Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Calixthe Beyala:Dieu est aux commandes pendant que l'on ensanglante l'Afrique

24 Avril 2011 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

Dieu est aux commandes pendant que l'on ensanglante l'Afrique

by Calixthe Beyala

 

calixte

   Il me souvient : j'étais enfant et l'on croyait aux esprits des morts, à leur présence parmi les vivants ; j'etais enfant et un esprit habitait chaque élément de la nature, l'eau de la rivière qui coulait, ces branches que le vent faisait balancer ; j'étais enfant et nous vivions environnés par les âmes de nos ancêtres ; nous ne mourions pas, puisque nous rejoignions nos aieuls dans un au-delà si proche, si palpable puisque nous ne nous étions jamais quittés ; j'étais enfant et chaque soir à l'heure du coucher, mes tantes veuves, dressaient la table pour leurs defunts époux et dans la nuit, mes oreilles d'enfant captaient les moindres bruissements dans la demeure familiale ; j'étais enfant et au reveil, grand-mère ou une cousine plus âgée parlait de la visite d'un tel aieul durant notre sommeil. J'étais enfant, nous allions à la messe avec grand-mère et nous ne manquions jamais de faire quelque libation aux ancêtres avant de porter une miette à nos bouches.

J'étais enfant... Et l'homme Noir n'avait pas peur de mourir. Il ne semblait pas si attaché que cela aux choses terrestres puisqu'il n'y avait pas de rupture entre hier, aujourd'hui et demain. Et l'Homme Noir avait des convictions, il pouvait se battre pour ses idéaux jusqu'à la dernière goutte de sang... C'était il y a si longtemps, pourtant il me semble que c'était que des centaines voire des milliers d'hommes Camerounais se battaient dans les maquis, ils savaient qu'ils allaient mourir... Certains tombaient, d'autres se relevaient... Jusqu'à ce qu'il n'y eut plus personne à assassiner.

Voilà que le christianisme a envahi les coeurs de l'Afrique et l'homme noir a peur de mourir.

Jamais on a eu si peur de mourir que depuis que l'on prie, prie, prie Sainte Vierge Marie, Jesus-Christ, Saint Joseph et tous les autres Saints... sans oublier de vivre. Oui de vivre surtout, car à y bien regarder, ces prières ne comportent qu'une demande : mieux vivre soi ! C'est ainsi qu'aujourd'hui, on prie pour l'essentiel pour avoir du travail, on prie pour s'enrichir, on prie pour que Dieu nous donne une bonne santé...

"Dieu est aux commandes, Calixthe, clament nos pasteurs. Ne t'inquiète pas"..."Aux commandes de quoi donc ? Ne cesse-je de demander et d'ajouter : Dieu ne se mêle pas d'histoires d'hommes. Il donne la foi et la force d'agir." Et l'on me rétorque " Dieu est aux commandes... Tout se passera bien, tu verras" Et tout ne s'est jamais bien passé, je le dis d'autant plus fortement que je contaste que cette religion est devenue un élément d'endormissement de la conscience des Noirs, leur exomil, leur opium !Cette manière de croire en Dieu est d'autant plus nocive qu'à l'heure où il conviendrait de se battre, se battre pour sa dignité, se battre pour la liberté des peuples, se battre pour bâtir un devenir meilleur, l'on prie pour que Dieu seul retablisse l'ordre. Qu'il nous octroie la liberté ! Qu'il donne la dignité ! Qu'il nous introduise dans l'histoire des peuples et des Nations ! Et j'en passe... Pendant ce temps, d'autres nous écrasent et pourquoi ne le feraient-ils pas ? Il rient, oui rient jusqu'à se tenir les côtes : " Quelle naïveté, se moquent-ils. Pourvu qu'ils continuent à penser que Dieu...." Et pendant ce temps, ils tuent nos enfants, violent nos femmes, pillent nos richesses. "Dieu est aux commandes, peuples d'Afrique ! "

Bas du formulaire

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
You can see how the and helps to separate the whole part from the fraction.
Répondre
C


Mettez les religions déistes dehors ainsi que les multinationales occidentales dehors en les encerclants par des millions d Africains en leur demandant de quitter le pays et prenez
possession de vos terres de vos ressources naturelles et faites-en profiter votre peuple . cessez d etre les locataires de ce qui vous appartiens. Ca fait trop longtemps qu on vous volent, qu on
viole votre intellectuel pour vous garder dans la pauvreté pendant que les occidentaux profitent impuniment de vos biens sans redevance. Love pour L Afrique (KAMA)



Répondre
L






"Indépendance, Paix, Liberté,
Patrie… !!!!!!"


 


La Communauté Internationale, l´ONU et après ? […]


 


Quelle est le rôle des
NATIONS UNIES ou la communauté internationale dans la misère des Peuples
africains?


Quelle place occupe
l´Afrique et quel est son rôle dans cette communauté internationale l O.N.U ?


Les Nations Unies :
Une organisation pour le pillage en AFRIQUE ! 


 


Le 26 juin 1945: la Fondation de l´ONU à la conférence de San Francisco


 


Cette conférence réunit 45 États alliés, affaiblis et appauvris par leur propre guerre(la
2ème mondiale), avait un autre but prioritaire, que celui énoncé dans la charte: Pour reconstruire leurs nations ils auront besoin de l´Afrique pour les ressources premières.
Ainsi ils se sont associés pour organiser, sous le manteau de l´O.N.U, le pillage de l´Afrique. Les Occidentaux, depuis des millénaires, étaient toujours à la conquête des ressources
premières pour leurs industries et l´Afrique regorge de cette richesse énorme. Au début pour avoir accès à ces richesses, ils utilisent l´église, qui aussi était assoiffée d´expansion et
de richesse, pour conquérir l´Afrique. L´argument était d´évangéliser et de civiliser les soi-disant "sauvages", alors que les peuples africains avaient leurs propres civilisations. À
partir de ces missionnaires, reçus à bras ouvert par les Africains comme amis, ils organisent la traite des Noirs {le commerce triangulaire: plus de 400 ans}. Ce commerce affaiblit
l´Afrique en ressource humaine et enrichit l´Europe et L´Amérique. Après ce coup fatal subit par l´Afrique, ces impérialistes n´ont pas cédé, car leur besoin était tellement énorme,
qu´ils ne pourraient plus s’abstenir des richesses africaines. Pour ce faire, ils ont réussi à flatter nos empereurs et rois en abusant de leur bienfait et confiance pour instaurer la
colonisation et ceci durant presque un siècle plus de 80 ans. Au cours de la colonisation, ces puissances impérialistes ont dépouillé l´Afrique de ses énormes richesses facilement et à
l´aise. Les peuples africains se sont soulevés pour dire non à l´impérialiste, qui en aucun cas ne veut pas laisser derrière lui, les ressources dont il a toujours besoin. Cependant, il
était obligé de céder mais pas comme il se doit: Il ne veut pas l´appeler le "Retrait" mais plutôt Indépendance et à quel prix?


Après plus de 80 ans d´oppression et de pillage, l´Afrique se dit libre. Mais, cette liberté payée
cher au prix du sang, n´était-elle pas limitée? Exactement c´est que les peuples africains ont vécu durant les 50 dernières années après la soi-disant Indépendance, qui se définit par la massive absence des colons sur les territoires érigés par eux-mêmes, mais ayant toujours des influences sur
les colonies par l´intermédiaire de quelque de leurs pions et aussi des autochtones manipulés pour leur objectif. Pour ce faire un système dictatorial s´instaure partout dans les
anciennes colonies en leur faveur, c´était parfait pour continuer leur pillage et ceci, au détriment des peuples africains toujours naïfs de leur sort. La tyrannie, la violence et terreur
s´imposent. L´indépendance tant attendue et son obtention à la veille des années 60, n´était pas synonyme d´une autre forme de colonisation et d´exploitation des peuples africains? Ayant
compris les jeux et manipulations des occidentaux, qui toujours d´une manière ou d´une autre, ont leurs sales mains dans les affaires(politico-économique) des États africains, la jeunesse
africaine s´est révoltée en dénonçant les pratiques et manœuvres des néocolonialistes.


Jusque là, l´indépendance totale de l´Afrique n´est pas acquise. […]


Ce continent dépend toujours des européens sur le plan politico-économique et social. Pendant que
l´Afrique(Terre donatrice) sombre dans la misère, l´Europe se sur développe et nage dans l´abondance totale; N´est-ce pas le contraire des faits?


Les peuples africains à bout du souffle réclament la démocratie, a fin de mieux gérer les richesses
de la mère patrie. Les revendications étaient claires, car une nouvelle percée d´élites africaines, la plus part de la diaspora, s´établie partout dans le monde. Constatant cette prise de
conscience des jeunes africains, les néocolonialistes changent de stratégie en acceptant non volontiers, les revendications soumises par la jeune élite et diaspora africaine, mais ici
encore à quel prix?


Pour remédier leurs actions en Afrique, les puissances néocolonialistes sont parties très loin en
admettant, malgré eux, cette démocratie à la farce: La tactique de diviser pour régner. Comme un virus incontrôlé et intraitable, ils créent au non de cette démocratie, les conflits
intestinaux entre les peuples voire des conflits ethniques pour







Répondre
L


LE VIRUS MUTANT !


Ahmed Sékou
Touré  † 1984: 


« Nous
préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage »


La MAFIA esclavagiste mute en MAFIA
impérialiste(Colonisateur) donc comme un virus dont la mutation est perpétuelle. L´Occident après être ruiné par leur dernière grande guerre(2ème ), envahi l´Afrique sous le masque du
philanthrope avec un mutant dénommé ONU, la plus grande MAFIA de la planète.


Les oppresseurs d'hier parlent la langue des
philanthropes plus parfaitement, ils espèrent flatter les gouvernements indépendants d'Afrique dans cette organisation de MAFIA, pour soutenir leur politique régressive.


Les Africains qui coopèrent avec l´ONU sont des
esclaves au service de leur maître.


 


Est-ce que les Africains comprennent
que l’ONU est l’Organisation des Néocolonialistes Unifiés, dont les droits de l’homme et l’enseignement religieux leur imposé les ruinent les cerveaux, car l’Afrique n’a pas le droit de liberté
et c’est le continent de vol aisé par des pouvoirs occidentaux depuis l’esclavage outre atlantique et le colonialisme. En Amérique Latine et en Asie, la grande majorité de population avait
compris le néocolonialisme, c’est pourquoi elles se sont libérées vite et évoluent dans la souveraineté, à l’exception de certains pays du Golf Persique que les néocolonialistes vont s’emparer de
leur pétrole pour toujours avec une intervention militaire sur les désordres qu’ils vont créer dans ces Royaumes.


 


Pour les pouvoirs occidentaux,
l’Africain extrémiste est celui qui refuse la corruption et le vol de leurs richesses. Le modéré est celui qui accepte la corruption et le vol des richesses d’Afrique par eux. Comme dit Marine Le
Pen : « Africains n’ayez pas peur, la Françafrique c’est terminée ». Vos dirigeants ne vont plus s’enrichir à vos dépenses, ils auront l’obligation de
développer vos pays pour ne plus que vous fassiez du tourisme économique et du gaspillage intellectuel. C’est parce que vous n’avez rien chez vous que vous êtes obligé de venir en France. Sur 100
Africains combien ont-ils un travail de cadre, ici en France ? Combien d’africains ont un Doctorat et sont des vigiles en France ? Gaspillage intellectuel: balayeur, portier, vigile,
garde d’enfant, laveur d’assiette, clandestin, etc. ...


Il n' y a rien du racisme dans ces
propos, car ce sont des occidentaux au pouvoir depuis l’esclavage outre atlantique, la colonisation et la néo-colonisation, qui sont des racistes contre les Africains. Comme disait en juin 1963
le grand combattant nationaliste congolais Pierre Mulele: On haït le chien qui te morde chaque jour et on aime le maître qui le dresse pour te mordre chaque
jour.


Simon Kimbangu déclara le 10
septembre 1921 : Le Kongo sera libre et l’Afrique aussi. Mais les décennies qui suivront la libération de l’Afrique seront terribles et atroces. Car les premiers
gouvernants de l’Afrique libre travailleront au bénéfice des Blancs. Les gouvernants de l’Afrique entraîneront, sur les conseils des Blancs, leurs populations respectives
da



Répondre
L


S.V.P faites suivre ce
document.


Francfort, 25/04/2011


Lettre à la jeunesse
Africaine.


Mes frères et sœurs de la jeunesse
Africaine,


Je vous salue
chaleureusement.


J´ai suivi jusqu´alors votre engagement dans cette
lutte pour la libération complète de notre patrie, l´Afrique. Personne ne viendra mener ce combat à votre place. Nous sommes amenés à assurer notre avenir et celui de notre progéniture. Je vois
en vous cette volonté de vouloir changer vos conditions de vie sur tout le continent Africain, qui est notre patrie.


Je ne saurais vous exprimer mon enthousiasme quand
je vous vois de plus en plus actifs dans ce combat. Je suis très fier de la jeunesse Africaine, consciente de son avenir et ceci ne sera possible que par elle-même. Nos aînés ont échoué car ils
ne se sont pas unis, divisés dans leur propre conviction et idéaux. Nous, vu cela, nous n´allons pas suivre ce même chemin car pour nous c´est l´Union qui l´emportera. Tous unis, pour le même
combat, je reste persuadé que seule la jeunesse peut amener à terme ce combat.


A mon avis et au constat de votre bon travail
ainsi que la bonne compréhension de l´enjeu, je ne doute pas que la jeunesse Africaine ne soit pas prête pour prendre son destin en main.


A partir d´aujourd´hui et à jamais, je vous
considère tous dans ce groupe « RJA (la Révolution de la Jeunesse Africaine » comme des combattants à part entière, pour cette noble cause Africaine. Tête haute en avant, pour le
combat.


Ma question à vous serait et répondez
individuellement :



êtes-vous prêts pour votre propre destin en
main ?


ce combat ne sera pas facile, comme vous le
constatez, seriez vous prêts à le mener jusqu´au bout ?


croyez vous que ensembles unis nous pouvons
gagner ce combat ?


que pensez vous des Nations Unies d´Afrique
(Etats Unis d´Afrique) initiées et voulues par la jeunesse ?



Je demande à tout le monde de la RJA de répondre
individuellement à ces questions et de les poster aux adresses suivantes :


africaforafrican@groups.facebook.com,


aacpafricaine@groups.facebook.com,




Répondre