Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Belgique : Succès indicible de la conférence internationale de Bruxelles sur le vol des nouveau-nés au Cameroun.

31 Mai 2012 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire

Belgique : Succès indicible de la conférence internationale de Bruxelles sur le vol des nouveau-nés au Cameroun. 

 

 

Conference Bruxelles26052012Conference Vol-bb



Des  Camerounais, Congolais , Burundais, Ivoiriens,des Belges, amis du Cameroun etc. ont échangé avec  le panel des conférenciers sur le phénomène du trafic et du vol des nouveau-nés au Cameroun. C’était le samedi 26 mai  dernier à  la maison des Associations Internationales à  Bruxelles, capitale des institutions européennes.Il faut dire que  l’appel du Cercle Belgo-africain pour la  Promotion Humaine en abrégé (CEBAPH), association de droit belge, de la Commission Indépendante Contre la Discrimination et la Corruption (COMICODI), organisation de droit camerounais et de  l’Action Citoyenne Pour la Promotion des Droits Humains (ACP-DH), association de droit français, a rencontré un écho favorable auprès  des invités et même des curieux qui étaient de passage. Si du moins on s’en tient au nombre de  participants  à cette conférence internationale. 

Quelques élus communaux locaux, des leaders associatifs, des africains, des Belges  et pleins d’autres curieux ne se sont pas fait prier pour prendre part à cette rencontre dont les thèmes à eux seuls, étaient porteurs de messages novateurs riches en enseignements. 

Les sceptiques qui doutaient de la présence des personnalités invitées à cet événement  se seront trompés de beaucoup. Et pour cause. Tous ont répondu par leur présence massive, y compris des invités  

Tout commence à 15h30 dans la grande salle de la Maison des Associations Internationales sise à la Rue de washington n°40 à Ixelles , avec une présentation de Roufaou Oumarou  le modérateur de la conférence, des différents intervenants  

Le panel d’intervenants était très alléchant et les invités qui ont pris part ne s’y sont pas trompés. 

L’honneur est revenu à la Sénatrice Belge, ancien ministre, d’ouvrir les débats. Le thème central de la conférence étant : le trafic et le vol des nouveau-nés au Cameroun. Elle n’a pas lésiné sur les moyens pour entretenir le public sur les causes et les séquelles du vol des nouveau-nés 

Selon elle, c'est un phénomène probablement aussi ancien que l’humanité souvent entretenu par certaines dictatures. Vous pouvez compter sur moi pour porter ce problème aussi bien au niveau du Sénat belge que sur le plan international dira t-elle devant les ovations du public.  

Elle compte dans les jours à venir interpeller le gouvernement belge en lui faisant savoir qu'au regard des relations qu'il entretient avec le Cameroun, que la question soit abordée. 

Toujours selon la sénatrice , elle envisage peser de son poids auprès du Sénat belge afin qu'une mission accompagnée de la société civile camerounaise puisse se rendre au Cameroun en novembre 2012 pour mieux s'enquérir de la situation. Cette mission ajoute t-elle n'attend pas d'avoir l'autorisation du Sénat ou du groupe de parlementaire pour y aller 

Alexis Deswaef,Avocat au barreau de Bruxelles et président de la Ligue belge des Droits de l'Homme  a  lui aussi ému l’assistance par son  exposé.  Selon lui, il ne faut pas sous estimer le poids de la dénonciation car, Vanessa Tchatchou a été d'un courage indicible jusqu'au jour où elle a été expulsée manu militaris de  l’hôpital gynéco obstétrique de Ngousso à Yaoundé où elle avait élu domicile à la suite du vol de son enfant.  

Toujours selon Maître Alexis Deswaef, l'indépendance de la magistrature n'est pas à jour au Cameroun, et il revient aux juges de se lever en bloc pour réclamer cela. 

Pour cet Avocat, l’impunité a pris le temps de construire son nid au Cameroun et qu'il est temps de dénoncer cela  

Pour Patty Bébé venue de la Tchéquie,les raisons et les motivations du trafic et du vol des nouveau-nés au Cameroun sont multiples. Les femmes en difficultés de procréation sont facilement rejetées par leurs époux mais bien plus souvent par la belle-famille et sont victimes de moquerie alors même qu´il est difficile de les tenir pour seules responsables dans un couple en manque de fécondité.
Selon elle, il existe un vaste réseau de trafic de nourrissons avec en l´occurrence le cas de  Vanessa Tchatchou  et de Darlyse Nkollo. Des nourrirons sont subtilisés dans les hôpitaux avec la complicité de la sécurité, des responsables de ces structures qui délivrent déclarations de naissance fantaisistes et les agents des services sociaux véreux qui a leur tour délivrent des documents d´adoption conformes tout en violant la loi sur la procédure d´adoption(le cas interpellatif étant celui de la magistrate Ateh qui aura obtenu un acte d´adoption en moins de 2 mois alors que cette procédure peut durer 12 mois au minimum pour cet enfant qui est vraisemblablement celui de Vanessa Tchatchou).
 

Thierry Amougou le président de la Fondation Moumié est revenu sur Ce que le pouvoir politique a fait de la vie en Afrique subsaharienne: cas des bébés, des enfants et des femmes 

Selon lui, le phénomène du du trafic et du vol des nouveau-nés au Cameroun est devenue un problème politique avec l'implication de plusieurs autorités locales dans ce trafic. 

Idée qui sera partagée par l'écrivain Bertrand Teyou venu du Mexique pour la circonstance. Plus loin, il ajoute qu'il existe beaucoup de zones d'ombres dans les Affaires Vanessa Tchatchou et Nkollo au Cameroun. Il est temps de mettre un terme à cela conclura-t-il ses propos 

Le président de la COMICODI le Dr Shanda Tonmé étant empêché, a été représenté par Jean Robert Wanko de l'Allemagne, porte parole de la Comicodi en Allemagne.
Il a présenté pour la bonne gouverne du public un inventaire non exhaustif des crimes sous le régime du renouveau au Cameroun . Il a aussi fait un résumé de la situation de Vanessa Tchatchou depuis le 20 août 2011, date du vol de son bébé jusqu'à ce jour. Un exposé qui a ému le public. Il faut que la magistrate qui détient l'enfant volé puisse le remettre à sa génitrice et que justice soit faite conclura t-il.
 

KOKO ATEBA, la présidente de l'ACP-DH prendra également la parole pour revenir les affaires  Vanessa Tchatchou et Darlyse nkollo. Selon elle,ces affaires font partie de l’accumulation des inégalités, des injustices et des  frustrations diverses au Cameroun.  

L’invité surprise…. Hubert Ducarme du groupe de soutien en faveur de Paul Eric Kinguè, 

Hubert Ducarme, venu du Luxembourg n'a pas lésiné sur les moyens devant la presse et les cameras pour évoquer le cas Paul Eric Kingué, l'ex-maire de la commune de Njombé-Penja, détenu depuis plus de 4 ans à la prison centrale de Douala et condamné à vie . Il demande simplement que Paul Eric Kinguè ait droit à un procès équitable dans le strict respect des lois de son pays 

Les organisateurs de cette conférence ont eu on a eu du mal à arrêter le débat vers 18h. Le public devenu très attentif et critique. 

 Les artisans de cette rencontre ont tenu à leur promesse et les participants n’ont pas manqué de louer l’initiative.  

Une déclaration dite de Bruxelles a également été rendue publique. Des descentes et des actions sur le terrain sont prévus. Nous y reviendrons

Par Hugues SEUMO

Source : Camer.be  

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article