Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de afrohistorama.over-blog.com

Décryptage : les vraies raisons du retrait des Etats-Unis de l’organisation mondiale de la santé.

15 Avril 2020 , Rédigé par afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire Publié dans #ACTUALITES, #COVID-19

Décryptage : les vraies raisons du retrait des Etats-Unis de l’organisation mondiale de la santé.

Budget annuel de l'OMS: US$4,5 milliards

Contribution des Etat-unis: US$713 millions

En prenant la décision de se retirer de l’organisation mondiale de la santé, le président Trump réagit exactement comme  feu Ronald Reagan en 1984.

 

En 1984, l’administration Reagan décida de quitter l’organisation internationale basée à Paris, accusée de mauvaise gestion et de prêter son infrastructure aux «campagnes anti-impérialistes» dirigées contre les États-Unis, sous la conduite de son directeur général d’alors, le Sénégalais Amadou Mahtar M’Bow.

Pour l’Unesco, dont le quart du budget était assuré par les États-Unis, le coup fut rude.

Tant il est vrai que le sénégalais Amadou Mahta Mbow lorsqu’il fut directeur général joua un rôle très important dans la lutte contre le régime de l'Apartheid et pour la décolonisation.

L’UNESCO joua un rôle considérable, non seulement dans le combat politique et idéologique contre le régime d'Apartheid, pour la décolonisation de l'Afrique, à travers des déclarations, résolutions dont la liste est abondante, pour réfuter le racisme, les fondements théoriques et idéologiques du régime d'Apartheid.

A l’époque les États-Unis officiellement ont reproché au directeur général la mauvaise gestion de l’institution, alors qu’officieusement la vraie raison était sa perte d’influence au sein de l’organisation. Avec le passage du Sénégalais, les Etats unis ne pouvaient plus imposer leur vison.

Aujourd’hui le président Trump prend la même route que Ronald Reagan, il motive le retrait des États-Unis par la mauvaise gestion de l’OMS pendant cette pandémie du COVID-19. Comme Reagan en 1984 pour L’UNESCO une autre filiale de l’ONU.

Actuellement le directeur général de l’OMS est l’Ethiopien Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus qui n’a pas hésité un seul instant à dire à Donald Trump que sa gestion de la crise du COVID-19 n’était pas très sérieuse. Puisqu’au début de la crise Trump parlait de Chinesse virus (virus chinoise). Croyant son pays épargné.

En prétextant  la mauvaise gestion et l’influence grandissante de la Chine au sein de l’organisation Trump surprend tout le monde en annonçant le retrait des États-Unis de l’organisation ce 14 avril 2020.

Est-ce vraiment la vraie raison que donne  Trump ? pourquoi le fait –il maintenant ? Certains diront qu’étant en campagne de réélection, il envoie un message à ses électeurs pour leur dire que je vais prendre soins de vous en premier et non le monde entier.

Mais à voir plus en profondeur pour nous Africain les raisons sont ailleurs.

Pour les spécialistes africains sa décision est motiver par le taux de mortalité en Afrique qui est totalement insignifiant comparé au reste du monde.

Le COVID-19 tue moins en Afrique et pour la première fois c’est l’Europe et les États-Unis qui sont le foyer dominant de la pandémie. Pour tout suprématiste blanc comme Trump c’est inconcevable.

Selon de nombreux spécialistes, plus de deux mois après le désastre sanitaire que vit le reste du monde, l’Afrique est encore épargnée malgré un système de santé déstructuré et déséquipé.

Toutes les prévisions catastrophistes pour l’Afrique n’ont pas encore eu lieu. Lorsqu’une chose est prévu et n’a pas eu lieu, peut être il faudrait le provoquer.

Le retrait  des États-Unis serait peut être une des méthodes pour provoquer la pandémie en Afrique. On ne peut pas comprendre pourquoi en pleine pandémie une personne sensée pourrait prendre une telle décision. Peut-être pour lui en réduisant les moyens financiers à l’organisation mondiale de la santé, les pays d’Afrique  seront moins aidés et n’auraient d’autre alternative que les fonds qui leur seront proposés sous la condition d’acceptation des tests du vaccin COVID-19.

Monsieur, l’Afrique des années 1960, 1980, 2000 n’est plus l’Afrique de 2020. A bon entendeur….

Par Man Lon

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article