Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 02:12

Centrafrique : Le dictateur François Bozizé, lâché par ses cousins français.

Bozize.jpg

     Je ne sais pas jusqu’à quand les Africains vont s’entêter à la jouer en solo. Le temps passe et, têtu comme il est, il nous rappelle tous les jours combien nos dirigeants sont de mauvais redoublants et même très mauvais triplants, voire de mauvais quadruplants*.

Les faits sont têtus. Je n’invente rien. Lénine l’a dit bien avant moi. Et tous les jours, ces faits nous rappellent que les États africains qui clament chaque jour leur « indépendance » ne sont même pas capables de se défendre. Doit-on encore compter le nombre de guerres existant sur le continent ? Doit-encore comptabiliser les putschs qui ont eu lieu depuis 50 ans à Kemet ? Pourtant, malgré tous ces faits, nos dirigeants, pour la plupart, jouent à l’autruche, plongeant leurs têtes dans le Sahara, le Ténéré, le Tassili, l’erg et le Kalahari, dès que pointent les questions d’unité africaine, de mutualisation de ressources tant humaines que matérielles…

Kwamé Nkrumah avait dit à ses pairs, en son temps que Divisés nous sommes faibles, Unie, l’Afrique pourrait devenir, et pour de bon, une des plus grandes forces de ce monde. Qui avait réellement prêté attention à ces recommandations très avant-gardistes ? Pas grand monde en réalité. Les vainqueurs, membres du monde dit « libre » avaient imposé leurs volontés : il ne fallait pas toucher aux « frontières héritées de la colonisation ». C’était biblique et dogmatique. C’était gravé dans le marbre. Mais chaque année, le fantôme de Nkrumah doit rôder dans les palais présidentiels de nos excellences lorsque des coups de fusils et de canons menacent leurs pouvoirs.

Ce mois de décembre sera-t-il fatale à François Bozizé, putschiste** centrafricain qui avait troqué son treillis contre un costume civil avec cravate en 2005, année de son « élection » ? On est bien parti pour le vivre, même si les paris ne sont pas mon fort. Cet homme était arrivé aux affaires avec l’aide de la France qui n’en pouvait plus de son prédécesseur, Ange-Félix Patassé qui insupportait lui aussi ses pairs (surtout ses voisins immédiats). En près de 10 ans de pouvoir, Bozizé a passé son temps à gérer des rébellions venus du Nord de la RCA. Sans le moindre succès durable. Ce n’étaient que des paix momentanées. Comment un homme, général de surcroît, peut « diriger » son pays tout ce temps sans jamais mettre sur pieds une armée digne de ce nom, capable de venir à bout de quelques rebelles ? C’est tout simplement incroyable. L’armée centrafricaine ne dispose même pas de matériels militaires de précision pour connaître les positions rebelles à 200 ou 300 Km de Bangui ? On rêve…

Toute la lumière sera sans doute faite sur ces rebelles qui occupent peut-être aujourd’hui 80 à 90% des villes les plus importantes du pays, mais Bozizé devrait profiter de ces moments pour méditer sur certains aspects pas très reluisants de sa gestion :

  • Où se trouve son fils Francis***, nommé très récemment général, par son propre père ? Faut-il rappeler qu’il est tout de même ministre de la Défense ?
  • À quoi sert réellement la fameuse FOMAC (Force multinationale d’Afrique centrale) avec ses 500 hommes à Bangui ?
  • Il en appelle à l’aide des Américains. Oublie-t-il que ces derniers aimeraient bien comprendre à quoi ont servi les fonds alloués par les USA pour la capture du rebelle illuminé, Joseph Kony ?
  • Dans la droite ligne de Jean-Bedel Bokassa, qui appelait Charles de Gaulle « papa » et Valéry Giscard d’Estaing « cher parent », lors de son appel à l’aide aux Français, il les appelle « cousins ». Sait-il que cela en ajoute encore beaucoup plus à son ridicule, à celui de la RCA et à celui de l’Afrique ?
  • À quoi cela sert-il de payer des manifestants (jeunes) en les payant quelques pièces, afin qu’ils brûlent des drapeaux français ? Les drapeaux de ses propres cousins. Cela tourne-t-il rond dans sa tête ?
  • Où sont les soldats centrafricains qui avaient défilé sur les Champs Élysées le 14/07/2010 à Paris, pour fêter les cinquantenaires des « indépendances » africaines ?

Nos dirigeants se veulent têtus, mais les faits nous démontrent que les faits le sont encore plus. Que Bozizé tombe, ainsi que son régime n’a pas grande importance. Il est sûr, tout simplement qu’à cette allure, d’autres pays subiront le même sort, puisque nous continuons avec la logique suicidaire de faire cavalier seul, au lieu de nous unir et de travailler véritablement ensemble, au-delà des conférences, sommets et réunions d’opérette qui ne servent qu’à faire des photos t à dépenser l’argent difficilement gagné par nos parents.

Par Obambé GAKOSSO

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Stand 29/12/2012 21:36


sans défendre cette bite de bozizè pion de la France néo coloniale, Vous faites preuve d'une malhonneteté intellectuelle dans votre analyse ! Si la France néo coloniale l'a installé au pouvoir,
c'est également pour l'empecher de s'équiper militairement afin de se positionner géostratégiquement et piller tranquillement les ressources économiques de la région ! ! !


 


la France l'ONU et l'occident font et défont les pouvoirs en Afrique dans leurs grandes mises en scènes pour garder la main mises sur les ressources économiques !


là ou il y a une rébellion qui se lève, la France l'onu et l'occident ne sont pas loin derrière en producteurs scénaristes metteurs en scène de ces déstabilisations macabres !


rebelles M23 et monusco
http://www.facebook.com/photo.php?fbid=394410850635471&set=a.306618336081390.72024.100001996774297&type=1&theater

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine