Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 17:19

Cameroun : L’inefficacité d’ELECAM en chiffres.

 Elecam-copie-1.jpg

Bilan : Refonte des listes électorales: La vérité des chiffres

 

 

Il y a moins de deux millions d'inscrits qu'en 2011 selon les statistiques publiées par Elecam. Que se passe-t-il?

Une baisse inquiétante

Les chiffres ont été rendus publics il y a quelques .jours par Elecam. Il y a 5.454.459 inscrits sur les listes électorales contre 7.497.379 à l’élection présidentielle du 9 octobre 2011. A quoi est dû cet écart impressionnant de 2.033.820 électeurs? Au nombre insuffisant de kits? Au fait que les élections n'intéressent plus les Camerounais? D'autres raisons? Le bon ou le mauvais travail d'Elecam? Aurore plus revient sur un dossier qu'il a traité récemment.

Lors de l'élection présidentielle du 9 octobre 2011, il y avait comme nous l'avons relevé plus haut 7.497.279 inscrits sur les listes électorales. Dans un moment d'euphorie les responsables d'Elecam avaient parlé à l'issue de l'opération de refonte et non de révision du fichier électoral de dépasser le chiffre de 7 millions d'inscrits, voire d'atteindre les 8 millions. La réalité est autre aujourd'hui avec la publication des chiffres. L'écart entre 2011 et 2013 est énorme. Qu'est-ce qui peut expliquer cela?

On peut supposer qu'avec la refonte, c'est-à-dire on reprend à zéro les inscriptions sur les listes électorales, ce qui efface ou élimine les morts, les doublons qui allaient persister si c'était une opération de révision. En effet avec la révision; il y avait beaucoup d'erreurs que ne laisse pas passer une opération classique de révision. Avec l'augmentation de la population estimée aujourd'hui à plus de 20 millions d’habitants, on se serait attendu normalement à une augmentation du nombre d'inscrits.

Voyant le nombre d'inscrits insuffisants, Paul Biya a rendu gratuit l'établissement de la carte nationale d'identité. Rien n'y a fait. En effet, les citoyens se sont précipités sur les Commissions, se sont faits établir les cartes d'identité mais ne sont pas allés vers les bureaux d'Elecam pour s'inscrire massivement comme on s'y attendait. Donc le problème n'est pas au niveau du coût de la carte d'identité qui est un frein à l'inscription sur les listes électorales. Il se trouve peut-être ailleurs. Où alors?


L'échec d'Elecam

Le constat est là: en dehors de vrais mordus, peu de Camerounais s'intéressent à la politique. Les gens ont beaucoup plus de préoccupations matérielles (manger, boire, honorer les factures d'eau et d'électricité, les frais de scolarité des enfants, etc) que politiques. Les citoyens camerounais ont constaté depuis longtemps que les résultats sont toujours en faveur des candidats du Rdpc quand il s'agit des législatives et des municipales et de Paul Biya à la présidentielle. Et cela depuis des décennies. Ils ont donc conclu qu'il ne sert à rien d'aller s'inscrire puisqu'on connaît d'avance les résultats.

Elecam a péché au début par excès d'optimisme en avançant comme nous l'avons signalé plus haut des chiffres faramineux pour se rendre compte après les prorogations décidées par Paul Biya qu'il n'était pas possible d'atteindre ces chiffes. C’est Elecam qui vient éclaircir la "situation en donnant les chiffres sortis de ses bureaux sans chercher à les biaiser, à les manipuler quand c'est le Ministère de l'Administration territoriale et de la Décentralisation (Minatd) qui pilotait les opérations. On peut donc dire qu'Elecam a fait du bon travail en sortant les vrais chiffres.

Vers Une nouvelle prorogation?

Cela est possible mais seulement pour le faire, il faudra une fois de plus repousser les législatives et les municipales, ce qui est un casse-tête pour Paul Biya. Les mandats des Députés et des Conseillers municipaux ont pris fin depuis juillet 2012. Faut-il encore les proroger alors que cela a été déjà fait? On s'achemine peut-être vers cette solution qui arrange bien ces élus du peuple. Mais est-ce une bonne chose de faire siéger au parlement des Sénateurs fraîchement élus et nommés avec des Députés qui sont là depuis 6 ans? Alors qu'il serait bon que les Députés soient des gens nouvellement élus.

La différence est parfois énorme dans certaines régions entre les chiffres de 2011 et ceux de 2013. A titre d'exemple, prenons les trois régions qui comptent le plus grand nombre d'inscrits. Pour l'Extrême Nord, l'écart est respectivement de 457 000 ,164 000, de 211.000 pour le Centre et de 204 000 pour le Littoral. Les populations ont-elles été moins sensibilisées dans l'Extrême Nord comme à l'accoutumée? Lors du lancement de la campagne électorale pour les sénatoriales, le Président de la Commission régionale de campagne, Amadou Ali a mis cela sur le compte de l'absence de matériel d'Elecam sur le terrain. Une manière d'implorer une prorogation afin de rattraper le retard surtout qu'en l'absence d'un calendrier électoral clair et précis, il n'y a aucune raison qui justifie l'arrêt des inscriptions.

Par Michel Michaut Moussala

Source : Aurore Plus

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

AAAAA 13/04/2013 12:11


URGENT URGENT URGENT


A DIFFUSER LE PLUS POSSIhttp://www.alterinfo.net/En-route-vers-la-3eme-Guerre-Mondiale_a89097.html?com#com_3634198BLE MERCI A LA REDACTION

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine