Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 10:38

 Côte d'Ivoire occupé 
Sur les crimes contre l’humanité commis par la France en Côte d’Ivoire et en Lybie et la nécessaire réforme de l’ONU.

 

TPI Building

Le buiding du fameux TPI à Lahaye: Justicce ou parodie

 

 

Attac Gabon suit avec stupéfaction l’évolution de l’actualité internationale, notamment les crises en Libye et en Cote d’Ivoire. La Cote d’Ivoire victime d’une énième agression impérialiste fomentée par le gouvernement français sous la coupole des Nations Unies.

Ce même gouvernement qui faut-il le rappeler était impliqué à l’origine de cette crise en 2002, n’a pas hésité à œuvrer activement au cotés de l’ex rébellion des Forces Nouvelles devenue FRCI (Forces Républicaines de Cote d’Ivoire) au renversement dans une extrême violence du président "sortant" Laurent Gbagbo pour installer au pouvoir Alassane Ouattara, aussi démocratiquement fut il élu ?
En agissant ainsi, la France se rendait complice de tous les crimes de guerre et exactions sur les civils commis par ces forces tout au long de leur campagne, allant jusqu’à participer aux combats, pilonnant ainsi à plusieurs reprises des pôles stratégiques d’Abidjan y compris des camps militaires qui abritaient de nombreuses familles. Des milliers de kilomètres plus au nord, en Libye, une autre agression toujours fomentée par France, qui a rapidement entrainé d’autres puissances impérialistes, le tout toujours sous la bienveillance des Nations Unies. En Cote d’Ivoire comme en Libye, nous déplorons les manœuvres néo-colonialistes visant essentiellement à préserver et consolider des intérêts impérialistes sous couvert d’une assistance humanitaire.

Duekoue

Le massacre de Duékué

 

Comment comprendre le recours à l’option militaire alors que des solutions pacifiques pouvaient encore être trouvées ? La proposition vénézuélienne de créer une commission internationale humanitaire pour appuyer la paix et l’intégrité de la Libye était acceptée par le régime Kadhafi. L’Union Africaine avait également proposé la nomination d’un haut représentant pour continuer les négociations de sortie de crise, proposition accueillie favorablement par le régime de Gbagbo et les Nations Unies, mais ignorée par le clan Ouattara qui fort de ses soutiens occidentaux à engagé les hostilités militaires. Comment expliquer que la France et la "communauté internationale" s’intéresse subitement aux valeurs démocratiques et s’inquiète du sort de certains peuples alors qu’elle soutient juste à coté d’autres dictatures décriées depuis longtemps par leurs peuples ?

 Quelle démocratie le gouvernement français et Nicolas Sarkozy prétendent promouvoir en Cote d’Ivoire ou ailleurs en Afrique avec des bombardements, au prix de milliers de vies humaines quand on sait comment cette France elle même est dirigée (reforme des retraite contestée, expulsion des roms, la ratification du traite européen malgré le non des français, absence de tout contrôle parlementaire sur l’exercice de l’Etat...), quand on sait comment cette même France installe et entretient de sanguinaires dictatures sur le continent. Attac Gabon constate une fois de plus l’ambiguïté des Nations Unies et s’interroge sur le rôle réellement joué par cette organisation. Nous déplorons également le rôle nocif joué par les médias dominants internationaux dans le traitement de ces deux crises, médias qui se sont lancés dans une véritable campagne de désinformation et d’aliénation de l’opinion publique universelle. Il est à déplorer également l’absence de l’Union Africaine qui peine à parler d’une même voix et à peser sur l’échiquier mondial dans les débats sur les questions africaines.

Nous condamnons entre autre la répression en France comme ailleurs des manifestations contre les guerres des puissances impérialistes en Afrique, ainsi que les bavures policières qui s’en suivent, avec l’arrestation des responsables de DIAGAU (Diaspora Gabonaise Unie) lors de manifestations pacifiques à Paris, et les autres camarades interpelés au Cameroun. Attac Gabon demande :

L’arrêt immédiat de toutes les hostilités militaires pour entreprendre un dialogue sincère entre différents parties, Le retrait immédiat de toutes les forces françaises impliquées en Cote d’Ivoire, La démission du représentant du Secrétaire General des Nation Unies Young Yin Choï et son remplacement par un diplomate neutre qui devra ramener les forces de l’ONUCI à leur mission fondamentale comme décrit dans la résolution 1975, La mise sur pied d’une commission d’enquête internationale impliquant la société civile pour enquêter sur les exactions commises sur les civils, situer les responsabilités et implications internationales et envisager une procédure pénale, La reforme en profondeur des Nations Unies pour plus de consensus dans les décisions et l’émergence de la voix des pays "faibles", nous invitons différents Etats à envisager la dissolution pure et simple de cette organisation celle ci doit continuer à être l’instrument de légitimation des campagnes impérialistes. Nous en appelons surtout à la prise de conscience générale et à la solidarité entre les peuples du monde, tous pris au piège d’un système dirigé par des personnes qui n’ont ni valeurs éthiques ni valeurs morales et qui n’hésitent pas à faire usage de tous les moyens pour parvenir a leurs fins.

Article Attac Gabon

Afrohistorama n'est pas responsable du contenu

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine