La décision du Conseil Constitutionnel ivoirien n'est pas valable lorsqu'elle déclare Gbagbo vainqueur, mais devient valable lorsque l'opposant de Gbagbo fait sienne la victoire des élections par les armes françaises et onusiennes?  

Gbagbo n’ayant pas cédé, c’est un crime et c’est sa faute si nos rebelles et nos allies ont tué tant d’ivoiriens…

Ainsi, à chacun son opinion, à chacun sa conscience et à chacun sa justice. Mais l’unique vérité est que Dieu est Unique, Souverain, Honnête, Sincère, Fidèle et prend du temps pour agir…

2002-2012 : 10 ans de canon sur nos terres par des esprits sanguinaires…

Ah la Cote d’Ivoire!

Et si les intellectuels Ivoiriens récupéraient le mot “Ivoirité” pour lui donner un sens dans l’intérêt de toute la Cote d’Ivoire sans que le Burkina Faso, le Mali, la Guinée, le Sénégal et la France ne se sentent discriminés ou lésés dans un pays qu'ils ont pris en otage par pure force et stratégies sataniques, démoniaques, et matérialistes?

A cause de votre silence, ils prennent notre pays comme « soholé nan placcali dohm… », comme le diraient les Zouglou men. Ou alors, nous prennent pour un peuple « ça fait rien… »

Et pourtant, il n’est jamais trop tard pour bien faire, ou mieux faire…

L’Union Africaine vient de confirmer cette assertion dans sa sortie que l’on peut voir sur ce lien :

http://www.youtube.com/watch?v=P0S_hbsLnIM


Chers intellectuels Ivoiriens et Africains, regardez désormais la Côte d’Ivoire et l’Ivoirité avec objectivité et sincérité, car il est temps que la diffamation et la mauvaise foi usées pour tuer le peuple ivoirien afin de lui voler librement ses ressources, prennent fin.

La Côte d’Ivoire, pays d’HOSPITALITE et non pays XENOPHOBE, ne saurait être un pays où les Ivoiriens doivent se renier au profit de l’Imposture régionale et internationale, par la force des canons et des esprits sanguinaires.    

Dieu bénisse la Côte d’Ivoire et la délivre de cette «capturation», pardon, captivité… J’ai foi en cela, puisque lui, le Vrai Dieu, nous fait la promesse dans Isaïe 51:1-23.

 

25 Juillet 2011

 

Rosalie Kouamé «Roska»

Ingénieur en Management, Leadership & Strategy Development

Activiste de la Paix, des Droits de l'Homme, de l'Education, de la Culture, de Jésus et des lois Divines

Présidente Fondatrice - Fondation Roska

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mallcom 31/07/2011 16:10



Il n'y a pas de "Ivoiredougou" , car cela n'a pas de sens , mais un "DIOULABOUGOU".


 


Il n'ya rien a voir entre Ouattara et Gbagbo...vous n'avez visiblement pas assez suivi ce qui s'est passé!!!


Gbagbo n'a jamai pu faire quoi que ce soit , car la France et Ouattara l'en ont empêché depuis 2002...il a été élu en 2000. CQFD



EEEE 31/07/2011 12:19





Posted juillet 31, 2011 at 10:14




http://www.alterinfo.net/L-ancien-president-sud-africain-formel-L-Afrique-doit-se-dresser-contre-l-Occident_a61654.html




,un dirigeant africain qui réagit intelligeamment , tout-fait juste ce qu’il dit ,seulement l’occident a été appuiyé dans sa sale besogne par des dirigeants africains écervelés et
cupides,personnellement j’en veux beaucoup plus à ces régimes africains formatés par l’occident qu’aux puissances “canibales” qui ont transformé l’humanité en un vaste cimetière de “bêtes”
humaines
Il est grand temps que tous les africains se ressaisissent