Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 16:03

Côte d'ivoire: Communiqué du CDR-CI sur l’apatridie, le foncier rural et l’acquisition de la nationalité ivoirienne

photo60


Le vendredi 23 août 2013, l’Assemblée nationale ivoirienne a adopté les lois sur le foncier rural, l’apatridie et l’acquisition de la nationalité ivoirienne. Le CDR-CI (Conseil de la Diaspora pour la Restauration de la Démocratie et la Défense des droits de l’Homme en Côte d’Ivoire) voudrait ici exprimer sa préoccupation et son inquiétude devant une telle démarche.

Le CDR-CI observe par la même occasion que la méthode utilisée, par son expression cavalière, précipitée et exclusive est pour le moins arrogante pour plusieurs raisons dont les principales sont énoncées comme suit :

-         La Côte d’Ivoire se trouve dans une période de turbulence aigüe ;

-         L’Assemblée nationale actuelle est monocolore (RHDP) et n’est pas représentative de la sociologie du peuple ivoirien – les modalités d’élections des députés étant connue de tous – ;

-         Les lois votées bradent l’âme du peuple ivoirien ;

-         La dissidence prononcée dans les rangs des députés RHDP est sérieuse à en croire le nombre réel de députés hostiles à ces lois ;

-         De telles lois doivent s’inscrire dans une consultation du peuple par référendum …

Face aux éléments énoncés ci-dessus, le CDR-CI émet des craintes que des lois de ce type soient votées pour des fins électoralistes parce qu’il n’en voit pas l’urgence. 

Nous constatons que la « crise » très grave qui frappe le pays a pris ses sources dans des choix maladroits d’acteurs politiques. Aussi, en votant des lois dans les conditions que nous dénonçons, le RDR et ses alliés du RHDP cultivent-ils des artifices de bombes qui peuvent exploser à terme. Mais il faut également craindre que ces lois soient, pour le court et moyen terme un explosif de nature à diviser davantage la société ivoirienne.

Nous disons que dans aucun pays au monde, des lois sur les sujets évoqués ne sont pris à la légère. Par ailleurs, lorsque monsieur Ouattara procède à des libérations de prisonniers politiques, nous pensions qu’il allait dans le sens de l’apaisement. Nous disons que le chef de l’Etat ivoirien doit résolument rester dans la voie de la décrispation qu’il explore et que cet aspect qui peut fortement contribuer à la normalisation du paysage socio-politique en Côte d’Ivoire ne soit pas une option.

C’est pourquoi, pour que le peuple ivoirien puisse recouvrer sa quiétude et la paix, nous demandons au chef de l’Etat ivoirien :

-         De s’inscrire irréversiblement dans la voie de la réconciliation nationale ;

-         D’arrêter de prendre les prisonniers « pro-Gbagbo » - encore en détention -, comme des otages à libérer au « compte-gouttes » ;

-         De renoncer à naturaliser des personnes par des méthodes pour le moins controversées voire contestables, qui plus est lorsque les requérants ne font pas de déclaration ;

-         Qu’il crée les conditions pour que notre pays devienne un Etat de droit…

Etant complètement partie prenante de la société ivoirienne nonobstant son éloignement géographique, le CDR-CI voudrait ici attirer l’attention des différents acteurs et/ou décideurs en Côte d’Ivoire, qu’il sera attentif aux choix faits sur les différents sujets du pays et donnera la position de la Diaspora sur les sujets majeurs pour le devenir notre pays.

C’est le lieu d’inviter le gouvernement ivoirien à intégrer profondément l’ampleur de la crise qui met les populations innocentes en proie à des souffrances inutiles et dans un état de paupérisation très douloureux.

Le CDR-CI exhorte le pouvoir ivoirien à apprécier la situation ivoirienne à juste titre et dans toutes ses dimensions pour procéder à la libération rapide des prisonniers politiques qui, croupissant dans les geôles du pouvoir, sont inutilement privés de liberté.

Nous rappelons que Laurent Gbagbo a toujours travaillé dans le sens du consensus dans ses choix politiques. Sa connaissance du pays et le don qu’il a de savoir parler aux Ivoiriens doivent en faire un allié objectif de monsieur Ouattara, pour la réconciliation nationale.

C’est pourquoi il faut libérer Laurent Gbagbo contre la propagande éhontée de fanatiques qui ne savent rien de plus qu’altérer la vérité.

Enfin, le CDR-CI en appelle à la mobilisation de tous, pour contraindre le pouvoir ivoirien à reconsidérer son mode de gouvernance qui souffre d’une grave incurie démocratique patente.

Fait à Paris, le 27 Août 2013

                                                                                Pour le CDR-CI, le Porte-parole

                                                                                Claude KOUDOU

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine