Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 19:46

 

 

FETAF

 

 

Fédération des Travailleurs d’Afrique en France

 

Compte rendu du Congrès de l’OUSA du 1er au 7 décembre 2012 à Alger

 

Fait à Paris,

Vendredi, le 14 décembre 2012,

dans le cadre de l’Atelier FETAF « Sankoré ».


                         Focus sur le Congrès e l’organisation de l’Unité Syndicale Africaine (OUSA) tenu du 1er au 7 décembre 2012 à Alger (Algérie) à l’invitation de l’Union Générale des Travailleurs Algériens (UGTA), placé sous le Haut patronage du Président de la République algérienne, Monsieur Abdelaziz Bouteflika.

               Ce 10ème Congrès de l’OUSA, inscrit dans le cadre du cinquantième (50ème) anniversaire de l’Indépendance de l’Algérie, est certainement le plus grand de l’histoire de notre organisation panafricaine.

               Le thème du Congrès – le panafricanisme et l’intégration économique africaine – a été largement abordé dans tous ses aspects et traité avec compétence, lors des travaux de pré-congrès (Séminaire) tenu du 1er au 5 décembre, par les professeurs S. K. Asante et V. Danso, professeur à l’Université d’Accra (Ghana) NB.

               Le début des travaux du Congrès a été marqué pour l’allocation de bienvenue du secrétaire général de l’OUSA, le camarade H. Sunmonu, du Rapport d’Activités de l’organisation.

               Au cours de son allocation, le Secrétaire Général de l’UGTA, Abdelwaadjid Sidi Saïd, tout en rappelant, fort justement, sur l’expression de la reconnaissance des membres de l’OUSA, à l’endroit du président de la République Algérienne pour son rôle d’impulsion du processus reconnaissance du « panafricanisme n’a pas manqué de souligner l’exemplarité d’enclenchement du processus irréversible de la décolonisation du continent africain… »

               Et d’insister plus loin sur l’importance de l’ « action collective », « vision [qui] donne une nouvelle dimension aux rapports entre partenaires sociaux » dans leur conception « d’une nouvelle Afrique avec confiance et soucis de la bonne gouvernance ».

               Le secrétaire général de l’OUSA, le camarade H. Sunmonu, lors de la présentation du Rapport d’Activités de l’organisation a surtout mis l’accent sur la nécessité pour le mouvement syndical africain d’œuvre à l’unité du continent.

               A la lumière des activités du rapport présenté – rapport salué unanimement comme colossal, le secrétaire général a fait la démonstration de l’impact positif du panafricanisme, tant sur le plan culturel, économique et politique. Et de regretter l’absence de la vision panafricaine dans le discours de la nouvelle génération de syndicalistes…

               Evoquant plus précisément le contexte actuel de la situation économique actuelle, le Secrétaire général de l’OUSA s’est longuement penché sur la crise financière, partie des USA, pour ensuite se transformer en crise économique atteignant bien que tardivement, mais avec des conséquences graves, l’Afrique.

               En conséquence de tout cela en droite ligne du thème du Congrès, le camarade H. Sunmonu a ainsi justifié l’actualité et la pertinence du thème du congrès – Panafricanisme et Intégration socio-économique africaine – Rempart objectif de toute nouvelle recolonisation économique de l’Afrique.

Quelques données de l’économie des travaux du Séminaire pré-congrès

               Le professeur S. K. B. Asanté, Directeur Exécutif contre l’intégration régionale en Afrique et ancien conseiller principal régional des Nations Unis et coordonnateur du groupe consultatif régional pluridisciplinaire (Afrique)

               D’emblée le professeur insiste sur l’importance d’une approche panafricaine de l’intégration économique du continent pour une décolonisation économique et politique africaines – le panafricanisme étant, selon lui, la voie obligée pour compulser une véritable coopération pour réaliser l’unité africaine et assurer au continent un processus de développement et de progrès.

               En somme pour le professeur Asanté, le panafricanisme constitue dans le contexte actuel, la réponse de l’Afrique à la mondialisation en cours.

               Pour lui, comme pour le professeur Danso, le panafricanisme vise en fait à réaliser l’union politique, culturelle et économique à l’échelle du continent…

               Comme rempart contre toute tentative d’accentuation de la domination économique les deux professeurs ont mis l’accent notamment sur le caractère pernicieux des Accords de Partenariat Economique (APE) que l’Europe veut imposer notamment à l’Afrique et de prêcher pour la constitution d’u bloc important.

               L’intégralité des deux communications des deux professeurs sera mise à disposition dès que possible.

               Signalons que tout au long des assises de l’ensemble des travaux du Séminaire du Congrès, consacré au panafricanisme, des hérauts du panafricanisme tels que : Du Bois, Garvey, Nkrumah, Boganda, Lumumba, Nasser, Ben-Bella, Sekou Touré, Modibo Keïta, Um Nyobe, Ch. Anta Diop, Frantz Fanon ont été convoqués pour étayer telle ou telle approche ultérieure de l’Afrique nouvelle…

               Au terme de l’ensemble du Congrès, une déclaration dite la Déclaration de l’Alger a été adoptée, comportant notamment une motion de remerciements chaleureux au président de la République algérienne Abdelaziz Bouteflika, lequel en acceptant le patronage du Congrès, a conféré de fort, un lustre et une solennité exceptionnelle aux assises du 10ème Congrès de notre grande organisation syndicale africaine.

               Organisation panafricaine syndicale (OUSA), ressortie revigorée d’un Congrès qui a acté le refus de toute affiliation à l’échelle continentale et opposition à toute tentative de fusion avec quelque organisation que ce soit sur le plan continental africain.

               Notons, par ailleurs, l’adoption par le Congrès de plusieurs résolutions. Nous en retenons en l’occurrence trois :

Ø Une résolution à propos de la situation au Mali,

Ø Une résolution relative à la coopération internationale,

Ø Une résolution sur la nécessité de la rédaction de l’histoire du mouvement syndical africain.

               Entérinant de deux demandes d’affiliation

Ø National Union of Libyen Workers (NULW)

Ø South Sudan Workers Trade Union Federation (SSWTUF)

               Renouvellement des instances de l’organisation :

Un nouveau Comité Exécutif de 14 membres a été élu :

1.     Président : le professeur Ibrahim Ghandour (Soudan) avec sept (7) vice-présidents ;

2.     Secrétaire général : Owei Lakemfa (Nigéria) ;

Secrétaires généraux adjoints : Emmanuel Nzunda (Tanzanie), Arezki Mez Houd (Algérie) ;

3.     Trésorier général : Medhane Kesete Ghebru (Eritrea) ;

4.     Un membre de l’Union nationales des syndicats d’Angola a été élu président de la commission du Genre.

Les assises du 10ème Congrès ont été rehaussées par la présence des hautes personnalités et de représentants de dirigeants syndicaux amis : Monsieur le Premier ministre (Algérie), les membre du gouvernement, Monsieur le Ministre du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, des ambassadeurs, Monsieur Charles Dan (directeur régional BIT Afrique), Monsieur Dan Cunniah (directeur des activités des travailleurs du BIT ACTRAV), des représentants d’organisations syndicales amies (Portugal, Fédération Syndicale Mondiale, Syndicat des Travailleurs de Cuba, Rengo (syndicat du Japon), ACFTU (syndicat de chine) et CIS-Afrique).



NB La FETAF était représentée par le camarade Sidi Tidiane Guèye, Président de la FETAF. La contribution écrite de la FETAF à propos du panafricanisme traité par le Professeur Macodou NDiaye a été très appréciée.

    Le document FETAF Congrès a été remis au comité exécutif et l’annonce prochaine du Congrès de la FETAF pour la 2ème moitié du mois de Juin 2013 a été enregistrée.

    Notons que dans ce congrès (FETAF) l’accent a été mis sur les liens privilégiés que l’organisation entretient avec le mouvement syndical (France et Europe) dans une sorte de démarche convergente pour la défense des intérêts des travailleurs africains indifféremment syndiqués dans les différents syndicats de France et d’Europe.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine