Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Cameroun. Des électeurs illégitimes pour voter les sénateurs

28 Février 2013 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

Cameroun. Des électeurs illégitimes pour voter les sénateurs

elecam L2-150x150

Paul Biya a convoqué hier, le collège électoral pour le 14 avril. Abanda Kpama, Jean M. Nintcheu, Alain Fogue… crient au banditisme politique John Fru Ndi invite ses militants à une rébellion  

Paul Biya ignore les menaces de Fru Ndi. Le leader du Social democratic Front  va –t-il gâter le pays comme promis ? 

Au moment où le président de la République convoquait hier le collège électoral essentiellement constitué des conseillers municipaux pour les sénatoriales prévues pour le 14 avril 2013, nous apprenions que le véhicule dans lequel se trouvait John Fru Ndi, en route pour Yaoundé a été victime d’un accident de circulation vers Obala. Rencontré, à l’imprimerie du Sdf où il officie comme gérant, Mochiggle Vanigansen, par ailleurs nouveau ministre de l’intérieur du gouvernement fantôme du parti du 26 mai 1990, confirme cette information « Je suis au courant de cet accident. C’est malheureux, nous souhaitons que l’âme de la femme qui est décédée sur le champ repose en paix».

S’il se réjouit que le Chairman s’en est tiré sans problème, il met en cause la responsabilité du conducteur de la moto taxi. Sur la question de la convocation du collège électoral dans le cadre des sénatoriales, le ministre de l’intérieur du Sdf nous dit qu’il apprend cette information du reporter du Messager. Et pour cause, très occupé en mi-journée d’hier, il n’a pas suivi le journal de 13h sur la Cameroon Radio and Television (Crtv). Néanmoins, il a son mot à dire sur cette convocation des sénatoriales pour le 14 avril 2013. 

« Vraiment je suis très étonné que le président Biya et son gouvernement puissent faire ça » laisse-t-il entendre. Il poursuit «  vous savez que les sénatoriales ont pour électeurs les conseillers municipaux. Non seulement le mandat des conseillers municipaux que nous avons actuellement a expiré mais aussi les élections municipales qui avaient conduit à l’élection de ces derniers étaient entâchées de beaucoup d’irrégularités que le président de la République lui-même avait relevées au cours d’un discours à la nation. L’Onel, organe de supervision de ces élections avait fait également mention de ces irrégularités à l’époque ». Pour lui, la convocation du collège électoral pour les sénatoriales faite hier par le président de la République « est une fuite en avant. Je ne sais pas pourquoi le  président Biya n’aime pas ce pays. Il ne cherche que l’embuscade pour régler les véritables problèmes de cette République; ce qui n’est pas bien.». Interpellé sur la position à tenir par le Social Democratic Front après cette convocation des sénatoriales, Mochiggle Vanigansen croit davantage que la hiérarchie du parti réagira en temps opportun, après concertation. 

Sénat aux couleurs du Rdpc 

Néanmoins, il précise « vous savez que le chairman au cours de sa récente descente sur le terrain (dans le Nord-Ouest Ndlr) avait fait remarquer que si les choses ne sont pas claires, le Sdf ne participera pas à ces sénatoriales. Surtout que ces élections ne concernent que le Sdf et le Rdpc, parce qu’en observant vous constaterez qu’il n’y a que le Sdf et le Rdpc qui sont représentés dans les communes et dans une moindre mesure l’Undp et l’Udc». Pour lui, si le Sdf refuse de prendre part à ces sénatoriales, cela traduirait qu’on va vers un Sénat entièrement dominé par le Rdpc « un sénat qui n’a pas le soutien populaire, et je ne sais pas si ce pays peut se développer sans le soutien populaire» tranche le ministre de l’intérieur du shadow cabinet du Sdf.

On se souvient que lors de sa tournée visant à booster les inscriptions biométriques dans la région du Nord-Ouest, Fru Ndi promettait aider le président de la République à « gâter le Cameroun » si «Mr Biya s’entête à organiser les sénatoriales avant les municipales». Le leader du principal parti de l’opposition projetait par la même occasion que « si les conseillers municipaux rechignent à aller voter si Mr Biya organise les sénatoriales avant les municipales, je vais envoyer les Bayam sellam les tabasser ». Maintenant que Paul Biya a ignoré ces menaces, l’homme « fort » de Ntarinkon va-t-il passer à l’acte ? Wait and see

  Par D.Soffo  

Source: Le Messager                                                                                                          

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article