Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Cameroun: Fête de la jeunesse-La chronique de Mbombog Ntohol

11 Février 2014 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

 

 

 

lA CHRONIQUE DE MBOMBOG NTOHOL

t-29 OUEST Foumban Art Bamoun 02Fête de la jeunesse au Cameroun et assassinat de 6 jeunes Camerounais par les forces armées Marocaines, quel lien entre les deux évènements ?

Le 11 février prochain aura lieu la fête de la jeunesse camerounaise, ce moment de convivialité, de réflexion et d’échange entre les jeunes est endeuillé une fois de plus par l’assassinat de six jeunes camerounais par les forces de sécurité marocaine pour tentative d’entrée dans l’enclave espagnole de Melia située sur le territoire marocain.

Un  tel acte par des jeunes est un acte de désespoir qui en dit long sur la situation de la jeunesse camerounaise aujourd’hui.

Une jeunesse abandonnée à elle-même sans réelle espoir. Le discours que le président devrait prononcer lundi ne citera certainement pas ces jeunes camerounais qui viennent rallonger la longue liste de tous ces camerounais jeunes moins jeunes mort en route en  se rendent en Europe à la quête d’une vie meilleur en fuyant le pays qui leur a vu naître.

Sans se tromper on peut dire que le Cameroun a abandonné sa  jeunesse, qui ne sait plus quelle direction prendre, malmenée par le chômage, et le sous-emploi.

Ce 11 février doit être celui d’une véritable prise de conscience définitive de tous les camerounais sans exception, car un pays qui sacrifie sa jeunesse est un pays sans avenir.

Le Cameroun a abandonné sa jeunesse donc le Cameroun ne peut pas être émergent même en l’an 2100.

Dans un pays normal où vivent des gens normaux qui pensent à l’avenir de leurs enfants, on prépare toujours une nouvelle génération pour prendre la relève de l’ancienne, au Cameroun c’est le contraire, la jeunesse est considérée comme l’ennemi numéro un et donc marginalisée, combattue et esclavagisée.

Tant que cette situation persiste il y aura aucun avenir pour la jeunesse camerounaise ou pour le Cameroun tout court, et la mort des 6 jeunes camerounais à la veille de cette fête nationale de la jeunesse camerounaise est un rappel  si besoin est de son abandon par les occupants du pouvoir au Cameroun et  l’opposition camerounaise.

A suivre……

Mbombog Ntohol

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article