Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Cameroun:POURQUOI LE CPP DIT NON AUX SENATORIALES!!!

21 Mars 2013 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

Cameroun: POURQUOI LE CPP DIT NON AUX SENATORIALES!!!


kah_walla.jpg

1. Le Sénat tel que conçu actuellement dans notre constitution est anti-démocratique.
• L’Exécutif nomme 30% de l’effectif du Sénat, garantissant ainsi que cette institution ne pourra pas être indépendante et ne pourra pas contrôler les actions dudit Exécutif.
• Les fonctions du Sénat telles que conçues n’apportent pas une valeur ajoutée réelle à la démocratie camerounaise.
• Aucune réflexion n’a été menée pour garantir la représentativité des groupes marginalisés (femmes, jeunes, groupes ethniques minoritaires, personnes vivant avec un handicap, etc.).
• L’âge requis pour être sénateur est beaucoup trop élevée au regard de la moyenne d’âge de la population camerounaise.

2. Le processus mis en place pour élire les sénateurs/sénatrices est anti démocratique
• Le sénat est la chambre qui représente les régions, il aurait fallu tenir les régionales au préalable.
• Les conseillers municipaux qui constituent le collège électoral actuel sont hors mandat, donc illégitimes pour élire le premier sénat du Cameroun.
• La tenue des sénatoriales en 6 semaines après 17 ans d’attente n’est rien d’autre qu’une manipulation politique.
• Avec un processus non-consensuel et illégitime pour la mise en place du sénat, il n’y a aucune garantie de transition paisible en cas de vacance à la tête de l’Etat.
• Vu l’histoire politique du Cameroun, nous devons élire notre sénat au suffrage universel pour assurer une véritable représentation dans cette chambre.

3. La conjoncture actuelle demande d’apporter des solutions aux problèmes clés des Camerounais et non pas de créer une énième institution non-fonctionnelle.
• Le sénat va nous coûter annuellement au moins 18 milliards de F Cfa (chaque député nous coûte plus de 30 millions F Cfa par an en moyenne).
• Au moment où 65% des Camerounais n’ont pas accès à l’eau potable et environ le même pourcentage de Camerounais n’ont pas accès à l’électricité, au moment où nous comptabilisons plusieurs dizaines de Camerounais morts en l’espace de quelques semaines à cause de l’insécurité, au moment où nos frontières permettent à des malfrats de prendre en otage des Camerounais et nos hôtes étrangers, 18 milliards ou plus peuvent certainement être utilisé à des fins beaucoup plus urgentes et importantes pour le bien-être des Camerounais.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article